#Librairie

N'espérez pas que se développent des lecteurs, quand ferme une librairie

En 2019, le bilan faisait état de 99 fermetures de librairies pour 74 créations : une France déficitaire en établissement, pour une multitude de raisons. Mais entre 2017 et 2019, la tendance s’inversait : 1,6 ouverture, pour 1 fermeture. En 2020, ces commerces désormais officiellement essentiels ont sauvé les meubles malgré une perte de chiffre d’affaires de 3,3 % sur l’ensemble du territoire. Oui, donc ?

Le 24/09/2021 à 16:10 par Federica Malinverno

21 Réactions | 326 Partages

Publié le :

24/09/2021 à 16:10

Federica Malinverno

21

Commentaires

326

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

L’aventure d’une création de librairies revient toujours aux mêmes principes fondamentaux : vendre des livres, créer une animation autour de la lecture, proposer sa vision, son regard aux clients. Dans la ville d’Altamura (Pouilles, Italie), la Libreria Nuova Macelleria Patella avait fait recette : Clara Patella avait créé son espace au sein de la boucherie que son grand-père ouvrit, des décennies plus tôt.

Librairie Nouvelle Boucherie Patella, traduirait-on, avec une note d’humour en plus : patella, en italien, désigne la rotule, un élément commercialement peu intéressant pour un boucher.

Situé à deux pas de la mairie d’Altamura, l’établissement a fermé récemment, après 14 années de commerce du livre, de travail culturel, et plus encore, de mille inventions largement reconnues pour se faire une place dans une Italie où, traditionnellement, les librairies indépendantes — celles qui n’appartiennent pas à un groupe éditorial — sont chaque jour menacées de disparition.

Il Fatto quotidiano le raconte bien : « Les données sur la lecture en Italie sont parmi les pires d’Europe. Dans les petites villes, on lit moins que dans les grandes agglomérations et les villes universitaires. Alors quatorze années, c’est long, une réussite en soi. »

Surtout que dans l’intervalle, Clara a également fondé une petite maison d’édition, au nom tout aussi suggestif : Caratteri Mobili.

Pourtant, en Italie, ce sont 57,6 % de la population qui ne lisent pas même un livre par an — données de l’Institut officiel datant de 2016. Une tendance qui tendrait à s’inverser, puisqu’en 2018, ils n’étaient plus que 45 % et 39 % en 2020, indiquait une étude du ministère de la Culture. 

Mais 2020, ce fut exceptionnel : il paraît que tout le monde a lu, durant cette période.

Clara Patella aime toujours les livres. Elle aimait aussi les tatouages, et Steinbeck, Faulkner et Bolano, dont elle a des citations tatouées sur le bras. Alors, bien entendu, pester contre Amazon qui a changé les habitudes d’achats de livres : vite, immédiatement, recevoir le lendemain l’ouvrage commandé la veille en ligne. Et pour qui deux, trois ou quatre jours d’attente deviennent intolérables. On se fâche vite, quand on est une ancienne libraire, avec un tel sujet.

Les projets législatifs existent, pour tenter d’endiguer l’hémorragie, et plus encore, de permettre aux indépendants de continuer à exister, face aux chaînes, à internet, préserver ce lien social fragile. Très fragiles.

Parce que, non : quand ferme une librairie, aucun lecteur ne surgit.

 
 
 
 
 

 

21 Commentaires

 

Aradigme

25/09/2021 à 10:40

Je doute que les lecteurs surgissent en fonction de l'implantation de librairies. En fait, j'estime que le contraire se produit: les librairies s'implantent là où se trouvent les lecteurs, entre autres dans les villes universitaires.
L'envie de lire se développe principalement lors du processus d'éducation, c'est à dire aujourd'hui à l'école. Il n'apparait pas en fonction de la surface de vitrines des librairies dans un endroit donné.

Le libraire est un commerçant qui vend ce qu'attend son public et de nos jours, la méthode de vente évolue depuis l'apparition d'internet. Mr Bezos fut le premier à comprendre le potentiel d'une librairie dématérialisée et développa Amazon qui sert très bien le marché des lecteurs, mieux que bien des librairies. Il apporte pour avantages un choix bien plus grand que celui offert par n'importe quelle librairie physique et une livraison très rapide.
Nous voyons se reproduire avec les ventes dématérialisées de livres ou autres articles ce qui se déroula voici plus d'un siècle lorsque les grands magazins qui vendaient beaucoup à bon marché remplacèrent dans certaines zones de Paris les commerces de détail qui vendaient peu mais très cher. Ce processus est très bien décrit dans le livre de Zola "Au bonheur des dames".

Dio

26/09/2021 à 12:39

Et Zola en fait l'apologie, évidemment ;)

Sinon, votre métaphore extrêmement poétique marcherait tout à fait si le prix du livre n'avait pas été encadré depuis 40 ans en France - justement parce qu'une entreprise en situation extrêmement avantageuse à l'époque (la FNAC) avait tenté de casser les prix UNIQUEMENT au service des lecteurs (pas DU TOUT pour occuper une situation de quasi-monopole en torpillant la concurrence).

Quand on cite un auteur plus de gauche on essaie de garder un peu sa ligne. Citez "Monsieur Bezos", la prochaine fois

Aradigme

28/09/2021 à 20:35

Bonjour Dio,

Le prix n'est pas le seul critère lors d'un achat. Les prix des livres sont fixes et uniques, j'en suis bien conscient. C'est pourquoi j'ai indiqué dans mon message qu'Amazon offrait d'autres avantages: "un choix bien plus grand que celui offert par n'importe quelle librairie physique et une livraison très rapide."
Le succès d'Amazon en France se base principalement sur ces deux avantages. La comparaison avec Zola reste donc valable: un nouveau mode de distribution avec de nouveaux avantages.

Salutations
Aradigme

Nico

26/09/2021 à 14:20

Les librairies "physiques", comme vous dîtes, ont accès aux mêmes livres qu'Amazon. En y mettant les pieds vous sauriez qu'ils commandent ce qu'ils n'ont pas en stock. Whaouh ! Un livre reçu en 1 jour au lieu de 7 !! Ma vie a changé !!
Comparaison absurde avec l'histoire des grands magasins étant donné le prix unique du livre. Lorsque, grâce à des gens comme vous, tout se fera depuis son téléphone et son chez soi, l'humanité sera à coup sûr bien plus épanouie et heureuse.
Merci d'œuvrer pour le lien social et une économie plus humaine !

lib

28/09/2021 à 08:13

Le service dématérialisé, ce n'est pas qu'une livraison en 24h.

Ce point est presque négligeable.

C'est aussi un accès 24/24, pas de déplacement dans une ville gérée par une mairie anti-bagnole, pas de parking (payants) situé à des années-lumières du magasin, des embouteillages et traverser des quartiers parfois mal famés.

Bref, c'est éviter bien des écueils du monde moderne.

À ce jeu, les libraires ont tout à fait les mêmes chances qu'Amazon : ils leur suffit de développer un site Internet commun. Les Français le favoriseraient au détriment d'Amazon... Mais voilà : ils préfèrent se plaindre, nous pondre des articles pour ne pas vendre certains livres (cf. Zemmour), etc.

Il y a un moment il faut choisir entre le travail et se plaindre. Certains ont décidé de bosser et ils réussissent.

Verre Lu

28/09/2021 à 12:36

En fait, les libraires développent déjà de tels sites.
Juste que eux payent des impôts en France, ce qui limite la taille des hangars de stockage ;)

Pour les commodités d'usage (en fait, s'il y a une librairie ou pas dans votre coin, sachant que les espaces culturels font aussi un travail intéressant malgré les conditions imposé es par les grandes chaînes - et actionnaires), voyez avec votre politique locale, mais sachez que les wanabee libraires en souffrent autant que vous.

Oh, et pour les Zemmour et compagnie, il serait quand même dommage que les libraires n'aient aucun avis, ça en ferait de mauvais professionnels (après, ils ne peuvent pas vous refuser la commande à l'unité- Loi Lang - de gauche quoi). Vous n'avez qu'à trouver des libraires qui correspondent à vos goûts... A moins que les libraires "de droite" préfèrent se plaindre que travailler ?! '0'

lib

29/09/2021 à 07:12

Non, il n'existe pas de point central pour acheter un bouquin en France sur un seul site : il existe une multitude de sites en concurrence, qui font le lit d'Amazon.

Il n'y a pas besoin de hangar quand on a 10 000 points de ventes : même Amazon ne peut s'aligner. Mais pour cela, il faut s'unir et il est plus facile de demander des subventions, de geindre que de bosser réellement à changer les choses : Amazon a bousculé tout ce petit monde et a surtout révélé la sclérose de cet univers qui veut rester en l'état.

La théorie de l'évolution agit partout : tout ce qui ne s'adapte pas est condamné à plus ou moins long terme. On sait tous comment finira les librairies en France : soit en petits fonctionnaires d'État (ce qu'ils sont déjà presque avec le prix unique), soit en poussière, bouffées tout cru par la concurrence.

Quant à vos remarques perfides, je vous les laisse : elles prouvent combien ce combat vous indiffère.

Dio (Verre Lu aussi)

29/09/2021 à 14:10

Mon cher Michel Monsieur Lib',

Ce combat m'indiffère tant que j'ai fait du métier du livre une vocation depuis une petite dizaine d'années. Entre les médiathèques, BUs, librairies de quartier, librairies spécialisées, grosse librairie nationale option achat/revente jusqu'à une grande librairie de centre-ville. C'est dire si je suis peu concerné.

Quant à mes remarques perfides, je suis navré qu'elles vous aient tant touché, je dois dire à ma décharge qu'à force de détricoter inlassablement la propagande Amazones que, j'ai tendance à verser dans le lyrisme verbeux pour me distraire (vous savez, j'imagine, que les bibliothécaires sont à la bavardise ce que les libraires sont au snobisme ;) ).

Vous me semblez une personne cultivée ( quoiqu'un peu trop néo-liberal à mon goût, mais well, personne n'est parfait comme le disait Joe Et. Brown, et votre tendance à apprécier la centralisation commerciale tout en tapant sur les fonctionnaires) et apparemment connaissez Zola dans le texte. Néanmoins je m'interroge: vous semblez faire la différence entre un "point de vente" (je préfère le terme de "zone de déambulation", n'ayant jamais mis le couteau sous la gorge de quiconque pour qu'ielle reparte avec un bouquin) et un hangar, mais n'allez pas jusqu'au bout de votre réflexion. Quelle différence y a-t-il entre une librairie (munie de sa réserve, limitée au prix du bâti et aux loyers de la zone de chalandise dans laquelle elle est établie) et un hangar Amazon situé en rase campagne/zone industrielle ? Quels services y trouve-t-on, dans l'un et l'autre ?

Je vous laisse provisoirement, le pôle technique m'attends même si cette conversation m'amuse beaucoup.

En attendant, je vous laisse sur une histoire qui vous fera sûrement rire: une cliente d'amazon a laissé un commentaire sur la page d'un des revendeurs de la grande firme, louant la rapidité de livraison d'un ouvrage, malgré des frais de ports un peu élevé s. Il se trouve que le revendeur n'a jamais touché au livre: il a été expédié en moins de 48h par nos soins et ceux de La Poste, le revendeur n'ayant fait qu'empocher la différence entre nos frais de ports et son "investissement en communication" et son temps passé sur notre site à inscrire l'adresse de la dame plutôt que la sienne propre. C'est ce que nous appelons le "dropshiping", et voilà le genre de "luttes" qu'amazon nous propose aujourd'hui.

Cordialement.

lib

30/09/2021 à 08:03

Amazon ne vend pas que des bouquins : je dirais à la louche que 90% du volume d'un dépôt est occupé par autre chose.

En comparaison, une librairie occupe (quasi) 100% de son volume aux livres : multiplié par le nombre de points de vente (puisque vous y tenez), ça fait un volume bien supérieur à Amazon (avec le bémol que beaucoup de librairies vendent la même chose). Ici, on se fout de la différentiation entre un entrepôt de stockage et un point de vente : ce qui compte est la capacité.

Bref, si les libraires voulaient s'entendre, ils pourraient largement présenter une vitrine commune (un site) qui dispatcherait les commandes aux libraires locaux (et/ou à celui qui n'a pas encore vendu, une sorte de jeton qui tourne afin d'équilibrer les commandes).

Ce serait faire la nique à Amazon, parce que :

- le pouvoir d'une telle machine serait bien plus grand que celui d'Amazon (plus de choix, plus de dispo, etc.)
- le coût de fonctionnement serait extrêmement léger (le gros coût d'Amazon est le stockage : ici, il est déjà présent)
- fatalement, la négo avec la Poste rendrait le port léger (ou inexistant : à négocier avec TOUTES les parties tierces, y compris le diffuseur)
- vous pourriez vous targuer d'un truc 100% français (emploi, impôts, etc.) qui ne laisserait probablement peu de lecteurs indifférents

Voilà : dans l'esprit, c'est simple. Dans les faits, c'est à peine moins compliqué (une telle machine à l'ère de l'informatique bien faîte est relativement simpliste à faire... en plus, vous pourriez déployer vos serveurs sur... le cloud d'Amazon !!!) : reste le truc impossible : changer les mentalités des libraires pour qu'ils s'adaptent...

À vous entendre, (mais vous n'êtes hélas pas une exception), ce n'est pas gagné.

Dio

30/09/2021 à 14:07

Plein de jolies idées effectivement,

Encore faudrait-il:

1. Qu'elles ne soient pas déjà à l'étude dans le milieu (je vous invite à consulter les autres articles de ce site), voire en cours de réalisation ;

2. Qu'elles soient basées sur une véritable connaissance du milieu (le bât blesse parce que vous n'avez pas saisi ma perche, mais nul grief, tout le monde n'a pas la chance de travailler dans le commerce et la manutention);

3. Qu'elles ne soient pas fondées sur une image rétrograde (le libraire pleurnicheur et déconnecté... sérieusement, ça fait combien de temps que vous n'êtes pas venu en boutique ? La moyenne d'âge tourne autour de 40 ans) et idéologie jacobine ( quel autre intérêt d'un site commun au territoire que la "lutte" contre Amazon ? Nous sommes des commerces de proximité, nous vivons pour autre chose qu'une guéguerre contre un distributeur de "90% de hors-livre". Et comme dit plus tôt, il existe déjà des plateformes locales voire régionales de commandes de livre, consultez les sites des librairies de votre région ou leurs comptoirs. Un site national n'a ni beaucoup de sens, ni beaucoup d'autre intérêt que la com').

Pour éclairer votre lanterne:

- La librairie, "zone de déambulation" comme précisé précédemment, contient effectivement près de 100% de livres. Ajoutons à cela les incompressibles de tout commerce : quand il y en a, bureaux de l'entreprise pour l'accueil des représentants par exemple et services dédiés aux collectivités et/ou e-commerce, salles de conférence, cafés pour certaines, coins lecture; toujours, espaces de déambulation pour la clientèle sur place (eh oui, des couloirs et des passages d'un mètre cinquante de large, ça prend de la place, mais c'est une obligation légale), tables de présentation et comptoirs (et je peux vous dire que ça en fait du volume de stockage "perdu"), caisses et zones d'encaissement (il faut bien que les gens puissent faire la queue - rendez-vous à la Noël ou la rentrée scolaire et littéraire), zones de chargement/déchargement (et en ville, il y a une GROSSE différence avec le même processus dans une ZI) / dépaquetage et ventilation / empaquetage pour retour ou envoi à des clients individuels et collectivités... Bref, beaucoup de choses extrêmement difficiles à compresser à moins d'investissements que ne peuvent se permettre, physiquement et financièrement beaucoup de librairies. La "réserve", celle semblable à un entrepôt, occupe en fait en général entre 5 et 10% de l'espace total, ce qui est déjà beaucoup quand on sait qu'un mauvais taux de rotation des ouvrages est responsable de la majorité des faillites de librairies.

- Les libraires ne sont pas uniquement des manutentionnaires sous-payés (ce n'est pas très économique ça, mais je ne crois pas que ce soit dommageable) guidés par des informaticiens et des statisticiens de vente. Ils opèrent des choix selon leur zone de chalandise, qu'ils connaissent et anticipent, sélectionnent des livres avec les représentants (diffuseurs=/=distributeurs) pour les proposer. Ils animent aussi leurs rayons par des notules, articles, mises en avant, événements, négociations, veille et j'en passe. Certains sont spécialisés (actuellement je "picke" beaucoup par exemple, pour les commandes de collectivités, et je peux vous assurer que chercher un livre dans une zone de passage est bien plus compliqué que dans un hangar vide de tout public et rangé au cordeau), mais le fordisme étant un peu dépassé (question de santé physique et mentale) nous privilégions le multi-tâches.

- Des frais d'expédition ou d'informatisation "dignes" d'Amazon sont propres au type d'entreprise dont il s'agit: un site de vente en ligne ayant tout investi dans le fret et le stockage à bas coût. Je vous invite à manifester contre la privatisation et le détricotage des services postaux si leurs tarifs ne vous conviennent plus: c'est le résultat de politiques néolibérales que soutien, entre autres... Oh... Amazon.


D'autres idées géniales et jamais vues, ou vous aviez d'autres questions ? Vous souhaitez nous filer la patte pour envoyer les colis ?

Plus sérieusement, venez nous voir, et nous trouverons les moyen$ de développer les services que vous attendez.

Cordialement.

lib

01/10/2021 à 08:18

Vous répondez à côté de la plaque et faîtes le pitre pour tourner autour du pot.

Il n'y a aucun développement public de l'idée que je propose : une association de TOUS les libraires pour fédérer un unique outil - une seule entrée web.

J'ai eu suffisamment de libraires ici qui disaient

1/ que ça avait été tenté
2/ que cela ne les intéressaient pas

À partir de là, ça me parait mal barré. Les libraires ne semblant pas enclin à faire évoluer leur métier, ils connaîtront de fait le sort de ceux qui n'évolue pas dans un monde qui ne les attend pas.

Dio

01/10/2021 à 13:29

Estimé Monsieur Lib',

Je fais peut-être le pitre, mais vous incarnez à la perfection la Cassandre, en particulier dans un domaine que vous ne connaissez pas, ne voulez pas connaître, et denigrez tout de même. Après réflexion, vous seriez parfait dans le rôle du vieux fou qui annonce la fin du monde dans l'Ile Mystérieuse (je vous sers une référence que vous devez maîtriser à la perfection).

Bref, je réponds peut-être "à côté de la plaque" selon vous, mais je réponds à tous vos arguments, ce qu'il dont vous exemptez. Pour moi, le débat s'arrête donc ici.

Bonne continuation sur les internets, et bonne commande en ligne ( et une bonne consultation d'actualitté, dont vous semblez avoir le plus grand besoin).

Aradigme

28/09/2021 à 20:47

Bonjour Nico,

Ma comparaison avec les grands magazins n'est pas absurde, car le prix n'est pas le seul argument de vente d'un bien. Les grands magazins apportaient plusieurs avantages aux consommateurs du XIXe siècle: un prix de détail inférieur, certes, mais aussi la possibilité d'acheter tout le nécessaire dans un seul endroit rendu agréable pour que l'acte d'achat se transforme en une expérience totale.
Amazon n'apporte pas en France un prix plus attractif car la loi le lui interdit, mais il offre deux autres avantages que j'ai cités dans mon message: "un choix bien plus grand que celui offert par n'importe quelle librairie physique et une livraison très rapide."
La comparaison avec les grands magasins du XIXe siècle reste donc valable et Amazon apporte un progrès. Vous n'êtes pas progressiste?

Salutations
Aradigme

Dio

28/09/2021 à 22:49

"Un choix bien plus grand", c'est à dire ...? Que vous pouvez commander ce que vous voulez sur Amazon ?
Je vais vous apprendre un truc: chez votre libraire aussi :)

Quant à la rapidité de livraison, je vais vous surprendre follement: les libraires restent les plus rapid es ! Si vous êtes doué (ou si vous demandez gentiment au libraire), vous pouvez acquérir en moins d'UNE MINUTE (!) un livre, en passant simplement du rayon à la caisse (livraison GRATUITE qui plus est) ! Ah-ma-Zone peut bien se tenir !

CA, c'est une expérience totale ! Vous êtes totalitaire ?

Oh, et en passant, vous avez sûrement raison, votre comparaison tient bien la route en fait: Amas-Aune ressemble à s'y méprendre aux grandes entreprises monopolistique qui se sont taillées une part du Lion à la chute de la Seconde République sous le règne de Napoléon, qui ont squatté toutes les places de pouvoir et d'industrie, créé des ghettos de travailleurs avant de leur faire tirer dessus quand ils réclamaient une situation décente, poussé à la boucherie planétaire une fois leurs empires bien établis (mais leurs affaires encore trop pressantes), et soutenu les régimes fascinants par la suite afin de protéger leurs petits intérêts (et continuer leurs très grosses affaires). Toute mes excuses au progressiste que vous êtes.

#DUnTrollAUnAutre

Nico

28/09/2021 à 23:55

La vie humaine (et la Vie au sens large) est bien trop précieuse pour se cantonner à une posture, qu'elle soit progressiste ou réactionnaire, vis-à-vis du bien-être et du devenir de l'humanité. Je pense que tout ce qui contribue à nous séparer, à grande ou petite échelle, nous fait un peu plus rentrer dans l'épilogue.

rez

25/09/2021 à 12:00

Et le lien avec le titre est où? car les librairies, malheureusement il faut le dire, ne sont que pour les lecteurs déjà conquis.

Vous pouvez avoir envie de débattre autour de cette affirmation mais jusqu'ici je n'ai pas eu vraiment d'exemple solide du contraire.

ça reste horrible que les librairies ferment, mais elles n'ont pas pu développer des lecteurs depuis plus de 10 ans.

Thierry Reboud

25/09/2021 à 23:47

Le problème de votre formulation, c'est que, par défaut de précision, elle ne dit pas grand chose, et la remarque vaut d'ailleurs aussi pour le commentaire d'Aradigme au-dessus du vôtre (mais pour d'autres raisons).
D'une part, j'ai la douloureuse impression que votre observation se fonde sur l'exemple français (sans doute parce que vous écrivez dans cette langue). Or, si vous avez lu l'article, vous aurez noté qu'il y est question de l'Italie et qu'il semble que la situation de la lecture en Italie ne soit pas précisément comparable avec la situation de la lecture en France.
D'autre part, je serais assez curieux de savoir sur quoi se fonde votre assertion. S'il est exact qu'une librairie trouve sa rentabilité à un endroit où se trouve un lectorat, les exemples ne manquent pas de villes petites ou moyennes dans lesquelles ce lectorat dormant (pour ainsi dire) ne trouvait pas à se satisfaire avant l'ouverture d'une librairie, et pas non plus à se satisfaire par la grâce quasi magique d'une plateforme logistique bien connue.
Chaque semaine, il s'ouvre en France de nouvelles librairies, et pour un nombre non négligeables hors des grandes agglomérations. Ces librairies rejoignent un réseau déjà remarquablement dense : il me semble (mais il faudrait que je retrouve les chiffres) que la France est le pays dont le réseau de librairie est le plus dense. Il y a des librairies à Aubenas, La Souterraine ou Semur-en-Auxois, et je ne vous donne que ces trois exemples parce qu'ils me viennent immédiatement à l'esprit. Pour peu que ces libraires fassent convenablement leur métier (et c'est le cas), le lectorat suit parce que le lectorat y trouve un intérêt bien compris.
Mais pour le coup cela suppose qu'il existe une population globalement lectrice, et il semble que c'est précisément la principale différence avec l'Italie telle que nous la décrit Malinverno. Donc, dans ce sens-là, vous n'avez pas tort : les librairies tiennent là où il existe un lectorat... mais vous n'avez pas raison non plus : le lectorat n'est certainement pas conquis.
Enfin, le titre de l'article, sur lequel vous avez accroché, me paraît parfaitement fondé : on observe couramment (par exemple dans les villes où existent plusieurs librairies) que la fermeture d'une librairie ne redistribue pas mécaniquement le chiffre d'affaire sur les autres. Une partie de cette clientèle semble s'évaporer. Les raisons en sont sans doute multiples et assez mystérieuses, mais c'est un constat que je n'ai jamais vu invalidé. L'inverse est également vrai, d'ailleurs : l'ouverture d'une nouvelle librairie accroît toujours le chiffre d'affaire global d'une ville, et n'érode que très ponctuellement celui des librairies qui se trouvent déjà là.

rez

28/09/2021 à 09:34

ça pue l'haine de classe, votre réflexion. Encore une fois, vous cachez toute la france qui fais que le bien culturel le plus consommé soit netflix ou des jeux vidéo (selon notre ministère, hein), celle qui fais que dans énormément de villes collés à Paris la seule chose qui rassemble à une librairie soit le rayon "culture" de leclerc ou le pmu du coin. Et vous croyez qu'en Italie ou en Côte d'Ivoire c'est différent? Et si vous voulez parler petite ville, dans combien les seules librairies restantes survivent avec le support de la mairie et en plus sont exclusivement dédiés aux livres en anglais et/ou allemand en raison de son lectorat majoritaire?

allez parler avec les gens qui ne lisent pas (vous trouverez de tous les couleurs et qui ne le font pas/plus par des raisons très variées) et on recommence.

Dio

28/09/2021 à 21:44

Pour venir d'une "ville collée à Paris" comme vous dîtes, je peux vous assurer qu'on a pas mal de librairies, même dans les villes les moins favorisées.
Et cracher sur les Cultura c'est un peu vache quand on s'étend sur la haine de classe...certes les libraires des "Espaces Culturels" n'ont pas assez de formation ni de temps/moyen s pour faire un hyoer-mega-bon-taf mais ça c'est plutôt la faute des groupes industriels qui dictent leurs conditions de travail et de leurs actionnaires qui cherchent à faire du profit plus qu'à faire vivre la production littéraire (Coucou Amazon, coucou Lagardère)...

Perso, je consomme du livre, du Jeu Vidéo, du Jeu tout court ET des séries (bon, moins les séries parce que les 2/3 sont des adaptations de BOU-QUINS). Ça change quoi ? Et vous comptez comment ? En fric (60€ le JV, 11 en moyenne le livre)? En temps (6 heures pour une saison de série pour un équivalent lu en 3 pour une adaptation) ? En quantité unitaire (...?) ?

Et pour répondre sur les gens qui ne lisent pas... Ben emmenez-les dans des librairies, des médiathèques, faîtes des pétitions auprès des pouvoirs publics si ça vous chagrine. Les premiers concernés, ceux que je viens de citer, font des choses pour essayer de résoudre ce problème. Et pas que répondre à des commentaires creux sur le web ;)

#TASLACLASSEOUTULAPASS

Nico

29/09/2021 à 00:06

C'est vous qui créez des classes en supposant que la lecture ne concerne qu'une certaine catégorie de gens. Prenez-vous votre cas pour une généralité ? Aussi, ne pas confondre culture et divertissement. Si la société se meure, c'est entre autres parce que le divertissement remplace petit à petit la culture. Que vous le vouliez ou non, la lecture et le livre demeurent un secteur culturel et économique majeur en France.
Les libraires ont garanti jusqu'ici la diversité éditoriale. Le jour où il ne restera plus qu'Amazon, les GSS et GSA, la culture en prendra un sacré coup !

Pic

01/10/2021 à 08:20

« Les libraires ont garanti jusqu'ici la diversité éditoriale. »

Vous n'avez pas lu les dernières tribunes d'Actualitté sur les libraires qui ne voulaient pas vendre Zemmour ?

Vous avez dû rater un grand moment de diversité éditoriale...

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

L'éditeur américain Farrar, Straus and Giroux officialise son 3e président en 75 ans

Filiale de Macmillan, la maison Farrar, Straus and Giroux accueillera ce 1er janvier 2022 sa troisième présidente — et première femme — en 75 ans d’histoire. Succédant à Roger Strauss et Jonathan Galassi, Mitzi Angel a été nommé pour prendre les commandes de la société. 

26/10/2021, 16:59

ActuaLitté

Le Prince Harry altruiste : les ventes de son livre reversées à une ONG –  pour partie

Son contrat d’édition fait vibrer les éditeurs anglo-saxons, et la générosité du duc de Sussex fait maintenant fondre le cœur des ménagères. En effet, Harry vient d’annoncer qu’il ferait don de 1,5 million $ à l’association caritative Sentebale, qu’il a fondée en 2006 avec son ami, le prince Seeiso. Cet organisme cible les enfants d’Afrique australe, et particulièrement ceux touchés par la pauvreté et le SIDA.

26/10/2021, 16:47

ActuaLitté

Le Japon perd deux grands mangakas : Shirato Sanpei et son frère Tetsuji Okamoto

Douloureuse semaine au Japon, après que l’éditeur Shogakukan a annoncé la mort de deux mangakas. Sanpei Shirato et Tetsuji Okamoto sont morts ces 8 et 12 octobre. Tous deux frères — le véritable nom de Shirato était Noboru Okamoto — ils ont été emportés par des formes distinctes de pneumonie.

26/10/2021, 09:31

ActuaLitté

États-Unis : dans les livres, en cours, la diversité mise à l'écart

Le système éducatif américain se tend autour de la représentation de la diversité dans les programmes scolaires. Outre la polémique sur la théorie critique de la race, dans les universités, certains ouvrages se trouvent pointés du doigt, tandis que le législateur s'en mêle, dans plusieurs États. 

25/10/2021, 16:48

ActuaLitté

Canada : entre le Covid et l'accès à distance, les archives à la traîne

Les historiens et archivistes canadiens se disent particulièrement inquiets des difficultés d'accès aux documents conservés par Bibliothèque et archives Canada (Library and Archives Canada, LAC), les archives nationales canadiennes. Les salles de lecture ne sont plus ouvertes que trois jours par semaine, avec une obligation de réservation qui congestionne l'ensemble. Après la pandémie, il semblerait que les budgets de l'institution viennent limiter les possibilités d'accueil...

25/10/2021, 15:40

ActuaLitté

Jeunesse : disparition de l'auteur et illustrateur américain Jerry Pinkney

À l'âge de 82 ans, l'auteur et illustrateur américain de livres pour la jeunesse Jerry Pinkney a tiré sa révérence. Relativement peu traduit en français, il a pourtant signé ou cosigné plus d'une centaine de livres au cours de sa carrière, et aura notamment reçu un prix couronnant l'ensemble de son œuvre, décerné par la Society of Illustrators.

21/10/2021, 15:43

ActuaLitté

“Le livre, un radeau qui navigue à travers les siècles”

SALTO21 – Comme nous l’avons observé au Salon du livre de Turin, le paysage éditorial italien regorge de petites et moyennes maisons d’édition. Parmi elles, Alter Ego éditeur, une petite maison du Latium qui croit dans la force du livre à résister à travers le temps. Et qui, comme le nom le suggère, vise à étudier cet étrange animal qu'est l’homme. 

21/10/2021, 12:08

ActuaLitté

Mort de l'autrice palestinienne Laila Al-Atrash

L'autrice palestinienne Laila Al-Atrash est morte à l'âge de 73 ans, rapporte l'organisation PEN International, dont elle fut la présidente de la filiale jordanienne. Journaliste de formation, elle a ensuite embrassé avec succès une carrière de romancière, plusieurs de ses œuvres attirant l'attention des jurés de prestigieuses récompenses, comme le Prix international de la fiction arabe.

21/10/2021, 10:56

ActuaLitté

Biélorussie : hausse notable de la répression contre la sphère culturelle

Comme l'annonçaient les dissolutions récentes d'organisations d'auteurs biélorusses, sur ordre du pouvoir, la répression exercée par le régime d'Alexandre Loukachenko à l'encontre de ses opposants ne faiblit pas. Bien au contraire : dans le domaine de la culture, les violations des droits humains ont même doublé, avec un millier de cas relevés entre janvier et septembre 2021, par rapport à toute l'année 2020.

21/10/2021, 10:40

ActuaLitté

Prehistorica Editore : une passion française

SALTO21– Prehistorica editore est la seule maison d’édition italienne entièrement consacrée à la littérature française. Elle a même une collection consacrée à Éric Chevillard, La Chevillardiana. Une maison italienne qui se veut très française, donc, comme le témoigne la silhouette de la Tour Eiffel reproduite sur leur stand au Salon du livre de Turin.

21/10/2021, 09:18

ActuaLitté

Margaret Atwood embarquée dans une polémique sur la transphobie

Margaret Atwood s’était déjà posé la question : « Suis-je une mauvaise féministe ? » en prenant une position contestée sur le mouvement #MeToo. Une autre tornade se déclenche, rappelant étrangement celle portée contre JK Rowling, suite à un commentaire de la romancière. Car cette fois, il serait question de propos transphobes.

20/10/2021, 10:47

ActuaLitté

Amélie Nothomb et Voland, son éditeur italien : “Une fidélité absolue”

SALTO21 – Comme son nom, tiré du roman Le Maître et Marguerite de Boulgakov, l’indique, Voland est une petite maison d’édition spécialisée dans la littérature slave. Et c’est également l’éditeur italien d’Amélie Nothomb. Une alliance sentimentale et littéraire qui dure depuis plus de vingt ans... 

19/10/2021, 12:45

ActuaLitté

Art, design et lifestyle : avec L'ippocampo, c'est Paris à Turin 

SALTO21 – Au Salon du Livre de Turin il y a un stand qui rappelle fortement une rue parisienne : c’est celui de L’ippocampo, une maison d’édition indépendante spécialisée dans des livres illustrés de haute qualité... Fondée en 2002, initialement à Gênes, par Patrick Le Noel et Giuliana Bressan, L’ippocampo Edizioni est désormais basé à Milan. C’est un éditeur indépendant spécialisé dans les livres illustrés sur l’art, le design, la photographie, la cuisine et le lifestyle. 

19/10/2021, 09:55

ActuaLitté

Publier pour défendre le droit à la connaissance

SALTO21 – Avec une ligne éditoriale non euro-centrique et basée sur les droits civils, cette maison tente d’expliquer le réel à travers plusieurs formes : les essais, mais aussi l’infographie et la bande dessinée. Pour un public qui veut être informé. Voici en substance Add Editore, éditeur indépendant lancé à Turin en 2010 : diffuser la non fiction en Italie. 

19/10/2021, 09:18

ActuaLitté

Marketplace : Amazon, sous serment, aurait menti sur ses pratiques ?

Voilà plusieurs mois maintenant que des membres du Congrès américain enquêtent sur les méthodes d’Amazon. Et plus spécifiquement, l’utilisation logiquement interdite de données collectées auprès des vendeurs tiers. Ceux qui ont recours à la marketplace de la firme alimentent-ils malgré eux les algorithmes de l’entreprise ? Amazon a juré que non. Mais les parlementaires n’avalent pas la couleuvre.

18/10/2021, 17:12

ActuaLitté

Quand art et design rencontrent l’édition

SALTO21 – Corraini Edizioni est une maison d’édition italienne née à Mantoue il y a quarante ans. Elle s'est tout d’abord construite comme une galerie d’art. Puis, au milieu des années 1980, vint la rencontre avec Bruno Munari, l’excellent designer et graphiste italien qui a marqué l’histoire de l’art et du design.

18/10/2021, 12:53

ActuaLitté

Coppola Editore : des livres comme des allumettes

SALTO21 – Les éditions Coppola Editore font partie de l’éditeur napolitain Marotta & Cafiero, qui vient de publier des auteurs tels que Stephen King et Daniel Pennac. Cependant, leur ligne éditoriale est très différente et met l’accent sur la créativité et l’expérimentation des formats. 

18/10/2021, 11:14

ActuaLitté

Vivre sous escorte et protection policière : Saviano, la “honte” du survivant

SALTO21 – Accueilli par une ovation, l’auteur a parlé au Salone del Libro de Turin de la blessure de sa vie, sujet de son roman graphique et autobiographique Sono ancora vivo, publiée en Italie par Bao Publishing le 12 octobre 2021. Une rencontre pleine d’émotion, au cours de laquelle il a été question de liberté et de renaissance.

18/10/2021, 09:12

ActuaLitté

De l'Italie, Houellebecq prophétise : “De toute façon, Macron va gagner.”

SALTO21 – Au Salon du Livre de Turin, l’écrivain a reçu le prix international Mondello. Avec l’écrivain Marco Missiroli il s’est entretenu devant un amphithéâtre complet sur plusieurs thèmes : l’érotisme, l’écriture et, last but non least (enfin, mais pas de moindres...) la politique…

17/10/2021, 21:35

ActuaLitté

La promotion des livres italiens à l'étranger a pris son envol

SALTO21 – Selon Simonetta Fiori, modératrice d’une table ronde au Salon du livre de Turin portant sur le livre italien dans le marché international, « les traductions de livres italiens à l’étranger ont été multipliées par cinq au cours des deux dernières décennies ». Et ce, grâce aux efforts des éditeurs, ainsi qu'à des phénomènes d’édition mondiaux – Elena Ferrante, pour ne citer qu’elle. Si le soutien de l’État italien fut jusqu’à présent plutôt limité, les choses semblent changer... 

17/10/2021, 18:50

ActuaLitté

Découvrir le monde arabe au-delà des préjugés : la revue Arabpop

SALTO21 – Le magazine Arabpop est né voilà neuf mois, publié par un éditeur indépendant de Naples, Tamu. Le projet, qui suscite une grande adhésion de la part des lecteurs, vise à raconter le monde arabe. Le tout en puisant à travers ses différentes expressions artistiques principales — bande dessinée, cinéma, arts visuels — souvent méconnues dans le monde occidental. 

17/10/2021, 11:19

ActuaLitté

Mimesis : philosophie, au carrefour de l'Europe et de Deleuze

SALTO21 – Mimesis. « Maison d’édition européenne de philosophie et sciences humaines. » Ainsi se présente cet éditeur italien – porté par une inspiration européenne et pluridisciplinaire – qui s’avère avoir un rapport avec la France tout particulier… Mimesis est une maison dont les racines remontent au siècle dernier. Fondée en 1987 grâce à Pierre dalla Vigna, professeur de philosophie à l’Università dell’Insubria di Varese-Como, elle mettait déjà l'accent sur la philosophie. 

17/10/2021, 10:26

ActuaLitté

Becco Giallo, éditeur de fumetti politiques et engagés

SALTO21 – Parmi les exposants au Salon du Livre de Turin il y a Becco Giallo editore : une maison d’édition d’inspiration antifasciste qui utilise la bande dessinée pour traiter de faits d’actualité, en particulier politique, mais aussi sociétale. Et qui aujourd’hui s’ouvre aussi à la fiction…  

17/10/2021, 10:02

ActuaLitté

Italie : Incursion dans les tendances éditoriales du moment

SALTO21 – Face aux tendances socioculturelles du moment, l’éditeur peut décider de suivre ou de s'en éloigner. Dans les deux cas, il doit toutefois être capable de les distinguer. Paolo Antonini, directeur opérationnel de BookCity Milano (un important salon du livre italien) et professeur du Master en édition à Milan, en abordait structuremment le sujet lors du Salon du livre de Turin. Le résultat ? Il met en évidence des tendances clés qui affectent l’édition actuelle, en Italie et ailleurs… 

16/10/2021, 19:42

ActuaLitté

Au choix : censure ou exil, pour les auteurs et journalistes de Turquie

La Turquie fait face à des critiques toujours croissantes face aux attaques répétées contre la liberté d’expression. Des réactions à la hauteur de la répression qui ne fait que s'amplifier depuis le putsch manqué de 2016 : le pays alterne interdictions et arrestations. En réaction, des journalistes et éditeurs s’organisent. Can Dündar, journaliste turc exilé, ouvre ainsi une maison d’édition en Allemagne pour imprimer des livres qui ont été censurés ou interdits en Turquie...

 

15/10/2021, 15:07

ActuaLitté

Le Pakistan et le Soudan rejoignent l'Union internationale des éditeurs

L'Union internationale des éditeurs a accueilli, à l'occasion de son assemblée générale virtuelle, deux nouveaux membres à titre conditionnel, l'Association des éditeurs et libraires pakistanais (Pakistan Publishers and Booksellers Association, PPBA) et l'Association des éditeurs soudanais (Sudanese Publishers Association, SPU). L'European Educational Publishers Group (EEPG, Groupement des éditeurs européens d'éducation) devient pour sa part un membre associé.

15/10/2021, 12:03

ActuaLitté

En taxi, au marché : à Turin, tout est bon pour promouvoir la lecture

#SALTO21 – Pour le Salon du Livre de Turin (du 14 au 18 octobre 2021) de nombreuses initiatives se préparent, dans les taxis et au sein des marchés… La ville s’anime, prête à accueillir les auteurs et le public venant de toute l’Italie et aussi d’ailleurs. 

15/10/2021, 11:00

ActuaLitté

Mort de Gary Paulsen, l'écrivain pour ados qui avait parcouru le monde

Il affectionnait particulièrement les grands espaces naturels, et racontait que son enfance difficile l’avait probablement conduit à écrire pour les adolescents. Gary Paulsen, auteur américain, est décédé ce 13 octobre à l’âge de 83 ans. Une mort soudaine, indique son éditeur Macmillan, sans toutefois en préciser les causes.

15/10/2021, 09:17

ActuaLitté

Après l'année de pandémie, les lecteurs désertent l'Italie

ÉTUDE – « Nous clamons depuis un bon moment que la lecture représente une urgence nationale. » Les propos du président de l’association italienne des éditeurs résonnent lourdement : une récente étude démontre que le pourcentage d’Italiens ayant ouvert au moins un livre, même partiellement, a chuté à 56 % de la population. Heureusement, ceux qui lisaient engloutissent désormais plus de livres.

14/10/2021, 17:08

ActuaLitté

Chris Hadfield, l'astronaute retraité, devenu auteur d'un thriller spatial

En 2013, l’astronaute canadien s’emparait de la chanson de David Bowie, Space Oddity — une tragédie spatiale — pour un moment de musique dans l’espace et à la guitare. Depuis ce moment, Chris Hadfield, premier Canadien à avoir effectué une sortie extravéhiculaire et dirigé la station spatiale internationale, devint l’homme le plus cool de la Terre… sans y être véritablement.

14/10/2021, 16:49

ActuaLitté

L'écrivain ougandais Kakwenza Rukirabashaija salué pour son courage face à la torture

L'écrivain ougandais Kakwenza Rukirabashaija est le lauréat de la récompense International Writer of Courage, décernée par l'organisation English PEN, qui défend la liberté d'expression des auteurs du monde entier. Arrêté en avril 2020 en Ouganda, il avait été torturé par les autorités, interrogé sur son roman, The Greedy Barbarian.

14/10/2021, 05:50

ActuaLitté

Le comic a toujours été “à l'avant-garde des combats sociétaux”

Voici une révélation qui a fait grand bruit : le personnage principal du prochain Superman qui sortira en novembre n'est autre que le fils de Clark Kent, Jon. Or, il va tomber amoureux d'un homme et assumera pleinement sa bisexualité. Une annonce qui a surpris le grand public, mais pas pour les férus de comics. Toucher au fils d'une icône, c'est s'aventurer trop loin ?

13/10/2021, 16:51

ActuaLitté

Le roman Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers au cinéma

Le roman jeunesse de Benjamin Alire Saenz, Aristotle and Dante Discover the Secrets of the Universe — ou Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers dans sa version française (roman publié aux éditions Pocket Jeunesse, dans une traduction de Hélène Zilberait) — va être adapté sur grand écran. Et le casting s’annonce de qualité, avec des acteurs tels que Eugenio Derbez et Eva Longoria.

13/10/2021, 16:07

ActuaLitté

Penser le futur dans le sillage d'Arnoldo Mondadori, père de l'édition moderne

Une conférence était organisée par la Fondation Arnoldo et Alberto Mondadori et le groupe Mondadori pour discuter de l’édition du futur. L’objectif étant aussi de célébrer les 50 ans de la mort d’un des fondateurs de l'édition moderne et industrielle...

13/10/2021, 12:43

ActuaLitté

Canada et Québec : les libraires rêvent d’un “tarif-livre préférentiel”

Les habitudes prises pendant l’année 2020, au plus fort de la pandémie, risquent fort de perdurer. Les libraires canadiens et québécois ont vu les volumes de commande en ligne exploser, ainsi que les coûts liés aux expéditions. Katherine Fafard, directrice générale de l’Association des libraires du Québec (ALQ), revient sur ce sujet brûlant.

13/10/2021, 10:50

ActuaLitté

Boycott culturel : Sally Rooney refuse la traduction de son livre en hébreu

Malgré les efforts de la maison d'édition Modan Publishing House, qui avait fait paraître les deux premiers livres de l'autrice, Beautiful World, Where Are You ne sera pas traduit en hébreu. Sally Rooney elle-même a strictement refusé, dans une logique de « boycott culturel » contre l'État israélien.

12/10/2021, 17:06

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Vers un plan national pour les bibliothèques universitaires ?

Les bibliothèques universitaires et la stratégie publique en matière d'accès à l'information et à la documentation ont fait l'objet d'un examen attentif de la Cour des comptes, qui avait remis ses observations et recommandations au ministère de l'Enseignement supérieur en juillet dernier. Considérant les réponses du ministère, l'Association française des directeurs et personnels de direction des bibliothèques universitaires et de la documentation appelle de ses vœux un plan national, pour pallier les carences relevées par la Cour des comptes.

27/10/2021, 11:25

ActuaLitté

"Réparer les violences" : un podcast en immersion à La Maison des femmes

La Maison des femmes de Saint-Denis lance un podcast pour comprendre et agir face aux violences faites aux femmes. Créée en juillet 2016 par Ghada Hatem, médecin et auteure d'Aux pays du machisme ordinaire édité aux éditions de l'Aube, l'association soigne et accompagne les femmes en difficulté ou victimes de violences. Ce podcast se veut avoir une double vocation : faire entendre directement les voix des femmes et de celles et ceux qui les soignent. 

27/10/2021, 06:58

ActuaLitté

La crise sanitaire a eu raison de France Loisirs, qui cherche un repreneur 

En octobre 2020, le groupe Actissia obtenait de l’État un prêt de 10 millions €, pour l’aider à travers la crise Covid. Une somme qui devait aider l’entreprise à achever sa transformation, après deux années de restructuration. Sauf que la crise sanitaire a été compliquée, bien plus que prévu encore. Et les derniers chiffres de vente affichent une baisse en regard de l’historique.

26/10/2021, 19:46

ActuaLitté

Daniel Pennac signe délicieux un éloge de la lecture : Lire

« Voilà pourquoi nous lisons, tous autant que nous sommes. Pour la nostalgie de l’émerveillement. » En matière de lecture, Daniel Pennac, auteur des 11 commandements (si, si, 11….) du lecteur se pose là. Aussi, quand il décide de sortir un ouvrage sobrement appelé LIRE, avec l’illustrateur Lorenzo Terranera, on s’assoit, on ouvre les yeux, et on écoute.

26/10/2021, 15:55

ActuaLitté

Get Busy, le magazine Hip-Hop pour people et voyous, sort son Anthologie

Get Busy, c’est le magazine qui se veut un improbable trait d’union entre « le Hip Hop, le sport, les people, les voyous et... le porno ». Fanzine de rap, magazine de société, mais également émission de web TV animée par une légende du journalisme Hip-Hop, Sear, c’est ici sous la forme d’une anthologie d’entretiens publiés entre juin 1990 et aujourd’hui, que Get Busy recrée l’événement. À découvrir, ici grâce aux éditions Marabout : de l’irrévérence, de l’humour, de la provocation, et surtout, un ton.

26/10/2021, 15:32

ActuaLitté

Le Ministère de la Culture se penche sur les achats de livres des bibliothèques

Le ministère de la Culture a décidé de se pencher sur les achats de livres non scolaires des bibliothèques à travers une étude. Cette analyse intervient cinq ans après la mise en place d'une disposition visant à simplifier l'accès des librairies de proximité aux marchés publics en établissant un seuil de dispense de mise en concurrence, dans le cas des commandes publiques, comme celles des bibliothèques. L'étude débute par une enquête publique en ligne disponible jusqu'au 5 novembre prochain.

 

26/10/2021, 15:29

ActuaLitté

La librairie en ligne Abo-manga fête ses un an et se lance dans la BD

Spécialisé dans l’abonnement manga et BD, Abo-manga fête son premier anniversaire. Son principe : fournir chaque mois à ses abonnés des mangas à domicile. Et avec la célébration de ce premier anniversaire, l'offre d'Abo-manga s'enrichit pour proposer des nouveaux abonnements BD franco-belge.

 

26/10/2021, 15:28

ActuaLitté

Juliette de Maupeou nommée DRH du groupe Editis

 Juliette de Maupeou rejoint le groupe Editis le 2 novembre et intègre le comité exécutif. Titulaire d’un DESS en droit et pratique des relations sociales de l’université Paris II Panthéon-Assas, et d’un DU de management international de l’université Paris IX-Dauphine, Juliette de Maupeou a exercé pendant plus de 10 ans différentes responsabilités en matière de ressources humaines au sein de plusieurs entités du Groupe Total.

26/10/2021, 15:20

ActuaLitté

Amazon : touche pas à ma marketplace (ne t'y intéresse pas non plus, d'ailleurs)

Depuis que les autorités scrutent la marketplace et les possibles dérives d’Amazon, le nouveau PDG affûte ses punchlines. Andy Jassy, successeur de Jeff Bezos, tente par tous les moyens d’écarter le législateur de son espace de commerce pour vendeurs tiers. Quelque chose à cacher ? Non, évidemment : c’est uniquement pour ne pas entraver la liberté de commerce que ces précautions sont prises.

26/10/2021, 11:02

ActuaLitté

Abolition des pénalités de retard : les partis politiques s’engagent enfin ? 

Le Manifeste sur la bibliothèque publique de l'UNESCO affirme que « tous les citoyens, peu importe leur lieu de résidence, ont droit à un accès libre et sans restriction à l’information, à des ressources et à des services diversifiés qui leur permettent de développer leurs connaissances, leur créativité, leur ens démocratique et leur responsabilité citoyenne », rapporte le communiqué des Lignes directrices pour les bibliothèques publiques du Québec. En ce sens, rendre la culture accessible à tous apparaît aujourd’hui comme un enjeu politique. Et cette visée semble dépendre de l’abolition des frais de retards des livres empruntés.

26/10/2021, 10:10

ActuaLitté

Emmanuel Macron consacre les liens entre Alfred Dreyfus et Émile Zola 

Les beaux jours nous ont abandonnés depuis quelque temps : peut-être la météo impliquait-elle le déplacement présidentiel pour l’occasion. Car Emmanuel Macron va inaugurer, à Médan (Yvelines), la maison Émile Zola — à deux pas du musée Alfred Dreyfus. Deux hommes intrinsèquement liés par l’Histoire. Et que le locataire de l’Élysée va rapprocher un peu plus.  

25/10/2021, 13:43

ActuaLitté

Prêt numérique : le Covid, meilleur ami des bibliothèques ?

Covid un jour, Covid toujours ? Les signes avant-coureurs d’un redémarrage de l’épidémie commencent à préoccuper les pouvoirs publics. Modéré, ce redémarrage tiendrait surtout aux températures qui chutent et à l’efficacité diminuant des vaccins de début d’année. Moralité, les éditeurs américains décident de prolonger leurs offres pour les bibliothèques.

25/10/2021, 11:45

ActuaLitté

Goldorak : prince de l'espace depuis 1975, seigneur des étoiles en 2021 

Démarrage fulgurant pour l’adaptation de l’œuvre de Gô Nagai par les cinq compères : Xavier Dorison, Denis Bajram, Brice Cossu, Alexis Sentenac et Yoann Guillo. Goldorak, projet immense opposant Hydragon au robot que pilote Actarus. Fulguran-poing même, puisque tant l’édition collector que l’album classique font exploser les ventes pour la maison Kana.

25/10/2021, 11:04

ActuaLitté

47 Super héros antiques : redécouvrir les légendes grecques 

« Même l’amoureux du mythe est en un sens un amoureux de la sagesse, car le mythe est fait de miracles », écrivait Aristote. Les éditions Taschen proposent un ouvrage réunissant 47 légendaires super-héros de l'antiquité, extraits des célèbres récits de Gustav Schwab sur la mythologie grecque. Des illustrations signées par Clifford Harper ou Walter Crane, Arthur Rackham et Virginia Frances Sterrett, et le monde des légendes s’éveille à une nouvelle vie.

24/10/2021, 11:24

ActuaLitté

Japon : arrêté, un chômeur volait des mangas pour subsister 

La série de Ken Wakui, mangaka japonais, survolte les fans depuis quelque temps maintenant. Sorti en France en 2019, sur une traduction d’Aurélien Estager, le manga Tokyo Revengers met en scène des voyous, vus… par un ancien délinquant. Wakui s’est inspiré pour partie de son propre passé, ajoutant une touche romantico-fantastique. Moralité, carton pour Glénat, avec plus de 393. 314 (donnée : Edistat). Mais la réussite induit aussi la criminalité…

24/10/2021, 09:49

ActuaLitté

Dilaceratio corporis, une collection pour mieux vivre la mort

En novembre, les éditions Fage proposent de remettre au goût du jour un thème parfois compliqué à aborder dans nos sociétés : celui de la mort. Avec la collection Dilaceratio Corporis, plongez dans les trefonds de la mort, à travers une multitude d'approches et de visons...

22/10/2021, 16:56

ActuaLitté

Groupe Fnac Darty : Pass Culture et Pass sanitaire s'opposent 

La sucession de confinements a permis à la vente en ligne de considérablement se développer. Une aubaine pour certaines entreprises. Parmi celles-ci, le groupe Darty, spécialisé dans la distribution de matériel électroménager, électronique et de produits culturels, a annoncé jeudi 21 octobre un chiffre d’affaires de 1,85 milliard d’euros au troisième trimestre, un chiffre en légère baisse (-0,3%) par rapport au troisième trimestre 2020. Ce résultat s’expliquerait par l’instauration du pass sanitaire.

22/10/2021, 14:56

ActuaLitté

Une librairie entièrement consacrée à nos amies les bêtes

Les trois règles, quand on ouvre un commerce, sont limpides : l’emplacement, l’emplacement, l’emplacement. Ensuite, le concept suivra bien, et les chalands s’arrêteront. Cleo Le-Tan a suivi ce conseil, en ouvrage sur East 9th street, dans l’East Village de Manhattan une librairie, Pillow-Cat Books. Celle se se présente comme la première qui soit centrée sur les animaux. Uniquement sur nos amies les bêtes…  

22/10/2021, 10:52

ActuaLitté

FIBD 2022 : Shoot the book ! espère susciter des adaptations

FIBD22 - Annoncée en mars dernier, la venue de Shoot the Book ! au Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, en 2022, se précise. 10 ouvrages auront la chance d'être présentés à un panel de producteurs, le mercredi 26 janvier, avant des rencontres face à face entre éditeurs et producteurs.

22/10/2021, 10:35

ActuaLitté

Vivendi boucle un troisième trimestre tout sourire à + 10 %

Les derniers mois furent mouvementés pour le groupe Vivendi, avec notamment cet accord avec Amber Capital pour le rachat des actions de Lagardère. Au moment des comptes, les chiffres sont dans le vert avec un troisième trimestre en hausse de 10,3 %, à 2,476 milliards €. Pour Editis, la filiale éditoriale, c’est un recul qui est enregistré, au sein d’une année qui demeure exceptionnelle.

22/10/2021, 09:14

ActuaLitté

Kitab : la plateforme digitale pour les archives en arabe et français du Maroc

Un communiqué de la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc (BNRM) vient d’annoncer le lancement de sa plateforme numérique Kitab. Cette dernière permettra de consulter les publications nationales diffusées depuis 2020, mais aussi celles à venir. En arabe, kitab désigne, tout simplement, un livre.

22/10/2021, 08:02

ActuaLitté

Réformer la formation des bibliothécaires territoriaux : rendez-vous à la Bpi

Le rapport Orsenna, remis à Emmanuel Macron en 2018, établissait plusieurs constats, notamment celui d'une formation initiale et continue des bibliothécaires territoriaux à faire évoluer, notamment vers la relation avec les usagers. Le 30 novembre 2021, le ministère de la Culture organise une journée d'échanges pour ouvrir le chantier de cette réforme de la formation.

21/10/2021, 16:48

ActuaLitté

Iran : l'écrivain Arash Ganji convoqué pour purger sa peine

Arrêté en décembre 2019, l'écrivain et traducteur iranien Arash Ganji avait précédemment été condamné à 11 ans de prison. Libéré sous caution à l’époque, il a été convoqué par les autorités pénitentiaires la semaine dernière pour purger sa peine. Cette convocation est, d’après PEN America, la dernière l'agression en date « contre la liberté d'expression et les droits de l'Homme en Iran ».

21/10/2021, 16:13

ActuaLitté

Comic Art Europe : faciliter la mobilité des oeuvres et des créateurs

Après sa première année d’existence, Comic Art Europe, visant à renforcer le secteur de la bande dessinée sur le continent en expérimentant des méthodes de travail collaboratives, fait le bilan de ses actions et lance deux nouveaux appels à participation aux auteurs et autrices du 9e art.

21/10/2021, 15:07

ActuaLitté

Réflexion, détachement et rondeur : Milan explore une nouvelle identité

Depuis bientôt 40 ans, les éditions Milan, un des premiers éditeurs sur le marché du documentaire jeunesse, invitent leurs lecteurs à « ouvrir grand les yeux » en transmettant, grâce à ses auteurs et à leurs œuvres, un précieux savoir, qui donne du sens, et rend confiant dans la vie. 

21/10/2021, 12:42

ActuaLitté

Macron agacé : ses ministres “ne foutent rien”, publient des livres et n'en vendent pas (chiffres à l'appui)

Emmanuel Macron, qui se rêvait écrivain — peut-être plus que Président de la République ? – s’agace, nous apprend Le Canard enchaîné. Selon lui, la place qu’occupent les ministres dans la rentrée, moins celle littéraire que celle des essais, devient pesante. Jalousie présidentielle ?  

21/10/2021, 10:57

ActuaLitté

Troisième mandat pour Christine Carrier, reconduite à la tête de la Bpi

Christine Carrier entamera son troisième mandat à la tête de la Bibliothèque publique d'information, à partir de ce 24 octobre 2021, selon un décret du 20 octobre 2021 signé par le président de la République.

21/10/2021, 09:29

ActuaLitté

Podcasts : le ministère de la Culture paye ses experts en silence radio

Début septembre, le ministère de la Culture dévoilait un appel à projets fléchés vers les autrices et auteurs. Fort bien. Il s’agissait de mettre à disposition de chaque dossier une enveloppe de 3000 à 5000 € « attribuée après avis d’une commission de professionnels ». Pour ce faire, simple : imaginer un travail d’écriture pour des oeuvres sonores, ou podcasts.  Budget total : 500.000 €.

20/10/2021, 16:43

ActuaLitté

Irlande du Nord : des amendes pour 87 000 retards… supprimées 

C’est décidé : toutes les amendes liées aux retards d’emprunts en bibliothèque doivent être supprimées. C’est du moins ce qu’à annoncé la ministre des Communautés Deirdre Hargey, en Irlande du Nord. Le 11 octobre dernier, ces retards étaient évalués au nombre de 87 412 pour les bibliothèques du pays. Ils seront donc tous effacés du système de Libraries NI. Pour tous les lecteurs concernés, voici un beau cadeau de Noël avant l’heure !

20/10/2021, 16:39

ActuaLitté

Une mise à jour d'envergure pour le Dictionnaire des francophones

Le Dictionnaire des francophones, lancé en mars 2021, annonce la mise en place de sa première grande mise à jour. Le DDF accueille ainsi FranceTerme, la base de données terminologiques de la délégation générale à la langue française et aux langues de France, et le Grand Dictionnaire terminologique de l'Office québécois de la langue française.

20/10/2021, 16:04

ActuaLitté

Les Prouesses, des éditrices dédiées aux autrices méconnues

Avec une ligne éditoriale limpide – publier des textes méconnus, et pourtant fondateurs, signés par des autrices –, les éditions Les Prouesses repoussent les limites. L’objectif est d’ouvrir les horizons de pensées et de diversifier les représentations, avec des ouvrages qui offrent une vision unique de la condition des femmes. Par-delà les frontières et le temps. 

20/10/2021, 15:25

ActuaLitté

Disparition de Philippe Castellin, pionnier de la poésie numérique

L'auteur et éditeur Philippe Castellin, pionnier de la poésie numérique, est mort. Vivant en Corse, il codirigeait la revue poétique DOC(K)S depuis 1990, et participait à des performances, au sein du collectif Akenaton, qu'il avait cofondé avec Jean Torregrosa.

20/10/2021, 15:20

ActuaLitté

Boycott : comment tolérer des éditeurs nazis à la Foire de Francfort ?

FBM21 — La plus grande manifestation professionnelle d’Europe, la Foire du livre de Francfort, vient d’ouvrir ses portes. Pour son commissaire général, Juergen Boos, ce n’est pas encore un « retour à l’activité normale », dans l’organisation. Pourtant, dans le déroulé, les polémiques habituelles reviennent – distanciel ou présentiel qu’importe, rien de nouveau.

20/10/2021, 12:40

ActuaLitté

Peinture, cinéma, littérature : mort de l'essayiste Youssef Ishaghpour

L'auteur français d'origine iranienne Youssef Ishaghpour est mort le 15 octobre dernier à son domicile parisien, à l'âge de 81 ans. Né à Téhéran en 1940, arrivé en France à l'âge de 18 ans, Ishaghpour a publié de nombreux essais sur le cinéma, la peinture et la littérature.

20/10/2021, 11:38

ActuaLitté

Marché italien : librairies indépendantes et petits éditeurs en hausse

35 % des librairies interrogées par Silesercenti-Swg déclarent avoir augmenté leurs ventes malgré la pandémie. Et ce, semble-t-il, grâce à la loi sur le livre et au Bonus Cultura (18App). Les éditeurs indépendants, quant à eux, font état d'une augmentation de 28 % de leurs ventes en 2021 par rapport à l'année précédente. 

20/10/2021, 11:38

ActuaLitté

Évasion fiscale : pour Vargas Llosa, les Pandora Papers sont “faux”

Prix Nobel de littérature en 2010, Mario Vargas Llosa a été cité à deux reprises dans des révélations massives liées à l'évasion fiscale : les Panama Papers, en 2016, et, à présent, les Pandora Papers. Selon les documents étudiés dans le cadre de cette dernière enquête, Vargas Llosa aurait été le principal titulaire d'une société offshore, ouverte dans les Îles Vierges britanniques, paradis fiscal notoire.

20/10/2021, 10:04