#Salons / festivals

“Amazon peut-il se passer de Gallimard ? Oui”

Le groupe Gallimard ne se rendra au salon du livre de Paris qu’avec un effectif réduit : seules les maisons Folio et J’ai lu (les formats poche) occuperont un stand. Une décision qui intervient après qu’en 2019, la maison s'est trouvée pour voisin Amazon-Audible dans les couloirs du salon. Pépin diplomatique et grosse crise en perspective.

Le 28/11/2019 à 10:47 par Auteur invité

24 Réactions |

Publié le :

28/11/2019 à 10:47

Auteur invité

24

Commentaires

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

Alerté par cette information, l'auteur Marc Varence a fait parvenir à ActuaLitté une dystopie futuriste, pour tenter d’éclairer le présent à la lumière du futur. Nous en publions le texte dans son intégralité, et laissons aux lecteurs le soin de juger.

Chères lectrices, chers lecteurs, chers internautes, imaginez-vous en novembre 2039… dans vingt ans ! Fermez les yeux et concentrez-vous.

Il était une fois, dans un futur assez proche

Les librairies indépendantes ont soit fermé définitivement leurs portes, envahies de tags, soit diversifié leur offre (ils vendent du café, des meubles, des huiles essentielles, etc.). Lire un livre en papier est mal perçu. Osez ouvrir un livre dans le métro et l’on vous fusille du regard. Ce type qui lit un livre fait de papier milite pour la destruction de nos forêts !

Les jeunes générations éprouvent beaucoup de difficultés à écrire au moyen d’un objet jadis universel : le stylo à bille. La calligraphie passe pour un art et non plus pour une nécessité. À l’école, l’enfant se rend avec son écran tactile en poche, souple et léger comme une plume.

Les chéquiers appartiennent au passé depuis près de dix ans. La monnaie et les billets de banque ont quasiment disparu. On écoule les stocks restants ou l’on se rend dans une banque pour les convertir. Les paiements s’effectuent désormais avec votre smartphone, votre puce insérée sous la peau ou, plus rarement, au moyen de cartes bleues.

Le livre en papier se commande en ligne et se lit à la maison. L’achat se justifie aussi pour les chercheurs, historiens et autres étudiants.

Les groupes éditoriaux ont fait le ménage. Les stocks ont été divisés par vingt. Le coût exorbitant des entrepôts n’a plus de raison d’être et les bâtiments ont été vendus, voire sous-loués. La diffusion s’est réduite comme peau de chagrin, les délégués commerciaux qui jalonnaient les routes de France ont été remerciés.

Les bénéfices ont augmenté et un accord a été trouvé avec le n° 1 des plateformes en ligne (Amazon) pour :

1.       faire imprimer à la demande par le géant de Seattle
2.       récupérer les droits des milliers d’auteurs autopubliés qui écoulent à eux seuls plus de 30 % de la production littéraire.

Les principaux salons du livre existent encore, mais l’on n’y vend plus de livres. On se prend en photo aux côtés de vedettes de l’écrit. Pour se rendre à ces festivités, les auteurs les plus célèbres sont rémunérés. Les autres y louent des emplacements pour parler de leurs ouvrages et y présenter un exemplaire de démonstration (surtout pas de piles, car les défenseurs de notre planète s’y opposeraient). Les commandes en ligne se font instantanément.

Retour en novembre 2019 : ouvrez les yeux..

Lorsque Antoine Gallimard joue les vierges effarouchées à l’idée de côtoyer le méchant Amazon, il connaît dans le même temps — et mieux que quiconque — ce que pèse le PREMIER libraire de France… et du monde. Il sait pertinemment que près d’un livre sur deux se vend en ligne, via ce site incontournable.

Plus de 21 millions de Français y ont commandé au moins un article en 2018, pour une moyenne supérieure à 50,00 € par internaute. C’est gigantesque ! Il sait aussi ce que représente Amazon dans son chiffre d’affaires annuel. Il est même possible qu’il ait déjeuné avec les dirigeants d’Amazon France dans un excellent restaurant parisien.

En clair, toute cette hypocrisie me révolte. On prend les gens pour des cons ! Et comme l’omerta est généralisée dans ce milieu d’onanistes vertueux et intellectuels, personne n’ose la briser.

Il suffit pourtant de poser deux questions toutes simples :
Le groupe Madrigall peut-il se passer d’Amazon ? La réponse est non !
Amazon peut-il se passer du groupe Madrigall ? La réponse est oui !

(Ndlr : Madrigall est la holding réunissant les maisons Gallimard, Flammarion, Casterman, entre autres)

Si vous relisez les épisodes de « Manuscrit Story » publiés sur Actualitte, vous constaterez que je fais dorénavant partie de ces auteurs autopubliés sur Amazon. Je l’assume.

Nous, auteurs autopubliés, devons faire le gros dos et patienter quelques années. En effet, aujourd’hui, il est compliqué, voire impossible, d’obtenir une couverture médiatique, car le journaliste qui oserait parler de nos livres risque le boycott des attachées de presse et la mise au banc de sa corporation. D’autre part, aucune diffusion et distribution en librairie n’est envisageable.

Aussi, et si Amazon me le propose, je serais ravi de pouvoir me rendre au salon de Paris pendant le week-end du 21 et 22 mars, histoire de mettre les pieds dans le plat et, au passage, d’y dédicacer quelques livres… au moyen d’un beau stylo à bille…

NDLR : on se perdra d’apporter une nuance cocasse à l’ensemble du propos, en rappelant que le salon du livre de Paris fut la première manifestation littéraire à laquelle Amazon prit part. C’était en 2012, et principalement pour exposer sa solution Kindle Direct Publishing. Amazon avait, dans sa stratégie, besoin de la manifestation, qui elle, pour des raisons de prestige, a besoin des éditions Gallimard. Lesquelles ont besoin d’Amazon…

Tiens… n’aurait-on pas comme une sorte de chaîne du livre qui se serait subrepticement mise en place ?

24 Commentaires

 

Libraire indépendant qui ne fait pas de café

28/11/2019 à 16:35

La diatribe poussive de l'autopublié assumé, dans ce monde qu'il vénère parce qu'il fût le seul à lui ouvrir des portes qui lui seraient restées closes. Mais les portes ont pour principe de fermer, quand un indésirable veut faire son entrée fracassante, à grands renforts de "j'ai quelque chose à raconter".

A défaut d'une plume, on peut avoir une massue pour asséner son progressisme aveugle. C'est ce progrès qui nous fait bouffer, nous aut', qu'il nous dit. On se demande qui plonge dans l'onanisme, quand il faut se regarder être publié.

Tout cela fleure bon la lettre de rejet chez Gallimard.

Marc Varence

28/11/2019 à 17:15

Aaaah, une réaction d’un libraire aux tournures de phrases germanopratines ! Et pas de chance, je n’ai pas déposé de manuscrit à la rue Sébastien-Bottin.
Qui êtes-vous, cher Monsieur (ou Madame ?), pour qualifier ma prose de « poussive » ? D’ailleurs, je trouve la vôtre bien indigeste.

« Ce monde qu’il vénère »… N’importe quoi ! Je ne vénère rien du tout. À l’instar de dizaines de milliers d’auteurs, j’écris d’abord pour mon plaisir (sans onanisme) et ensuite pour donner du plaisir de lecture à celles et ceux qui découvrent ma plume… que je me passerai bien de juger.

Oubliez-vous que vous n’êtes que de petits commerçants juste bons à emballer et déballer des caisses ? Et à régler les factures du transporteur, du distributeur et j’en passe… ? Il est loin le temps du libraire-conseil, proche de sa clientèle. Place aux plateformes en ligne, aux grandes structures ayant un parking facile et gratuit à disposition de la clientèle. Place aux CEO n’ayant aucune passion pour le livre. Et bienvenue à vous sur indeed.fr, futur bibliophile à la recherche d’un emploi…

Si vous me connaissiez, vous sauriez que je n’ai cessé de défendre votre profession, que je suis profondément réfractaire à ce « progrès », mais je reste lucide et cohérent.

L’indésirable vous salue bien bas.

Joël

28/11/2019 à 21:59

Cher Marc, pour écrire ce qui suit, je pense que cela fait peut-être trop longtemps que tu n as plus mis les pieds chez un vrai libraire...
"Oubliez-vous que vous n’êtes que de petits commerçants juste bons à emballer et déballer des caisses ? Et à régler les factures du transporteur, du distributeur et j’en passe… ? Il est loin le temps du libraire-conseil, proche de sa clientèle." Je t'invite volontiers à venir me voir, on discutera littérature autour d'un bon café et on évitera de juger d'une manière ex-catedra la façon de vivre de l'autre...

Elanaus

28/11/2019 à 22:34

Sans être d'accord sur toute la ligne, j'avoue avoir trouvé l'article assez pertinent, quoiqu'il me paraisse un peu trop ébloui par Amazon. Tout cela me paraît assez hypocrite de la part de Gallimard... On accuse Amazon de détruire les éditeurs classiques. Mais les géants français de l'édition, combien de petits éditeurs ont-ils effacés ? C'est une conclusion assez cynique, que de voir le monde de l'édition comme impitoyable, où seuls les plus gros survivent, mais elle me paraît assez vraie. Je suppose que la plupart des acteurs du monde du livre font leurs courses dans les grandes surfaces qui écrasent les petits commerçants, et la problématique est la même : les grands magasins sont l'évolution des petits commerçants, et les immenses magasins en ligne (comme Amazon) sont l'évolution logique des grands magasins, au fond.
De mon point de vue, Amazon reste intrinsèquement mauvais, et je reste en faveur de la décroissance plutôt que du progrès nuisible à long terme. Mais le monde de l'édition classique a également beaucoup de torts. Sans compter que toutes les publications de Gallimard sont, oh, surprise ! toutes disponibles à la vente sur Amazon.
Ma remarque peut aussi s'appliquer aux librairies. Elles subissaient déjà la concurrence monstrueuse de la Fnac, ou de Leclerc, qui non seulement disposent de moyens gigantesques, mais en plus proposent les livres avec une ristourne de 5%... Le monde évolue ainsi. Et c'est très triste.

Marc Varence

29/11/2019 à 07:45

Bonjour Joël,

Oooh que non, je suis un bon client des libraires et je déplore quelques fermetures de vitrines. Ce que je veux dire par là, c'est la considération des dirigeants de Google, d'Amazon et d'autres méga-groupes éditoriaux vis-à-vis des libraires. Pour ces gens-là, vous êtes soit des manutentionnaires, soit quelques lignes sur un résultat comptable. La place de l'humain disparaît peu à peu.

Or, en ayant une attitude condescendante envers les auteurs régionaux et/ou auto-publiés, certains libraires se ferment à une clientèle qui pourraient leur éviter des frais de transport et leur permettre d'écouler d'autres livres.

Il ne faut jamais oublier que la qualité littéraire de l'un n'est pas celle de l'autre. J'ai été libraire et notre rôle n'est pas d'empêcher les gens d'adorer certains auteurs, mais de les amener peu à peu vers autre chose...

Merci pour l'invit' et le café (moi, j'aime bien cette convivialité)...

Marc Varence

29/11/2019 à 07:53

Tout à fait d'accord. Et pourtant, libraire de quartier a pour lui la proximité. Il doit donc réinventer son métier et cesser d'obéir aux grandes machines de guerre de l'édition. Lorsque j'étais délégué commercial, je propose un titre au libraire. Or, celui-ci l'avait lu et dévoré. Il m'en commande 3. Trois ? Je m'étonne. Je lui conseille aussitôt d'en prendre dix fois plus. Non seulement il bénéficie d'une faculté de retour, mais en plus en prenant 30 livres et en jouant sur l'effet pile, il pourra bénéficier d'un +2 (plus 2% remise). D'autant plus que s'il a lu et aimé l'ouvrage, il les vendra tous... et rapidement. Il dodeline de la tête et maintient son choix. Trois. "Ma trésorerie ne me le permet pas..."

Catherine Secq

29/11/2019 à 08:11

Personnellement, je trouve qu'on a laissé Amazon prendre beaucoup trop d'importance, en décidant toujours en fonction d'intérêts personnels à court terme. De ce point de vue là, Amazon apparemment sait bien faire pour obtenir ce qu'il veut. Malheureusement, cela me paraît un peu tard pour réagir.
En tant qu'auto-éditée, à mon tout petit niveau, je préfère résister au géant américain et sans l'ignorer, j'ai décidé de ne pas lui accorder un blanc-seing, en refusant un contrat d'exclusivité.Quant aux libraires, certains sont géniaux d'autres se sont trompés de métier, comme partout. De toute façon, je pense que le monde de l'édition, dans son ensemble, a intérêt à revoir ses règles de fonctionnement.
Votre article, où vous prenez une position tranchée, aura au moins le mérite de faire réagir ... et réfléchir. C'est bien.

Marc Varence

29/11/2019 à 11:09

Bonjour Catherine,

Vous faites bien, même si ce n'est pas simple de résister. Il est toujours possible de contacter un imprimeur, d'obtenir un n° ISBN et de faire les démarches soi-même auprès des libraires de proximité...

Belle journée à vous,

Marc

Le Libraire Masqué

29/11/2019 à 09:47

Cher Marc et chers autres libraires, ce vain débat garni d'insultes déguisée, de piques se voulant incisives et de réponses tonitruantes me laisse assez penaud et sans vraie réponse. L'origine de la saga se trouve quand même dans une opération boursière Américaine avec ventes à pertes abyssales financées par le marché! L'implantation Européenne c'est poursuivie du même acabit, avec optimisation fiscale et utilisation de paradis fiscaux de façon à mieux se financer et écraser les concurrents qui n'en peuvent plus et n'ont pas les moyens de se défendre, cherchez l'équité et le justice dans tout cela? Nous avons pourtant des sites internet, sommes sur les réseaux soi disant sociaux, et créons force cafés, bars, espaces de ventes annexes pour tenter de nous en sortir! Pour ma part, si mon propriétaire, une grande cie. d'assurances, et ma banque acceptent de ma suivre, aidé par le CNL et l'ADELC (dont j'attends moins de stakhanovisme pro livres) je pourrai poursuivre mon aventureux projet, sinon une librairie bicentenaire disparaîtra début 2020, mais pas que à cause d'Amazon, les désertifications des centres villes, la multiplication des centres commerciaux garnis de Cultura et espace Leclerc, et l'action mortifère du gouvernement avec le lysée 4.0 auront fait leur oeuvre! Je vous fais donc un adieu circonstanciel et prémonitoire, à moins que?

Marc Varence

29/11/2019 à 11:13

Bonjour Monsieur,

Ce que vous décrivez est tout à fait pertinent. C'est l'accumulation des difficultés qui entraîne un ras-le-bol généralisé. Le problème, c'est que les politiques font bien souvent le jeu des puissants... qui le leur rendent bien.

Bon courage...

Marc

Quartier Libre

29/11/2019 à 09:52

Et si vous nous aidiez ?
En quelques mots... La librairie du XVIIe siècle 4.0
Quartier Libre veut renouer avec la tradition séculaire et multidisciplinaire de la librairie en utilisant les méthodes de travail ainsi que les technologies de diffusion et d'impression les plus avancées de notre époque.
Nous rejetons l'attitude défensive, prenons une position offensive de "résistance" face à l'hégémonie grandissante d'Amazon, entreprise totalitaire.
Nous avons donc décidé d'investir et d'ouvrir de nouveaux champs du possible.
Tel est notre défi: Allier le monde fragile de l'écriture, de la lecture, bref du li(v)re, et le monde du "faites-le vous-même", du digital et de la robotique.
Pour réussir, nous avons besoin de financer notre coopérative, c'est ici : https://www.monquartierlibre.com/devenir-cooperateur.
Nous avons besoin de soutien, c'est ici : https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/quartier-libre-le-lieu-du-livre-4-0
Nous avons besoin d'aide : partagez aux amoureux du livre autour de vous et passons ensemble de la critique à l'action !! ? ? ?

Marc Varence

29/11/2019 à 11:17

Bonjour,


Qu'une telle initiative soit bruxelloise ne m'étonne guère... Bravo à vous ! Après tout, nous, Belges, sommes souvent des précurseurs. :-)

A bientôt,


Marc

Alexandrine

29/11/2019 à 10:16

Bonjour à tous, je ne suis qu'une passionnée de lecture et je souris à vos commentaires à tous et à chacun car effectivement la place des lecteurs ( lectrices ) ne figure pas en " pool positon " ! je fais partie de ceux qui testent avant de donner un avis: je connais donc des petites librairies "sympa" et authentiques ( hélas en voie de disparition ! ) des grandes librairies qui se diversifient et proposent des activités autour d'un thème,des rencontres, des signatures etc mais peu de contacts réels mais quand même existent...... J'ai avec ceux ci essayé ( au moment de régler !) de discuter du livre que j'allais acheter mais j'ai bien senti que je dérangeais ; la personne n'avait pas le temps pour cela ...... j'ai aussi acheté chez LECLERC avec 5% ( sur 20 ou 22 € c'est un geste que j'ai apprécié ) je serais hypocrite de dire le contraire ! j'ai testé Amazon, voilà; Moi j'ai besoin de tenir un livre entre mes mains de sentir cette odeur,si possible broché sinon en poche ! bref ! chacun son point de vue le mien c'est seulement une amoureuse des mots qui espère encore demain pouvoir s'acheter ses 3 ou 4 livres mensuels en leur assurant une seconde vie, en les prêtant ou en les donnant .......Bien cordialement à tous et, bonne lecture !

Marc Varence

29/11/2019 à 11:35

Bonjour Alexandrine,

La moyenne d'achat étant de 1 à 2 livres... par an, vous êtes ce qu'on appelle une grande lectrice. Les libraires devraient vous gâter... ;-)

Belle journée à vous,

Marc

Le germano-pratin de province qui ne fait toujours pas de café

29/11/2019 à 11:44

Que votre courroux est doux, indésirable de l'édition : il met à jour vos contradictions. Vous aimeriez apparaître sur les tables des libraires, mais, comme ce n'est pas le cas, on se vautre dans le "gna gna gna, il faut se réinventer" de l'aigri refusé. Mais, cher ami, on ne vous attend pas pour s'inventer tous les jours ; on choisit ce que l'on lit. Le déballeur de cartons que je suis (mais vous "défendez l'humain, n'est-ce pas?") vous renvoie à votre miroir : ce n'est pas parce que vous ne mettez les pieds que chez Filigranes ou à la FNAC qu'il faut prétendre avoir une vision du métier. Je suis à deux frappes sur clavier de vous dire comment vendre la dernière e-208 lors du Black Friday.

La prétention ! Celle de dire des libraires-conseil (quel affreux mot-valise, je vous le pique) qu'ils disparaissent est bien la vision du connecté urbain ; de celui qui veut que chacun puisse dire ce qu'il a à écrire, même si c'est vain.

Ne vous battez pas pour nous. On s'en sort très bien. Même sans Monsieur Marc Varence dans nos rayons.

N'hésitez pas à m'écrire, si vous voulez quelques conseils de lecture.

Marc Varence

29/11/2019 à 12:42

En parlant de la sorte de Filigranes, je pense vous avoir reconnu. Et ma vie est belle, même en n'ayant pas mes livres disposés sur les tables des libraires. Qui de nous deux est le plus aigri ? La réponse tombe sous le sens. Vous vendez de la "belle" littérature et je vous en félicite. Je vous en ai d'ailleurs vendu dans une vie antérieure. Oui, je me rends de temps à autre chez Marc Filipson. Je suis l'un de ses nombreux clients et je salue son dynamisme. Et non, je ne vais pas à la Fnac, mais je continue à acheter des livres chez des libraires indépendants. Mot passant, Tapage... qui a malheureusement fermé ses portes... Jacques est un peu loin à Charleroi pour que je m'y rende, mais j'y songe sérieusement, UOPC, Slumberland, Cook and Book, La Licorne, et quelques autres. J'achète des livres dès que je franchis les portes d'une librairie... à condition que l'accueil soit bon. Je vous ai même acheté l'un ou l'autre ouvrage si je me souviens bien, mais c'était il y a longtemps...

Thierry Reboud

29/11/2019 à 12:23

Mouais... Quand on cause commerce, il est peut-être utile d'avoir quelques rudiments.
Que vend Amazon en fait ? Des livres, mais pas seulement : des cosmétiques, des fringues, des jouets, des jeux, à peu près tout ce qu'on voudra. Amazon n'est pas un libraire (ni le premier, ni le dernier), Amazon est le descendant des 3 Suisses et du catalogue de la Redoute, Amazon est un vendeur par correspondance. Vendeur de n'importe quoi, tenu de respecter les lois en vigueur selon les produits qu'il vend (comme la loi sur le prix unique pour le livre).
Or sur quoi repose la suprématie commerciale d'Amazon (notamment (mais pas seulement, j'insiste) dans l'édition ? Sur la promesse de l'exhaustivité. Le véritable produit que vend Amazon, c'est qu'on peut y trouver tout ce qu'on cherche.
Imaginons donc que Madrigall (ou un autre, je ne prends Madrigall comme exemple que parce que c'est celui que vous avez choisi) décide d'appliquer à Amazon une remise de 25%, rendant ainsi absolument pas rentable le modèle économique d'Amazon (modèle économique qui peine d'ailleurs à trouver sa rentabilité). Amazon ne pourra plus vendre de manière profitable pour lui les produits Madrigall, point barre.
Amazon peut-il donc se passer de Madrigall ? Certainement pas. En revanche Madrigall dispose (en tout cas pour le moment) d'autres relais de vente. Il n'y a donc aucune raison particulière de traiter particulièrement bien Amazon.
Contrairement à ce que vous suggérez, pour le moment au moins, c'est Amazon qui est demandeur. Reste à déterminer ce qu'il propose en échange. Ce qui compte, ce sont donc les termes de l'échange.

Marc Varence

29/11/2019 à 15:02

Bonjour Thierry,

La société actuelle fonctionne de la sorte : "Plus on est riche, moins on paie." et "Mieux on paie, moins on paie."

Amazon impose ses remises et ses lois à ses fournisseurs et Madrigall ne déroge pas à la règle.

Sur ce genre de site (Booking, Abritel, Google...), tout s'obtient par l'argent. Amazon peut mettre en avant certains livres... ou pas. Pour apparaître en première page, il faut passer à la caisse.

Au départ (1994-1995), Amazon vendait des livres... puis s'est diversifiée. Ce n'est pas vraiment le descendant des 3 suisses ou du catalogue La Redoute, mais c'est vrai que la vente en ligne a quelque part remplacé (tué) la vente par correspondance.

Oui, Madrigall pourrait imposer une remise de 25%, mais ne le fera pas. Le poids d'Amazon est tel qu'aucun groupe éditorial ne peut se le permettre...

"Plus on est riche, moins on paie." Et c'est valable dans presque tous les secteurs d'activités...

Belle journée à toi,

Marc

Pas de café, toujours pas

29/11/2019 à 14:07

Réponse brillante de M. Reboud, comme toujours. Au plaisir de votre prochain passage chez nous.

Merci, Monsieur Marc Vance, de la liste des libraires que vous fréquentez, c'est passionnant. Je ne comprendrai décidément jamais les refus des éditeurs.

" Pour que les hommes, tant qu'ils sont des hommes, se laissent assujettir, il faut de deux choses l'une : ou qu'ils y soient contraints, ou qu'ils soient trompés. "

J'ai la faiblesse de croire que vous n'y êtes pas contraint, Monsieur Marc Vance - à part peut-être par la blessure de votre égo. Vous êtes trompé par l'illusion du numérique ; vite, courez chez un de vos libraire. Qu'il ne soit que vendeur et déballeur de cartons, ou qu'il vous le conseille, achetez (vite) La Boétie.

Nemesia

30/11/2019 à 01:53

Autant je trouve exagérée la réaction de Gallimard face au simple fait d'avoir Amazon pour voisin, autant je suis triste de voir un ancien librairie défendre ce tueur de librairies !

D'accord, vous êtes heureux d'être publié quelque part, mais Amazon n'est pas un remède miracle. C'est simplement un service payant qui transformer l'auteur en client : aucune gloire là-dedans. Amazon ne peut remplacer ni le libraire qui recommande des titres au lecteur, ni l'éditeur qui aide un écrivain à retravailler son manuscrit. Ce n'est qu'une plate-forme numérique.

Marc Varence

30/11/2019 à 11:20

Bonjour Nemesia,
En publiant sur Amazon une dystopie qui dénonce les dérives du système ultralibéral, j'ai voulu cultiver le paradoxe qui veut qu'aucun des éditeurs démarchés n'y ait prêté quelque attention, obligeant presque le candidat auteur lambda à se tourner vers le géant du numérique.

Être publié dans de piètres conditions ne vaut pas vraiment la peine. Certes, les éditeurs sont sans cesse sollicités et reçoivent des milliers de manuscrits. La méthode de sélection n'a guère évolué depuis le siècle dernier et les effectifs se sont réduits.

Parcourez Manuscrit Story et vous comprendrez.

L'ego, je m'en fiche. Ce qui compte pour moi, c'est prendre un max de plaisir lorsque je me réfugie dans ma bulle créatrice... et, si possible, donner du plaisir aux lectrices et lecteurs...

Bon week-end à vous,

Marc

Paul Serinen

01/12/2019 à 22:41

La littérature peut-elle se passer d'Amazon ? Oui.
La littérature peut-elle se passer de Gallimard ? Non.
Ah pardon, vous parliez bien de littérature ?
Non ?

Alain75

02/12/2019 à 12:52

J'ai la chance d'avoir deux librairies tenues par des passionnés
L'Humeur vagabonde dans le 18ème et Résistances dans le 17ème.
Je passe souvent plus de temps à discuter avec eux que choisir mon livre et ces moments de partage sont très enrichissants
Je leur souhaite donc une longue vie

Le vieux léon

03/12/2019 à 13:46

Si les journalistes parlent peu de l'auto édition c'est sans doute car les éditeurs ont, eux, des personnes dont le métier est justement de prescrire ces ouvrages à la presse, on appelle ça des attachés de presse. A voir ce qu'ils deviennent dans votre dystopie au réalisme saisissant. Les éditeurs ne sont pas les ennemis des petits auteurs cher monsieur et ce n'est pas Amazon qui va endosser la responsabilité de la promotion de la culture ou de la diversité de l'offre littéraire, leur but est économique, point. Auteurs, éditeurs et libraires ont besoins les uns des autres.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

L'ANEL entend accroître la compétitivité des maisons d'édition

Dans le cadre des consultations prébudgétaires 2023, l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL) interpelle le gouvernement du Québec, et demande une bonification et une simplification du crédit d’impôt pour l’édition de livres, dans un mémoire présenté au ministère des Finances.

19/01/2023, 17:27

ActuaLitté

L'historien Benjamin Stora victime d'un “antisémitisme insupportable”

Certains y lisent une nouvelle preuve de ce que l’Aglérie se replie sur elle-même, mais d’aucuns constatent surtout l’agressivité et la violence du propos. L’universitaire Benjamin Stora, qui enseigne l’histoire du Maghreb contemporain, est pris à partie dans un média algérien. Et ce, alors que les journaux indépendants endurent de virulentes attaques.

07/01/2023, 12:57

ActuaLitté

Angoulême : et si l'on parlait de Prévention des Violences sur les enfants ?

FIBD23 - Arnaud Gallais multiplie les appels, alors que s’approche le festival de la bande dessinée d’Angoulême. Dans une lettre ouverte, le cofondateur de Be Brave France et du collectif Prévenir et Protéger revient sur la programmation de l’événement. Alors que le Parquet de Nanterre vient d’ouvrir une enquête, Arnaud Gallais propose de profiter de l’occasion pour sensibiliser le plus grand nombre.

06/01/2023, 18:14

ActuaLitté

“La solidarité par la lecture, y’a plus que ça pour nous sauver”

Empruntant à la Fonky Familiy, le groupe de hip-hop marseillais, l’association Lire et Faire Lire va plus loin. Dans Verset IV, les rappeurs scandaient : « La solidarité j’crois qu’il y a plus que ça pour nous sauver. » Et si la lecture incarnait cette expression solidaire impérative à notre société ? Leur texte est ici proposé en intégralité.

17/12/2022, 11:30

ActuaLitté

“L’Europe fourmille de peuples. On ne prend jamais congé des peuples”

Dans sa lettre de décembre 2022, le PEN Club français diffuse une adresse poignante de Chus Pato, de son nom d’écrivaine. María Xesús Pato Díaz, dans sa vie universitaire, est originaire de Galice : poétesse parmi les plus remarquées dans sa langue, elle interpelle l’Europe tout entière. 

07/12/2022, 09:19

ActuaLitté

Pass Culture : le CNL défend son engagement à l'égard des auteurs

DROIT DE RÉPONSE – Un récent article de ActuaLitte, suite à un communiqué de presse conjoint de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse, de la Ligue des auteurs professionnels, le Trait et CAAP, appelait un sérieux correctif. En effet, le Centre national du Livre, mis en cause, propose une offre de Masterclasses du livre et de l’écrit dans le cadre de la part collective du Pass culture, depuis l’ouverture de cette dernière en janvier 2022. Et ce afin de jouer un rôle de facilitateur dans l’organisation de rencontres d’auteurs en milieu scolaire. 

02/12/2022, 10:07

ActuaLitté

Des livres vierges : l'industrie du livre menacée d'asphyxie

Sans une révision de la loi sur le droit d’auteur, l’édition canadienne se trouve devant une page blanche. À ce titre, l'Association nationale des éditeurs de livres, représentant les éditeurs de langue française au Québec et dans le Canada tire la sonnette d'alarme. Et presse le gouvernement d'agir. À ses côtés, plusieurs autres organisations rallient le mouvement.

29/11/2022, 17:24

ActuaLitté

Suisse : recours des librairies Payot auprès du conseil d’État du Valais

Après avoir proposé au service de la culture du Valais de revenir sur les critères qui ont été fixés pour l’opération de soutien aux librairies qu’il a annoncée et lancée le 14 novembre, et qui excluent les librairies Payot du périmètre, Payot SA a décidé de faire recours auprès du Conseil d’État à défaut d’avoir obtenu une réponse satisfaisante. Par Pascal Vandenberghe, PDG de Payot.

29/11/2022, 11:21

ActuaLitté

Iran : la vie de Hossein Ronaghi est en danger

Libérez Hossein Ronaghi ! Le Comité de défense des auteurs en danger du PEN Club français apporte son plein soutien à l'auteur, emprisonné en Iran, et actuellement dans un terrible danger. Antoine Spire, président du Pen Club français et Jean-Philippe Domecq, président au Pen club français du Comité des écrivains persécutés adressent à ActuaLitté une tribune d'importance.

18/11/2022, 14:41

ActuaLitté

Écrire contre la haine et l'intolérance, l’injustice et la barbarie

La liberté d'expression ne connaît pas de frontières, mais, aujourd'hui, elle est en grand danger. En Suisse ou en France, écrire est un acte si simple. Mais, dans de nombreux pays, les auteurs risquent d'être accusés d'espionnage ou considérés comme des ennemis publics. À cause de leurs écrits, leurs paroles, leurs dessins, leurs récits, leurs témoignages, leurs chansons, la liste des écrivains, des journalistes, des blogueurs, des traducteurs, des artistes harcelés, arrêtés, torturés, tués ou contraints à l'exil ne cesse de s’allonger tristement. 

18/11/2022, 09:04

ActuaLitté

“La Bibliothèque Doucet est devenue un lieu de conservation vivant”

La Bibliothèque littéraire Jacques Doucet (BJD) avait attiré l'attention de l'Inspection générale des bibliothèques, qui pointait des problématiques liées à la gestion des collections et de l'espace disponible. En octobre dernier, une enquête du Monde pointait des responsabilités dans les dysfonctionnements, avant le suicide d'une ancienne directrice adjointe de l'établissement. Des écrivains, universitaires, chercheurs, conservateurs et bibliothécaires, directeurs de musée et de galeries, commissaires d’exposition apportent leur soutien à la directrice de la BJD et tiennent à « témoigner » des collaborations qu’ils ont eues avec cette institution et son équipe de direction. Nous reproduisons ci-dessous leur lettre.

15/11/2022, 16:56

ActuaLitté

Face au péril nucléaire en Ukraine, agir, “avant qu'il ne soit trop tard”

UkraineUnderAttack – « Avant qu'il ne soit trop tard. » Cet appel à la raison et à l'humanisme réunit à cette heure plus de 130 poètes, écrivains, artistes, universitaires et intellectuel(le)s (français mais pas seulement) : toutes et tous l'ont signé afin de mettre en garde l'opinion publique devant le péril nucléaire qui menace en raison de la Guerre en Ukraine. ActuaLitté le propose ici dans son intégralité.

30/10/2022, 14:18

ActuaLitté

La musique en bibliothèque n'est pas “une variable d’ajustement pratique”

L'annonce de la fermeture de la Médiathèque musicale de Nanterre par la municipalité, concrétisée le 2 juillet 2022 mais aussi les disparitions des collections musicales dans certains établissements constituent « des signaux très inquiétants », indique l'ACIM, Association pour la Coopération des professionnels de l'Information Musicale. Dans un texte reproduit ci-dessous, l'organisation rappelle que les supports musicaux restent indispensables en bibliothèque.

14/10/2022, 07:55

ActuaLitté

Crises et climat – Que sème la littérature ?  

Samedi dernier, à l’occasion de ses 20 ans d’existence, l’A*dS, Association des autrices et auteurs de Suisse, invitait à réfléchir lors d’un symposium à Olten à sa propre perception politique et aux potentialités du travail littéraire face aux crises de notre époque. Avec trois conférences, une table ronde et huit ateliers, 75 auteur·ices ont questionné le rôle et la responsabilité de la littérature dans les crises actuelles en analysant des phénomènes tels que la propagande, la censure, les discours emphatiques et la biodiversité dans l’écriture.

05/10/2022, 09:25

ActuaLitté

Affaire Meurice : “plaisanterie insoutenable” et liberté d'expression

Suite à la décision de suspendre la parution d’un ouvrage chez Editis, coécrit par Guillaume Meurice, le Comité directeur du PEN Club français adresse à ActuaLitté un texte. Reproduit ici dans son intégralité, il revient sur ce que beaucoup voient comme un acte de censure.

24/09/2022, 10:34

ActuaLitté

Trump et les archives nationales : le fait du prince

L’association des archivistes français (AAF) réagit suite au contentieux qui oppose le département de la Justice les archives nationales des USA à Donald Trump, au sujet de documents présidentiels : en contravention de la législation fédérale, ils n’auraient pas été remis aux archives en 2021, à la fin de son mandat. Suite à la perquisition conduite par le FBI dans la résidence personnelle de l’ancien président en Floride où ont été découverts des documents présidentiels, les Archives nationales américaines ont fait l’objet d’attaques répétées – accusées de corruption et de conspiration.

16/09/2022, 09:29

ActuaLitté

Cession de Chapitre.com : quel sort réservé aux auteurs ?

Parmi les créanciers de Chapitre figurent les auteurs des Éditions du 123, marque de Chapitre, qui n’ont pas reçu l’intégralité de leurs droits d’auteurs bien que les livres soient toujours commercialisés. Cette précision, pourtant essentielle, eu égard à la précarité desdits auteurs. Édouard Brasey, publié par cette structure, écrit à ActuaLitté pour tirer la sonnette d'alarme. 

09/09/2022, 15:34

ActuaLitté

“Si Google s’octroie les archives de tous les écrivains français...”

Entre protection de la vie privée d’un utilisateur décédé et patrimoine littéraire pris en otage, difficile de trancher. Car au cœur de cette inextricable intrigue juridique, se pose le géant Google, et son service Gmail. Héloïse Jouanard, fille de l’écrivain Gil Jouanard, s’est débattue longuement contre les services de l’entreprise, avant de s’entendre répondre que l’accès aux emails de son père lui était refusé. Catégoriquement et sans autre forme de procès.

07/09/2022, 11:01

ActuaLitté

Avec Vivendi, un futur Hachette trop puissant ?

L’annonce d’une cession du groupe Editis par Vivendi n’apaise pas les esprits. La décision de Vincent Bolloré de céder l’entreprise, pour obtenir l’assentiment de la Commission européenne préoccupe auteurs, éditeurs et libraires. Leur mobilisation, contre la fusion que l’on imaginait des deux structures, se reporte aujourd’hui sur l’avenir de Hachette Livre, filiale de Lagardère dont Vivendi possède 57 %. 

13/08/2022, 12:35

ActuaLitté

“Non pas mettre l'humour dans un musée, mais l'ouvrir à tous”

Étienne Moulron porte depuis un bon moment ce projet d’une Maison de l'Humour de la francophonie à la campagne. Deux parrains d’honneur se sont déjà joints à la fête : Pierre Richard et Dany Boon. Maintenant, ne reste qu’à la financer et l’ouvrir, ainsi qu'il l'explique dans ce texte.

04/08/2022, 09:28

ActuaLitté

Affirmer à Stéphanie Nicot “confiance, estime et fidélité”

La ville d'Épinal a décidé d'ouvrir un appel d'offres pour recruter un directeur littéraire. Une décision que Stéphane Wieser, directeur de la Culture, expliquait à ActuaLitté voilà quelques semaines. Une action qui conduit la manifestation à se séparer de la directrice artistique, Stéphanie Nicot. Un collectif réunissant professionnels, festivaliers a souhaité apporter son soutien dans un texte ici proposé dans son intégralité.

20/07/2022, 10:28

ActuaLitté

Réseaux sociaux : guerre ouverte entre Triller et TikTok

Mahi de Silva, PDG de la plateforme Triller, fondée en 2015, lance un appel au boycott de son concurrent, ni plus, ni moins. Présentée comme un concurrent — et pourtant ouvert un an avant l’entreprise chinoise — l’application revendique plus de 100 millions d’utilisateurs et 250 millions de téléchargements. Tous deux reposent sur un format de diffusion de brefs clips vidéos, avec une perspective marketing commune. Sauf que…

19/07/2022, 14:32

ActuaLitté

Réfugiés italiens : “Il faut protéger la prescription, le droit à l’oubli” (Éric Vuillard)

Répondant à une demande pressante de l'État italien, le président de la République Emmanuel Macron a enclenché des procédures d'extradition visant une dizaine de réfugiés italiens, installés en France depuis des années, en raison de leur implication supposée dans des actions violentes de l'extrême gauche entre la fin des années 1960 et le début des années 1980. Un collectif d'écrivains s'oppose à ce qu'il décrit comme un « acharnement » envers ces individus : parmi eux, Éric Vuillard, auteur d'un texte que nous reproduisons ci-dessous, en intégralité.

12/07/2022, 10:18

ActuaLitté

Une librairie écoresponsable : bonnes pratiques et démarches d'amélioration

RNL22 — La commission Développement durable du Syndicat de la librairie française, créée récemment, travaille sur un sujet qui est revenu de manière constante lors des discussions des Rencontres nationales de la librairie d'Angers. L'empreinte écologique de leur activité, et par extension celle de l'industrie du livre, préoccupe en effet un grand nombre de libraires. La commission propose quelques bonnes pratiques, dans un document que nous reproduisons ci-dessous.

05/07/2022, 10:58

ActuaLitté

La précarité des auteurs, situation “de plus en plus alarmante”

L'inflation, galopante, touche tous les secteurs d'activité ; et le monde de la culture n'est pas épargné. La Charte, association de défense des droits des auteurs et illustrateurs jeunesse, alerte sur la paupérisation des auteurs et autrices. Elle appelle la chaîne du livre à se mobiliser pour lutter contre cette précarité dans une tribune, reproduite intégralement ci-dessous. 

29/06/2022, 11:57

ActuaLitté

La Bibliothèque nationale de France, “nouveau type d’institution publique en crise” ?

Un collectif rassemblant plus de 350 acteurs du monde universitaire et culturel dénonce, dans une tribune, les mesures récemment mises en place par une réforme à la Bibliothèque nationale de France. Les conditions de communication des documents, notamment, font l'objet de vives critiques, tout comme les moyens humains et financiers accordés à l'établissement pour assurer ses missions. Initialement publiée dans Le Monde, cette tribune est reproduite ci-dessous.

24/06/2022, 16:42

ActuaLitté

Russie : “Le pouvoir s’en prend également aux artistes protestataires”

UkraineUnderAttack — L'ordre donné par Vladimir Poutine d'entrer sur le territoire ukrainien, le 24 février 2022, a déclenché un conflit installé au cœur de l'Europe. En Russie, l'opposition à cette guerre existe, mais muselée par un pouvoir dont le ton se durcit jour après jour. Pour avoir exprimé son dégoût de la guerre russe, l'écrivain Dmitry Glukhovsky est désormais recherché par la justice dans son pays. L'Observatoire de la liberté de création lui apporte son soutien, dans un texte reproduit ci-dessous.

21/06/2022, 10:56

ActuaLitté

Quand le refus de la guerre mène en prison : le cas Dmitri Gloukhovski

UkraineUnderAttack – Le mandat d’arrêt que les autorités russes ont émis contre l’écrivain Dmitri Gloukhovski laisse planer de lourdes menaces sur son avenir. Ce sont dix années de réclusion qu’il encourt, pour avoir critiqué, dans les médias, aussi bien que sur les réseaux sociaux, le comportement de l’armée russe. Un collectif intersyndical des artistes-auteurs apporte dans nos colonnes son plein soutien à Dmitry Glukhosky. 

15/06/2022, 15:38

ActuaLitté

L'anglais en langue commune de l'Europe, “une dérive inadmissible”

Le Haut Conseil international de la Langue française et de la Francophonie en appelle à Emmanuel Macron pour qu’il agisse fermement contre l’adoption par les institutions européennes de l’anglais comme “langue commune”. Langue de collaboration et de travail, elle représenterait « une dérive doublement inadmissible : elle est contraire aux traités qui régissent la politique linguistique de l’ U.E, donc illégale, et absurde après le départ du Royaume-Uni (Brexit) ».

18/05/2022, 11:55

ActuaLitté

Monsieur le Président, travailler avec vous “afin de renforcer la place des bibliothèques”

L'Association des Bibliothécaires de France avait sollicité les différents candidats de l'élection présidentielle pour connaitre leur programme pour les bibliothèques et la lecture publique. Désormais réélu, Emmanuel Macron n'avait pas répondu aux interrogations. Pas rancunière, l'organisation professionnelle propose désormais un rendez-vous au chef de l'État, pour discuter des chantiers à venir. Nous reproduisons ci-dessous cette lettre au président de la République, en intégralité.

12/05/2022, 15:19

ActuaLitté

"À force de maltraitance, c’est la vigueur de la création qu’on ensevelit" 

En cette veille de remaniement ministériel, la Charte, association de défense des droits des auteurs et illustrateurs jeunesse, profite de l'occasion pour alerter sur le recul de la condition des artistes et écrivains. Rapport Racine, contrat de commande, rémunération : l'association demande, dans une tribune reproduite ci-dessous, « plus de vitalité et de sécurité pour la création ». 

05/05/2022, 12:40

ActuaLitté

En Ukraine, 242 crimes russes recensés "contre le patrimoine culturel"

UkraineUnderAttack - Depuis plus de deux mois, l’Ukraine lutte contre l’invasion russe menée par Poutine. Le Pen Club français, qui défend la liberté des auteurs, fait état des centaines de crimes contre des lieux culturels, et du bilan humain qui ne cesse de s’allonger. Nous reproduisons ci-dessous la lettre de l’organisation.

04/05/2022, 12:39

ActuaLitté

Une ballade pour Robbie

Le romancier et écrivain américain Robert Goolrick, auteur de Féroces et d'Une femme simple et honnête, est décédé ce 29 avril, à l’âge de 73 ans. Les éditions Anne Carrière saluent aujourd'hui un auteur sensible et amoureux de la France, notamment distingué par le Prix Fitzgerald 2015 pour La Chute des princes. Stephen Carrière a fait parvenir à ActuaLitté un texte, en hommage. Le voici proposé dans son intégralité.

04/05/2022, 11:47

ActuaLitté

Perpétuité pour Osman Kavala et urgence à sanctionner la Turquie

La condamnation de l'homme d'affaires et éditeur Osman Kavala à la prison à vie par un tribunal turc a été perçue comme une nouvelle étape dans la répression de l'opposition par le régime de Recep Tayyip Erdoğan. La Ligue des droits de l’Homme (LDH) et la Fédération internationale pour les droits humains (FIDH) demandent à Emmanuel Macron d'intervenir pour sa libération ou pour sanctionner la Turquie.

28/04/2022, 14:56

ActuaLitté

Condamnation d'Osman Kavala : un “verdict injuste” pour le PEN Club

La condamnation à la prison à vie du mécène et éditeur Osman Kavala, prononcée ce lundi 25 avril par un tribunal turc, a représenté une nouvelle manifestation de la répression de l'opposition par le gouvernement de Recep Tayyip Erdoğan. Le PEN Club français, comme d'autres organisations internationales, dénonce cette parodie de justice destinée à faire taire tous les opposants au régime. Nous reproduisons ci-dessous le texte qu'ils nous ont communiqué, en intégralité.

27/04/2022, 09:30

ActuaLitté

Élection présidentielle : “Plus qu’un choix de société, un choix de civilisation”

#Presidentielle2022 — Le débat entre les deux candidats passé, la prochaine échéance de l'élection présidentielle n'est autre que le second tour, ce dimanche 24 avril. Une partie du monde de la culture s'est exprimé sur les dangers de l'extrême droite, et les élus de Fédération Nationale des Collectivités territoriales pour la Culture (FNCC) invitent à leur tour à bien peser les conséquences du vote. Tout en appelant, dans la tribune reproduite ci-dessous, à plus de budget pour la culture.

22/04/2022, 09:39

Autres articles de la rubrique À la loupe

ActuaLitté

Serge Gainsbourg : portrait d'un esthète aux airs de pochtron  

Ronsard 59, Le sonnet d’Arvers, Victor Hugo, Baudelaire, Musset, Nabokov… L’immense œuvre, en quantité, mais aussi en qualité, de Serge Gainsbourg, est nourrie de lectures ressassées. Gainsbourg en quête du mot exact, voilà ce que met en scène une exposition de la Bibliothèque publique d’information (BPI) depuis le 25 janvier, jusqu’au 8 mai. 

30/01/2023, 14:40

ActuaLitté

Omar Sy et les Tirailleurs, ”loin de l'image assez floue, et caricaturale“

Film de Mathieu Vadepied avec Omar Sy sorti début janvier, Tirailleurs revient sur une douloureuse époque. En pleine Première Guerre mondiale, des forces armées issues des colonies françaises grossissent les rangs. Combattre les troupes allemandes, dans les tranchées : la Der des Ders ne nous a-t-elle pas tout dit ? Par Jean-Baptiste Dufour.

28/01/2023, 11:35

ActuaLitté

Céline Laurens : “Anoblir le quotidien, en le ré-enchantant”

ENTRETIEN – En 2021, paraissait chez Albin Michel le premier roman de Céline Laurens, Là où la Caravane passe : s'y révélait une approche entre réalisme et onirisme, à la Jean-Jacques Beineix, saluée par le prix Roger Nimier. Après le pèlerinage à Lourdes en plein air, direction le métro parisien avec Sous un ciel de faïence. Humour, drame et poésie : la romancière s’intéresse toujours à tous ces « autres », et à travers eux, poursuit sa quête du primordial.

27/01/2023, 12:57

ActuaLitté

L’Attaque des Titans : mise en lumière d’une œuvre colossale  

#FIBD23 – Du 25 au 29 janvier se tient, à l’Alpha Médiathèque d’Angoulême, une exposition consacrée à l’œuvre maîtresse de Hajime Isayama, L’Attaque des Titans : De l’ombre à la lumière. Accompagnée de la venue de l’auteur dans l’Hexagone, il s’agit également de la première fois que ses planches sont exposées hors d’Asie. L’occasion d’explorer toute l’évolution graphique et l’émotion qui se dégage des dessins du maître des géants tétanisants.

26/01/2023, 16:52

ActuaLitté

Au Mali, les professions du livre réunies pour “décloisonner l'Afrique” 

Comment l’Afrique est racontée ? C’est l’une des idées initiales qui ont motivé Ibrahima Aya et un groupe d’auteurs maliens à lancer la Rentrée littéraire du Mali. C’était en 2008. Cette manifestation venait de naître, elle est désormais incontournable et très attendue. Propos recueillis par Agnès Debiage, créatrice de ADCF Consulting.

24/01/2023, 14:56

ActuaLitté

Comment faire de la crise en médiathèque un “apprentissage”

En tant qu'établissements recevant du public, les médiathèques peuvent devenir les lieux de conflits sociaux. Mais des crises d'autres natures les guettent aussi, qu'elles soient climatiques, politiques, budgétaires... Dans l'ouvrage Penser la médiathèque en situation de crise (Presses de l'ENSSIB), un collectif d'auteurs rend compte de l'expérience d'une crise vécue avec des usagers au sein d'une médiathèque de la banlieue parisienne. Et des instruments mobilisés pour la prendre à bras-le-corps et la résoudre.

20/01/2023, 11:28

ActuaLitté

Dans les bourrasques de la tempête Gérard

#LectureetLittoral – Du 21 janvier 2023 au 16 décembre 2023, Marc Roger, lecteur public, avancera livres en main, sur les côtes atlantiques. 5000 km de marche à pied et à chaque arrêt, des lectures. ActuaLitté aura le plaisir d'accompagner et suivre cette route en caravelle médiatique d'un tour de France insolite. À quelques heures du départ, voici un ultime texte, liminaire à son départ, que Marc Roger nous propose.

19/01/2023, 10:47

ActuaLitté

Voyage à Auschwitz avec "la petite fille qui ne savait pas haïr"

Depuis 19 ans, le Consistoire central israélite de France organise un voyage à Auschwitz, car « la mémoire de ce crime sans nom ne peut, ne doit, être effacée » dans un contexte de hausse de l’antisémitisme. Pour cette édition 2022, sont conviés par le grand-rabbin de France, une survivante de la Shoah, des collégiens et lycéens, des religieux, des politiques, des directrices de maison d’édition et donc... ActuaLitté.

18/01/2023, 18:14

ActuaLitté

“Aux éditeurs de savoir donner envie aux lecteurs d’aller vers leurs ouvrages”

À l’occasion de la parution prochaine de son dernier ouvrage, Modernité du livre (éditions Double ponctuation), nous avons échangé avec Olivier Bessard-Banquy, spécialiste de l’édition contemporaine et enseignant au Pôle des métiers du livre à l’université Bordeaux Montaigne. 

17/01/2023, 15:50

ActuaLitté

Moi je lis de la merde, et je vous emmerde

On connaît la chanson, ses paroles et son refrain : ne pas juger un livre sur sa couverture, ouvrir avant de critiquer (si seulement…), attention aux préjugés, etc. Quand le monde moderne pousse à sortir de sa « zone de confort », voire de se « mettre en danger », pour le lecteur, qu’est-ce à dire ? Passer de Paul Valéry à Thomas Piketty ? Peut-être bien… mais pas seulement. 

13/01/2023, 18:09

ActuaLitté

L'extrême droite et ses symboles, “pour conquérir le territoire de la pensée”

La montée internationale des mouvements d'extrême droite s'accorde avec une légitimation des discours racistes et fascistes. du « Grand remplacement » à la stigmatisation de certaines populations, ces discours se retrouvent dans les médias, auprès des responsables politiques et même au Parlement. Elle s'entend et elle s'observe : des symboles ou gestes symboliques se multiplient aussi dans l'espace public. Le site Indextreme recense, analyse et explique ces manifestations graphiques, pour mieux les identifier. 

11/01/2023, 16:03

ActuaLitté

“Selon que vous serez puissant ou misérable” : l'art subtil des lois adoptées

Des sénateurs ont récemment cherché à introduire un cavalier législatif dans la loi DADUE, qui aurait conduit à une modification du Code de la Propriété Intellectuelle. Jugé irrecevable, car contraire à la Constitution, l'amendement n'aura donc pas été discuté en séance. Pour Katerine Louineau, représentante du CAAP (Comité Pluridisciplinaire des Artistes-Auteurs·trices), voilà qui interroge : certains cavaliers tiendraient mieux sur leur selle que d'autres ?

11/01/2023, 14:33

ActuaLitté

“L’appel au SAMU s’impose comme un dernier recours”

Maud Santini publiera en février aux éditions Globe un récit résultat d'une année passée en immersion avec le SAMU de Paris. Son livre est une plongée au coeur de la médecine d'urgence, du côté des centres d'appel d'un côté, et des interventions de l'autre. Anthropologue, elle travaille depuis longtemps sur la notion de déplacement, comment le déplacement modifie les rapports entre personnes, objets, et pas seulement changement de lieu. 

11/01/2023, 13:28

ActuaLitté

150e anniversaire de la naissance de Colette : rendez-vous avec l'Histoire

Les éditions des femmes -Antoinette Fouque , « militantes de l’écriture et de la cause des femmes », et Colette, femme indépendante, grande écrivaine aimée d’un immense public, avaient un rendez-vous nécessaire, au-delà du temps qui passe. De nombreuses publications, choisies dans une œuvre féconde, en attestent. Par Catherine Guyot.

10/01/2023, 15:18

ActuaLitté

Vincent Calvet : “L’origine du mal, ce sont aussi des mots”

Né en 1980 à Carcassonne, Vincent Calvet grandit à Perpignan. Titulaire d’une maîtrise de Lettres, instituteur spécialisé en région toulousaine, l’homme anime des ateliers d’écriture à destination d’élèves handicapés, tout en faisant intervenir divers auteurs. Animateur de plusieurs revues, comme le défunt Mange-Monde publié par Paul Sanda, ou Sémaphore, Vincent Calvet a en outre dirigé plusieurs anthologies. Lauréat du prix de la vocation Bleustein-Blanchet de Paris, il est l’auteur de nombreux recueils, entre autres pour la jeunesse, ainsi que de livres d’artistes. Certains de ses textes ont été traduits en russe ainsi qu’en arabe. Également plasticien, Vincent Calvet a exposé dans diverses galeries. Propos recueillis par Étienne Ruhaud. 

10/01/2023, 12:51

ActuaLitté

Patrick Grainville : "J’ai commencé par la peinture"  

Le grand lyrique devant l’éternel, Patrick Grainville, a trouvé depuis quelques romans, un sujet propice à ces fulgurations : la peinture. Falaise des fous racontait une France par l’entremise du face à face entre Claude Monet et Gustave Courbet sur les falaises d’Etretat, Les Yeux de Milos, le triomphant Picasso et le torturé Nicolas de Staël sous le soleil d’Antibes. Trio des Ardents relate cette fois-ci une soixantaine d’années par le prisme de trois artistes vibrants.

09/01/2023, 17:52

ActuaLitté

Pour vendre Editis, faut-il museler ActuaLitté ?

Quiconque parcourt nos colonnes l'a constaté : ActuaLitté attache la plus grande importance à ce que l’information objective et plurielle du public soit respectée. Des règles déontologiques gouvernent notre profession, à raison : notre journal se fait un devoir de les suivre. 

06/01/2023, 09:50

ActuaLitté

“On peut l’affirmer : le paysage de la lecture publique en France est sinistré”

#LectureetLittoral – Aventurier impénitent, soucieux de partager sa passion, Marc Roger entamera ce 21 janvier un périple inédit : un parcours de 5000 km, longeant la côte atlantique. À la limite invite au voyage, à la découverte, sans pour autant décrocher du monde. Le lecteur itinérant adresse à Rima Abdul-Malak un courrier, qui salue une louable initiative : la consultation citoyenne pour développer le goût de la lecture.

05/01/2023, 14:56

ActuaLitté

Auteure, éditrice : Lalao-Elina Razanadriaka défend la lecture à Madagascar

L’une de ses premières phrases m’intrigua « J’ai créé ma maison d’édition Mpariaka Boky, en 2020 en plein COVID-19, juste avant de prendre ma retraite. » Lalao-Elina Razanadriaka est une engagée, une volontaire. Cette Malgache, auteure et éditrice, véritable autodidacte, croit fermement en sa mission et en parle pendant des heures. Propos recueillis par Agnès Debiage, créatrice de ADCF Consulting.

05/01/2023, 12:41

ActuaLitté

Révolution : en 2023, des livres en braille vendus au “prix unique”

Éclipsés ces dernières années par les livres audio et numérique, les ouvrages en braille restent un support crucial pour l'accès des personnes aveugles et malvoyantes à la lecture. Ces imposants volumes, très coûteux à produire, seront pourtant proposés à un tarif correspondant au « prix unique du livre », dès ce 4 janvier. Une prouesse et une garantie d'accès rendues possibles par le Centre de Transcription et d'Édition en Braille (CTEB) de Toulouse.

03/01/2023, 11:13

ActuaLitté

“L’intelligence artificielle représente de nouvelles façons de créer”

En novembre 2022, les éditions Michel Lafon ont publié le livre Poster Girl, de Veronica Roth (trad. Alice Delarbre). Pour la couverture de ce roman, la maison a eu recours à une Intelligence artificielle — un procédé qui a provoqué de nombreuses levées de boucliers. Pour certains, la méthode révélait un mépris à l’égard des professionnels de l’illustration. Elsa Lafon, directrice générale, revient sur une polémique montée en épingle. Et qui aurait nécessité un peu plus de recul.

03/01/2023, 10:21

ActuaLitté

2023, année “sexual reading” : bonnes lectures, fidèles ou non

Basculer de 2022 à 23 ne changera rien à l’amoncellement de romans éparpillés à même le plancher. Ce mal compulsif rapproche le lecteur de l’être enrhumé : ça commence par un ou deux mouchoirs à côté du lit, ça se conclut avec une bibliothèque foutraque qui s’est érigée à côté de la couette. 

30/12/2022, 16:25

ActuaLitté

Muriel Barbery : "l’écriture d’un roman demande une énergie considérable"

L’auteure de L’élégance du hérisson publie le deuxième tome d’un diptyque ayant pour décor la ville de Kyoto. Elle nous a confié ses envies et ses réflexions au cours d’une rencontre à Villefranche sur Saône.

27/12/2022, 15:53

ActuaLitté

Le syndrome du livre cadeau préféré de Noël illico revendu

Chaque année, le même enfer : les rues se peuplent de créatures mues par un désir frénétique de consommation. Comme possédées, elles déambulent d’un pas grotesque, bras décharnés tendus sans but, l’œil hagard, un mot à la bouche : « Cadooooo… » Heureusement, pour ces zombies de Noël en quête d’un truc à empaqueter, il existe des librairies. Et des livres, ce fameux cadeau favori des Français… 

27/12/2022, 11:03

ActuaLitté

Sarkozy et les contrats de Jean d'Ormesson : une langue trop bien pendue ?

« Si la vérité blesse, c’est la faute de la vérité », assurait le frais ministre de l'Économie lors d’une conférence de presse. Mai 2004, Nicolas Sarkozy prenait fraîchement ses quartiers à Bercy et l’Élysée était encore loin. Depuis, et sans rouler des épaules — plutôt des mécaniques — le voici prodigue de conseils aux professionnels du livre. Administrateur du groupe Lagardère, donc de Hachette Livre, la fonction lui donnerait des ailes ?  

21/12/2022, 16:26

ActuaLitté

MOBiDYS : les livres adaptés pour “soutenir l’effort de lecture”

Proposer des lectures pour tous, telle est la mission fondamentale de MOBiDYS, qui apporte sa pierre à l'accès aux textes en réalisant des adaptations numériques et imprimées à destination des élèves, de l'école primaire aux lycées, atteints de troubles DYS. Anne Thay, responsable du développement et des partenariats, est revenue avec nous sur les évolutions et projets de la société nantaise.

21/12/2022, 13:39

ActuaLitté

De la fiction au réel : Bastien Vivès, auteur de bande dessinée

Chaque personne qui a eu accès aux médias ces derniers jours est informée d’au moins deux faits d’actualité. L’Argentine a remporté la Coupe du monde de football, et Bastien Vivès est dans la tourmente. Suite à plusieurs pétitions, l’exposition du dessinateur, prévue pour la prochaine édition du Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême, est annulée. Par Vivian Petit.

21/12/2022, 11:23

ActuaLitté

Bastien Vivès accusé : “Représenter des tabous est donc désormais interdit”

En l’espace de quelques jours, le revirement a presque pris de court. Le FIBD, évoquant des « menaces physiques » proférées contre Bastien Vives, a décidé d’annuler l’exposition qui lui était consacrée dans le cadre de son édition 2023. Une décision prise sur fond de vive polémique, où l’auteur s’est vu reprocher dessins et déclarations, qualifiés de « pédopornographiques ». 

15/12/2022, 12:19

ActuaLitté

BookBeat : “Établir un modèle équitable et transparent” pour les audiolivres

Nouvel acteur sur le marché des distributeurs de livres audio en France, BookBeat vient du Nord. Et plus précisément de la Suède, où le groupe éditorial Bonnier l'a créé en 2016. Une plateforme par les éditeurs pour les éditeurs, donc ? Nous avons posé quelques questions à Niclas Sandin, PDG de BookBeat, et William Jakoby, le responsable de l’expansion et du développement commercial.

14/12/2022, 17:06

ActuaLitté

Grégory Rateau : “Je ne conçois pas l’écriture comme une activité immobile”

Né en 1984 à Drancy, réalisateur, scénariste puis romancier, Grégory Rateau vient de publier trois recueils, chez trois éditeurs différents. Sans pour autant céder à la facilité, à la mièvrerie, le jeune auteur propose ici une poésie particulièrement lisible, limpide, éloignée de toute forme d’abstraction ou d’expérimentation sonore. Une poésie du quotidien, teintée de mélancolie, habitée par des lieux bien précis, des situations, des souvenirs… Propos recueillis par Étienne Ruhaud.

14/12/2022, 10:03

ActuaLitté

“À quoi pensez-vous lorsque vous regardez la mer ?”

#LectureetLittoral – Une année de marche sur les côtes du littoral atlantique, entre embruns et et marées, et l’horizon pour compagnon. Oh, quelques livres, bien entendu, et des lectures — donc, des auditeurs, voire des lecteurs. Marc Roger s’apprête à donner le coup d’envoi de À la limite, sa nouvelle aventure littéraire, entre terres et mers…

13/12/2022, 09:00

ActuaLitté

La littérature jeunesse à l’épreuve du Grand Méchant Mot !

Christian Bruel est un pilier de la littérature jeunesse en France. Depuis quarante ans, il a écrit une quarantaine de titres, sans oublier ceux qu’il a publiés comme éditeur du Sourire qui mord (1975-1996) puis des éditions Être (1997-2012). Parallèlement à son activité d’auteur et d’éditeur, il a consacré nombre d’analyses et de réflexions à ce secteur de l’édition. Par Fulvio Caccia.

12/12/2022, 10:31

ActuaLitté

“En Inde, une femme est violée toutes les 20 minutes”

Décembre 2012. Comme beaucoup d'autres en Inde où je vivais depuis 7 ans, je découvrais avec horreur le viol brutal, commis à l'encontre d'une jeune femme dans un bus de New Delhi. Jyoti Singh, que l'Inde a renommée symboliquement Nirbhaya, celle qui est sans peur, est morte de ses blessures, dans une agonie dont la presse s'est délectée, voyant là une nouvelle occasion de rappeler à quel point le pays, figé dans une psyché patriarcale et misogyne, était dangereux pour les femmes. Par Clea Chakraverty.

08/12/2022, 10:59

ActuaLitté

"Chez Grasset, ce sont vraiment les coups de cœur qui guident nos choix"

Nous avons rencontré Audrey Scarbel, responsable du domaine italien aux éditions Grasset, pour découvrir sa vision de la littérature italienne ainsi que les choix éditoriaux qui guident la publication des auteurs transalpins au sein de la maison. En 1982, cette même maison a publié Le nom de la rose de Umberto Eco. Quarante ans plus tard, l'ouvrage est republié dans une édition augmentée avec un habillage graphique renouvelé.

06/12/2022, 12:45

ActuaLitté

Jérémie Guez : “Je n'ai jamais eu ce dilemme entre littérature et cinéma”

Auteur de plusieurs ouvrages publiés aux éditions La Tengo et 10/18, Jérémie Guez est aussi un cinéaste dont le style s'affirme rapidement. Kanun, la loi du sang, en salles le 7 décembre prochain, constitue une nouvelle occasion de s'en apercevoir, après Bluebird (2018), Sons of Philadelphia (2020) et la mini-série, BRI (2022).

02/12/2022, 10:01

ActuaLitté

La science-fiction (SF), de la pop culture à “l'art contemporain”  

Un lieu d’enregistrement de l’angoisse ? De révélation d’une société sous couvert d’évasion et de divertissement ? Analyse plus véritable que vraisemblable des ressorts qui transforment le réel ? Toutes ces dimensions caractérisent la science-fiction. Si la littérature, la bande dessinée et le cinéma ont été les importants réceptacles du genre, les arts plastiques ne sont pas en reste. 

01/12/2022, 13:07