#Droit / Justice

Les critères de notoriété de Wikipédia “inadéquats pour le métier de traducteur

D’une langue à l’autre, pour donner accès à la pensée, aux histoires, aux récits… « La langue de l’Europe, c’est la traduction », comme le dit Umberto Eco. Les traducteurs représentent donc le lien entre les peuples, ces êtres en mesure de mettre en partage et en commun. Pourtant, une polémique enfle sur l’encyclopédie en ligne : l’entrée consacrée à la traductrice Laetitia Devaux ne remplit pas les conditions imposées. Quid ?

Le 26/08/2021 à 12:14 par Nicolas Gary

47 Réactions | 458 Partages

Publié le :

26/08/2021 à 12:14

Nicolas Gary

47

Commentaires

458

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Depuis 2018, l’encyclopédie en version française compte 2 millions d’articles (2,355 millions à ce jour), et ses administrateurs se félicitaient alors de cet engouement. Forte de son principe de vérifiabilité, l’outil impose une source et/ou une référence de qualité pour avancer une information. Parmi les sources fiables, on avance ainsi les publications/manuels universitaires, ouvrages parus chez des éditeurs respectés ainsi que les journaux grand public. De la sorte, la machine peut tourner.

Manque de notoriété

Or, dès 2018, mais peut-être plus pour très longtemps, l’une de ces 2 millions d’entrées concernait la traductrice Laetitia Devaux. « La page Wikipédia a été créée en 2007, j’ignore par qui, mais j’ai trouvé cela génial. Et m’en suis emparée », indique-t-elle à ActuaLitté. « Au fil du temps, j’ai régulièrement mis à jour les nouvelles traductions que j’ai réalisées et récemment, je suis tombée sur l’annonce indiquant que la page serait supprimée. »

C’est l’admissibilité, en regard des critères de l’encyclopédie qui fait débat, et amplement. « Ce que je tente de défendre, c’est que ce critère de notoriété est inadéquat et regrettable, pour notre métier en particulier : nous sommes les passeurs, les gens de l’ombre. Notre lot, c’est justement le peu de notoriété – en revanche, la page apporte une visibilité importante, recensant par ailleurs 25 années de traductions réalisées », poursuit l’autrice.

WIKIPEDIA: 50.000 pages couvertes de symboles nazis

Oui, parce qu’une traductrice est autrice, mais cela semble pas être bien intégré par les contributeurs de l’encyclopédie qui débattent. Il est vrai qu’à l’exception d’Elsa Damien, qui a offert Elena Ferrante aux lecteurs français ou Jean-François Ménard, connu pour son travail sur les livres de JK Rowling, les traducteurs n’ont pas vraiment l’aura des auteurs qu’ils traduisent.

Dialogue de sourds

Avant même que de plonger dans les modalités de fonctionnement de Wikipédia, le Code de la propriété intellectuelle statue clairement sur la position du traducteur. L’article L112-3 indique : « Les auteurs de traductions, d’adaptations, transformations ou arrangements des œuvres de l’esprit jouissent de la protection instituée par le présent code sans préjudice des droits de l’auteur de l’œuvre originale. »

De ce faire, le traducteur est considéré comme auteur d’une œuvre à part entière. Plus simplement encore : le traducteur est un auteur. Rémunéré en droits d’auteur, il bénéficie également d’un à-valoir. En somme, Laetitia Devaux est, au même titre que les auteurs et autrices des ouvrages qu’elle a traduits, l’autrice de ses traductions. Lesquelles ont été publiées par des « maisons d’édition respectées », comme le recommande l’encyclopédie : citons, au débotté, Joëlle Losfeld, Gallimard, Buchet-Chastel, Rivages, L’Olivier (groupe Média Participations), Stock ou Grasset (groupe Hachette Livre). De quoi garantir de solides références.

Or, dans ses conditions même d’utilisation, l’encyclopédie définit les critères d’admissibilité des personnes, suivant différentes professions — dont les écrivains et autres artistes de l’écrit. Trois conditions, non cumulatives, sont avancées pour valider la création d’une entrée :

– l’auteur est le sujet d’une notice dans un ouvrage de référence reconnu (encyclopédie, dictionnaire, etc.) ;
– il existe des travaux universitaires publiés consacrés à cet auteur ;
– au moins deux livres ont été publiés à compte d’éditeur par cet auteur, et ont fait l’objet de critiques de longueur importante — ce qui exclut les simples annonces ou mentions de parution sans analyse approfondie dans la presse spécialisée ou non — dans des médias de portée nationale. Pour l’application de ce critère, on doit entendre par « livres » les ouvrages à caractère littéraire, à l’exclusion des éventuelles œuvres imprimées à caractère scientifique, technique, pédagogique, etc.

Avec une soixantaine de livres de littérature adulte et plus d’une trentaine en jeunesse, les contributeurs considèrent donc que Laetitia Devaux ne répond pas aux critères d’admissibilité. Pourtant, sa page indique des sources nombreuses, où les livres chroniqués dans les médias font état de ce qu’elle est bien traductrice — donc autrice — desdits ouvrages.

MÉTIER: “tous les traducteurs qui triment dans l’ombre pour des salaires de misère” 

Un paradoxe qu’elle ne comprend pas : « Dans nos échanges, j’ai l’impression de parler avec des robots. Heureusement que certains interlocuteurs mesurent qu’il y a un problème dans leurs critères, vis-à-vis du métier. » Et la voici donc partie dans une tentative de mobilisation, pour renverser le vote en cours, qui aboutirait à la suppression de sa page.

Encyclopédie, base de données...

Finalement, par ses principes, l’encyclopédie se retrouve à alimenter l’invisibilité des traducteurs, en portant l’accent dans les échanges sur le « manque de notoriété ». Contactés, les responsables de Wikimédia France, organisation et association à but non lucratif, dépositaire de la marque Wikipédia, et qui finance l’hébergement de l’encyclopédie, n'ont pas encore répondu à nos demandes.

Cependant, les avertissements sont clairs : « Cet article semble être une page autobiographique ou autocentrée qui a fait l’objet de modifications substantielles, soit par le principal intéressé, soit par une personne en lien étroit avec le sujet. » De quoi entacher le principe de neutralité de point de vue qu’exige l’approche encyclopédique. Or, quand cette dernière recourt au modèle participatif pour travailler à son amélioration, difficile de ne pas susciter le débat.

Que l’on se rassure cependant : Wikipédia n’est pas un tribunal et les pages supprimées peuvent toujours être recréées ou restaurées suivant les cas.

TRADUCTEUR, CORRECTEURS : des métiers déconsidérés dans l'édition ?

À la défense de l’autrice, l’éditrice Joëlle Losfeld aura tenté d'apporté sa contribution aux échanges en cours sur la page de la trductice : « Laetitia Devaux est non seulement une grande traductrice mais elle a fait découvrir des auteurs à nombre d’éditeurs dont je fais partie. À ce titre elle fait figure d’éditrice et en tant que traductrice, elle est considérée comme autrice. La faire disparaître de Wikipedia priverait un certain nombre de lecteurs, de chercheurs, d’éditeurs, de bibliothécaires d’une source d’informations importante et nécessaire à la mémoire littéraire. »

Mais n'étant pas contributrice de l'encyclopédie, son intervention ne servira pas le vote. Sollicitée par ActuaLitté, Nathalie Zberro, directrice générale adjointe des éditions de L’Olivier, qui a travaillé avec Laetitia Devaux, ajoute : « Je trouve simplement cela scandaleux pour la reconnaissance des traducteurs qui sont des auteurs, on a encore un travail de pédagogie à faire ! »

Tournure désolante

Charlène Busalli, traductrice littéraire, et ancienne libraire, déplore « la tournure que cette affaire est en train de prendre. Si une traductrice qui, en 25 ans de carrière, a produit des dizaines de traductions chez des éditeurs réputés, d’auteurs parfois aussi célèbres que Sally Rooney ou Dave Eggers, ne correspond pas aux critères de notoriété de Wikipédia, alors bien peu pourront y correspondre ».

Elle constate par ailleurs qu’en dépit des « énormes efforts produits depuis qu’elle a été avertie de l’éventuelle suppression de sa page — notamment en ajoutant un grand nombre de sources issues de quotidiens nationaux, et en demandant aux professionnels autour d’elle d’exprimer leur opinion afin de démontrer aux contributeurs Wikipédia qui souhaitent supprimer sa page que sa notoriété ne peut être remise en question », tout cela est resté lettre morte.

Mieux : on l’accuse maintenant de “faux-nez“ et de “bourrage d’urne”, « ce qui est absurde. Il faut compter plus de 50 contributions à Wikipédia pour que votre vote soit pris en compte, donc les personnes qui viennent participer à la discussion depuis l’appel de Laetitia Devaux à le faire ne font que donner leur opinion ». Et pas vraiment un flagrant délit de bourrage d’urne.

« J’ignore s’il s’agit d’un simple excès de zèle de la part de quelques contributeurs Wikipédia ou si cela se passe toujours comme ça, mais c’est franchement désolant. Je comprends que l’encyclopédie en ligne doive se protéger de contributions fantaisistes en utilisant ce genre de critères et de consignes, mais les contributeurs ne sont pas des robots, ce sont des êtres humains qui devraient faire preuve de bon sens face à l’éventuelle suppression d’une page qui ne contient que des informations véridiques, sourcées et dignes d’intérêt pour le grand public. »

À cette heure, 9 votes penchent pour la conservation, alors que 13 optent pour la suppression. Mais au-delà de la problématique posée, c’est la question même de l’encyclopédie et de sa fonction qui est posée : outil de compilation et d’accès à la connaissance, certes. Base bibliographique, peut-être moins, mais si cette dernière débouche sur des découvertes et des lectures, quid ? 

crédits photo Toa Heftiba/ Unsplash

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

47 Commentaires

 

Alfred

26/08/2021 à 14:38

Cette personne n'a aucun interêt encyclopédique.
Sa présente dans l'encyclopédie n'est donc pas pertinente.
Être sur Wikipedia n'est pas un "droit."

Eric Dubois

26/08/2021 à 20:55

Nabila en a plus ? D'intérêt encyclopédique ?

Forbane

27/08/2021 à 09:53

Exactement Eric.
Il y aurait tant à dire là-dessus.

Thierry Reboud

27/08/2021 à 08:55

Pardonnez-moi, Alfred, avec tout le respect que je dois à votre inestimable personne, votre remarque est très stupide, et à plusieurs titres.
D'une part parce que je ne suis absolument certain que vous soyez à même de décider qui a "un intérêt encyclopédique" ou pas, et la réponse que vous fais Eric Dubois est à cet égard tout à fait pertinente.
D'autre part parce que tout l'enjeu du débat est très précisément de déterminer ce qui a ou pas un intérêt encyclopédique. Encore, si vous aviez écrit que la place de Devaux était plutôt dans une encyclopédie consacrée à la littérature et sa production en France, on aurait pu en discuter... Mais là, franchement, c'est indigent : Maurice-Edgar Coindreau, Pierre Leyris, Mimi et Isabelle Perrin, André Markowicz et Françoise Morvan, aucun intérêt encyclopédique non plus ? Qu'est-ce qui vous permet d'affirmer que le travail de Devaux (que je ne connais pas, la honte sur moi) vaut moins et serait d'un apport moindre que celui des quelques noms (et bien d'autres) que je vous ai cités ?
Être sur Wikipedia n'est certes pas un droit, mais ce n'est pas ce que revendique Devaux. Commenter sur Actualitté en revanche est bel et bien un droit, mais on aimerait parfois que celles et ceux qui se livrent à cet exercice réfléchissent une demi-seconde avant de se laisser aller à des épanchements sans intérêt ni encyclopédique, ni littéraire.

Benoît

27/08/2021 à 17:47

Si j'étais Alfred, j'arrête ma lecture après "votre remarque est très stupide, et à plusieurs titres". Si vous désirez argumenter, libre à vous. Si vous voulez être désobligeant, autant arrêter la lecture qui commence par un jugement de valeur.

Thierry Reboud

31/08/2021 à 11:36

Si j'étais Alfred, je n'écrirais pas le commentaire qu'il a publié le 26/08 à 14h38. Comme quoi...

joelle losfeld

26/08/2021 à 18:05

Parfait

Eric Dubois

26/08/2021 à 20:53

C'est la même chose pour les poètes ! Et je sais de quoi je parle !!!

Regardons les chiffres (et les algorithmes)

26/08/2021 à 22:56

Regardons les écrivaines et les écrivains.

Wikipedia en recense une trentaine nés entre 1981 et 1990.
Dans le même temps il est publié chez les éditeurs reconnus probablement 150 premiers romans par an (une centaine à la rentrée, d'autres le reste de l'année, et je rajoute la littérature dite de genre, policier, SF) . Soit 1500 en dix ans.

Donc Wikipedia fait une notice pour environ 2 (deux) % des auteurs qui ont eu un roman publié par une maison d'édition reconnue.
Ce ne serait pas surprenant qu'ils utilisent le même niveau de sélection pour les traducteurs et les traductrices. Ça fait quand même 98% de gens mécontents...

Ajoutons-y le souci permanent chez Wikipedia des auteurs auto-publiés qui créent leur page personnelle et la remplisse à tour de bras et se font régulièrement éjecter, recommencent depuis une autre adresse ip, dans un jeu du chat et de la souris à faux nez assez distrayant tant qu'on n'a pas à y participer.

Les gens de Wikipedia aimant assez l'automatisation ont assez vite mis en place des algorithmes qui font qu'être le seul contributeur de sa propre page (et assez souvent le seul lecteur) offre assez souvent un ticket aller simple pour la poubelle des fichiers. On ne peut pas leur en vouloir. Ils sont bureaucrates volontaires pas critiques littéraires...

Rajoutons dans le cas présent que mettre en avant sa qualité de traductrice d'oeuvres dont pour plusieurs l'auteure elle-même n'a pas de notice Wikipedia n'est probablement pas la chose la plus recommandée...voire même est assez contreproductif...

Mais notons quand même que le logiciel wiki lui-même a été cloné de façon très robuste ( cf Fandom, Wikimedia ), et que l'association des traducteurs littéraires pourrait assez aisément créer un wiki des traducteurs. Voire qu'on est un peu surpris que cela ne soit pas déjà fait...

LOL

27/08/2021 à 07:43

Quand on veut baiser Wikipédia, il faut s'y prendre autrement et jouer avec leurs propres règles. Il faut créer des sites bidons qui référencent les propos amenés.

Le site est con : il faut jouer avec.

Mais bon, ça demande un peu de boulot.

PASLOL

27/08/2021 à 21:02

Pas suffisant.
Les sources doivent être un minimum réputés et tes sites bidon ne le seront pas.

LOL

28/08/2021 à 07:17

Quand on est mal, on crée des sites qui se référencent AUSSI.

J'ai écrit un article qui a été refusé un jour. Je l'ai écrit sur un autre wiki. L'article a été référencé sur des dizaines de site. Un an plus tard, cet article a été copié mot pour mot sur Wiki. Logique de Shadock, logique de Wikipédia !

Wiki, c'est de la magouille + de la bêtise + une bonne dose de mauvaise foi.

Dès qu'on a un article « sensible » (humain ou politique), alors c'est du délire. Pour les trucs plus factuels, c'est potable. Mais la version française est souvent de piètre qualité à cause du délire des Grands Inquisiteurs. On a souvent mieux à faire à lire les articles en anglais...

PYB

31/08/2021 à 01:21

Entièrement d'accord avec LOL, Wikipédia aujourd’hui c’est la France moisie, refermée, qui va mettre en avant des jeux vidéos de toutes sortes et en faire la promo, ainsi que des influenceurs, Nabila, Maitresse Françoise ou Jacquie et Michel par exemple mais qui refuse des traductrices, artistes et chercheurs de renoms parce que les ados contributeurs ne les connaissent pas mais surtout ce n’est pas « leur » culture ni leur centre d’intérêt.

Aradigme

27/08/2021 à 08:56

Un traducteur est-il un auteur? Les deux métiers sont-ils identiques? J'en doute . Un auteur n'est pas qu'une personne qui manie la langue avec succès. C'est aussi et surtout une personne qui imagine des univers avec des personnages qui ont chacun leur histoire et leur psychologie. Cette dernière dimension échappe totalement au traducteur.
Un auteur réalise une oeuvre et un traducteur la rend accessible à un public différent du public original. Le travail du traducteur est important et complexe, mais il est différent de celui de l'auteur, tout comme le travail du peintre est différent de celui du copiste.

Ed

27/08/2021 à 10:49

Bonjour Aradigme.
Je partage, intellectuellement, votre point de vue sur la primauté de l'auteur-créateur sur l'auteur-traducteur. Cependant, je trouverais injuste (outre ce que dit la loi française, rappelée dans le sujet) de ne pas accorder le mérite qui revient à cette traductrice en question. Et plus largement, de tous les autres.
Maîtrisant l'espagnol au point de lire dans le texte, je n'aurais pas sans eux accès à des ouvrages allemands ou anglais avec la même aisance. Que l'on désigne le traducteur comme auteur de l'oeuvre traduite me semble, à ce titre, très complet comme désignation.

Amarie

27/08/2021 à 12:23

Bonjour Aradigme, la définition que vous donnez d' "auteur" ne concerne que les romanciers, les "auteurs de fiction". Croyez-moi, même en traduisant des romans les traducteurs ne se considèrent pas comme "romanciers"... mais comme écrivains et auteurs, oui, et avec raison.
Buffon et Fabre sont de grands écrivains en étant naturalistes; et pensez aux diaristes, aux épistoliers, aux politiques et historiens (De Gaulle, Churchill...). Les traducteurs (j'en suis) écrivent, se collectent avec la langue française, portent des connaissances littéraires à a portée des lecteurs, comme Fabre porte des connaissances entomologiques. Et (c'est connu depuis avant Du Bellay...) les traductions contribuent à former non seulement le paysage littéraire d'un pays, mais sa langue.

Aradigme

04/09/2021 à 12:15

Bonjour Amarie,

Ainsi que je l'ai écrit dans mon message, je considère le travail du traducteur comme important et complexe. J'avais pris l'exemple du roman, car c'est le livre le plus couramment lu. Mais vous avez raison, il existe bien d'autres ouvrages à traduire. Je suis moi-même un scientifique et j'ai rédigé des textes de vulgarisation, en français et en anglais. C'est donc par expérience personelle que j'estime le travail de traduction différent de celui de rédaction que j'effectuais en anglais.

J'ajouterai que je considère aussi le travail de vulgarisation comme différent de celui de rédaction d'un article original, ce que j'effectuais quand j'étais chercheur. Ils constituent pour moi des modes de fonctionnement intrinsèquement liés, mais différents.

Un chercheur va tenter de reporter de manière aussi honnête, complète et succincte que possible les résultats d'expérimentations réalisées sur une période d'un à deux ans et d'en tirer des conclusions. Il peut se permettre d'éluder certains points dans cette rédaction car il s'adresse à ses pairs.

Un vulgarisateur s'empare du travail des autres (qu'il cite, bien entendu) et tente de le présenter de manière la plus brève et la plus compréhensible possible à un novice, mais sans trop simplifier le sujet.

Les deux sont utiles pour faire progresser la science, mais pas de la même façon et ne requièrent pas exactement les mêmes processus intellectuels et les mêmes précautions ou efforts. Je ne sais si je me fais bien comprendre...

Salutations
Aradigme

Marco

27/08/2021 à 10:42

Les libraires révèlent aussi des auteurs. Les imprimeurs y contribuent également. Mais Wikipédia doit fixer des limites, arbitraires, injustes pour certains. Si la vocation de ce site est d'être une source d'informations, savoir qui traduit tel ou tel livre, ce qu'il a traduit avant, ses origines linguistiques... c'est très intéressant. L'encyclopédie nous en apprend davantage sur le livre et son "chemin" pour arriver jusqu'au lecteur.
Si la vocation de Wikipédia est d'être un Who's who qui n'ouvre ses pages qu'à un certain niveau de notoriété (là aussi subjectif)... c'est logique que tout le monde n'y soit pas : c'est le principe.
Mais la question qu'il faut peut-être se poser concerne l'intérêt d'être présent dans Wikipédia.
Est-ce si important que ça ? Il y a bien d'autres moyens de faire sa promo... à moins de se contenter d'être auteur.

JN8

27/08/2021 à 12:45

Tentative de clarification de la part d'un administrateur de la Wikipédia francophone (mes propos n'engagent que moi) :

- La vocation de Wikipédia n'est pas "d'assurer une visibilité". Wikipédia consacre ses articles à des sujets dont la notoriété est d'ores et déjà acquise, démontrable. Vous imaginez-vous écrire au Larousse pour exiger qu'il vous consacre une entrée ?
- Nos "critères d'admissibilité" résultent d'un choix de la communauté des rédacteurs bénévoles, forgé par consensus. Ils sont bien sûr perfectibles, et toujours susceptibles d'évoluer si le consensus se modifie.
- Contrairement à ce que vous dites, ils sont assez équitables : fondés sur des preuves de notoriétés (articles de presse, chapitres d'ouvrages, études universitaires consultables consacrés au sujet), ils s'appliquent uniformément à toutes les professions : la vôtre, mais aussi celles non moins honorables des scientifiques, des haut fonctionnaires, des acteurs pornographiques, des youtubeurs, des personnalités politiques, des boulangers, etc. Ils reflètent l'intérêt que la société leur porte. Et nous prônons la "non-hiérarchisation des savoirs" (je lis dans les commentaires le nom de Nabilla : l'article qui lui est consacré est consulté 800 fois par jour. Celui sur Ali Smith, une des autrices que Laetitia traduit, 4 fois par jour. Ce n'est pas la faute de Wikipédia).

Enfin, de façon tout à fait secondaire, concernant le "bourrage d'urne" : nous goûtons assez peu sur Wikipédia les rameutages à l'extérieur pour peser dans un débat éditorial (j'imagine que les maisons d'éditions citées dans le texte ci-dessus apprécieraient peu que des tiers tentent de leur dicter ce qu'elles doivent publier ou pas, n'est-ce-pas ?) Ceux qui y ont participé ont à l'évidence agi de bonne foi, donc n'y donnons pas plus d'écho.

Cordialement,

Eric Dubois

27/08/2021 à 13:08

Bonjour

plusieurs contributeurs sur la fiche Wikipedia me concernant ont mis les bonnes références et sources : un article universitaire de Laurent Fels, des articles dans la presse littéraire et poétique concernant mes livres etc . que faut-il de plus ??? Certains modérateurs ( censeurs ) ont même pensé que je publiais des livres chez des éditeurs à compte d'auteur alors que je suis publié chez Publie.net, Encres vives etc. Certains de mes poèmes ont été traduits dans plusieurs langues et publiés dans des revues étrangères en Italie, en Espagne, au Mexique, en Roumanie, en Russie ... Je suis référencé dans la poéthèque du Site du Printemps des Poètes, et j'ai une notice sur le site de la Maison des Ecrivains, de plus je fais partie de la SOFIA et de la SGDL ... Que faut-il de plus ????

Laetitia Devaux

27/08/2021 à 18:00

Le match Nabila/Ali Smith (en ce qui concerne le Wikipédia français) permet de poser la question de la vocation d'une encyclopédie : plébisciter ce qui est partout ailleurs, ou permettre la connaissance de ce qui justement, l'est beaucoup moins ?

LOL

28/08/2021 à 07:22

Le fait d'aller vers la référence partout impose la notoriété à peu de frais.

Vous seriez un génie contre tous, vous n'auriez aucun référencement et aucune visibilité sur Wiki. Wiki ne référence pas le savoir, mais le consensus, ce qui est très différent. Il y a une dose de savoir dans le consensus, mais tout le savoir n'y est pas !

Wiki a pris le parti du politiquement correct.

Ninja

31/08/2021 à 11:40

Vous nous dites : "je lis dans les commentaires le nom de Nabilla : l'article qui lui est consacré est consulté 800 fois par jour. Celui sur Ali Smith, une des autrices que Laetitia traduit, 4 fois par jour. Ce n'est pas la faute de Wikipédia. "

Cela met parfaitement en exergue un souci structurel important que l'on trouve sur Wikipedia, est pour être un peu agressif, beaucoup plus sur Wikipedia France qu'ailleurs et qui est que vous appréciez la notoriété d'un sujet sur une base franco-française, ce qui - et le présent article sur la traduction le montre amplement - vous conduit à une vision étriquée de ce qui doit ou devrait-être le contenu de Wikipedia France et en particulier limite singulièrement l'information des utilisateurs français de wikipedia sur ce qui se passe hors des frontières.

Je ne vous cacherai pas, pour être utilisateur de wikipedia dans d'autres pays, qu'il s'agit là d'un travers local, dont les cause sociologiques ou techniques gagneraient à être étudiées.

On en voudra pour preuve le nombre très conséquent d'articles traduits de l'anglais sur W. France parce que l'écriture directe en français se trouve rejetée par manque de notoriété locale du sujet.

Car pour revenir à Nabilla et à Ali Smith, voyez-vous ce qui compte à mon sens dans une encyclopédie internationale c'est le nombre de vues dans le monde, pas à petit-village-gaulois-à-formulaire-cerfa...

À la limite, il serait probablement souhaitable que le contrôle des articles en français sur des sujets internationaux soit enlevé à Wikipedia France, qui n'y comprend pas grand chose, et passe à Wikipedia en anglais. Ce qui est en train de se passer de toute façon avec la généralisation des traductions. (mais bon ça va être polémique...)



JN8

02/09/2021 à 12:46

Bonjour Ninja,
Beaucoup d'inexactitudes dans vos propos :
- "Wikipédia France" n'existe pas. Il y a une version francophone de Wikipédia, à laquelle participent des bénévoles certes de France, mais aussi de Belgique, du Maroc, du Québec, du Cameroun, etc., voire du Japon
- La notoriété d'un sujet est évaluée sur des bases objectives, qui n'ont rien de "franco-françaises" : l'existence de sources secondaires consacrées à ce sujet par des médias d'envergure nationale, par des auteurs publiés à compte d'éditeur, par des chercheurs universitaires, etc.. Proposez un article sur une personnalité népalaise (au hasard) qui remplit ces conditions (mêmes si ces sources sont des journaux népalais, même si elles sont rédigées dans une langue étrangère), il sera conservé. Proposez un article sur un Français sur l'œuvre duquel aucun média d'envergure n'a jugé utile de se pencher, il sera supprimé.
- Traduire un article de la version anglophone de Wikipédia dans sa version francophone ne garantit en rien qu'il ne sera pas supprimé, s'il ne remplit pas les critères que les francophones se sont fixés.

LOL

06/09/2021 à 06:46

« - Traduire un article de la version anglophone de Wikipédia dans sa version francophone ne garantit en rien qu'il ne sera pas supprimé, s'il ne remplit pas les critères que les francophones se sont fixés. »

On comprend mieux l'immense supériorité du Wiki anglais sur celui du français. Merci de cette révélation..

sobriquet

27/08/2021 à 13:33

C'est plutôt que les critères de notoriété de Wikipedia sont inadéquats pour ceux qui cherchent juste à se donner de la visibilité. Trop de gens confondent malheureusement Wikipedia et Facebook.

Claire

27/08/2021 à 13:56

Wikipédia ne publie un article sur quelqu'un (ou quelque chose) que si d'autres médias ont publié à ce sujet avant. Donc, plutôt que de se plaindre, il vaudrait mieux que vous (ActuaLitté, mais aussi vos confrères) fassiez davantage d'articles mettant les traducteurs et traductrices en lumière, et pas seulement quand ils/elles se plaignent de ne pas avoir leur article sur Wikipédia.
Avec de telles publications, la pertinence d'un article sur Wikipédia ne serait plus contestable. A vous de jouer, donc...

Team ActuaLitté

27/08/2021 à 14:01

Bonjour
En effet, et pour en faire une très brève recension, voici les derniers articles / entretiens / interviews réalisés avec des traductrices et traducteurs. Nous pourrions toujours faire plus, évidemment. Mais le métier ne manque pas de présence chez nous en tout cas.

“Connaître et comprendre : les traducteurs ont toujours eu ce rôle d’explorateurs” https://actualitte.com/a/hi5ncuAn

Alessio Forgione : un dialecte napolitain qui “s’étend bien au-delà des mots” https://actualitte.com/a/yik9Ifsf

Voyage dans la Rome de Gianfranco Calligarich, avec sa traductrice https://actualitte.com/a/8WhnCrik

Antonio Tabucchi, “le plus italien des écrivains portugais” https://actualitte.com/a/pWfe8Cqu

“Chaque traduction est une nouvelle traduction“, Nathalie Bauer https://actualitte.com/a/jw5J7B8x

Lise Caillat, traductrice : “Aujourd’hui, quand je ne traduis pas, je lis” https://actualitte.com/a/u91aU6Wy

Jacques Ballieu

27/08/2021 à 23:08

Grand contributeur sur Wikipédia, je remarque par le commentaire ci-dessus que vous n'avez toujours pas compris la philosophie de Wikipédia. Si un contributeur me fournit de telles sources en espérant rendre admissible l'article qu'il écrit, ma réponse sera : "Où sont les sources secondaires ?" Les sources renseignées ci-dessus ne sont que des sources primaires, admises sur Wikipédia en complément de sources secondaires qui, elles, sont obligatoires.

J'étais en train de voter pour la conservation de l'article sur Laetitia Devaux, malgré qu'elle soit hors critère d'admissibilité quand j'ai découvert le rameutage fait sur Facebook, ce qui m'a fait changer d'avis et je suis persuadé que d'autres ont réagit comme moi, cette pratique de rameutage contrevenant fortement aux principes d'indépendance de l'encyclopédie. Si l'article n'est pas conservé, Laetitia Devaux n'aura qu'à s'en prendre à elle-même. D'autre part, elle dit elle-même qu'elle alimente "sa" page de toutes ses traductions. Elle privatise et transforme donc "sa" page en une sorte de CV doublé d'une page de pub gratuite, cela aussi n'est pas apprécié des contributeurs. Personnellement, quand j'écris un article, dans la très grande majorité des cas, je ne met que les publications principales de la personnalité et ne noie pas l'article d'une quantité de références que peu de personnes ne consultent : trop d'informations inutiles nuisent à la qualité de l'article.

LOL

30/08/2021 à 07:08

« trop d'informations inutiles nuisent à la qualité de l'article. »

Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire par moment...

Si l'article est trop long, vous faîtes un chapeau pour les nuls, qui résume l'article. Le reste est pour les courageux (ou ceux savent lire ou cherchent vraiment une information).

On fait comme cela depuis toujours dans les articles scientifiques. Quand on vous lit, on comprend mieux pourquoi le wiki français est très loin de sa consœur américaine.

sobriquet

27/08/2021 à 14:21

Les lecteurs de cet article apprécieront sans doute d'avoir un autre son de cloche : on en parle au bistro de Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Le_Bistro#On_cause_de_nous

Ced78180

27/08/2021 à 16:52

Bonjour,

Je suis contributeur sur wikipédia et je m'occupe notamment de lutter contre l'utilisation de l'encyclopédie à des fins marketing. Le cas mentionné dans cet article est loin d'être isolé. De nombreuses personnes et entreprises cherchent "à se faire connaître" via wikipedia et pour se faire vont créer ou modifier des pages wikipédia, parfois même en payant quelqu'un pour le faire.
Une encyclopédie c'est l'inverse: une base de connaissant sur des sujets à la notoriété déjà établie.
Aussi les sujets dédiés à des personnes vivantes prennent un place disproportionnée tandis que des sujets techniques ou historiques restent délaissés.

Cette utilisation de l'encyclopédie à des fins marketing est un détournement de son objet et fait perdre du temps inutilement aux contributeurs (comme moi). Aussi, j'ai par le passé lancé de nombreuses procédures aboutissant à la suppression de ces pages et continuerait à le faire.

Charlène Busalli

27/08/2021 à 22:40

En l'occurence, Laetitia Devaux ne semble pas utiliser sa page pour des raisons marketing. Il s'agit d'une traductrice chevronnée, auxquelles les maisons d'édition elles-mêmes font appel sans qu'elle ait besoin de les démarcher. Elle n'a même pas créé la page elle-même, mais s'est contentée de la mettre à jour au fur et à mesure de ses traductions. Les sources qu'elle a ajoutées à cette page ces derniers temps pour s'efforcer de mieux correspondre aux critères de Wikipédia viennent de médias nationaux (Le Monde, Libération, Le Figaro, etc.). Même si tout le monde ne le fait pas, un grand nombre de lecteurs se découvrent des goûts communs avec tel ou telle traducteur.rice et en viennent à découvrir des auteurs en se disant tiens, elle/il a traduit tel ou telle auteur.e, je devrais essayer aussi. Sa page a donc un caractère informatif.

L'auteur masqué

30/08/2021 à 23:24

Wikipedia est paradoxal. Par exemple il refuse les listes (c'est ce qu'ils avancent), or les filmographies, bibliographies etc... sont des listes, et c'est souvent ce qu'on vient consulter sur Wikipedia.

PYB

31/08/2021 à 01:48

Ils se rameutent au Bistro Wikipédia pour tenir un discours sectaire et ridicule, d'écolier qui a bien appris sa leçon, toute la médiocrité, la bêtise et la méchanceté avec des oeillères de Wikipédia

Aradigme

04/09/2021 à 14:14

Bonjour Ced78180,

J'approuve vos propos. Même une encyclopédie aussi vaste que Wikipedia ne peut s'étendre à l'infini, et il est évident qu'il est nécessaire de limiter le nombre de pages à celles qui intéressent un nombre conséquent de personnes, car chaque page ajoutée pour un quidam sans notoriété (et souvent sans grand intérêt) signifie moins d'information sur un autre sujet qui intéresse plus de personnes.
Je comprends qu'une encyclopédie est conçue pour refléter la notoriété existante des sujets traités, pas pour servir d'outil de promotion à des personnes en mal de reconaissance. Il existe pour ce faire bien d'autres canaux, dont les réseaux sociaux.
Je me permets d'ajouter que j'apprécie la qualité de votre travail depuis des années, que ce soit en français ou en anglais.

Salutations
Aradigme

Jules X

06/09/2021 à 11:34

On reconnaît même ici aisément le style de Jules, Jules78120 sur Wikipédia et JulesWP ailleurs, surnommé par ses pairs le petit procureur de Wikipédia, son discours violent toujours le même, pour lui tout est marketing et pub et l’autre est l’ennemi. Lui et d’autres comme il l’explique passent en bande leur temps à supprimer le travail de plusieurs années de contributeurs souvent déboussolés car ils ne sont pas administrateurs et ne peuvent comprendre ce mécanisme absurde de destruction. Jules est un des principaux artisans de la dérive actuelle de Wikipédia, entrainant derrière lui une petite bande et si vous n’êtes pas d’accord avec eux ou émettez la moindre critique vous êtes virés et empêchés définitivement d’intervenir et le plus souvent vos interventions sont effacés pour ne laisser aucune trace à l’extérieur. L’effet pour Wikipédia est nuisible à plusieurs titres ; quand un article est retiré les liens disparaissent il faut aussi faire un nettoyage sur les articles annexes et certaines références pourtant bien précieuses n’existent plus.
Les nouveaux contributeurs d’abord naïfs fuient quand ils ne sont pas chassés. Wikipédia se fait chaque jour un nombre grandissant d’ennemis dans toute la société et l’image de Wikipédia est de plus en plus mauvaise.
Mais peu importe Jules qui a son grand regret n’a pas pu être journaliste, travaille désormais à la SNCF et trouve chaque jour depuis des années le temps de venir pendant des heures censurer, supprimer, réprimander, bloquer, effacer sur Wikipédia, c’est son terrain de jeu. Probablement une thérapie. Hélas nuisible à Wikipédia et à de plus en plus de monde, mais c’est ce qui l’amuse. Il a d’ailleurs été engagé quelques mois et rémunéré par Wikipédia France mais viré très vite pour faute lourde, cela démontre la capacité du personnage. Il aurait dû s’arrêter là mais non, oubliant toute dignité, il continue pourtant ses agissements et sa destruction systématique, jusqu’à quand ?

Adèle H

31/08/2021 à 16:59

Beaucoup d'ami(e)s qui contribuaient au début de Wikipédia ne le font plus, l'atmosphère conviviale et ouverte du départ dans l'esprit des créateurs a parait-il changée en quelques années, ils ne peuvent plus contribuer, contributions virés, sabotés, puis ensuite harcelés parfois bloqués par un petit groupe qui a la main sur les outils et dont le comportement semble très agressif. A tel point qu'un de nos amis artiste s'est même suicidé, un soir je l'ai vu en larmes m'expliquant que ce monde n'était plus pour lui et il m'a évoqué le comportement envers lui et certaines de ses contributions sur Wikipédia par quelques anonymes, je pensais que ce n'était pas grave... Deux jours après il se suicidait...

Dominique Nico

04/09/2021 à 00:06

Les ratés ne vous rateront pas ! Wikipedia est désormais aux mains d’un petit groupe misogyne et haineux dont le jeu est soit d’ajouter des infos très négatives dans les bios soit de les retirer, tous les prétextes sont bons… Principalement des retraités ou des ados ils ont souvent en commun leur oisiveté et d’être aigris et parfois leur inculture là leur c’est plutôt, le porno, les jeux vidéos, la culture américaine, Nabila etc Ils haïssent tout ce qui est en dehors de Wikipedia et se détestent souvent entre eux. En 40 beaucoup auraient aidés la Gestapo avec zèle car ils suivent l’ordre, les règlements et autres recommandations de pacotilles. Lire Yann Moix Gestapedia

Hé Gésippe !

04/09/2021 à 16:15

C'est vrai Dominique, dans le cas de figure de cette page à supprimer, on à affaire à deux retraités qui adorent les PAS, c'est d'ailleurs aujourd'hui parmi les 157 administrateurs anonymes (pour combien de temps encore ?) qui forment le noyau de Wikipédia que l'on trouve ces suppressionnistes et leurs suiveurs leur but est d'éliminer toutes les bios existantes et pour celles qui restent de chercher tous ce qui peut-être négatif, humilier et détruire... "Pierrette13" (80 ans) qui a demandé la suppression de cet article intéressant et utile de plus de dix ans , est une retraité qui s'ennuie ferme et souhaite récolter le plus de "wikirécompenses", elle supprime le plus d'articles possibles et passe son temps à censurer de manière inamicale comme lui font parfois remarquer d'autres wikipédiens... "Henri Davel" qui a confirmé la suppression est aussi retraité et fier de l'être, même si bizarrement il reprend en pseudo le nom d'un enfant de 2 ans, né en 1856 et décédé en 1858. Il dit aussi adorer la cuisine et avoir exercé un métier manuel... Aujourd'hui il s'ennuie tellement qu'il postule à tous les postes possibles que propose (sans aucune rémunération bien sûr) l'entreprise Wikipédia, il est donc tour à tour, bureaucrate, révocateur, patrouilleur, administrateur cumulant ainsi les décorations de pacotilles dont ne manque pas de gratifier le "systéme" wikipédia. Quelle légitimité, connaissance où intérêt de ces personnes et de leurs suiveurs dans le domaine de la traduction ? Aucune justement ! Mais peu importe, l'important est de décrédibiliser le plus possible de monde. C'est si bon quand on a raté sa vie de pouvoir humilier anonymement. L'esprit positif et ouvert du départ de Wikipédia oublié aujourd'hui on est dans une époque mesquine ou prime la haine la détestation de l'autre et le négatif.

Hé Gésippe

04/09/2021 à 19:18

J'ai gardé le meilleur pour la fin celui qui a eu le privilège et le plaisir de supprimer la page ; « "Bertrand Labévue" Retraité (encore un, décidément on s'amuse sur WP dans les maisons de retraite) qui n’a pas dépassé le primaire. (C’est lui qui le dit, un jeu de mot facile serait tentant). Qui aime le bricolage, s’ennuie dans sa maison et s’emm... à regarder la télé, il préfère aller pourrir la vie de contributeurs Wikipédia (qu'il qualifie de vandales et malotrus quand ils ne font pas partie de la secte) chacun ses petites perversions, quelle belle fin de vie supprimer des articles. Il parle de parasite qui claque des assedics en assouvissant ses frustrations sur Wikipédia, je crois qu’il a tout dit...

Justitia Leges

05/09/2021 à 18:12

Le problème principal réside aujourd’hui dans l’anonymat des contributeurs de Wikipédia, et notamment l’anonymat des 157 administrateurs ;
https://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Liste_des_administrateurs
Un projet est à l’étude pour lever cet anonymat, ce qui se fera forcément dans le futur, qui permettra comme pour n’importe quel média de savoir qui fait quoi pour éviter ainsi les dérapages que renforcent ce sentiment d’anonymat. Une action légitime n’a pas besoin d’être anonyme, si on souhaite rester anonyme c’est que l’on a des choses à cacher et pour certains le souhait d’agir malhonnêtement sans se faire prendre.
Quel média ou encyclopédie pourrait et à quel titre revendiquer une zone de non droit, sans directeur de publication ?
C’est pourtant le cas aujourd’hui avec l’exception Wikipédia mais à quel titre ? Cet exemple sur le métier de traducteur le démontre ; une dame anonyme depuis son Ephad a la faculté d’effacer et de réduire à néant des travaux de chercheurs et contributeurs et de passer à autre chose sans que l’on sache s’il y a conflit d’intérêts par exemple, dans le futur cette personne aura toujours la faculté d’agir ainsi et d’autres de la suivre mais sous leurs véritables identités ce qui permettra d’éviter les dérapages de toutes sortes.

patrick rené henri jouannès

05/09/2021 à 20:10

Ces 157 administrateurs sont à mes yeux des dégonflés lorsqu'ils se cachent derrière des pseudos. J'ai par des recherches retrouvé des noms mais ils se hâtent de pleurer auprès des "hautorités" comme mediapart, youtube, et autres entités...

J'attends mon heure mais je déclare haut et fort que ces 157 m'ont assassiné. Ils ont effacé 15 années de participation à Wikipedia. Mon pseudo dictionaric a disparu de l'historique et mon nom véritable Patrick René Henri Jouannès est interdit de séjour. Dès que possible je les traîne devant les tribunaux. Et je propose de former une association pour tous ceux qui se retrouvent dans ma situation.

Petit pélican

06/09/2021 à 18:59

Les bénévoles qui s’attachent à rédiger l’encyclopédie Wikipédia forment une communauté ouverte à tous. Pour coordonner leurs efforts ils se sont dotés, démocratiquement, de quelques règles (toujours susceptibles d’ailleurs d’être remises en cause par un consensus plus large).

Il est clair en revanche que qui les
bafoue régulièrement, qui par exemple tient des propos haineux, qui injurie ou diffame les autres rédacteurs, qui ne contribue qu’à des fins vénales ou pour promouvoir ses théories originales, alors celui-là se retrouve au bout d’un temps éjecté.

Il ne lui reste plus qu’à aller vomir sa bile sur des forums plus tolérants, contre de prétendues mafias qui ourdiraient des complots contre lui, ou contre des boucs émissaires qu’il pense écraser de son mépris.

Pendant ce temps, la caravane passe.

Justitia Leges

07/09/2021 à 19:19

Il est intéressant d’avoir l’avis de Petit pélican quelqu’un qui semble t’il travaille au sein de Wikipédia France, le discours est bien rôdé, avec argumentaires travaillés par l’équipe de permanents payés par Wikimédia France pour répondre à ce genre de cas et pour avoir réponse à tout, un peu comme dans les sectes et rien n’est laissé au hasard. Malheureusement ce discours convenu ne justifie pas les dérives actuelles et tente de cacher une vérité bien différente de ce que sont vraiment les coulisses de Wikipédia et leur fonctionnement, avec comme il a été dit certaines personnes tellement déboussolées devant un comportement aussi inhumain et injuste qu’elles en arrivent à se suicider. Les témoignages nombreux se multiplient notamment sur les dérives de certains administrateurs, faut-il continuer à laisser faire et à donner une image de plus en plus négative ou faire évoluer Wikipédia Francophone vers une encyclopédie plus ouverte en limitant par exemple les suppressionnistes qui passent leurs temps à détruire le travail souvent passionnant (parfois sur plusieurs années) d’autres contributeurs.
Difficile de construire, très facile de détruire.
La réponse apportée par « Petit Pélican » ne concerne pas le problème rencontré sur l’article de Laetitia Devaux ni sur les critères de notoriété des traducteurs, personne n’a en l’occurrence ; « Bafoué régulièrement, tenu des propos haineux, injurié, diffamé d’autres rédacteurs, contribué à des fins vénales ou pour promouvoir ses théories originales » c’est absurde de déplacer le sujet et de tenir de tels propos qui n’ont aucun rapport avec l’article en question. Pourquoi ainsi tout mélanger ?
La communauté Wikipédia semble se préoccuper du sujet car chaque jour, encore ce soir un administrateur poste une information sur « le Bistro du jour », lieu de rendez-vous des administrateurs.
Souhaitons que l’on assiste désormais à une évolution positive dans le futur sur les critères de notoriété et les pages à supprimer dont certaines pourraient passer dans pages à améliorer.

J’ai par ailleurs regardé ce soir sur Google « Laetitia Devaux » le lien Wikipédia existe en premier mais il est cassé sans plus rien derrière ou des informations Wikipédia incompréhensibles pour un(e) novice, quelle frustration pour beaucoup. Ce système me semble absurde contre-productif et quelle humiliation inutile pour ceux dont la page est ainsi effacée, notamment après des années d’existence. N’y a-t-il pas moyen de trouver un autre système, une page provisoire ou on efface tout mais ce faux lien vers un article qui n’existe plus c’est pire que tout, non seulement pour les internautes mais j’imagine aussi pour la personne concernée au premier chef, tout ceci est vraiment à améliorer.

Petit pélican

07/09/2021 à 20:58

Argh, je suis percé à jour ! Évidemment, je suis suborné par la fondation Wikimédia, embrigadé dans une secte d'obédience... quoi, pro-américaine ? macroniste ? klingon ? Choisissez, je vous en prie.

Je ne répondais évidemment pas à l'article initial d'Actualitté, qui propose un point de vue raisonnablement mesuré et somme toute intéressant sur cette "affaire", mais aux commentaires outranciers de quelques personnes manifestement étouffées par leur haine, qui ne parviennent pas à se remettre d'avoir été expulsée du site en raison de leur comportement heureusement ultra minoritaire.

Pour votre information, Justicia Leges :
- ce ne sont pas des administrateurs qui reparlent de ce sujet sur "le bistro" que vous citez, mais des contributeurs classiques
- si vous voulez faire modifier les algorithmes de Google, c'est à Google qu'il faut vous adresser, Wikipédia n'y peut rien (même par ses réseaux occultes internationaux)

Béné Volé

07/09/2021 à 22:32

Petit pélican vous résumez assez bien finalement, Wikipédia a été créez pour enrichir quelques personnes dont Jimmy Wales avec l’appui de bénévoles qui travaillent (souvent dur) pour leur principal sponsor Google et des donateurs qui ne savent pas très bien pour qui et quoi ils donnent mais croient faire œuvre utile alors qu’ils financent le contenu de Google via Wikipédia pour que Google puisse encore plus développer sa pub (sans trop payer de contenu à d’autres éditeurs de presse par exemple) puisque le contenu de Wikipédia est gratuit, CQFD ainsi les algoritmes de Google mettent en avant leur principal fournisseur de contenu Wikipédia. Un tour de passe passe génial et tellement fructueux pour beaucoup de monde, Wikipédia et ses différentes structures (toujours en excédent financier), Google, tous les permanents de Wikipédia, Wikimédia Foundation à but non lucratif (rire) fondée par Jimmy Wales…
Dont certain(e)s permanent(e)s comme en France utilisent par exemple dans ses organismes Wikipédiens des cartes de crédit à débit illimité (mais c'est encore un autre autre volet)

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Littérature jeunesse : des oeuvres à “prendre au sérieux”

La créatrice de Charlie et Lola, Lauren Child, appelle à un changement d’attitude envers les livres pour enfants. Et pour ce faire, l’ancienne lauréate des enfants lancera ce soir son manifeste. Le message principal : non, la création à destination des enfants n’est pas de moindre importance par rapport à la littérature dite « adulte ». Les livres pour enfants doivent être pris au sérieux, et ceux qui les lisent tout autant.

 

22/09/2021, 12:01

ActuaLitté

Zep s'intéresse à Jesus, sa vie, son oeuvre en 20 épisodes...

Depuis quelques jours, la RTS, Radio Télévision Suisse, propose une série, également diffusée sur Couleur 3, réalisée par le dessinateur Zep et le réalisateur Gary Grenier. La vie de J.C. est une série plutôt dans la veine de ce que les Monty Python avaient produit avec La vie de Brian. Des aventures farfelues, à l’image de la lecture qu’on pourrait avoir de la Bible, avec un petit prisme amusé…

 

22/09/2021, 09:34

ActuaLitté

Une nouvelle histoire de Tennessee Williams publiée pour la première fois

Une œuvre de 1952 de l’auteur d’Un Tramway nommé désir (traduit par Pierre Laville aux éditions Robert Laffont), Tennessee Williams, a été retrouvée dans les archives de l’Université de Yale. Publié pour la première fois cette semaine dans le Strand Magazine, The Summer Woman se déroule en Italie, pays d’adoption du grand dramaturge tourmenté. Un universitaire américain revient à Rome régulièrement poursuivre une relation avec une Italienne et vit la montée de l’hostilité envers les Américains.

 

 

15/09/2021, 15:34

ActuaLitté

Le poète et dramaturge Michel Garneau décédé à 82 ans

Le poète et dramaturge Michel Garneau est décédé ce lundi à l’âge de 82 ans dans la ville de Magog au Québec, a annoncé son éditeur, L’Oie de Cravan. Poète d’abord, puis dramaturge auteur d’une vingtaine de pièces, mais également homme de radio, il aura notamment inscrit l’art de l’improvisation au cœur de son œuvre théâtrale.

14/09/2021, 16:06

ActuaLitté

Des Moomins au Hobbit : Tove Jansson, illustratrice de génie

Décrit avec force de détails comme savait si bien le faire l’auteur du Seigneur des Anneaux, et avant Peter Jackson, les Hobbits de la Comté ont été représentés par la dessinatrice, Tove Jansson, entre 1962 et 1973. La dessinatrice qui fut avant tout réputée pour ses Moomins – personnages pour enfants connus internationalement – eut l'envie de basculer du côté de l'Anneau de pouvoir...

13/09/2021, 17:19

ActuaLitté

Académie française cherche professeur agrégé pour son Dictionnaire 

L'Académie française diffuse une offre d'emploi atypique et plutôt prestigieuse : l'institution recherche un professeur ou une professeure agrégée de lettres modernes ou classiques, affectée dans l’enseignement secondaire (en activité ou en disponibilité). Des tâches éditoriales liées à la 9e édition du Dictionnaire de l'Académie, et une réflexion sur la prochaine édition sont notamment au programme.

07/09/2021, 16:33

ActuaLitté

Plus indépendants et polyvalents : un état des lieux des professionnels de la correction

Auteurs souvent négligés au sein de la chaîne du livre, les correcteurs et correctrices sont parfois aussi méconnus des professionnels que du grand public. L'ACLF, Association des correcteurs de langue française, révèle le portrait des métiers de la correction, dessiné par une grande enquête auprès de ceux et celles qui les pratiquent.

06/09/2021, 15:49

ActuaLitté

L'École de Traduction Littéraire, 10 années, et une nouvelle promotion à bâtir

L’École de Traduction Littéraire (ETL) ouvrira sa huitième promotion en janvier 2022. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 15 octobre 2021. Issue d’un partenariat entre le Centre National du Livre et l’Asfored et pilotée par Olivier Mannoni, l’École est la première à offrir aux jeunes traducteurs et traductrices, ayant déjà publié au moins une traduction chez un éditeur, une formation complète d’un an (150 heures, un samedi sur deux).

03/09/2021, 15:24

ActuaLitté

Matzneff : refusée par l'édition, une accusatrice choisit d'autopublier son témoignage 

En mars 2020, Francesca Gee, qui se présentait comme une autre victime présumée de Gabriel Matzneff, accordait un entretien au New York Times. Ancienne journaliste, elle avait d’ailleurs proposé bien avant Vanessa Springora un ouvrage relatant son histoire : en 2004, les éditeurs de la place parisienne l’avaient refusé. Matzneff n’était pas encore un sujet. Depuis, l’écrivain a été accusé de pédocriminalité, même si pour l’heure, la prescription des faits imputés plaide en sa faveur.

03/09/2021, 11:00

ActuaLitté

Michel Bussi enquête sur la mort du Petit Prince et de son créateur

L’éditeur de l’écrivain français Michel Bussi, les Presses de la Cité, a annoncé la parution de son futur roman Code 612. Qui a tué le Petit Prince ? Ce récit, signé par l'un des auteurs français les plus lus, est présenté comme une variation autour du Petit Prince, d'Antoine de Saint-Exupéry, publié en 1943.

02/09/2021, 16:56

ActuaLitté

Mort de Jean-Denis Bredin, académicien et “grande figure du barreau français”

Né en 1929, Jean-Denis Bredin est mort ce 1er septembre à l'âge de 92 ans, a annoncé l'Académie française dans un communiqué. Élu le 15 juin 1989 au fauteuil de Marguerite Yourcenar, il avait notamment signé un ouvrage de référence sur l'Affaire Dreyfus, simplement intitulé L’Affaire, paru en 1983 chez Julliard.

02/09/2021, 09:22

ActuaLitté

Magdalena Platzová, une autre dissidence

Magdaléna Platzová (1972), écrivain, dramaturge, auteur de livres pour enfants et journaliste. Après des études de philosophie à l’université Charles de Prague, elle devient actrice, journaliste et traductrice. Auteure de trois pièces de théâtre, elle est également la fille de la dissidente Eda Kriseová et du documentariste Josef Platz.

 

01/09/2021, 16:14

ActuaLitté

Mort d'Alain Boudet, créateur d'une “poésie de célébration”

Alain Boudet, professeur de lettres, documentaliste, écrivain et poète, est décédé le 24 août 2021. Il avait 71 ans. Il vécut une enfance heureuse, entre la ville où,  chez ses parents, il inventera ses premières histoires avec des jouets miniatures, et la campagne où, avec cousins et cousines, il passe ses vacances à construire des cabanes et à jouer au chamboule-tout dans la décharge municipale.

30/08/2021, 09:55

ActuaLitté

Disparition de Gunilla Bergström, autrice et illustratrice suédoise d’albums jeunesse

L’éditeur suédois Rabén & Sjögren a annoncé ce 25 août le décès de Gunilla Bergström, autrice et illustratrice très appréciée. Elle s’est éteinte à 79 ans, après une détérioration progressive de sa santé. Bergström est surtout connue pour sa série de livres pour enfants mettant en scène le personnage Alfons Åberg — connu dans sa version française sous le nom d'Alphonse Aubert (éditions L'Etagère du bas, dans une traduction de Marianne Ségol-Samoy). 

27/08/2021, 16:04

ActuaLitté

L'univers des Petits Mythos, à découvrir avec Cazenove et Larbier

dec

24/08/2021, 15:11

ActuaLitté

L’humour de Jaroslav Rudiš, “écrivain d’une génération”

Jaroslav Rudiš (1972) est un écrivain en prose, auteur de pièces de théâtre et de bandes dessinées. Il est diplômé de la Faculté d’éducation de l’Université technique de Liberec (allemand et histoire) et a poursuivi ses études à Prague et à Zurich. 

24/08/2021, 09:36

ActuaLitté

Jeux de plumes : un atelier d'écriture érotique à Paris

En collaboration avec les ateliers Eros, spécialistes de l'écriture érotique et sensorielle, Dèmonia, leader depuis trente ans dans le domaine du BDSM et du fétichisme, proposera le 1er octobre dans sa boutique à Paris, un atelier « Jeux de Plumes » inédit sur le thème « décupler l'intensité du désir par l'écriture ». Comme le disait Corneille : « Et le désir s'accroît quand l'effet se recule. »

23/08/2021, 15:25

ActuaLitté

Les nouvelles planches de Vincent Perriot, à découvrir à Huberty & Breyne 

Du 2 au 18 septembre 2021, la galerie Huberty & Breyne de Paris présentera le travail de l’artiste Vincent Perriot. Cette exposition, consacrée à la série phare Negalyod, présente des planches originales du tome 1 (2018) et, en avant-première et en exclusivité mondiale, une sélection de planches originales du tome 2, Le Dernier Mot, dont la sortie chez Casterman est prévue le 29 septembre 2021. 

23/08/2021, 12:34

ActuaLitté

Květa Legátová, jeune autrice de 80 ans

Květa Legátová, de son vrai nom Věra Hofmanová (1919–2012) diplômée à l'Université de Brno, a étudié le tchèque, l'allemand, la physique et les mathématiques. Le plus souvent, elle gagnait sa vie en tant qu'enseignante dans de petites écoles régionales. Politiquement dangereuse pour le régime, elle devait souvent changer de lieu de résidence...

23/08/2021, 11:57

ActuaLitté

Les oeuvres d’Henry David Thoreau, sauvées par sa soeur 

Henry David Thoreau (1817-1862), célèbre naturaliste, essayiste, poète et philosophe américain, peut remercier sa soeur, Sophia Thoreau (1819-1876), pour sa prospérité. En effet, à sa mort, il fait d’elle son exécutrice testamentaire. Celle-ci a alors pour mission de réunir ses différents manuscrits et de les faire publier.

23/08/2021, 11:07

ActuaLitté

Gundaar, le film canadien sur lequel travailla Moebius - en vain

Moebius, figure incontournable de la science-fiction à la française, au cœur de la génération Métal hurlant, a inspiré des générations de créateurs, notamment dans les domaines de l'animation et du cinéma. Il a lui-même participé à plusieurs films, dont, parmi les plus surprenants, Space Jam (1996). Gundaar, lui, n'a jamais vu le jour, mais les idées de Moebius laissent rêveur...

20/08/2021, 12:42

ActuaLitté

Le romancier Walter Mosley devient scénariste pour Marvel

Auteur américain de romans policiers et de scénarios, Walter Mosley se diversifie, en allant voir du côté de Marvel Comics. La maison d'édition annonce ainsi une mini-série signée par Mosley et le dessinateur Tom Reilly, entièrement consacrée à l'homme de briques des 4 Fantastiques, La Chose...

20/08/2021, 11:13

ActuaLitté

Décès de Raoul Cauvin, cocréateur des Tuniques bleues et de Cédric

Un des grands scénaristes de la bande dessinée francophone disparaît : Raoul Cauvin est mort, ce 19 août 2021, à l'âge de 82 ans. Cocréateur des personnages cultes Cornélius M. Chesterfield et Blutch, soldats gaffeurs de l'armée de l'Union au cours de la Guerre de Sécession, il aura ainsi lancé l'une des séries les plus durables de la BD, Les Tuniques bleues, encore en cours aujourd'hui, avec 65 albums.

20/08/2021, 09:54

ActuaLitté

São Paulo rend finalement hommage à Carolina Maria de Jesus

En parallèle du mouvement Black Lives Matter, plusieurs statues ont été déboulonnées à travers le monde, pour déplorer la reconnaissance accordée à des figures polémiques. À São Paulo, la statue du pionnier Borba Gato avait été incendiée par des militants. Le mardi 17 août, durant la Semaine du patrimoine, le département municipal de la Culture de la ville a annoncé qu’en reconnaissance aux personnalités noires qui ont « un lien fort avec la ville », cette dernière accueillerait 5 statues. L’une d’elles rend hommage à l’écrivaine Carolina Maria de Jesus.

19/08/2021, 15:01

ActuaLitté

Irmgard Keun, la romancière qui devint invisible pour échapper aux nazis

Irmgard Keun fut, dans les années 1930, une figure majeure de la littérature allemande. Mais elle fut aussi à l’origine d’une histoire de disparition, qui lui a permis de vivre dans l’obscurité jusqu’aux années 1970. Poussée à l'exil à cause des thèmes jugés par les nazis « anti-allemands » de son travail, Keun aurait mis fin à ses jours en août 1940, d’après des propos rapportés par un journal britannique…

16/08/2021, 17:06

ActuaLitté

Chip Zdarsky annonce la suite de Sex Criminals, diffusée sur Substack

Depuis quelques mois, les créateurs de comics, outre-Atlantique, se tournent vers Substack : cette plateforme donne la possibilité de créer sa lettre d'information payante, de manière simple et rapide. Plusieurs auteurs y ont désormais recours, proposant des bandes dessinées, en feuilleton, et reprenant ainsi le contrôle sur une partie de leur diffusion. Chip Zdarsky leur emboîte désormais le pas.

13/08/2021, 10:31

ActuaLitté

Papa à l'honneur : Ernest Hemingway, 4 mariages et 1 enterrement

À l’occasion des 60 ans de la mort d’Ernest Hermingway (1899-1961),  Arte et Les Films d’un jour proposent de lui rendre hommage. Virginie Linhart s'est plongée dans la vie de l’un des plus grands auteurs américains pour réaliser le documentaire Ernest Hemingway, quatre mariages et un enterrement, qui éclaire son histoire. Narré par Anaïs Demoustier, il sera diffusé le dimanche 5 septembre à 22.45. 

12/08/2021, 08:57

ActuaLitté

James Tynion IV, scénariste de Batman, quitte DC Comics

Une nouvelle surprenante vient de secouer le monde de la bande dessinée : James Tynion IV a annoncé qu'il se retirait de l'écriture de Batman et du Joker pour DC Comics, afin de créer de nouvelles bandes dessinée pour Substack. Tynion, qui a récemment remporté l'Eisner du meilleur écrivain, quittera Batman après la conclusion de l'événement Fear State en novembre n ° 117. Il restera dans la série Joker en cours jusqu'au numéro 14, qui sortira en avril 2022.

11/08/2021, 12:15

ActuaLitté

“Chaque roman de Petra Hůlová étonne et détonne” 

Petra Hůlová (née en 1979) est l’auteure de romans, de pièces de théâtre et de scénarios qui lui ont valu de nombreux prix littéraires. Elle commente régulièrement l’actualité dans la presse tchèque. Elle a étudié la linguistique, la culturologie et l’anthropologie à l’Université de Prague, à Oulan-Bator et à New York. C'est dans le cadre de la bourse de Fulbright Foundation qu'elle a pu séjourner aux États-Unis. Ses neuf romans ainsi que ses deux pièces de théâtre ont été traduits dans plus de dix langues, dont l’anglais, l’allemand, le polonais, le hongrois, l’italien, l’espagnol et le français. 

10/08/2021, 12:16

ActuaLitté

Jutta Heinrich-Rosemann, “la beauté de la littérature et le pouvoir des mots”

Née à Berlin en 1937, l’auteure Jutta Heinrich-Rosemann est décédée ce 23 juillet 2021, annonce l’association des auteurs allemands. Étudiante en pédagogie sociale, littérature et allemand, elle devint rédactrice indépendante à compter de 1975. Elle aura publié de nombreux romans, textes de théâtre ainsi que des essais. Et ses écrits auront été récompensés de plusieurs bourses et prix durant sa carrière.

10/08/2021, 11:45

ActuaLitté

Une soirée dédiée au centenaire de l’écrivain W.F Hermans

Le 1er septembre 2021, W.F. Hermans aurait eu 100 ans. À l’occasion de cet événement mémorable, l’ambassade des Pays-Bas en France organise une résidence d’auteur invité pendant trois mois. Marjan Slob, écrivaine et philosophe, aura ainsi le plaisir de séjourner à Paris du 15 août au 15 novembre pour écrire un essai. Une soirée dédiée au centenaire de W.F. Hermans aura lieu le 3 septembre 2021.

10/08/2021, 07:52

ActuaLitté

Yakuza Reincarnation : un yakuza se réveille, changé en princesse

Le destin a transformé son existence de yakuza en celle d’une princesse… mais certainement pas ses principes ! Suivez la quête d’une princesse déchaînée qui va rétablir l’ordre dans son royaume à la manière d’un yakuza. Un « isekai » aussi drôle qu’énervé, disponible à partir du 10 novembre 2021 chez Kazé Manga.

09/08/2021, 14:40

ActuaLitté

Marek Šindelka : explorer “la conscience noire de l’Europe”

Marek Šindelka est un poète, romancier, nouvelliste et scénariste. Né en 1984 à Polička, à la limite entre la Bohème et la Moravie, il a d’abord fait des études culturelles à l’Université de Prague, puis de scénariste à l’académie de cinéma FAMU – la plus importante université artistique de République tchèque. Son premier livre de poésie lui a valu en 2006, soit avant l’âge de 30 ans, le prix Jiří Orten. Il a également été deux fois lauréat du prestigieux prix Magnesia Litera, le plus important prix littéraire de République Tchèque. 

09/08/2021, 12:38

ActuaLitté

Josef Pánek : choc culturel et attitudes xénophobes

Josef Pánek est scientifique et écrivain. Né à Prague en 1966, Josef Pánek a obtenu sa maîtrise et son doctorat à Prague, en République tchèque, puis a travaillé en Norvège et en Australie, avant de finalement retourner en République tchèque. Il a fait ses débuts avec une collection d’histoires courtes The Opal Digger (2013). Son deuxième livre, L’Amour au temps du changement climatique (2017, trad. Benoît Meunier), a remporté le prix Magnesia Litera (le plus prestigieux des prix tchèques) cette même année. 

07/08/2021, 11:40

ActuaLitté

Décès de l'écrivain Lorris Murail

L'écrivain Lorris Murail est mort à l'âge de 70 ans des suites de la maladie de Charcot, a indiqué sa sœur, également autrice, Marie-Aude Murail. Il avait signé avec cette dernière et avec Elvire Murail, son autre sœur, plusieurs ouvrages.

06/08/2021, 17:05

ActuaLitté

Miloš Urban, archivistes des paysages oubliés

Miloš Urban (1967), romancier. Diplômé en philologie moderne par l’Université Charles de Prague. Il travaille comme directeur de publication et également comme traducteur littéraire. Auteur d’une dizaine de romans, il est publié depuis 1999. Ses plus grands succès ont été Les sept églises (1999, dans l’édition française : Au diable Vauvert, 2011, trad. Barbora Faure), L’esprit des eaux (2001, prix Magnesia Litera), L’ombre de la cathédrale (2003) et La langue de Santini (2005). Sa dernière prose à ce jour est Urbo Kune (2016).

06/08/2021, 10:27

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

N'espérez pas que se développent des lecteurs, quand ferme une librairie

En 2019, le bilan faisait état de 99 fermetures de librairies pour 74 créations : une France déficitaire en établissement, pour une multitude de raisons. Mais entre 2017 et 2019, la tendance s’inversait : 1,6 ouverture, pour 1 fermeture. En 2020, ces commerces désormais officiellement essentiels ont sauvé les meubles malgré une perte de chiffre d’affaires de 3,3 % sur l’ensemble du territoire. Oui, donc ?

24/09/2021, 16:10

ActuaLitté

Pour connecter familles, enseignants et futurs lecteurs : Livríssimo

Au-delà du débat linguistique visant à savoir s’il faut privilégier la forme libérrimo ou livríssimo en portugais, les éditeurs brésiliens ont tranché : leur portail de littérature s’appellera Livríssimo. Qu’on traduira par Extrêmement libre ou Extrêmement livre. Joli pirouette.

24/09/2021, 15:15

ActuaLitté

La Bretagne, terre de livres

Depuis 2019, Livre et lecture en Bretagne, observatoire régional pour la filière du livre, publie chaque année les chiffres clés du livre et de la lecture en Bretagne administrative (auteurs, manifestations littéraires, édition, librairies, bibliothèques et espaces "Facile à lire"). Les Chiffres clés 2021 viennent de paraître.

24/09/2021, 13:53

ActuaLitté

Accessibilité : “Pour que tous les enfants puissent accéder facilement à la lecture”

Le programme Édition Jeunesse Accessible (EJA) a été fondé pour faciliter l’accès à la lecture aux enfants de 3 à 12 ans ayant des difficultés de lecture en raison d’un handicap cognitif, sensoriel, intellectuel, comportemental ou neurodéveloppemental. Avec les livres en braille, les textes syllabiques, les ouvrages en langue des signes.. La maison entend jouer donc un rôle pour leur permettre de lire.

24/09/2021, 13:14

ActuaLitté

Workman Publishing devient propriété de Hachette pour 240 millions $

L’un des plus importants éditeurs indépendants américains vient définitivement de passer dans le giron de hachette Book Group. Workman Publishing a été acquis pour 240 millions $, suite à l’obtention des approbations réglementaires. Une « opportunité extrêmement bénéfique pour les deux entreprises », souligne Michael Pietsch, PDG de la filiale américaine de Hachette Livre. 

24/09/2021, 09:15

ActuaLitté

Des romans adaptés pour adultes dyslexiques lancés en Angleterre

Des livres adaptés à la dyslexie, ça existe. C’est en tout cas ce que prouve Alistair Sims, fondateur de BOTH Press, basée à Somerset, au sud de l'Angleterre, qui vient de publier huit livres adaptés à la dyslexie. Pour ce faire, il a lancé une campagne Kickstarter où il a réussi à récolter 6300 £ plus tôt en 2021. Ces premières adaptations, désormais disponibles, incluent notamment des œuvres de l’auteur de fantasy/science-fiction, Adrian Tchaikovsky, ou une offre classique, L’homme qui voulut être roi, de Rudyard Kipling.

24/09/2021, 07:55

ActuaLitté

Julien Peyrafitte devient directeur commercial France de Fnac Darty

Le groupe Fnac Darty annonce la nomination de Julien Peyrafitte au poste de Directeur commercial France. Il a pris ses nouvelles fonctions le 23 août 2021 et a intégré le comité exécutif de Fnac Darty. Il succède ainsi à Benoit Jaubert. 

23/09/2021, 16:34

ActuaLitté

Une Bibliothèque Haruki Murakami inaugurée à Tokyo

Les lecteurs japonais fidèles du plus célèbre des écrivains japonais contemporains, Haruki Murakami, l'attendaient avec impatience : une bibliothèque entièrement consacrée à l’œuvre de l’auteur de Kafka sur le rivage (trad. Corinne Atlan) ouvrira ses portes au public ce 1er octobre. Les aficionados de l’écrivain, comme les passionnés de littérature, pourront notamment y découvrir les archives littéraires de l’auteur, comme une réplique du bureau de l’écrivain, ou encore un studio de radio.

 

23/09/2021, 15:49

ActuaLitté

De l’intime à l'extime : Henri-Frédéric Amiel, défricheur de l'inconscient

Dès lundi 27 septembre, 200 ans jour pour jour après la naissance d’Henri-Frédéric Amiel (1821-1881), la Bibliothèque de Genève publie un podcast exclusif et raconte l’histoire du journal intime. Une histoire en 5 épisodes consacrée à cette figure genevoise, professeur de littérature et de philosophie, pionnier de l’écriture intime et l’un des premiers à utiliser la notion d’inconscient. Un podcast à savourer chaque mois jusqu’en décembre 2021.

23/09/2021, 15:47

ActuaLitté

Bolloré : garder le meilleur d'Editis et Hachette pour créer un nouveau groupe ?

L’annonce d’une OPA de Vivendi sur Lagardère a déchaîné un vent de folie : le démantèlement du groupe d’Arnaud, déjà dénoncé par Arnaud Nourry, la fin de l’identité Hachette, la concentration… Et les analyses dans la presse se suivent, toujours avec des perspectives alarmistes. Mais si, hypothèse de travail, Vincent Bolloré n’avait pas en tête de faire engloutir Hachette par Editis ? Mais au contraire, de produire une entité tierce ?

23/09/2021, 14:52

ActuaLitté

Panisperna 200 : une nouvelle librairie indépendante à Rome

Une nouvelle librairie indépendante ouvre ses portes dans la Via Panisperna à Rome, dans le quartier Monti. À cette occasion, le groupe Librerie scatenate a été créé, comprenant sept entreprises à Milan, Rome, Gênes, Procida, Camogli et Ventotene.

23/09/2021, 11:56

ActuaLitté

Pour que savoir lire rime avec aimer lire: Tilt !, une nouvelle collection chez Milan

À 8 ans, les fondamentaux de l’apprentissage de la lecture sont acquis mais « savoir lire » ne rime pas toujours avec « aimer lire », relève la maison d'édition. En effet, c’est à cet âge que se produit le déclic de la lecture, celui qui amène le plaisir de lire... pour toute la vie ! La nouvelle collection Tilt ! ambitionne d’alimenter l’amour de la lecture grâce à de nouveaux romans.

23/09/2021, 11:13

ActuaLitté

Pour une littérature belge à dimension internationale

Du 1er novembre au 6 décembre 2021, la diversité du livre francophone de Belgique sera célébrée à travers une grande opération de promotion intitulée « Lisez-vous le belge ? ». L’objectif ? Faire (re)découvrir au grand public, toute génération confondue, un panel varié de genres littéraires : du roman à la poésie, de l’essai à la bande dessinée, des albums jeunesse au théâtre.

23/09/2021, 08:49

ActuaLitté

Du nouveau pour la rentrée chez Tohu Bohu

TohuBohu éditions qui était diffusé par Médias-Diffusion et distribué par MDS depuis 2016 sera diffusé et distribué par Harmonia Mundi Livres à compter du 1er janvier 2022.

23/09/2021, 08:07

ActuaLitté

Sirotez du vin en lisant un livre : un bar-librairie unique

Les visiteurs du Leopold's Books Bar Caffè peuvent se demander s’ils sont entrés dans une librairie ou un bar. Pas besoin de se poser la question, les deux mon capitaine. Ce concept hybride, créé récemment et situé près de l’Université du Wisconsin-Madison aux États-Unis, est un lieu idéal pour ceux qui aiment s’installer pour lire une fiction servie avec un verre. Une boutique concept, mi-librairie-mi bar, pour passer un moment gai, et socialiser autour d’une passion commune : la littérature.

23/09/2021, 07:39

ActuaLitté

2022 : le budget de la Culture a fixé à 4,083 milliards €, “effort historique"

Dans un communiqué de presse, Roselyne Bachelot indique que l’année 2022 sera faste pour son ministère : après les 3,805 milliards € de 2021, une hausse est prévue, traduisant « un effort historique de l’État en faveur des politiques culturelles ». Avec 40,83 milliards € (hors audiovisuel public), cette hausse de 15 % représente 507 millions € de mieux qu’au début du quinquennat d’Emmanuel Macron.

22/09/2021, 17:51

ActuaLitté

La tablette de Gilgamesh volée enfin rendue à l'Irak

L'épopée de Gilgamesh semble enfin prendre fin... La tablette vieille de 3600 ans avait été retrouvée entre les mains d’une enseigne de loisirs créatifs américaine. Saisie par le ministère de la Justice américaine en 2019, elle sera bien restituée à l’Irak, dont le territoire recouvre l’ancienne Babylone d’où est originaire la tablette millénaire. Le tout, garanti par la Convention de 1970 de l’Unesco.

22/09/2021, 17:27

ActuaLitté

Wolverine, Star-Lord et Veuve noire ont leur podcast chez Apple

DC Comics avait choisi Spotify, logiquement Marvel a opté pour Apple : dans la guerre des podcasts qui se déroule dans nos oreilles ébahies, la Maison des Idées avance ses pions. Le service Apple Podcast diffuse, sur abonnement, une série d’émissions originales, scénarisées ou non, puisant dans la liste des personnages de Marvel. 

22/09/2021, 12:58

ActuaLitté

Feltrinelli : promouvoir la petite édition en librairie

20 petits et moyens éditeurs seront mis en avant dans les librairies LaFeltrinelli pendant plus d'un mois afin de promouvoir la bibliodiversité. Une initiative intéressante, en faveur de la diversité éditoriale et de la « pluralité des voix et des histoires ».

22/09/2021, 11:42

ActuaLitté

Le label Print Ethic poursuit son essor dans les industries graphiques

Initié à l’automne 2018 par l’Union Nationale des Industries de l’Impression et de la Communication (UNIIC), et géré par Institut de Développement et d’Expertise du Plurimédia (l’IDEP), le label Print Ethic est le label RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) de la branche des industries graphiques. Aujourd’hui, l’IDEP affirme que 16 entreprises ont été labellisées, dont 5 en 2021. 40 imprimeries se sont déjà engagées dans le processus de labellisation, toujours selon l’institut. Une volonté affichée des entreprises de la branche à s’engager dans une démarche responsable et éthique.

22/09/2021, 11:24

ActuaLitté

Marie-Madeleine Rigopoulos, directrice artistique du Festival du Livre du SNE

Secret de polichinelle depuis quelques jours, la direction artistique du nouvel événement qu'organisera le SNE a été confiée à Marie-Madeleine Rigopoulos. Elle quitte donc Nancy et Le livre sur la place, qu'elle dirigeait depuis trois ans, pour une nouvelle aventure parisienne. 

22/09/2021, 10:00

ActuaLitté

Le Centre national du livre vise la Diffusion avec Marie Ameller

La présidente du CNL l’avait assuré à plusieurs reprises : le secteur de la Diffusion, qui échappait quelque peu à l’établissement, fera l’objet d’une attention toute particulière. La première étape fut le lancement d’une étude portant sur la situation des acteurs indépendants du marché, et leurs besoins. Nouvelle marche : la nomination de Marie Ameller, qui prend le poste de cheffe de la diffusion au Centre. 

22/09/2021, 09:52

ActuaLitté

L’Atteinte rejoint le distributeur Serendip et Paon Diffusion

La maison d’édition L’Atteinte rejoint le distributeur Serendip et Paon Diffusion à compter du 1er octobre 2021, apprend-on de l'éditeur. Créée en 2017, la structure cherche à défendre une création littéraire contemporaine au style affirmé. 

22/09/2021, 07:59

ActuaLitté

Clément Ribes quitte Christian Bourgois éditeur

Dans un communiqué, Christian Bourgois éditeur annonce le prochain départ de Clément Ribes après un peu plus de deux années de collaboration. 

21/09/2021, 18:03

ActuaLitté

Le rapprochement Editis/ Hachette Livre préoccupe les libraires

Voilà une petite semaine, le groupe Vivendi annonçait une OPA sur le groupe Lagardère, en officialisation le rachat des parts d’Ambert Capital. Pour l’industrie du livre, le cœur de ce rapprochement capitalistique se concentre sur Editis et Hachette Livre. La prise de contrôle, espérée, fait réagir le Syndicat de la librairie française — alors qu’étonnamment, le Syndicat national de l’édition est resté silencieux…

21/09/2021, 17:52

ActuaLitté

La librairie Stendhal de Rome ouvre la cage aux oiseaux

Les oiseaux encagés ne peuvent que nous attrister, mais quand il s’agit de beaux dessins pleins de poésie, on ne peut qu’en profiter. Les artistes illustrateurs Caroline Chaix et Régis Lejonc ont exposé, trois jours durant, à la Librairie française de Rome, leurs oiseaux déssinés et découpés. Un travail, fruit de leur résidence à la Villa Médicis qui dura deux semaines, pour le plus grand plaisir des habitués de la Librairie Stendhal, mais également des curieux.  

21/09/2021, 15:46

ActuaLitté

Ventes : démarrage colossal du livre de Zemmour avec plus de 80.000 exemplaires

INFO ACTUALITTÉ - Depuis sa mise en vente le 15 septembre, dans des conditions plus que rocambolesques, le livre d’Éric Zemmour fait jaser — qu’il s’agisse de petites coquilles ou de citations introuvables. Mais toute l’édition redoutait le coup de bambou de la première semaine de commercialisation. 200.000 exemplaires imprimés, 150.000 mis en place… Le lancement  était explosif pour La France n'a pas dit son dernier mot.

21/09/2021, 15:00

ActuaLitté

Une librairie japonaise lutte contre les discriminations sociales

Dans un pays très normé et « socialement correct » comme le Japon, une librairie prend position contre les a priori sociaux. Une librairie de Kyoto a en effet décidé de mettre en place un coin de titres sur l’eugénisme et l’histoire du bien-être social. La raison : un célèbre youtubeur japonais, DaiGo, s’est permis de dénigrer la vie des sans-abri et d'autres personnes bénéficiant d'une assistance sociale sur la célèbre plateforme américaine.

21/09/2021, 11:38

ActuaLitté

Brésil : le réseau de lecteurs Skoob racheté par Americanas

Le plus grand réseau de lecteurs du Brésil vient de passer dans les mains de la société de distribution Americanas. Disposant de chaînes de magasins à travers tout le territoire, créée en 1929, la société a plus que pignon sur rue. Et désormais, dispose d’un outil de vente de livres colossal : 8 millions d’utilisateurs.

21/09/2021, 11:07

ActuaLitté

Une conspiration d'éditeurs pour rendre Amazon plus puissant : “illogique”

Les poursuites lancées contre Amazon et les cinq plus grands groupes éditoriaux américains exaspèrent : le tribunal fédéral de New York qui doit trancher, acceptera-t-il de rejeter le recours collectif ? Ce dernier accuse les parties de fixer secrètement un prix aux livres numériques, au détriment des consommateurs. Retour dans un mauvais rêve pour HarperCollins Publishers, Hachette Book Group, Penguin Random House, Simon & Schuster et Macmillan.

21/09/2021, 10:22

ActuaLitté

Petits arrangements du jury dans la sélection du Prix Goncourt 2021

Ce 7 septembre, l’Académie Goncourt levait le voile sur les ouvrages retenus pour l’édition 2021 de son prix. Considérant que le dernier lauréat, Hervé Le Tellier a vendu plus d’un million d’exemplaires de son livre lauréat de 2020, les attentes sont grandes. Mais la présence de François Noudelmann dans la sélection, pour son premier roman, pose quelques épineux problèmes éthiques. Voire moraux ?

21/09/2021, 09:24

ActuaLitté

TikTok fait vendre des livres 

Entre le marketing et la communication, quel espace reste-t-il pour les livres ? Une conférence organisée par le Bookseller laisse entendre que les ventes de ces derniers mois en jeunesse ont été largement dans le vert. Une croissance de 11 %, tirée par les albums, la non fiction… Et dans le même temps, le segment Young Adult explose avec 61 % de mieux… grâce à TikTok ?

20/09/2021, 18:00

ActuaLitté

Livre : la Région Île-de-France débloque 260.000 € de subventions

Ce 22 septembre, 7 rapports du secteur culture (FoRTE, cinéma, éducation artistique et culturelle, livre, arts plastiques, patrimoine, etc.) seront soumis au vote de la Commission permanente de la Région Île-de-France, présidée par Valérie Pécresse. Parmi ces documents, le secteur du livre devrait bénéficier de 261.866 € d’aides, sous la forme de subventions.

20/09/2021, 16:48

ActuaLitté

L'introuvable citation qu'Éric Zemmour prête à Huntington dans son livre

Selon les premières données, qui restent à confirmer, on approcherait des 60.000 ventes pour le dernier livre d’Éric Zemmour. Épinglé pour une faute d’orthographe dès la première ligne, l’auteur se fait également rattraper pour une citation qui pose quelques interrogations. Le professeur de science politique Samuel P. Huntington, se retrouve en effet dans La France n’a pas dit son dernier mot. Mais nul ne retrouve l’existence de ce passage.  

20/09/2021, 16:43

ActuaLitté

Stéphanie Chevrier remplace Vanessa Springora chez Julliard

Stéphanie Chevrier prend la direction des éditions Julliard, tout en demeurant directrice des éditions La Découverte. Cette évolution fait suite au souhait de Vanessa Springora de se consacrer davantage à l’écriture. Stéphanie Chevrier sera accompagnée de Marine Lormeau, qui est nommée secrétaire générale de Julliard en addition de son poste actuel de secrétaire générale des éditions La Découverte.

20/09/2021, 16:37

ActuaLitté

Création de l'Institut Histoire et Lumières de la pensée, avec un prix littéraire

L’Institut Histoire et Lumières de la Pensée a réuni son premier conseil d’administration vendredi 17 septembre 2021. Créé par Olivier Bétourné (président) et Elisabeth Roudinesco (vice-présidente), cet institut indépendant se donne pour première tâche de faire fructifier le produit de deux trajectoires intellectuelles – archives, publications, bibliothèque – qui n’ont cessé de s’enrichir mutuellement depuis trente-cinq ans. 

20/09/2021, 15:20