#International

Un relieur efface Rowling des livres Harry Potter et les revend

J.K. Rowling ne peut plus se défaire de sa réputation de transphobe, alimentée par ses multiples et anciennes sorties. En réaction, ses nombreux détracteurs, parfois aussi lecteurs de Harry Potter, dénoncent cette attitude. Dernière manifestation en date : l’artiste-relieur âgé de 23 ans, Laur Flom, a supprimé le nom de l’auteure de ses propres ouvrages, et a commercialisé ces créations. Prix, 230 $ canadiens (environ 155 €)...

Le 14/01/2023 à 08:59 par Hocine Bouhadjera

26 Réactions | 541 Partages

Publié le :

14/01/2023 à 08:59

Hocine Bouhadjera

26

Commentaires

541

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

Sur le site qui propose ce service, il est expliqué : « Envoyez vos copies personnelles pour qu’elles soient reliées, restaurées et dé-Rowlingées. »

1100 € pour l’ensemble complet

Sensitivequeer sur TikTok, Flom habite Toronto : il souhaite créer un « espace sûr » pour les fans, après les commentaires de J.K. Rowling sur les personnes transgenres. Le relieur arrache des couvertures et les pages de copyright portant mentions de la créatrice de Harry Potter, avant d'y substituer ses illustrations.

Sa pratique « est en grande partie conceptuelle, explorant des thèmes autour de l’identité, de la mémoire et de la masculinité trans. Je relie aussi occasionnellement des livres de Harry Potter ». Les ouvrages transformés sont vendus plus de 1100 € pour l’ensemble complet, ou plus de 155 € pour un exemplaire individuel.

Laur Flom.

Laur Flom a assuré que 10 % du prix de chaque vente étaient reversés à des associations luttant pour les droits des personnes transgenres au Canada et aux États-Unis.

À travers cette initiative, se pose également la question de la légalité. Les débats sont enflammés sur le sujet, entre les internautes qui considèrent qu’il n’y a rien de mal à ce qu’il fait, et un autre qui s'interroge : « Je suis presque sûr que le livre serait jugé comme volé… »

Ron Coleman, associé du Dhillon Law Group à New York. Interrogés par Fox News, explique : « Il existe une conception dans la loi (en Amérique du Nord) sur le droit d’auteur appelée la doctrine de la première vente. » Dans son principe, « lorsque vous achetez quelque chose qui est protégé par le droit d’auteur, c’est à vous », continue-t-il. Cela relèverait alors du “fair use”, ajoute-t-il encore, s’il s'inscrit dans « une approche artistique ». 

En effet, le ministère américain de la Justice décrit la doctrine de la première vente comme suit : « Codifiée au 17 U.S.C. § 109, elle prévoit qu’un individu qui achète sciemment une copie d’une œuvre protégée par le titulaire du droit d’auteur reçoit le droit de vendre, afficher ou autrement disposer de cette copie particulière, nonobstant les intérêts du titulaire du droit d’auteur. »

Le même principe se retrouve partout dans le monde : on parle au niveau européen d'épuisement des droits, un principe juridique qui autorise, entre autres, l'acheteur d'un livre à le revendre d'occasion. On considère que le client possède l'objet et toute liberté d'usage après son achat.

Rowling, internet et les trolls

Coleman nuance : « Vous n’êtes pas libre d’en faire ce qu’on appelle une œuvre dérivée — en d’autres termes, vous ne pouvez pas prendre le livre de quelqu’un d’autre, le couper et le coller, déplacer des choses, changer des caractéristiques et le vendre comme votre propre livre. » Ce n'est d'ailleurs pas de ce qui se passe : Flom ne modifie en rien le contenu, pas plus qu'il ne s'en approprie la création.

J.K. Rowling semble aujourd’hui faire, de son côté, plus parler d’elle pour les accusations de transphobie, qui se multiplient à mesure que les affaires s’accumulent, que pour son travail de romancière... Situation épineuse dont il est question dans son dernier livre, The Ink Black Heart.

Loin de la fantaisie et de l’imaginaire de l’univers du petit sorcier à la cicatrice, le prochain texte de J.K.Rowling s’inscrit dans sa série de récits policiers, Les Enquêtes de Cormoran Strike. Elle les rédige sous le pseudonyme de Robert Galbraith, et sont publiés chez Grasset en France dans une traduction de Florianne Vidal. Pour ce nouveau volet, l’une des intrigues semble inspirée des mésaventures de l’auteure en ligne.

Elle y introduit le personnage d’Edie Ledwell qui crée des dessins animés populaires sur YouTube. Suite à un épisode comprenant un ver hermaphrodite, elle se fait vivement taxer de racisme et de transphobie par ses propres fans, ainsi que par de petits plaisantins d’internet, les trolls.

À LIRE:Chimamanda Ngozi Adichie, Rowling victime d'un “abominable” sexisme

En 2020, le cinquième tome des Enquêtes de Cormoran Strike mettait en scène un tueur en série travesti, Dennis Creed. Une critique du Telegraph avait alors, ironiquement écrit : « On se demande ce que les critiques de la position de Rowling sur les questions trans feront d’un livre dont la morale semble être : ne faites jamais confiance à un homme en robe... »

En décembre dernier, l’auteure a aussi fondé un service de soutien pour aider à répondre à un « besoin non satisfait »  pour les femmes qui ont subi des violences sexuelles, Beira’s Place, à Édimbourg.

 
 

26 Commentaires

 

Lyo

14/01/2023 à 12:14

Autant, je peux comprendre la colère des personnes trans face aux propos et l'attitude de JK Rowling, autant il faut se rappeler plusieurs choses:
- l'appropriation culturelle des légendes amérindiennes qu'elle a faite
- et apparemment pas de propos qui discriminant les handicapés.

Mais, en dépit de cela,Harry Potter reste son oeuvre, oui c'est elle qui l'a écrit. Personne n'a le droit d'effacer un auteur de son oeuvre, surtout que JK Rowling est une femme et qu'on a été bien trop souvent effacée de la littérature et de l'histoire en général.
Ensuite, si vous ne pouvez plus supporter de voir son nom sur la couverture, c'est votre problème. Rester cohérent et boycotter. Sinon ça sert à rien.

Il faut aussi arrêter de mettre les célébrités sur un pied d'estal. JK Rowling n'est pas là pire si vous cherchez bien.

Gilles

14/01/2023 à 14:52

Mais clairement.
On peut la cancel mais du coup autant ne plus acheter son œuvre.

blork421

17/01/2023 à 15:15

ba ouai, c'est la seul chose que vous savez faire ça, "cancel" les gens qui ne pensent pas comme vous. facho.

listabeth

15/01/2023 à 06:53

Très bien dit! Je vous rejoins dans vos propos. Si on commence par justifier de faire n'importe quoi, parce que la personne a eu des propos toxiques, cela devient l'anarchie.
Et vous avez raison, elle n'est pas la pire, et certains restent carrément impuni, et sont toujours présents dans les médias, des années après.
Son oeuvre reste son oeuvre, quoi qu'on en dise. De plus, quel intérêt d'effacer son nom, autant ne plus avoir les livres chez soi, tout simplement. C'est de l'hypocrisie pure. On ne veut plus voir son nom, mais on continue de les lire? pas logique du tout.

lisabeth

15/01/2023 à 06:48

Je trouve que c'est du grand n'importe quoi. Alors, elle a eu des propos toxiques, mais le mec ne vaut pas plus , à s'approprier son oeuvre et en la revendant super cher. Cela ne l'autorisait nullement à voler une oeuvre qu'elle a mis du temps à écrire, développer. Pour moi, si, il s'approprie son oeuvre d'une certaine façon, car il l'utilise pour se faire de l'argent. Donc pour moi l'appropriation d'une oeuvre commence exactement à ce niveau.

No-name

15/01/2023 à 08:51

Amusant, ça rappelle ces romans pornos planqués sous des jaquettes d'autres livres ou la vodka dissimulée dans une bouteille d'eau. C'est du même niveau.
J'attends avec intérêt la suivante : couper les étiquettes des vêtements de marques de luxe afin de les porter sans honte.
On vit vraiment une époque formidable ha ha ha !

Zack

15/01/2023 à 12:07

L'artiste utilise le pronom iel, même des articles venant de sites connu pour leur transphobie ou leur communauté transphobe utilisent les bons pronoms, merci de bien vouloir prendre exemple

Également a l'encontre de toute personne accusant l'artiste de vol

Iel offre un service, plusieurs avocats ont expliqué que tend qu'iel n'imprime pas ses propres copies rien n'est illégal

Tout le monde sais que c'est JK Rowling qui as écris Harry Potter et les jackettes de l'artiste ne remplace pas celle en magasin donc il n'y a strictement aucun problème

D'ailleurs Harry Potter en tend que livre destiné au enfant (mais pouvant être apprécié par les adultes) a de gros problèmes, entre la grossophobie, les appropriations culturelles, le racisme des noms des personnages étrangers (ainsi que de leur traitement), le fait que les gobelins sont basés sur des caricatures antisémites, le fait que la série est pro-esclavage et que la qualité littéraire est discutable je pense que les fans de la série devraient apprendre a lire de meilleurs livres (le seigneur des anneaux, ect ect)

Je suis trans mais le fait que tout les journalistes ce voilent la face en fesant comme si le seul problème de cette femme est sa teansphobie m'énerve au plus au point.

Diams

15/01/2023 à 18:31

Pure hypocrisie avec une pointe de sexisme.
Personne n'a jamais effacé le nom de Polanski de ses films.
Franchement, si vous détestez un artiste pour ce qu'il a fait ou dit, arrêtez de lire ses œuvres.

Zack

17/01/2023 à 10:17

Je ne lis pas les œuvres de J.K Rowling ou ne consomme pas les produits associés, et même si c'était le cas en quoi vous avez le droit de dicter ce qu'une personne peu/dois faire au juste ? Vous vous prennez pour qui ?

La reliure de l'artiste est simplement une prestation/commison d'art, l'artiste prend soit des livres qui ont déjà été racheté ou alors que le client a envoyé

M'accuser de Sexisme quand J.K Rowling as été bien plus sexiste dans ses livres est une bien belle ironie

Et fun fact, mais je suis pour le fait de retirer le nom de Polensky de ses films et que ceux-ci ne soient pas récompensés par des awards en rapport avec le realisateur en lui même, je considère qu'un pédophile ne devrais pas être célébré et acclamé

Évitez d'assumer les attentions ou les avits d'autres personnes, sur le long terme ça ne marche pas.

Diams

17/01/2023 à 11:36

Bah si c'est sexiste.
Il y a qu'aux femmes que ça arrive bizarrement. Tant mieux si t'es pour l'effacement de Polanski, mais la vérité c'est que ça ne viendrait jamais à l'idée de quelqu'un de le faire.
Pas plus que les éditeurs ou les artistes le feraient les noms de Céline ou Lovecraft.
JK Rowling a une vision du féminisme qui est dépassée mais ça ne l'empêche d'en être victime en fait. Elle est soutenue par Chimamanda Ngozi Adichie qui est une référence niveau féminisme.
Vous êtes trans et vous vous sentez discriminée par JK Rowling ? Un peu de cohérence et ne lui donner plus d'argent.
Par ailleurs et ironiquement cet artiste qui a effacé le nom de JK Rowling vend les livres beaucoup plus cher. Faut vraiment être un pigeon sans cervelle pour les acheter.

A titre personnel, j'ai décidé de boycotter les livres de Marion Zimmer Bradley. Ça a été dur, mais il ne me viendrait jamais à l'idée de me dire que le fait que son nom soit effacée de la couverture importe moins que le contenu. Surtout quand il s'agit d'un artiste dont je partage pas du tout ce qu'il dit, je me sentirai contaminée de lire son livre.

Iel?

15/01/2023 à 18:46

Il n y a évidemment pas de raison de détester les transgenres. Si un homme ne se sent pas bien dans sa peau et veut changer de sexe, il est libre de devenir une femme. On peut avoir des débats sur son sexe biologique mais si cette personne préfère etre considerer comme femme, je l'appelerai elle sans problème. De même dans l autre sens. Une femme qui souhaite se faire appeler il devrait pouvoir se faire appeler il.
Mais iel? A ma connaissance, ça n existe pas!

TheresSomeClue

19/01/2023 à 18:46

Il est avéré scientifiquement que le cerveau des hommes et des femmes diffèrent sensiblement dans leurs structures dans le développement intra-utérin piloté par un afflux plus ou moins fort de l'une ou l'autre des hormones façonnant le sexe d'un individu. Selon les scientifiques étudiant la question, il arrive que les afflux hormonaux se dérèglent au détriment de l'identité sexuelle du foetus ayant pour conséquence un cerveau masculin ou féminin qui ne correspond pas au corps pour qui il est conçu. C'est pour moi ce qui rend tout à fait légitime de reconnaitre la transidentité. Pour ce qui est des genderfluid et des iel à foison, c'est un peu de l'appropriation par des gens dont le monde se passerai bien m'est avis

Kaz

15/01/2023 à 12:15

Pour un site qui se nomme "Les univers du livre" je ne m'attendais pas à y voir un article à la limite de considérer que ce que cet homme fait est légal.
Etre en désaccord avec les propos de J.K Rowling sur les personnes transgenres est une chose, mais effacer son nom des livres et les revendre comme tel en est une autre.
Etant moi-même artiste à mes heures perdues, lorsque je fais une vente, je sais que l'acheteur peut alors disposer de mon œuvre et la revendre si il le souhaite, mais en aucun cas en enlevant ma signature. C'est de l'appropriation culturelle et c'est illégal.
Vous dites qu'il ne modifie en rien le contenu, je ne suis pas d'accord et nous sommes beaucoup à ne pas l'être. Enlever son nom de ses livres pour les revendre, même s'il ne le remplace pas par son nom à lui, est quand même une appropriation et une modification de l'œuvre.
Et en quoi est-ce utile à l'article de diverger sur le personnage travesti de son nouveau roman ? Je n'ai pas lu son livre mais en quoi est-ce que cela revient à dire qu'il ne faut pas faire confiance au travesti ? Tout le monde peut être méchant et tout le monde peut être gentil. Personnellement je trouve que souligner cette différence revient à être encore plus discriminant envers les travesti. Et puis si cela gêne qu'elle reste camper sur ses positions, il faut l'ignorer, tout simplement. Il n'y a pas besoin d'hatiser de surcroît les flammes de la haine. Être en désaccord avec quelqu'un sur ses opinions c'est fréquent, on est tous différents, mais cancel ceux qui sont en désaccords avec nous n'est pas sain et, dans ce cas, illegal.
L'auteur de cet article devrait apprendre à faire la part des choses et à ne pas diverger pour orienter maladroitement le lecteur.

Team ActuaLitté

15/01/2023 à 14:59

Bonjour
Il est possible que la démarche du relieur vous ait échappé, ou que vous soyez passé trop hâtivement sur son fonctionnement.
D'abord, ce sont les possesseurs d'ouvrages Potter qui sont invités à les envoyer, pour bénéficier d'une nouvelle reliure. Ce n'est donc pas une revente, mais une prestation (ou une manière de “pimper” le document).
Ensuite, la loi autorise pleinement le détenteur d'un livre à le revendre, le modifier ou lui faire subir toutes les modifications qu'il souhaite. Aussi bien que de le conserver dans sa bibliothèque : le procédé n'est donc en rien illégal, tel qu'expliqué justement dans l'article.
Que la démarche vous choque est tout à fait naturel : que votre réaction conduise à nous accuser de cautionner le procédé, tout en passant à côté d'une partie du sujet, c'est plus étonnant.
Merci de nous lire, avant de commenter trop hâtivement.

Jean-Michel

16/01/2023 à 16:16

Bonjour,
Petite précision importante, il est tout à fait possible d'acheter les livres transformés de cette artiste sans lui envoyer ses propres exemplaires. Il s'agit donc bien d'un commerce et non d'une simple prestation de service. Jusque là, ça ne change pas grand chose puisqu'on est dans la revente d'un livre d'occasion, transformé ou non. Cependant, le point juridique qui n'est pas abordé est : "Est-t-il légal de diffuser un texte sous copyright sans faire mention dudit copyright"?

Louis

30/01/2023 à 18:38

On est arrive à des summums de connerie quand un site qui est censé parler de littérature défend des pratiques qui invisibilises des auteurs.

Vous n'aimez pas la littérature. Ça, c'est une évidence.

FlunchIsTheNewDeal

15/01/2023 à 18:26

Que 0,35% de la population exige du respect, c'est indéniablement normal. Qu'ils exigent une refonte complète de la société en fonction de leurs problématiques, il y a là un soucis ! Plutôt que de faire la guerre à tout le monde, il faut expliquer encore et encore. Se faire des ennemis sciemment n'est pas un gage de sanité !

Marianne L.

16/01/2023 à 06:35

Moralité de l'histoire quand même : pendant des siècles, les femmes ont du la boucler parce qu'elles étaient des femmes, et que c'était les hommes qui dominaient le monde. Il ne faisait pas bon être féministe ...
Et au début du XXIe siècle, les femmes doivent la boucler parce qu'être féministe, critiquer l'attitude de la gent masculine ou revendiquer pour la gent féminine, c'est reconnaître qu'il existe des genres, et donc, c'est mal ... et dans la foulée, c'est homophobe, transphobe, etc ... il ne fait toujours pas bon être féministe ...
Cela fait penser aux Américains qui retirent des bibliothèques les livres traitant du racisme parce que traiter du racisme, c'est dire qu'il y a des gens noirs et des gens blancs, et ça, c'est pas bien non plus (et ça arrange bien ceux qui peuvent continuer à agir de façon raciste et inégalitaire au quotidien, une fois qu'ils ont privé leurs opposants du vocabulaire permettant de dénoncer cet état de fait) ... vive la cancel culture et au bûcher ceux qui travaillent sur la mémoire de nos sociétés tellement évoluées ...
Et je me demande combien parmi ces gamins qui s'insurgent publiquement savent que Joan Rowling, pour faire publier ce roman, a dû accepter de voir son nom masculiniser ? Parce que les éditeurs refusaient un livre de fantasy qu'ils jugeaient être "pour les garçons" (parce que le héros était un garçon) s'il était écrit par une femme ... et donc on est passé de Joan Rowling à JK Rowling, laissant planer le doute ... Après ça, effacer le nom de l'auteur de son propre livre et le revendre, je trouve ça encore plus symbolique ... on lui a interdit d'être une femme, maintenant on lui interdit d'exister, tout court ... ?

Zoubra

16/01/2023 à 17:13

Je suis tout à fait d'accord avec ce que vous racontez.
Et ce qui m'exaspère le plus dans tout cette histoire, c'est le fait que maintenant JK Rowling n'est plus que connus sous cette réputation de monstre qui ne mérite plus d'être cité. Alors que nous pouvons noté qu'elle a participé à différents œuvres de charité et au combats féministes dès sa prise de notoriété. Elle a toujours voulu aider, mais à cause d'erreurs elle est passée de l'auteur la plus respecté à la plus haïe qui soit.
Et on pourrait penser que le simple fait d'être célèbre soit ce qui lui ai donné cette façade qui rend ses paroles bien plus graves que n'importe qui mais d'autre célébrités du grand public on fait bien pire, sans qu'à aucun moment les publics de leurs œuvres ne décident d'aller aussi loin pour rejeter l'auteur de l'œuvre.
C'est à ce demander comment Joan Rowling à peu finir aussi détesté par rapport à d'autres artistes...

Aurélie

17/01/2023 à 12:56

Exactement. En résumé, si les hommes n'existzient pas, le monde se porterait bien mieux.

TheresSomeClue

19/01/2023 à 18:36

Tiens, c'est drôle : pendant des siècles les femmes se sont plaintes du fait que les hommes préféraient partir en guerre, sur les mer, au bistrot plutôt que de s'occuper des gamins. DONC, qui a éduqué les monstres que vous accusez de tous les mots. Le patriarcat est un concept pueril de femmes qui ont le pouvoir dans l'ombre depuis longtemps : c'est une construction mentale. Le patriarcat n'existe que parce que des femmes de pouvoirs l'ont voulu ainsi. Bref, en ce moment, ce sont les hommes qui doivent surmontés les insalubrités mentales de la gente féminine qui démontre à quel point la psychologie de comptoir donne raison au mot "hystérie". C'est l'hystérisation du monde.

lila

26/01/2023 à 17:00

C'est certainement l'un des trucs, les plus stupides et sexistes que j'ai lu de ma vie. Le pire, c'est que vous avez vraiment de croire à ce que vous dites.

Une lectrice

17/01/2023 à 09:28

Je suis choquée que vous classez cet article dans la rubrique "Insolite". Effacer le nom d'un auteur n'est certainement pas insolite. Ce n'est pas normal.

Vous parlez beaucoup de J.K. Rowling pour sans cesse rappeler ces propos. Soit. Mais si vous souhaitez dénoncer les auteurs dont les propos sont choquants parlez de Lovecraft par exemple. Il est partout dans la pop culture et il a des propos racistes dans son œuvre. C'est tout aussi choquant

Captainploum

18/01/2023 à 04:16

C'est marrant que si peu de personnes ne s 'intéressent pas plutôt à ses histoires de pliagia. Pour Harry Potter, la preuve n'est plus à faire, trop de similitudes avec "l'île du crane" d'Anthony Horowitz.

megan

26/01/2023 à 18:09

J'espère que cette personne propose également le même traitement pour les livres de Roald Dahl. Autre auteur phare de la littérature jeunesse. Dahl était ouvertement antisémite, ayant eu des propos infâmes sur les juifs. Son œuvre jeunesse est remplie d’archétypes aux comportements problématiques : racisme, sexisme, grossophobie, maltraitance des enfants et des animaux récurrentes. Pourtant, l'on continue de publier et de recommander inlassablement ses ouvrages dans les écoles. Il en va de même pour Lovecraft en littérature adulte, connu pour son racisme exprimé à la fois dans ses romans et dans la vraie vie. Les rééditions de ses œuvres sont légions.

Pourquoi n'ont-ils pas droit au même traitement que Rowling et son œuvre ? Est-ce parce que se sont des hommes ? Parce qu'ils sont décédés ? Rowling doit être condamnée pour ses propos affreux sur les personnes trans. Elle a tort. Mais quitte à faire de la censure, qu'on le fasse avec tout le monde.

Jonathan

27/01/2023 à 15:33

Quand tu vois la gueule du mec tu as tout compris ! C'est le genre de personne qui fait que le monde va de mal en pire ! C'est tellement facile de supprimer le nom de quelqu'un plutot de que créer quelque chose de concret. J'espere qu'elle lui fera un bon gros procès à cet enflure!

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Gillian Anderson appelle les femmes à partager leurs fantasmes

Délicieuse remise en place de l’actrice Gillian Anderson dans les colonnes du Guardian ! Parcourant toute une vie de lectrice, depuis son plus jeune âge, elle rédige bien plus qu’un vibrant plaidoyer féministe, expression usée jusqu’à la corde. Un véritable encouragement aux femmes : vivre et parler de leurs fantasmes en totale liberté.

04/02/2023, 16:50

ActuaLitté

À Barcelone, un hôtel offre une remise aux écrivains contre un livre

Pour nourrir sa bibliothèque, le Grand Hôtel Central Barcelone lance un appel aux écrivains. Pour tout ouvrage offert, une remise de 30 % sur le prix du séjour est octroyée.

03/02/2023, 11:11

ActuaLitté

À Anvers, l'écriture d'un livre sous les yeux des visiteurs d'un musée

À mi-chemin entre la performance et l'atelier d'écriture, l'autrice belge néerlandophone Saskia De Coster « s'expose » dans une boite de verre, au Musée Royal des Beaux-Arts d'Anvers. Pendant un mois, elle y écrira, pour terminer son prochain roman.

02/02/2023, 15:20

ActuaLitté

Un poème d'Ada Limón envoyé vers Europe, satellite de Jupiter

Ada Limón, 24e poète lauréate des États-Unis, enverra un de ses textes dans la stratosphère. Et même bien au-delà, puisqu'elle signera un texte destiné à accompagner une mission de la NASA autour d'Europe, une des lunes de Jupiter. Décollage prévu en 2024, pour une arrivée en... 2030.

02/02/2023, 10:08

ActuaLitté

Philatélie : La Poste représente Pif le chien pour sa 75e bougie

Le 27 mars prochain, La Poste émettra le premier timbre strip de France. Pour célébrer les 75 ans de sa naissance, il sera à l’effigie de Pif le chien, le canidé le plus célèbre de la BD française. Il sera vendu en avant-première du jeudi 23 au samedi 25 mars.

01/02/2023, 12:17

ActuaLitté

Houellebecq : la possibilité d'un porno, avec prostituées à Amsterdam

Houellebecq au cinéma, c’est du déjà-vu (et pas forcément utile). Mais une nouvelle collaboration avec le collectif Kirac, installé aux Pays-Bas, déclenche une levée de sourcils médusés… Le réalisateur Stefan Ruitenbeek a ainsi convaincu le romancier de passer devant la caméra, pour une performance des plus anti-conformistes.

30/01/2023, 12:40

ActuaLitté

Comment trouver le cadeau parfait pour la Saint-Valentin ?

                                                                                            ARTICLE SPONSORISÉ

 

Pour ce 14 février, trouver le bon produit peut être difficile car il existe beaucoup d'options possibles. Heureusement, voici quelques conseils pour trouver le cadeau parfait pour votre partenaire !

29/01/2023, 09:55

ActuaLitté

Une bibliothèque-geisha composée de 4000 livres

Composée de plus de 4000 ouvrages, cette représentation d’une geisha est l’oeuvre de l’artiste Vincent Magni. Dévoilée en 2019, cette création se nomme Geisha Bookshelf Art – une magnifique bibliothèque dont on se demande bien à quelle classification elle répond…

27/01/2023, 14:19

ActuaLitté

Illustrer le Grand Paris : les premiers artistes révélés

Ce 24 janvier, la Société du Grand Paris a révélé les 30 premiers illustrateurs des futures gares du Grand Paris Express. Les artistes ont été choisis après un appel à candidatures, dans le cadre du programme, « Illustrer le Grand Paris ». Parmi ces derniers, des figures comme Enki Bilal qui illustrera l’arrêt Issy RER, François Schuiten, la station Pont de Sèvres ou encore Joëlle Jolivet, les arrêts Fort d’Issy, Vanves et Clamart.

27/01/2023, 09:15

ActuaLitté

Wisdom Tree, pour y voir plus clair dans son rangement

Wisdom Tree, ou littéralement arbre de sagesse, est une étagère à livres un peu spéciale. En forme d'arbre lumineux, elle sert à la fois de rangement, de lampe d'ambiance... et pourquoi pas de sapin de Noël.

26/01/2023, 18:16

ActuaLitté

Un hôtel Stendhal s'ouvrira à Nancy au printemps 2024

La Société des Hôtels Littéraires, spécialisée dans les établissements hôteliers quatre étoiles autour d'un auteur ou d'une autrice, annonce l'ouverture, au printemps 2024, d'un nouveau lieu. Celui-ci, situé à proximité de la cathédrale de Nancy, mettra à l'honneur Stendhal.

24/01/2023, 15:31

ActuaLitté

Cet Italien détient le Record du monde de livres réécrits à l'envers...

L’histoire a retenu les carnets du génie italien, Léonard de Vinci, pour leur rédaction si spécifique. Inspirant ? Certainement, car à quelques siècles de distance, un comptable italien a obtenu un record étonnant. Celui du plus grand nombre de livres dactylographiés à l’envers. Une occupation qui risque de perturber profondément la génération Z… 

16/01/2023, 18:22

ActuaLitté

Ryan Gosling ridiculise Papyrus, la police utilisée pour les films Avatar

En pleine nuit, réveil brutal, sorti du sommeil par un cauchemar, le regard inquiet. Une obsession, profondément ancrée, vire à la terreur. Avec un sérieux déconcertant, Ryan Gosling a produit une capsule vidéo de quelques minutes… dont le thème a littéralement hanté le réalisateur d’Avatar, James Cameron. Quid ? 

12/01/2023, 11:04

ActuaLitté

Élu, un représentant démocrate prête serment sur une bande dessinée

Robert Garcia est un homme politique heureux, qui commence 2023 avec une entrée au sein de la Chambre des représentants, une des deux chambres du Congrès américain. Ce démocrate, ancien maire de Long Beach (Californie), a prêté serment ce mardi 3 janvier sur un document insolite, un exemplaire original de Superman #1, de 1939.

05/01/2023, 10:35

ActuaLitté

Une tanière de Hobbit dans les Hauts-de-France

Si tout le monde a déjà rêvé de passer une nuit dans la plus petite maison de toute la Terre du Milieu, les chanceux devaient se déplacer jusqu’au Pays de Galles pour s’endormir dans la peau de Bilbo Baggins. Enfin, c’était le cas jusqu’en 2021. Puisque, depuis, il est possible de passer un séjour dans des « maisons de hobbit », dans la maison d’hôte Le Nid dans les Bruyères, en Picardie. 

02/01/2023, 16:58

ActuaLitté

Un canard à la mer ! Lire un livre, c’est aussi s’engager

#LectureetLittoral – Printemps 2022, en quête d’un répertoire jeunesse avec La Mer pour thématique, j'allais de sites en sites dédiés à l’univers marin. Je constituais des listes d’auteurs-illustrateurs d’albums avec le nom des collections, des maisons d’édition, et fort de ces références, j’explorais le fond littérature jeunesse des 57 bibliothèques de La Ville de Paris. Un océan d’albums… Texte de Marc Roger.

29/12/2022, 11:14

ActuaLitté

Retrouvailles touchantes d'un libraire et son chat, séparés après un séisme

Le libraire, Arif Bayraktar et son chat, Muezza, ont été séparés lors du tremblement de terre de magnitude 5,9 qui a secoué la province turque de Düzce, le 23 novembre dernier. Traumatisté par l'événement, c'est la tristesse qui a dominé quand il s'est aperçu que son chat avait disparu. Était il mort ? Perdu à tout jamais ?

27/12/2022, 16:28

ActuaLitté

Papi a caché une bibliothèque secrète dans un placard magique

#DIYBRICOLAGE – Le barbu en rouge et noir s’apprête à afficher son coeur, accordant une trêve de douceur dans la nuit de ce 24. Mais une jeune utilisatrice d'Instragram a goûté à la magie de Noël avec une petite vidéo. On y voit son grand-père ouvrir la porte de son armoire… et dévoiler une pièce immense et enchanteresse. Un trompe-l’oeil qui ouvre sur une vaste bibliothèque.

24/12/2022, 13:53

ActuaLitté

Supprimer les mots haineux du Scrabble, un joyeux bazar

L’épuration linguistique se poursuit chez Mattel : l’éditeur du Scrabble nettoie une fois de plus le lexique autorisé dans son jeu, lors des tournois francophones. S’il est toujours possible de tenter la combinaison chicano associé à tarlouze chez soi, en famille ou entre amis, ces termes et d’autres sont désormais bannis des compétitions. 

24/12/2022, 13:03

ActuaLitté

Vendu, le manoir Brideshead d'Evelyn Waugh occupé par ses locataires

Le manoir de Piers Count, à Dursley dans le Gloucestershire, qui a inspiré à l’auteur anglais Evelyn Waugh le somptueux Brideshead de son roman, a été vendu pour 3,16 millions £, soit près de 3,61 millions €, lors d'une vente en ligne. Une belle acquisition, mais un léger détail : la demeure abrite de grands lecteurs, selon leurs dires, de l’écrivain britannique, qui refusent de quitter les lieux. Le loyer, de 20 £ par mois, ne doit pas être étranger à l’attachement à la résidence…

21/12/2022, 14:51

ActuaLitté

Les bibliothèques se penchent sur leurs toilettes

Fort de la réussite des précédentes éditions, l’Association des Bibliothécaires de France prolonge son opération, nom de code #PetitCoin. Voilà deux ans, l’organisation s’était penchée sur la cuvette des établissements de prêt – sujet atypique, en effet – à travers le concours Chouette Toilettes 2021. « L'objectif était de montrer comment on peut concrétiser les principes d'accessibilité et d'inclusion dans ces petits coins de nos établissements. »

10/12/2022, 12:14

ActuaLitté

Le Basque et la Plume : aux fêtes de Bayonne, boire ou écrire, il faut choisir

Dans la continuité des célèbres et festives Fêtes de Bayonne, une association locale s’est décidée à agrémenter les excessives libations de littérature. Or, comme on s’en doute, au croisement de ces deux mondes se retrouve facilement un certain Frédéric Beigbeder, qui ouvre le bal : un concours littéraire, pour 2023, pour célébrer la Jaqueline et toute l’ambiance de ces journées…

06/12/2022, 18:20

ActuaLitté

Une librairie en deuil : sa mascotte, le chat Poe, est décédée

Ce chat n’était pas noir, c’est surement la raison pour laquelle les propriétaires de Sunrise Books ont nommé leur félin Poe, et ce, sans crainte. Certes, il ne fut pas l’auteur d’œuvres aussi importantes que L’Ange du bizarre ou La Chute de la maison Usher, mais ce petit matou n’en a pas moins été une véritable sensation littéraire. Cette mignonne créature avait en effet son propre « fan-club », monté par des passionnés de livres et clients de la librairie américaine.

05/12/2022, 15:08

ActuaLitté

Une bibliothèque inspire les créations d'une célèbre bijoutière 

Pour ressentir l'exaltation d'une bibliothèque, inutile d'emprunter des documents. Ni même d'y rentrer. La bijoutière britannique Bonnie Hay, devenue célèbre lors d'une émission de télé-réalité autour de son métier diffusée, a ainsi rendu un hommage à un établissement de lecture publique de Birmingham. Et plus précisément à son architecture. 

05/12/2022, 13:04

ActuaLitté

Jean d'Ormesson ou le bonheur : “La paresse, c’est merveilleux !”

La crise sanitaire a modifié nos modes de vivre, de consommer et de travailler, mais a aussi accru la valorisation du temps libre et de la sphère privée. Plus précisément, quel est son impact sur la motivation et le rapport à l’effort des individus ? Alors, plutôt suractif ou sous la couette ?

03/12/2022, 10:46

ActuaLitté

Un bureau littéraire : travailler entouré de grands auteurs

Comment créer environnement plus favorable à l’écriture qu’en s’entourant des plus grands, de leurs oeuvres mêmes — quitte à littéralement s’asseoir dessus ? Ce bureau déniché par un lecteur abrite pas moins de quatre grands romans de la littérature, au sein d’un bureau des plus littéraires.

26/11/2022, 08:56

ActuaLitté

Un “manuscrit noir” exposé pour la première fois depuis plus de 30 ans

Les samedis 3 et dimanche 4 décembre prochain, un manuscrit unique et exceptionnel sur parchemin noir sera exposé au musée KBR de la Bibliothèque Royale de Bruxelles. Il s’agit des « Basses Danses », un recueil de partitions de danse ayant appartenu à Marguerite de Habsbourg, Archiduchesse d’Autriche, fille de Marie de Bourgogne et de Maximilien d’Autriche et tante de Charles Quint.

25/11/2022, 16:38

ActuaLitté

Un dessin érotique de Manara détourné par un milliardaire : ça sent le Musk

Elon Musk repousse chaque jour les limites de la respectabilité du bon milliardaire. Dernière affaire en date, un énième tweet du patron de Tesla et Space X des plus osés : on peut y découvrir un prêtre tenté, de manière explicite, par une femme de petite vertu. L’homme d’Église, c’est Donald Trump, et la dame, Twitter…

22/11/2022, 16:28

ActuaLitté

Un artiste forge une sculpture de Ainsi parlait Zarathoustra d'après Nietzsche

Grand Œuvre du philosophe allemand, changé ici en poète, Ainsi parlait Zarathoustra se voulait un cinquième évangile, aussi puissant que les textes de Goethe ou ceux de Dante. Promesse d’avenir autant que récit parodique des écrits bibliques, cette prédication poétique entend libérer l’humain, pour le ramener vers l’essentiel : la vie. Une approche qui a motivé l’artiste Marc-André Fournier dans la création d’une sculpture figurative. 

19/11/2022, 11:10

ActuaLitté

Brésil : des hamacs à l'école maternelle pour favoriser la lecture

Pour rendre la lecture plus conviviale, une école de Juruti, municipalité brésilienne de quelque 60.000 habitants, a mis en place un moment bien particulier. Pour ses jeunes élèves ont été installés une douzaine de hamacs, de sorte que chacun s’installe confortablement. Avec un livre entre les mains.

18/11/2022, 10:25

ActuaLitté

Plus de 3 millions d'euros pour le manoir d'Arthur Conan Doyle

Une pièce exceptionnelle vient d'arriver sur le marché immobilier, outre-Manche : Bignell Wood, manoir possédé par le couple Arthur Conan Doyle et Jean Leckie, est en vente. Situé dans la région de New Forest, en Angleterre, le bien est en vente, pour la bagatelle d'un peu plus de 3 millions €.

15/11/2022, 10:12

ActuaLitté

Des fans de Harry Potter à l'origine d'une catastrophe environnementale

Freshwater West, plage située dans l'ouest du Pays de Galles, offre une superbe vue sur l'océan Atlantique, mais aussi des puissantes vagues qui en ont fait une zone prisée des surfeurs. Depuis quelques années, une autre attraction s'est ajoutée : la tombe de Dobby, le plus célèbre elfe de maison de la saga Harry Potter. Ce qui ne va pas sans menacer l'équilibre de cet environnement fragile.

10/11/2022, 10:38

ActuaLitté

Une religieuse centenaire devenue sauveuse de livres anciens

82 années durant, Mère Maria Letizia a servi Dieu en habits bénédictins. Et aujourd’hui, à 107 ans, elle réside toujours dans le monastère de Bitonto, Santa Maria delle Vergini, à quelques kilomètres de Bari, dans les Pouilles. Un endroit où elle entra pour, originellement, réparer des manuscrits endommagés…

04/11/2022, 15:23

ActuaLitté

Le club de foot FC Barcelone crée sa maison d'édition, Barça Books

Le FC Barcelone, dont les joueurs semblent accumuler les blessures, a dévoilé une nouvelle marque, corde de plus à son arc : Barça Books. Cette entité intègre le département Barça Licensing and Merchandising (BLM) et résulte d’une association avec le groupe éditorial espagnol Planeta. Objectif : produire et contrôler toute production de livres sur le club.

03/11/2022, 18:21

ActuaLitté

Une déambulation poétique dans Paris offre 1001 livres aux passants

Ce 1er novembre, un étonnant événement était organisé dans les rues de la capitale « sous le ciel orangé d'automne », entre 13h30 et 18h30. Équipés de caddies, ces amoureux de la poésie et des livres ont distribué 1001 ouvrages offerts par le poète, Jean-Pierre Balpe. Ce happening, Poèmes à la criée, était initié par le collectif, Poésie is not dead, dédié à la création, diffusion et promotion des poésies expérimentales, notamment dans l'espace public.

 

03/11/2022, 18:10

ActuaLitté

Un livre fait le coming out des grands génies d'antan

Un passionné d’art et d’Histoire, Álvaro J. Sanjuán, ou Otto Mas, a créé un podcast, Grandes Maricas de la Historia (Les grands pédés de l’Histoire), où il évoque les personnalités homosexuelles cachées des temps anciens. De ce travail, il a tiré un livre du même nom. D’Isaac Newton à Tchaïkovski, en passant par Léonard de Vinci et même Richard Coeur de Lion, « Il y a certes toujours eu des homos, mais c’est autre chose de les rendre visibles ».

02/11/2022, 14:58