#Economie

Les frais de port uniques pour le livre seront “probablement” contournés 

Examinée ce mercredi 29 septembre par la Commission des affaires culturelle de l'Assemblée nationale, la proposition de loi visant à conforter l’économie du livre et à renforcer l’équité et la confiance entre ses acteurs a recueilli un large consensus des députés. Pourtant, la rapporteure elle-même a souligné les limites de sa principale disposition, qui porte sur les frais de port des livres commandés sur internet.

Le 29/09/2021 à 11:49 par Antoine Oury

18 Réactions | 696 Partages

Publié le :

29/09/2021 à 11:49

Antoine Oury

18

Commentaires

696

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

40 ans plus tôt la loi Lang-Lindon établissait un prix de vente unique, fixé par l'éditeur, pour le livre. Aujourd'hui, les membres de la Commission des affaires culturelles de l'Assemblée nationale se sont tous réjouis d'une nouvelle initiative législative qui revendique la protection de la diversité des points de vente.

La principale mesure de la proposition de loi de la députée Laure Darcos (Les Républicains) — sans doute la plus médiatique — entend en effet déterminer un tarif minimum facturé aux consommateurs pour la livraison de livres à domicile. L'idée étant d'éviter les avantages d'une facturation de ces frais de port à 1 centime d'euro, pratiquée par la Fnac ou Amazon, pour ces acteurs dominants de la vente en ligne, mais aussi d'inciter le consommateur à privilégier l'achat dans les librairies « physiques », ou le « cliquez-emportez » popularisé par la crise sanitaire.

Géraldine Bannier (MoDem), rapporteure de la loi, évoque ainsi « un véritable moment à saisir, aujourd'hui », pour influencer les pratiques de consommation et d'achat en matière de livre. 

Les écueils sont toutefois nombreux, et identifiés par la rapporteure elle-même : « Il est [...] possible que cette mesure conduise à des ventes moindres ou à des reports vers d’autres marchés : peu probable sans doute vers le livre numérique, mais plus probable vers le livre d’occasion ou d’autres biens culturels, d’autres loisirs, qui ne financeront pas, hélas, les auteurs ni les éditeurs à un niveau équivalent », explique-t-elle devant ses collègues.

Les habitants des territoires ruraux pourraient par ailleurs voir leur accès aux livres rendu plus complexe, et plus coûteux, tout comme les jeunes et les étudiants. Pour éviter un impact trop délétère, Géraldine Bannier propose « la mise en place d’un dépôt gratuit de livres dans une maison France Service, par exemple », afin de réduire les coûts d'expédition.

Les pouvoirs publics devront en tout cas déterminer un juste tarif minimum facturé aux acheteurs, une véritable gageure. Trop faible, il n'aura qu'un impact limité sur le marché, trop élevé, il mènerait sans doute « à une perte sèche pour le secteur ». D'après les auditions de la rapporteure, les libraires avanceraient une somme de 5 à 6 €, quand les gros détaillants plaideraient pour 2 à 3 € de plus sur le montant final.

Évaluation régulière

Devant les députés, Géraldine Bannier a elle-même reconnu que la « disposition sera probablement contournée d’une manière ou d’une autre » par les gros opérateurs, notamment par le recours au « panier mixte », qui pourrait permettre aux acheteurs de bénéficier des frais de port gratuits en achetant un livre accompagné d'un article d'une autre catégorie.

Le principe d'une évaluation régulière des effets de la loi, tous les deux ans, a été adopté par les membres de la Commission, permettant d'ajuster cette disposition, voire de la supprimer. Parallèlement, la rapporteure a appelé de ses vœux une meilleure communication sur le prix unique du livre et la possibilité de commander des ouvrages chez son libraire, incitant les libraires à poursuivre leurs efforts en matière de concurrence.

À coupler avec celle sur la lecture grande cause nationale, dont on ne voit pour l'heure toujours aucune manifestation ?

Les autres dispositions de la proposition de loi, qui portent notamment sur la relation contractuelle entre auteurs et éditeurs, la possibilité pour les collectivités de subventionner les librairies ou encore les missions du Médiateur du Livre, n'ont pas suscité énormément de débats en Commission.

Signalons toutefois les tentatives de Michel Larive, député de l'Ariège (France insoumise), pour l'instauration d'un tarif « Livre » pour les librairies indépendantes — avec le soutien financier du gouvernement —, ou encore l'obligation d'un achat de livres auprès des librairies indépendantes locales pour les collectivités, rejetées par les membres de la Commission.

La proposition de loi, elle, aura réuni les suffrages, adoptée à l'unanimité en Commission : elle doit désormais passer en 1ere lecture à l'Assemblée nationale, dans le cadre d'une procédure accélérée voulue par le gouvernement. Le Sénat avait adopté la proposition de loi en juin dernier.

Dossier : Le prix unique des frais de port du livre, une saga législative

 
 
 

18 Commentaires

 

Caro

29/09/2021 à 19:24

Bonjour, Si frais de port, même à 2€, je n'achèterai plus de livres via internet. Donc beaucoup moins de livres en réalité... (actuellement j'achète environ pour 700€/an de livres tous formats de vente confondus). Le livre coûte déjà cher, donc non aux frais de port. Je me sers dans des petites librairies pour les achats coup de cœur, me sert sur le net pour des demandes plus précises et besoin très rapides (j'habite à la campagne, la librairie m'a plus proche est à 35kms). Donc encore une loi contre le consommateur, et qui ne servira en rien au monde de l'édition !

Jean (86)

30/09/2021 à 06:55

Bonjour de même, Vous habitez à 35 kms d'une librairie et vous achetez dans une petite librairie vos coup de cœur, il ne doit pas y en avoir beaucoup ; on a l'impression, à lire votre réponse, que vous cherchez à obtenir le port gratuit ce qui est impossible pour un petit libraire dont la marge la plus courante est déjà insuffisante mangée par le coût des retours, des représentants et l'impossibilité de solder avant 2 ans les invendus ! ! IL EST INDISPENSABLE DE TROUVER UN PORT IDENTIQUE POUR TOUS .
Moi je propose un port forfaitaire (au poids) pour toute expédition, le prix serait compris dans celui du livre, avec une remise de 5 à 10% à l'achat en magasin.
Réponse qui demanderait une réflexion plus approfondie.
Jean retraité, libraire pendant 45 ans.

Caro

30/09/2021 à 08:36

Ce qui faudrait faire, c'est surtout ne pas faire payer toujours plus cher au consommateur. Les livres sont déjà chers, il faut le reconnaître : comment inciter un enfant à lire quand n'importe quel manga coûte 7€ minimum, un roman ado coûte 12€, sans compter les ouvrages "annuel" sur les plus grands sportifs, évènements... qui sont à plus de 20€... Donc rien que le coût est déjà un frein à la lecture. Perso, chez moi, on lit d'ailleurs de moins en moins à cause de ça, la bibliothèque "fournie" la plus proche étant à côté de la librairie donc à 30 kms, ça n'aide pas non plus. Les petites librairies ne peuvent pas payer trop de frais de port pour un livre envoyé par la poste j'entends. Par contre, l'Etat ne pourrait-il pas plutôt réfléchir à des frais de port très réduits pour les librairies. Au cas où vous ne le sauriez pas, envoyer par la Poste un livre de 1kg vers n'importe quel pays d'Europe coûte à l'expéditeur "particulier" environ 2.50€ et 5€ pour le reste du monde (tarif Poste Livres), car il faut promouvoir la culture ; alors qu'il faudra débourser 8€ pour envoyer ce même ouvrage en France... Cherchez l'erreur ! Car si on a toujours imposé à la Poste la promotion de la culture avec du coup des frais de port réduits à l'extrême pour l'envoi de livres dans le monde, pourquoi ne pas en faire autant pour les libraires qui enverrait à leurs clients !?! Je reconnais que, quand j'ai un cadeau à envoyer, il vaut mieux commander le livre sur Amazon et l'envoyer directement que de l'acheter en librairie et s'occuper soi-même du port... Sauf que ce serait avec plaisir que j'irai choisir mon livre à offrir en librairie et demander à mon libraire de l'envoyer si c'était financièrement possible... Quand à la marge du libraire, le mien, pour en avoir discuté avec lui, est de mon avis : 5 à 8€ par livre envoyé c'est beaucoup trop cher, mais pourrait prendre en charge 1 ou 2€ d'envoi avec pourquoi pas, un minimum d'achat de 2 livres par envoi...
Quant à mes achats coup de cœur, je préfère effectivement profiter de devoir aller faire mes courses en "ville" pour faire un tour chez le libraire d'à côté, c'est quand même plus agréable de choisir son livre en le voyant, le touchant... que de lire un simple descriptif sur internet...

Rieg Davan

30/09/2021 à 00:26

Boycott des librairies qui veulent encore augmenter le tarif des livres, si les tarifs augmentent se sera 200€ par mois que je mettrais dans les livres numériques Anglais.

Vive Amazon

30/09/2021 à 00:28

j'espère qu'Amazon trouvera un moyen de faire annuler cette lois immonde, au pire de la rendre complètement inutile (surtout pour nous les Prime et Fnac+)

Hervé Le Crosnier

30/09/2021 à 09:16

Bonjour,
Encore une loi qui vise un acteur et va avoir des effets collatéraux excessifs. Ah si la politique pouvait s'intéresser à des projets et non des récriminations. Mais les effets de bord porteront avant tout sur les éditeurs indépendants, pas chez Edichette. Donc peu importe, la bibliodiversité et tout le tralala.
On se focalise sur la relation librairie/client. Mais on oublie la relation éditeur/librairie : si les livres ne sont pas en surtirage, circulant par camions dans tous les sens et entreposés chez un géant de la distribution, il faut bien utiliser la capillarité des messageries postales. Et donc leur coût excessif pour un secteur sensible comme le livre.
Mais quand on prend ses conseils chez les gros bonnets, on ne s'intéresse pas à ces questions pratiques.
Imaginez une librairie qui va vendre en ligne, avec la remise de 5%, car il faut bien compenser le surcoût du timbre, sinon le client va tout simplement diminuer ses achats de livres, se dire qu'il le prendra la prochaine fois qu'il ira en ville... Mais si ce livre n'est pas dans la pile des best-sellers (ou cette année des livres politiques financés sur les campagnes électorales), alors le client ne le trouvera pas dans la librairie. Celle-ci devra le commander auprès de l'éditeur indépendant : qui va payer le transport vers la librairie ? Si c'est l'éditeur, il ne lui reste plus qu'à augmenter le prix de ses livres (et donc mettre en danger ses ventes). Si c'est la librairie, on voit bien qu'il ne lui restera plus rien. Il s'agira d'offrir le livre d'un indépendant pour que le lecteur en profite pour acheter aussi ce qui s'empile. Edichette sera content.
Il faut un "tarif livre" si on estime que c'est un bien spécial, ayant un enjeu culturel et citoyen. Et si on veut que des éditeurs indépendants subsistent. Si c'est un "marchandise comme les autres", alors laissez faire les relations... les gros s'en sortiront toujours, ne vous inquiétez pas.

sandra ZTL

08/10/2021 à 08:50

Merci Monsieur ! vos mots me font penser que je ne suis pas la seule à avoir cette réflexion et ça fait du bien. Tous les maillons de la chaîne doivent pouvoir vivre et survivre... mais à ce rythme, j'ai
peur pour la bibliodiversité aussi, que liront mes petits enfants et arrières petits ?
Belles lectures à vous.
Sandra E.dys.trice indépendante en péril

Lemanovitch

30/09/2021 à 09:29

Ancien libraire qui a connu l’avant et l’après loi Lang, il me semble qu’il était prévu dans la loi la possibilité au revendeur de pratiquer 95% à 105% du prix prévu pour un livre. 95%: Remise aux enseignants (tradition tenace de l’époque) et aux clients fidèles et 105% : surcoûts en cas de difficulté d’approvisionnement pour le revendeur (conditions de vente éditeur minimales, frais de port…) sachant qu’à partir du moment où on envoyait le livre au client, on lui répercutait entièrement les frais d’expédition. Ce temps est révolu et tout a changé dans les pratiques, mais je me demande si dans la commission en question il y a quelqu’un qui connaît le monde du livre ou si il y a eu concertation avec des professionnels ? J’ai l’impression que tout ce beau monde réagit comme ces personnes qui me demandent quel métier je faisais et qui s’extasie sur le métier de libraire et le fantasme qu’elles en conçoivent. Bref on a l’impression que ces parlementaires sont remplis de bonnes intentions mais parfaitement incapables de trouver des solutions efficientes pour résoudre la situation à corriger, et qu’ils ont trouvé un remède qui va être inopérant voire même accentuer le problème !
Ma question : à quoi ça sert cette loi sinon à justifier le travail de ces gens ?

g. trompas

30/09/2021 à 10:37

Entièrement d'accord avec vous ! Mes 50 années d'édition me font dire que personne dans cette commission ne connaît l'univers du livre de l'intérieur. Et quels sont les élus à la Culture qui rencontrent les acteurs de la filière du livre. Si vous en connaissez !?
Et ce tarif postal spécial Livres, c'est pour quand ? Qui est-ce que cela dérange ?

Pic

01/10/2021 à 08:24

« Qui est-ce que cela dérange ? »

Peut-être les contribuables, non ? Est-ce au contribuable de palier un service privé ?

Ermisse

01/10/2021 à 16:16

Je crois que la première erreur est de raisonner sur les frais de port en ne considérant que l'activité du livre. Ce sont les ventes sur internet en général qui devraient être assorties de frais de port quel que soit le produit. La première raison est écologique.La deuxième raison est de maintenir pour le consommateur une diversité de choix. Les entreprises qui se lancent sur internet cherchent à dominer les marchés en pratiquant la politique de la terre brulée sans prendre en compte leur rentabilité.C'est probablement le consommateur qui finira par en souffrir. Les librairies indépendantes ne sont pas condamnées à faire payer les frais de port à leurs clients. La seule question est : que peuvent-elles supporter comme frais sans nuire à leur résultat ? Indiquer qu'Amazon gagnera plus d'argent grâce à cette loi est vrai mais tout comme La Fnac en a gagné plus en 1981 grâce à la loi sur le prix unique. Le problème n'est pas là en réalité. Les frais devraient être de 6,50 euros par colis. Nous pourrions atteindre un meilleur équilibre des sites internet entre eux et un meilleur équilibre sites internet / librairies. Cela n'empêchera pas Amazon de mieux négocier auprès de la poste les tarifs de transport par rapport à un petit site internet. Il n'y aura pas de système parfait , mais il serait opportun de légiférer sur les frais de port en général et pas uniquement pour la librairie.Christophe Ermisse , directeur d'Unithèque.

Gintoki

02/10/2021 à 00:49

6,50€ mais vous êtes dingue sur aucun site je paie ça pour une livraison, le max c'est 5€ pour de l'alimentaire introuvable ailleurs que sur le dit site et je le ferais pour aucun aucun autre site.

exemple du jour Gintama T69 (6,85€) reçu aujourd'hui (paiement du port 49€/an + Prime Vidéo / c'est amplement suffisant)

6,85€ de marchandise plus 6,50€ de port, il faut être fou

je paie 64€/an pour Amazon Prime et Fnac+ : c'est bien assez

FOUTEZ-NOUS LA PAIX!!!!

Ermisse

03/10/2021 à 07:58

Une indigence intellectuelle largement répandue : le consommateur ne sait plus que le pétrole n'est pas gratuit en France. Ce qui est gratuit pour les uns ne l'est pas pour les autres. Ainsi les frais de transport assumés par l'expéditeur maintiennent une rentabilité très faible de l'activité et n'autorisent pas les salariés de l'entreprise a avoir une meilleure rémunération. Le principe du tout pour moi et rien pour les autres est justement ce qu'il faut détruire dans une course à la consommation qui est nuisible pour tous même pour le client final qui finit par écrire des inepties. Christophe Ermisse.

Gintoki

04/10/2021 à 03:31

oups, mea-culpa Mea Culpa, j'aurais du vérifier à qui je parlais (merci pour votre transparence ; mais niveau crédibilité = zéro).

Jihos

04/10/2021 à 19:54

Savez-vous que Amazon livre de moins en moins avec La Poste mais avec Coliposte qui est une société qui lui appartient ? Comme souvent, on réagit après des lustres à une situation qui ne semble pas équitable pour tous. Sauf que les choses ont changé, on a tellement favorisé les villes (emploi, transport, richesse, éducation...) que les librairies et autres commerces ont déserté les campagnes. Brider aujourd'hui le e-commerce en imposant des frais de port, c'est limiter le pouvoir d'achat des campagnes car même avec 6,50€ de frais de port, ce sera toujours plus rentable que de faire 50km de voiture. Par contre, on en achètera deux fois moins. La marge sur les 6,50€ ira à Amazon, pas aux libraires et autres commerçants. Savez-vous comment Google finance la taxe Gafa imposée par l'UE ? Ils refacturent 2% du montant publicitaire à tous leurs clients. C'est injuste mais légal. L'UE a juste mis un impôt de plus pour les entreprises qui investissent. Mais il fallait y penser avant de laisser Google devenir un monopole.

Ermisse

06/10/2021 à 08:11

Faire payer les frais de port au client sur internet peut dans certains cas l'inciter à recourir au click and collect , donc à venir en librairie. Pour ceux qui sont dissuadés par la distance il faut penser qu'ils songeront à regrouper leurs achats , un peu comme ceux qui s'organisent quand ils font leurs courses en ville. Il faut aussi penser à l'écologie : l'intérêt à terme est de réduire le trafic routier qui devient un problème avec tous les achats désordonnés et compulsifs. Pour le transport quelqu'un doit payer d'une manière ou d'une autre et si le port est gratuit il sera absorbé par une baisse de la marge de celui qui accorde la gratuité. Il faut rappeler que la rentabilité de la librairie est de l'ordre de 0,7 % . Cela veut dire qu'après un CA de 100 euros , il reste 70 centimes à la fin de l'année. Christophe Ermisse

Loloduf

06/10/2021 à 17:12

Bonjour,
J'habite à la campagne à environ 45 minutes de route de la première librairie (en dehors du rayon livre bien famélique des supermarchés locaux) quelques soit la direction choisie. Hors de question que je paye 6 à 7 euros sur chaque livre que je me ferai livrer à l'avenir (aller en ville relève de la punition dans mon cas) car j'ai déjà lu plus de 150 livres depuis le premier janvier (soit 900 à 1000 euros de frais de port qu'il m'aurait fallu débourser en plus depuis cette date si le système s'appliquait que je n'ai de toute façon pas les moyens de perdre dans des frais de port). Si par malheur, une mesure sur les frais de port venait à entrer en vigueur, je passerai au livre électronique, au troc, voire à d'autres loisirs: donc pas de bénéfice supplémentaire pour les libraires trop lointains, ni pour les auteurs ou éditeurs. Finalement, une perte pour tout le monde. Vos commentaires sur l'écologie ne sont valables que pour les citadins, car si chaque foyer livré à la campagne faisait le trajet vers la ville je ne pense pas que le bilan carbone soit très favorable par rapport à un camion de livraison qui passera à chaque domicile au cour d'une même tournée. Ce n'est pas en diabolisant le lecteur consommateur que l'on amènera la culture à ceux qui en ont besoin.
Cordialement, Loloduf

Caroline

06/10/2021 à 23:38

Bonsoir,
Tout à fait d'accord avec vous : si on impose des frais de port, je serai la première à ne plus acheter de livres neufs ! Et me limiterai aux quelques achats en ville lors de mes grosses courses (tous les 2 mois)! Du coup encore une loi pour faire perdre de l'argent au consommateur sans aucun bénéfice pour la filière ! Faisons payer des frais de port aux citadins des grandes villes puisque c'est eux qui souhaitent cette loi, et que eux ont des librairies à côté de chez eux !! Quand la première librairie est à plus de 30 kms, on réfléchis autrement... À bon entendeur...

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Donnez à lire : 22 000 livres offerts à des enfants

Mise en place pour la première fois en 2016, l'opération caritative Donnez à lire a gagné en puissance au fil de ses éditions annuelles. En 2023, 22.000 livres ont ainsi été collectés par les libraires, donnés au Secours populaire et enfin offerts aux enfants. C'est onze fois plus que le bilan de l'édition inaugurale...

23/02/2024, 15:56

ActuaLitté

Avec La Bourse aux Livres, l'occasion fait le larron

Aidé par la multiplication des plateformes spécialisées, le tarif minimum des frais de port à 3 € pour les livres neufs, mais aussi l'inflation générale et la hausse des prix des livres, le marché du livre d'occasion se développe. Avec une problématique centrale : ces ventes ne rémunèrent pas les auteurs, lesquels commencent à déplorer cette situation... La Bourse aux Livres, acteur de la seconde main, avance sa solution.

23/02/2024, 11:05

ActuaLitté

Une 13e librairie Decitre s'installe à Saint-Etienne

La chaîne de librairies Decitre a jeté son dévolu sur Saint-Étienne pour l'ouverture de sa treizième librairie au niveau national, et une dixième dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Cet établissement verra le jour en juin. Il s'installera au rez-de-chaussée du centre commercial Centre Deux, dans un espace de plus de 850 m2, précédemment occupé par un H&M, et libéré en décembre dernier.

21/02/2024, 15:53

ActuaLitté

Librairie : mort de Fadi Zahar, fondateur de La Chambre Claire

Le libraire et galeriste Fadi Zahar, fondateur en 1980 de La Chambre Claire, est mort, annonce La Nouvelle Chambre Claire, qui a pris la relève de son enseigne, dans le 5e arrondissement de Paris. Il faisait figure de référence dans le domaine.

21/02/2024, 14:56

ActuaLitté

Délais de paiement et retours : les librairies “menacées”

Pour protéger les petites et moyennes entreprises, la Commission européenne a avancé en septembre 2023 un projet de règlement encadrant les délais et retards de paiement. L'enfer est pavé de bonnes intentions, dénonce à présent le Syndicat de la librairie française. Sans exception claire pour le secteur de la librairie, un tiers des commerces français seraient menacés de disparition...

19/02/2024, 11:17

ActuaLitté

En Hongrie, une virgule ridiculise l'homophobie d'État

La deuxième plus grande librairie de Hongrie, Lira, avait écopé en juillet 2023 d'une lourde amende, reconnue coupable d'avoir vendu des livres « au contenu LGBT » sans emballages plastiques, et disponibles pour les moins de 18 ans. Elle violait ainsi une loi homophobe adoptée en 2021, qu'elle a contestée à son tour devant la justice. Avec succès...

16/02/2024, 15:33

ActuaLitté

Pardon my French : en Inde, un petit coin de France dans les librairies

L'Institut français en Inde dévoile son opération Pardon my French, destinée à rendre plus accessible la littérature francophone dans les librairies du sous-continent indien. Des ouvrages en français, mais aussi des traductions, seront mis à disposition des lecteurs et lectrices. 

13/02/2024, 15:05

ActuaLitté

Librairie : trente ans plus tard, La soupe aux livres ferme

Trente ans après son inauguration, la librairie La soupe aux livres, installée dans un ancien restaurant, se voit contrainte de clore son dernier chapitre ce samedi 10 février. La raison : une liquidation judiciaire et l'absence de repreneurs. C'est la fin d'une institution culturelle à Montauban, dans le Tarn-et-Garonne.

09/02/2024, 17:43

ActuaLitté

Aux États-Unis, l'histoire des libraires entre à l'université

L'université Columbia, à New York, accueille des archives peu communes, puisqu'elles recouvrent l'histoire de la librairie américaine. Fondée en 1900, l'American Booksellers Association défend depuis les intérêts de la profession et a amassé et collecté, en presque 125 ans, une documentation conséquente.

01/02/2024, 11:38

ActuaLitté

Strasbourg : la librairie de l'étrange, Obscurae, ferme un an plus tard

« La librairie de l'Étrange », Obscurae, située 10 rue Munch, à quelques encablures de la Place Kléber, centre de Strasbourg, ferme ses portes après un an d'existence. C'est le propriétaire des lieux, Antoine Gateau, qui l'annonce ce 27 janvier sur Instagram : « Malgré mes efforts, les prix obtenus et votre fidélité, cela ne suffira pas pour persister », partage-t-il. Et de confier avec honnêteté : « Beaucoup seront déçus, moi le premier. » 

31/01/2024, 17:49

ActuaLitté

JO24 : les bouquinistes poursuivent Paris en justice, “rien à perdre”

En l’espace de trois années, ils sont devenus l’ennemi des trottoirs publics numéro 1 : un appel à candidatures de la Mairie de Paris pour 2023 annonçait que 17 emplacements vacants étaient à pourvoir. Et ce, pour s’assurer que ces commerces patrimoniaux de la capitale ne disparaissent pas des quais de Seine. Depuis ? Eh bien, vous comprenez, avec les Jeux olympiques, ils font tache dans le décor.

21/01/2024, 13:12

ActuaLitté

2024 est aussi une nouvelle année... pour les librairies

Qui dit nouvelle année, dit bonnes résolutions et parfois, "il est temps de se relancer"... 2024 est parfaite pour ce type d'ambition, en tant qu'année du dragon... Un nouveau chapitre pour nos librairies hexagonales : des nouvelles, des renouveaux, des reprises, des paris, et parfois, malheureusement, des fermetures...

19/01/2024, 17:08

ActuaLitté

France : Bilan 2023 des ventes de livres en librairies

Derrière les chiffres, rassurants en apparence, se cachent quelques réalités plus concrètes : après des années Covid euphoriques, les ventes de livres affichent des résultats plus « normaux ». Les données du Syndicat de la librairie française se lisent donc avec une certaine prudence.

19/01/2024, 11:47

Appel d'offre : vente d'ouvrages

Le 7e Congrès du CIRDH, sous le thème "Intelligences, Affectivité, Haptonomie", se tiendra les 2 et 3 mars 2024 au Centre international de conférences de Sorbonne Université à Paris. Ce congrès explore l'importance de la dimension affective dans la santé et l'éducation, dans un contexte où le développement rapide des intelligences artificielles soulève des questions éthiques. 

18/01/2024, 12:52

ActuaLitté

Au Texas, la justice exonère les libraires du devoir de censure

BookBanUSA — La loi « Reader Act », au Texas, menaçait de changer les libraires de l'État en instruments de censure. Elle leur imposait en effet de noter les livres, en fonction de leurs sujets, avant de les vendre aux établissements scolaires. En première instance et en appel, la justice a toutefois bloqué l'application de la loi, dont les fondements sont malmenés...

18/01/2024, 11:04

ActuaLitté

Inflation, ventes en baisse : la librairie indépendante en danger ?

La crise sanitaire du Covid-19 aura marqué l'histoire récente de la librairie par ses résultats exceptionnels — et inattendus. L'année 2023 est tout aussi étrange : une fois n'est pas coutume, les prix des livres ont considérablement augmenté. Ce qui a, paradoxalement, sauvé la trésorerie des librairies françaises, alors que les ventes ont sérieusement diminué...

18/01/2024, 09:47

ActuaLitté

Oui, faire vivre des librairies indépendantes en Seine-Saint-Denis est possible  

La Seine Saint Denis : un des départements les plus densément peuplés de l'hexagone, le plus jeune aussi, et malgré tout, le taux d'équipement en librairie indépendante le plus faible par habitant. Jacques-Étienne Ully, libraire dans le territoire de Roberto Alagna et Kylian Mbappé, est lui propriétaire de quatre établissements estampillés Folies d’encre — Aulnay-sous-Bois, Gagny, Raincy et Le Perreux-sur-Marne (94) – et depuis le 5 décembre, d'un cinquième, à Villemomble.

12/01/2024, 18:57

ActuaLitté

Deux nouvelles librairies indépendantes dans le 92

Les habitants des deux communes frontalières du Plessis-Robinson et Châtenay-Malabry n'avaient plus de petit commerce où s'approvisionner en bouquins sous les conseils avisés d'un spécialiste et passionné. Ils peuvent à présent retrouver le plaisir de visiter une librairie, avec la Librairie le A qui a ouvert fin novembre dans la première commune, et L'Îlot Livres qui accueillera en février 2024 ses premiers clients.

11/01/2024, 13:14

ActuaLitté

Librairie : au 1er janvier, les plus bas salaires en légère hausse

Comme chaque année, le 1er janvier a été marqué par une augmentation automatique du SMIC, plutôt la bienvenue face à une inflation toujours forte, qui enserre les 20 % des ménages ayant les revenus les moins élevés. Cette revalorisation ne change toutefois que les salaires des employés de niveau 1 et des apprentis.

11/01/2024, 10:20

ActuaLitté

Occasion : les cordons un peu distendus de La Bourse aux Livres

Ouverte en juillet 2020, La Bourse aux Livres s'inscrit dans un modèle d'enseigne d'occasion, avec un système de rachat et vente des titres, à partir d'une application. Avec une particularité, le dépôt-vente pour éviter manipulations et frais aux vendeurs. Mais, depuis quelques mois, les plaintes des clients s'accumulent...

03/01/2024, 10:37

ActuaLitté

Librairie : Catherine Martin-Zay, fille de Jean Zay et figure d'Orléans, n'est plus

Catherine Martin-Zay, la fille aînée de l'éminent résistant français et ancien ministre de l'Éducation nationale sous le Front populaire Jean Zay, est décédée le 28 décembre 2023 à l'âge de 87 ans, a annoncé sa fille, Sophie Todescato. Elle fut une personnalité marquante d'Orléans pour sa librairie Les Temps Modernes, fondée en 1964. 

29/12/2023, 11:44

ActuaLitté

Une librairie sauvée à Bordeaux, une autre ferme en Corse

Sur la rive droite bordelaise, Dominique Séguin tient la librairie Le petit chaperon rouge, spécialisée en littérature jeunesse depuis 2007. En proie à de grandes difficultés financières ces derniers temps, une campagne Uule avait été ouverte pour récolter les 5000 € nécessaires à la survie de l'établissement.

27/12/2023, 16:01

ActuaLitté

Lille : un bâtiment qui abrite une librairie interdit d'accès

Ce lundi 4 décembre, la municipalité de Lille a émis un arrêté interdisant toute entrée et occupation de l'immeuble localisé au 49 rue Jules-Guesde, dans le quartier de Wazemmes, qui accueille la Librairie Yassine. La raison : un état jugé trop dangereux.

06/12/2023, 17:19

ActuaLitté

Que s'est il passé ce dernier mois dans le merveilleux monde des librairies ?

La vie de la librairie française ressemble à celle des hommes et femmes : naissances, morts, nouveaux départs, arrivées, adieux, et même parfois, des rencontres... ActuaLitté rend compte des dernières évolutions de ces précieux commerces qui animent la culture du livre à travers notre hexagone, avec une petite escapade hors des frontières.

05/12/2023, 18:26

ActuaLitté

Les Meishis de BDfugue, aux couleurs de héros de mangas

Les meishis sont des cartes de visite japonaises, que les librairies BDfugue mettent à l'honneur dans leurs établissements. Ainsi, les personnages iconiques de grandes séries manga se retrouvent désormais sur ces documents... Attention, quantités limitées !

04/12/2023, 14:44

ActuaLitté

Écologie : face à la surproduction en librairie, trêves de plaisanteries

40 nouveautés pour 112 livres produits, au total, par jour. Telle est le rythme de l'industrie de l'édition, en 2022. Et 2023, a priori, ne changera pas la tendance générale à la hausse. Pour les libraires, la cadence reste très soutenue, si bien que l'Association pour l'écologie du livre propose l'instauration d'une « recherche-action autour de la reprise en main de notre temps de travail via des trêves de nouveautés multiples ».

04/12/2023, 12:17

ActuaLitté

Les éditions Divergences ouvrent leur librairie au printemps 2024

Les éditions Divergences annoncent l'inauguration prochaine de leur première librairie. Après deux ans de recherche, elles ont finalement déniché « l'emplacement parfait » à Quimperlé, dans le sud du Finistère. 

27/11/2023, 18:51

ActuaLitté

Pierric Bailly qui rejoint la collection L’Inédit, du réseau Initiales avec Solitaire

Une fois par an, Initiales sollicite une autrice, un auteur que nous aimons et nous lui demandons d’écrire un texte, juste pour nous. Cette histoire, dans le cadre de notre collection L’Inédit, nous l’éditons, juste pour vous. Et nous vous l’offrons dans les librairies qui sont membres de notre association, en France et en Belgique... Attention série limitée !

24/11/2023, 09:36

ActuaLitté

Six bonnes raisons pour aller chez votre libraire

L’Association des Librairies Indépendantes des Pays de la Loire profite des fêtes de fin d’année pour « rappeler aux lectrices et lecteurs, l’intérêt d’aller en librairie indépendante pour acheter leurs livres ». Depuis le 13 novembre et jusqu’au 27, six bonnes raisons sont étayées sur les réseaux avec le concours du dessinateur nantais Rudy Spiessert.

22/11/2023, 17:35

ActuaLitté

Lyon : l'emblématique librairie Diogène en danger

À Lyon, il est un lieu qui semble résister aux défis du temps, du moins jusqu'à présent. Diogène est une enseigne spécialisée dans les livres anciens et épuisés. Dans son vieux bâtiment en pierre, la boutique propose plus de 100.000 ouvrages. Cependant, le rachat de l'immeuble où elle se trouve menace la pérennité de cette vénérable institution.

22/11/2023, 10:51

ActuaLitté

Libraires du Sud : le réseau des librairies indépendantes fête ses 25 ans

Cette année, le réseau des Libraires du Sud fête ses 25 ans d'existence. Un quart de siècle d'implantation en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, avec une ambition : souligner l'importance des librairies indépendantes en tant que contributeurs essentiels à la culture et à l'économie locale. La stratégie de l'association : organiser toute l'année des événements dans les librairies du réseau, un grand moment annuel depuis 8 ans, l’Automne en Libraires, et plus généralement peser en faveur de ses membres.

21/11/2023, 17:29

ActuaLitté

De l'Italie à la Corée, en passant par Berlin : excursion en BD

#LECfestival23 — Partenaire du Festival des Littératures européennes de Cognac, la Librairie de la bande dessinée et de l’image a réalisé des sélections, proposées au public, à partir de la programmation de l’événement, mais également des coups de cœur dans les nouveautés. Matthieu Maury, son responsable, nous propose ici quelques conseils de lecture.

17/11/2023, 14:28

ActuaLitté

Après cinquante ans de fermeture, une librairie renaît à Agen

La librairie Aux Bibliophiles d'Agen fermait ses portes en 1973, suite au décès brutal de son propriétaire, Yves Dubois. 50 ans plus tard, ses cousins André et Jean-Paul Crouzet rouvrent la boutique et réveillent les 15.000 ouvrages qui y hibernaient depuis un demi-siècle.

15/11/2023, 12:50

ActuaLitté

Une nouvelle librairie Albin Michel dans le 6e arrondissement de Paris

Le groupe Albin Michel, sous l'initiative de Francis Esménard, a repris les librairies Chapitre en 2014, formant un réseau qui compte aujourd'hui huit librairies indépendantes. La nouvelle librairie sera généraliste, offrant les œuvres de près de 900 éditeurs et l'intégralité du catalogue Albin Michel, qui comprend plus de 6000 titres actifs. 

10/11/2023, 12:59

ActuaLitté

Le Bazar de l'Hôtel de Ville et sa librairie changent définitivement de propriétaire

Situé au coeur du Marais, le BHV, propriété des Galeries Lafayette, rejoindra la Société des Grands Magasins (SGM). La structure lyonnaise entérine les discussions entamées en février dernier, indique le groupe. Les autorités de la concurrence ont validé la transaction, dont la somme n’a évidemment pas été communiquée.

10/11/2023, 12:53

ActuaLitté

Mourir ou naître, le tourbillon des librairies françaises

Fermetures, fin de travaux et réouvertures, expansions, créations... Le cycle de la vie des librairies hexagonales ne s'arrête jamais. ActuaLitté vous propose un concentré des derniers mouvements de nos chères enseignes, qui font vivre le livre partout sur le territoire.

06/11/2023, 15:19

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Odile Piérart présidente de la commission de contrôle des livres jeunesse

Odile Piérart, conseillère d'État honoraire, a été nommée à la présidence de la Commission de surveillance et de contrôle des publications destinées à l'enfance et à l'adolescence, succédant ainsi à David Moreau. Toute la composition de la commission a été renouvelée, par ailleurs.

26/02/2024, 10:02

ActuaLitté

Si la Romance commence à parler italien...

Après le succès, il y a plus de dix ans, du best-seller international Cinquante Nuances de Grey (JC Lattès, 2012), la romance est un genre qui s'apprête à conquérir une nouvelle fois les lecteurs du monde entier. L'Italie n'échappe pas au phénomène, comme les chiffres l'illustrent... L'autrice qui a vendu le plus de livres, en 2023, dans le pays : Felicia Kingsley, pseudonyme d'une architecte italienne qui publie des romances à succès depuis 2016. 

23/02/2024, 17:55

ActuaLitté

Gérard Miller : une enquête ouverte pour viols et agressions sexuelles

Le 31 janvier dernier, le magazine Elle rendait publique une enquête dans laquelle trois femmes témoignaient d'agressions sexuelles commises par Gérard Miller. Quelques jours plus tard, Mediapart donnait la parole à dix nouvelles femmes, se considérant victimes du psychanalyste et chroniqueur. Le parquet indique qu'une enquête a été ouverte pour « viols et agressions sexuelles, parfois sur victimes mineures ».

23/02/2024, 17:44

ActuaLitté

La Route : Manu Larcenet adapte le best seller de feu Cormac McCarthy

La Route (trad. François Hirsch), c'est d'abord un roman post-apocalyptique publié en 2006, Prix Pulitzer de la fiction l'année suivante. L'auteur de ce best seller, Cormac McCarthy, est lui décédé le 13 juin dernier. Le créateur de Blast, Manu Larcenet, et Dargaud, ont choisi d'adapter son plus célèbre ouvrage en bande dessinée. En librairie le 29 mars.

23/02/2024, 16:56

ActuaLitté

Virginie Duby-Muller chargée d'une mission sur la culture en milieu rural

Vice-présidente du parti Les Républicains, députée de Haute-Savoie, Virginie Duby-Muller a été chargée d'une mission temporaire ayant pour objet l'ingénierie culturelle des collectivités territoriales en milieu rural par le Premier ministre, par un décret du 22 février 2024.

23/02/2024, 15:52

ActuaLitté

Grégoire Delacourt prolongera la liste de ses envies chez Albin Michel

Le 17 avril 2024, les éditions Albin Michel publient La liste 2 mes envies, le dernier roman de Grégoire Delacourt et le premier dans la maison de Francis Esmenard. Cette publication survient dix ans après le triomphe public de La liste de mes envies, qui a connu un succès retentissant avec plus de 1,5 million d'exemplaires vendus, des traductions dans 35 pays, y compris l'Angleterre et les États-Unis, et des adaptations au théâtre et au cinéma. 

23/02/2024, 15:10

ActuaLitté

Économies de l'État : la Culture perd plus de 200 millions €

Il aura suffi de quelques points sur des prévisions de croissance pour pousser le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, à décréter 10 milliards € de coupes dans le budget de l'État. Le ministère de la Culture n'y échappe pas, avec une annulation de crédits à hauteur de 200 millions € dans son budget.

23/02/2024, 12:26

ActuaLitté

Street football, basket ou golf : la langue française à la rue ?

L'année est décidément très sportive pour la Commission d'enrichissement de la langue française. Jeux olympiques et paralympiques obligent, elle s'est récemment penchée sur des termes français liés à différentes disciplines. Dans une nouvelle recommandation, elle évoque cette fois les sports de rue, comme le football, le basket, ou même le golf.

23/02/2024, 10:13

ActuaLitté

Lise Boëll dirigera Mazarine, qui s'émancipe de Fayard

Arnaud Lagardère, le PDG de Hachette Livre, a confié à Lise Boëll le poste de directrice générale chez Mazarine. Avec une carrière dédiée à rendre la littérature accessible à tous et à promouvoir la diversité, elle est chargée d'enrichir le catalogue de l'éditeur avec des titres de fiction et de non-fiction.

22/02/2024, 22:03

ActuaLitté

Gaza : une nouvelle bibliothèque part en fumée

Ce 19 février, Ramy Abdu, président de l'Euro-Med Human Rights Monitor (Observatoire Euro-Méditerranéen des Droits de l'Homme), révèle la destruction de la maison d'édition et bibliothèque d'Al-Kalima par les forces israéliennes. Le bâtiment était situé dans le quartier Sheikh Radwan, à Gaza.

22/02/2024, 16:46

ActuaLitté

Le célèbre égyptologue allemand Jan Assmann n'est plus

Né le 7 juillet 1938 à Langelsheim, Jan Assmann était un éminent égyptologue, universitaire en études religieuses et spécialiste en culture allemande. Il a contribué de manière significative à l'élaboration, l'édition et l'interprétation de sources sur la religion égyptienne, intégrant les analyses philologiques des textes dans leur contexte archéologique, culturel et socio-économique. Il s'est éteint dans la nuit du 18 au 19 février, à l'âge de 85 ans.

22/02/2024, 12:16

ActuaLitté

Un libraire au tribunal pour le manuscrit de “Hotel California”

Ce mercredi 21 février s'est déroulé à Manhattan un procès inhabituel, avec des accusés peu familiers des cours de justice. Parmi eux, Glenn Horowitz, un libraire spécialisé dans les pièces rares et uniques. Avec deux autres hommes, il est accusé d'avoir obtenu et revendu, de manière illégale, des manuscrits de chansons du groupe Eagles, dont le fameux « Hotel California ».

22/02/2024, 10:04

ActuaLitté

“Les librairies sont des endroits magiques, irremplaçables”

#Noshorizonsdesirables – La signature de conventions réunissant l’interprofession du livre des Hauts-de-France intervenue ce 21 février précédait une autre séance de signatures. En effet, un contrat de filière réunissant la DRAC, le CNL, la Région et l’AR2L était au programme des Rencontres régionales qui se tiennent actuellement à Boulogne-sur-Mer.

21/02/2024, 20:42

ActuaLitté

Le livre Vous ne me trouverez pas sur Amazon ! disponible... sur Amazon ?

Certaines maisons d'édition ont de la suite dans les idées pour garder leur indépendance, mais la frontière entre affranchissement total et dépendance, par exemple à un distributeur, s'avère parfois poreuse. Les éditions Divergences en ont fait les frais : l'un de leurs derniers ouvrages à paraître, Vous ne me trouverez pas sur Amazon !, s'avère pourtant bien « disponible à la précommande »... sur Amazon.

21/02/2024, 18:31

ActuaLitté

Cancer ou assassinat, l'enquête sur la mort de Neruda rouverte

Un long feuilleton qui connait aujourd'hui un nouveau rebondissement. La justice chilienne a ordonné ce mardi 20 février la rouverture de l'enquête sur la mort du plus fameux poète du pays, et ancien sénateur communiste : Pablo Neruda.

21/02/2024, 14:13

ActuaLitté

Libraires, éditeurs, auteurs : “On ne peut pas vivre seul”

#Noshorizonsdesirables – Réunir les partenaires de la Région des Hauts de France, autour d’une envie, c’est déjà, pour paraphraser Jacques Brel, faire preuve d’un certain talent. Dans le cadre des deux journées professionnelles qu’organise l’Agence régionale du livre et de la lecture, cinq structures s’engagent dans un contrat de filière pour trois années. Mais pourquoi et dans quelle perspective ?

21/02/2024, 13:05

ActuaLitté

Pierre Loti, amoureux du Pays Basque

Pierre Loti était un voyageur. Il aimait les lieux atypiques : Tahiti, le Sénégal, le Japon, la Turquie... c'est d'eux qu'il puisait l'inspiration de ses écrits. Parmi ces régions exotiques, le Pays Basque eut une place toute particulière dans son coeur, il tirera de son attachement à cette terre le roman Ramuntcho. Une exposition en cours jusqu'au 1er septembre 2024 au musée Basque et de l'histoire de Bayonne retrace l'amour de l'écrivain pour le patrimoine naturel et culturel de l'Euskal Herria.

20/02/2024, 16:53

ActuaLitté

Les deux acteurs de Roméo et Juliette récidivent au tribunal

Olivia Hussey et Leonard Whiting, acteurs vedettes du film Roméo et Juliette (1968) de Franco Zeffirelli, persistent auprès des tribunaux. Tous deux ont de nouveau porté plainte contre le studio Paramount, cette fois autour des éditions DVD et Blu-Ray de la Criterion Collection, parues en février 2023.

20/02/2024, 16:25

ActuaLitté

Antoinette Fouque : une vie féministe

Il y a 10 ans s'éteignait Antoinette Fouque. Figure historique du féminisme au XXe siècle, elle était psychanalyste, essayiste et militante au sein du Mouvement de Libération des Femmes (MLF). C'est aussi elle qui fonda les Éditions des femmes en 1972, dans le but de promouvoir la littérature et les luttes féminines.

20/02/2024, 13:11

ActuaLitté

Ukraine : le lourd tribut payé par la culture en temps de guerre

UkraineUnderAttack - L'UNESCO, organe des Nations Unies centré sur la culture et la science, entre autres, a dressé un bilan économique de la guerre en Ukraine, deux ans après les premières agressions russes. Le coût total des dégâts sur les secteurs de la culture et du tourisme s'élève désormais à près de 3,5 milliards $ et au moins 9 milliards $ seront nécessaires, sur les 10 prochaines années, pour les redresser.

20/02/2024, 10:02

ActuaLitté

Missak Manouchian, la littérature comme pays d'adoption

Missak Manouchian entrera au Panthéon, avec sa femme Mélinée, ce mercredi 21 février. Ouvrier communiste arménien immigré en France, directeur de journal et leader d'un groupe de résistants dont la plupart des membres, Manouchian compris, furent exécutés le 21 février 1944, il était aussi poète et amoureux de littérature. Manouchian sera le premier résistant étranger, et communiste, à recevoir un tel hommage. 

19/02/2024, 17:14

ActuaLitté

La Bibliothèque à remonter le temps, nouvelle collection pour les ados

Les éditions du Cerf lancent en mars une collection à destination des jeunes à partir de 14 ans. « Les plus grands historiens » entendent rendre l'histoire accessible à tous, couvrant des périodes allant de la Préhistoire au monde moderne, incluant l'Antiquité, le Moyen Âge et le siècle des Lumières. Chaque livre résume les connaissances essentielles, présente les dates importantes et explore les théories encore sujettes à discussion, le tout en une dizaine de chapitres enrichis d'illustrations.

19/02/2024, 13:05

ActuaLitté

"Je me suis demandé jusqu'où pouvait aller le pardon"

PrixdulivredelavilledeLausanne24 – Du 1er janvier au 29 février 2024, vous pouvez élire votre roman favori parmi cinq œuvres en lice pour le Prix du Livre de la Ville de Lausanne. Les titres nominés peuvent être lus en ligne et sont également disponibles en version audio. Jean-François Haas, auteur nominé pour son roman La folie du Pélican (Bernard Campiche Éditeur), revient en vidéo sur son parcours et sur son travail d'écriture.

17/02/2024, 14:02

ActuaLitté

Réseaux sociaux, POD, promos : la recette gagnante des éditions 38

Fondées en 2015, les Éditions du 38 ont récemment révélé ses résultats 2023, impressionnants : une croissance du chiffre d'affaires de 39 % et des ventes de 32 % par rapport à 2022. Quelles sont les raisons de ce succès, déjà en germe en 2021 avec une augmentation de 10 % du CA ? Entre autres, en deux mots, les réseaux sociaux.

16/02/2024, 18:10

ActuaLitté

Editis, "en faveur d'une chaîne du livre écoresponsable"

En 2023, Editis a publié son premier bilan global et intégral des émissions de gaz à effet de serre (BEGES), couvrant les scopes 1, 2 et 3, avec l'appui de SOCOTEC Environnement, chef de file dans le secteur de la durabilité.

16/02/2024, 16:45

ActuaLitté

“Le plus beau film jamais réalisé en costumes” a son beau livre

Certains diront que si le théâtre a Shakespeare, le roman Dostoïevski, la poésie Rimbaud ou la philosophie Kant, le cinéma a Stanley Kubrick. Le cinéaste a adapté de nombreux livres durant sa carrière, toujours signés par de grands auteurs. Son film de 1975 est ainsi tiré du roman picaresque de William Makepeace Thackeray, Mémoires de Barry Lyndon (trad. Léon de Wailly), paru en 1844. Le réalisateur avait souhaité qu'il soit « le plus beau film jamais réalisé en costumes ».

16/02/2024, 11:29

ActuaLitté

L'Académie française reporte l'élection au fauteuil de VGE

Le mois de février s'annonçait chargé pour l'Académie française, qui devait élire deux nouveaux Immortels. Après le choix du philosophe Christian Jambet pour occuper le fauteuil 6, ce 8 février, l'institution repousse la seconde échéance de février, pour le fauteuil de Valéry Giscard d'Estaing, à une date ultérieure.

16/02/2024, 10:55

ActuaLitté

Le piège de papier : quand littérature et amitié ne font pas bon ménage

PrixdulivredelavilledeLausanne24 – Du 1er janvier au 29 février 2024, les lecteurs sont appelés à voter pour le roman de leur choix parmi une liste de cinq candidats au Prix du Livre de la Ville de Lausanne. Les œuvres nominées sont accessibles pour lecture en ligne à cette adresse, et disponibles également en format audio ici. Retrouvez ci-dessous les présentations en vidéo de Kyra Dupont Troubetzkoy et de son livre Le piège de papier (Éditions Favre).

16/02/2024, 10:42

ActuaLitté

La Bibliothèque publique juive renonce à la censure d'Élise Gravel

Les prises de position d'Élise Gravel contre la guerre à Gaza, sur les réseaux sociaux, lui avaient valu une mise à l'index au sein de la Bibliothèque publique juive de Montréal, au Québec. Sans mentionner le nom de l'illustratrice, l'institution a diffusé un communiqué indiquant que « l’ensemble des collections [...] demeure accessible ».

16/02/2024, 10:27

ActuaLitté

Changement de programme pour le prochain Édouard Louis 

La prochaine sortie d'Édouard Louis était initialement prévue pour le 5 janvier 2024. La publication du texte, qui a pour titre L'Effondrement, avait ensuite été reportée au printemps sur décision de l'auteur. Nous apprenons aujourd'hui que, si l'écrivain fera bien son retour fin avril de cette année, ce sera finalement avec un autre texte : Monique s'évade.

15/02/2024, 17:45

ActuaLitté

Un éditeur jeunesse arnaqué : sa banque BRED-ouille

La recrudescence d’arnaques en ligne n’épargne plus personne. La mondialisation, simplifiant le commerce par-delà les frontières, offre toute latitude à l’imagination galopante des cybercriminels. Et comme le dirait la fable, tout escroc vit aux dépens de celui qu’il entourloupe…

15/02/2024, 12:55

ActuaLitté

Noor : “J'éprouvais le besoin de faire vivre sa mémoire”

PrixdulivredelavilledeLausanne24 – Du 1er janvier au 29 février 2024, c'est aux lecteurs de choisir leur œuvre favorite parmi une sélection de cinq romans en compétition pour le Prix du Livre de la Ville de Lausanne. Les livres nominés peuvent être lus en ligne à cette adresse et sont également disponibles en livres audio ici. Étienne Barilier, auteur de Noor (Éditions Phébus), revient en vidéo sur son aventure littéraire pour la ville de Lausanne.

15/02/2024, 11:55

ActuaLitté

OpenAI devra répondre d'accusations de violations du copyright

Engagée dans plusieurs procès aux États-Unis, la société OpenAI fait notamment face aux accusations de plusieurs auteurs, en Californie, autour de l'entrainement de son outil d'intelligence artificielle, ChatGPT. La justice examinera ainsi si l'utilisation sans autorisation d'œuvres protégées par le copyright relève de la compétition déloyale.

15/02/2024, 11:32

ActuaLitté

Ramasse-et-va, contre-mêlée... Le glossaire du rugby s'étend

Sur le devant de la scène médiatique avec le Tournoi des Six Nations, qui se déroule encore en février et mars, le rugby sera aussi au rendez-vous des Jeux olympiques français, en 2024. La Commission d'enrichissement de la langue française (CELF) fait le point sur quelques termes, pour éviter l'utilisation des mots anglais...

15/02/2024, 10:10

ActuaLitté

L'Association des lecteurs et usagers de la BnF n'est plus la bienvenue

L'Association des lecteurs et usagers de la Bibliothèque nationale de France (ALUBnF) définitivement persona non grata à la Bibliothèque nationale de France (BnF) ? La première révèle ce début février avoir été « dédomiciliée », du site de Tolbiac par l'institution, « afin d'éviter toute ambiguïté sur les liens existants entre notre établissement et votre association ». C'était l'adresse de l'ALUBnF depuis 2014, sauf qu'en 2022, l'opposition de cette dernière à la restriction des communications décidée par la direction, est allée jusque devant les tribunaux. Alors, vengeance ?

14/02/2024, 18:14

ActuaLitté

Le poète Jean-Michel Maulpoix condamné pour violences conjugales

Le lauréat du Prix Goncourt de la poésie 2022 a été condamné ce 13 février par le tribunal correctionnel de Strasbourg à 18 mois de prison avec sursis pour violences conjugales sur son épouse. Cette dernière, qui était également poursuivie, a été relaxée au motif de la « légitime défense ».

14/02/2024, 16:55