#Auteurs

#MeToo dans l'édition : “Nous avons pris la parole, pour celles qui ne le peuvent pas

En avril dernier, une enquête de Mediapart faisait état de nombreux témoignages de femmes, qui dénonçaient un comportement « déplacé » de Stéphane Marsan, directeur du groupe Bragelonne. Depuis, cette dernière société n'a pas réagi publiquement, et aucune mesure ne semble avoir suivi les révélations. Huit autrices de livres publiés par les éditions Bragelonne demandent des mesures immédiates, sous peine d'entamer une procédure pour récupérer leurs droits.

Le 28/05/2021 à 11:01 par Antoine Oury

13 Réactions | 116 Partages

Publié le :

28/05/2021 à 11:01

Antoine Oury

13

Commentaires

116

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

La publication d'une enquête de Mediapart, en avril dernier, a déclenché un nouvel épisode #MeToo dans l'édition, cette fois directement tourné vers un éditeur. Le directeur du groupe Bragelonne, Stéphane Marsan, a ainsi été cité par de nombreuses femmes, autrices, collaboratrices ou anciennes employées, qui ont dénoncé un comportement « déplacé ».

Depuis ces témoignages, Stéphane Marsan a réagi par l'intermédiaire d'un droit de réponse, mais la société Bragelonne, de son côté, n'a pas communiqué publiquement sur le sujet. Ce mutisme a poussé plusieurs autrices à réagir publiquement, « pour mettre un peu de pression sur Bragelonne », nous explique l'une d'entre elles, Betty Piccioli.

Autrices d'un livre ou plus, publiés par les éditions Bragelonne ou une autre maison du groupe, elles demandent, dans une lettre ouverte aux administrateurs de la société, l'ouverture d'une enquête interne sur les comportements attribués à Stéphane Marsan.

« La lettre envoyée à Bragelonne souligne sans équivoque le fait que, à l’heure actuelle, une enquête sur les faits allégués devrait déjà avoir été entamée, en sollicitant à tout le moins les instances représentatives compétentes, à savoir l’inspection du travail et la médecine du travail. L'absence complète de réaction de la société Bragelonne laisse à penser que cette dernière cautionne les agissements de son président dans un cadre professionnel », indiquent les autrices, commentant un courrier accessible à cette adresse.

« Nous trouvons cela fou et symptomatique qu'aucune communication ne soit mise en œuvre de la part de Bragelonne, si ce n'est un mutisme révélateur », souligne Betty Piccioli. « À notre connaissance, Stéphane Marsan travaille toujours, il gère encore des projets d'édition. »

Droit moral et obligation de sécurité

« En tant qu'autrices, notre pouvoir réside dans une possible récupération de nos droits », nous explique Betty Piccioli. Rappelons que, dans le cadre d'un contrat d'édition, l'auteur cède les droits d'exploitation de son œuvre à l'éditeur jusqu'à 70 ans après sa mort : récupérer ses droits est une opération délicate, qui n'est normalement possible qu'en cas d'indisponibilité et de défaut d'exploitation d'un livre par son éditeur.

« Chacune des autrices a des contrats différents, selon les ouvrages, avec des clauses différentes selon les dates de signature. Nous nous sommes donc orientées vers le droit moral et l'obligation de sécurité qui incombe à l'éditeur » détaille Betty Piccioli. Arguant que cette obligation de sécurité concerne autant les autrices que les employées de la maison d'édition, la procédure entend pousser l'éditeur à une enquête interne.

#METOO: quelles obligations pour le groupe Bragelonne ?

Plusieurs juristes ont conseillé les autrices au préalable, mais les démarches de récupération des droits, si l'enquête n'est pas ouverte, s'annoncent délicates. « Toutefois, nous pourrons compter sur le soutien d'organisations et de syndicats d'auteurs prêts à nous aider, à nous accompagner juridiquement et peut-être financièrement. »

Betty Piccioli, comme Samantha Bailly, avait témoigné à visage découvert dans l'article de Mediapart : « Je suis personnellement proche de Samantha Bailly et Cécile Duquenne, je connaissais de nom d'autres autrices concernées, et nous nous sommes concertées longuement avant d'aboutir à cette démarche. » Mel Andoryss, Sabrina Calvo, Mélanie Fazi, Véronique Roméo et Marie Valente se sont aussi associées à cette dernière.

« Certaines de ces autrices n’ont jamais eu de problème avec Marsan, mais elles ont été gênées, elles n’ont plus voulu avoir quelque chose à voir avec lui ou avec Bragelonne », indique Betty Piccioli. « Nous avons aussi pris la parole pour celles qui ne le peuvent pas, ou ne peuvent pas se le permettre », précise l'autrice, qui compte plusieurs livres publiés par d'autres éditeurs dans sa bibliographie, et dispose déjà d'une renommée suffisante pour ne pas craindre de représailles professionnelles.

À ce titre, les autrices se félicitent d'un soutien affiché de certains éditeurs du milieu de la science-fiction/fantasy, « comme Actusf, qui a tout de suite pris notre parti », souligne Betty Piccioli.

La question en suspens reste bien sûr celle de la plainte devant la justice, « mais, dans les faits, peu de choses sont pénalement répréhensibles », estime Betty Piccioli. « Pour celles qui le sont, les personnes ne souhaitent pas forcément se lancer dans des démarches, et certains faits sont aussi prescrits. Pour ma part, je sais qu'une action en justice n'aboutirait pas, si je portais plainte pour une réflexion sur mon décolleté. »

Photographie : Journée Internationale des Droits des Femmes, Lausanne, 8 mars 2020 (Gustave Deghilage, CC BY-NC-ND 2.0)

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

13 Commentaires

 

Dura Lex Sed Lex.e

28/05/2021 à 13:21

Sur l'article de Mediapart, Betty Piccioli citée ici, disait que Stéphane Marsan lui avait dit « Comment aurais-je pu publier vos yeux ? » et qu'ensuite, elle avait mis ses lunettes de soleil, elle continue : « À ce moment-là, il fixe mon décolleté » et ne mentionne absolument aucune phrase déplacée.

Aujourd'hui, sur votre article, la même personne dit « je sais qu'une action en justice n'aboutirait pas, si je portais plainte pour une réflexion sur mon décolleté. »
Du coup, regard déplacé ? Réflexion ?
Pourquoi ce changement de version ?

De même, si peu de choses sont pénalement répréhensibles, où sommes-nous là et de quoi parle-t-on ? De faits moraux ? Du fait que, peut-être que Stéphane Marsan s'est comporté en connard ? Du coup, doit-on jeter en prison ou mettre à mort socialement tous les connards qui ne respectent pas la morale ? Morale qui, par essence, semble changeante selon la personne à qui l'on parle. C'est pour cela qu'on a inventé la loi d'ailleurs.
Et qui va définir cette morale ? La place publique comment Médiapart le fait régulièrement ?
La justice devient populaire ? On confie le soin de déterminer la véracité des faits à un tribunal populaire dicté par l'émotion sur des témoignages qui ne pointent, de l'aveu des propres plaignantes, sur « peu de choses pénalement répréhensibles » ?

On s'agite pour parler ensuite d'éduquer, de rééduquer, de dresser des codes de conduites moraux, de jeter l'opprobre sur ceux qui ne veulent pas parler pour se substituer à la justice en les listant comme des complices tacites ?
À quel moment prenons-nous conscience de la gravité de telles dérives au nom d'une morale et d'une vertu dites « populaire » ?
Quels sont, dans l'histoire, les régimes et partis qui ont appelé à « rééduquer » une partie de leur population ?

Et demain comment se propose-t-on de déterminer/définir l'agression ? Regarder un décolleté ? Dire à la personne qu'elle a de beaux yeux ? Et que sur quoi va-t-on s'appuyer ? Sur un témoignage invérifié ? Et que fera-t-on pour ça ?
Une enquête est nécessaire, une action en justice s'il y a matière à justice, sinon cela relève de la morale de chacun, imposer une morale collective revient à imposer un système d'autorité, une dystopie. Le reste, c'est du déballage en place publique, de la mise au bûcher sur jugement du peuple.

CP

28/05/2021 à 17:40

C’est ce que demandent les autrices : l’ouverture d’une enquête à Bragelonne, comme elle aurait dû avoir lieu dans n’importe quelle boîte à la suite d’un article comme celui de Médiapart. Donc, en fait, elles demandent simplement à ce que la loi soit respectée.

Alice

28/05/2021 à 19:56

La morale et les codes sociaux sont par essence collectif, culturel, et ancré dans une époque.
Vous ne pouvez pas acheter d'être humais, vous auriez pu le faire dans la Rome antique. Vous pouvez pas vous mettre à poil dans un parc parisien, mais dans un berlinois, oui, vous pouviez dans les années 198p contraindre votre epouse à un acte sexuel, et aujourd'hui non.
Vous ne voyez pas le problème à faire une remarque sur les yeux ou le décoletté d'une femme dans un cadre professionnel ? Ça en dit beaucoup sur vous, mais ça ne fait de celles qui osent aujourd'hui dire haut et fort qu'elles trouvent ça insupportable, humiliant et inquiétant, de nouvelles inquisitrices.
La question ici n'est pas juridique. Quasi aucun des faits reprochés ne tombent sous le coup de la loi. La question est que les femmes en ony plein les bottes de naviguer dans des eaux professionnelles où on les renvoie à leur attraction sexuelle.
Oui, on veut changer les moeurs et les habitudes, pour pouvoir évoluer dans un monde qui ne nous serait plus inconfortable et flippant.
Et vu la rareté des réactions rances comme la vôtre... on est en train, pas à pas, d'y arriver.

Thierry Reboud

28/05/2021 à 23:41

Vous écrivez que "la question ici n'est pas juridique", mais les auteures citées dans l'article considèrent qu'une "enquête sur les faits allégués devrait déjà avoir été entamée, en sollicitant à tout le moins les instances représentatives compétentes, à savoir l’inspection du travail et la médecine du travail" : autrement dit, il y a bel et bien une demande d'ordre juridique.
Il me semble que la question qui va se poser sera la suivante : quels sont les faits allégués ? Des regards ? Piccioli elle-même comprend que c'est à peu près voué à l'échec. Des attitudes qui mettent certaines mal à l'aise ? Mais quand ces mêmes attitudes ne gênent pas d'autres, qu'est-ce qu'il faut en déduire, que ce sont les attitudes qui sont problématiques ou la perception qu'en ont certaines et pas d'autres ? Franchement, vous voulez enquêter sur quoi ? L'article de Mediapart était creux, il n'y avait rien de consistant dans les "accusations" à l'encontre de Marsan.
Le seul truc qu'on puisse véritablement lui reprocher, c'est de s'être planté en envoyant un SMS : vous voulez vraiment déranger l'inspection du travail et la médecine du travail pour ça ? Sans rire ? Sans compter le fait que, dans cet épisode, c'est quand même lui qui a eu l'air le plus con, ça va être un peu compliqué de le guillotiner en place publique pour ça.
Après, je regarde la liste des auteures et j'ai un peu tendance à croire que Bragelonne devrait survivre à leur migration de masse (à supposer qu'elle soit possible) : la seule qui tienne la route (et pas qu'un peu), c'est Fazi... mais ça fait quand même un bail qu'elle n'y a rien publié. Calvo, je ne sais pas trop ce qu'on lui trouve mais bon, il en faut pour tout le monde et ça se vendouille, admettons. Il a publié un roman chez Bragelonne il y a 20 ans, elle veut le récupérer aujourd'hui : ça ne fait pas franchement de quoi en faire un fromage non plus.
Bref, la lettre des auteures qu'on nous présente comme une sorte de bombe atomique balancée sur Bragelonne m'a plutôt l'air d'un pétard mouillé.

L R

29/05/2021 à 12:37

Il y a au moins 1 témoignage relatant un attouchement non consenti sur les fesses, soit une agression sexuelle, selon la loi.
Par ailleurs, je lisais sur Le Monde.fr que selon la jurisprudence, la multiplication de remarques sexuelles dans le cadre du travail était qualifiable en harcèlement sexuel, pour peu que les plaignant(e)s prouvent que ces remarques créaient un environnement dégradant.
Cette jurisprudence pourrait tout à fait s'appliquer au cas qui nous occupe, me semble-t-il.
Cela peut vous déplaire, mais c'est la loi.
Bref, une demande d'enquête interne ne semble pas démesurée.

Enfin, pour que vous ne relativisiez pas outre mesure : sachez que le droit de repentir ici brandi par les autrices n'est, en pratique, jamais utilisé. Ses conséquences sont lourdes pour l'auteur et pour le livre (condamné, dans la pratique, à ne plus rencontrer de lecteurs).

Ces personnes sont prêtes à recourir à une mesure exceptionnelle, à leurs risques et périls, pour faire cesser une situation qu'elles jugent dangereuse. Si Bragelonne peut encaisser la perte économique, peut-elle supporter la perte en termes d'image ? Veut-elle vraiment devenir la maison dont les auteurs préfèrent tuer leurs livres plutôt que de subir le patron ?

Je livre ces éléments à votre réflexion et vous souhaite une bonne journée...

Marco

29/05/2021 à 14:42

Excellent commentaire, juste, mesuré et clair.

Thierry Reboud

30/05/2021 à 22:33

Merci pour votre réponse qui m'apporte effectivement d'autres éléments de réflexion. Quant à cette histoire, il n'y a rien dedans qui me plaise ou me déplaise, je trouve que (pour le moment) elle est surtout remarquablement vide, à vos nuances près.
Votre remarque finale sur le coût en terme d'image pour Bragelonne est également très juste. Reste à déterminer jusqu'à quel point ce qui est une coup de vent dans un verre d'eau (c'est l'édition qui est le verre d'eau en l'occurrence) peut porter jusqu'au lectorat, sachant que Bragelonne a toujours privilégié l'accès au marché de masse : jusqu'à quel point le lectorat de masse (ou quelle fraction) est tout simplement au courant, rien qu'au courant, de cette histoire ?
En fait, je m'étais fait la réflexion (après coup, c'est-à-dire après avoir posté mon commentaire) que c'était peut-être sur le marché des achats de droits étasuniens que cette histoire pouvait peut-être le plus porter préjudice à la maison, et votre réponse donne une certaine consistance à cette hypothèse. Il est possible qu'en effet ce genre de manifestation des auteures ait des conséquences de ce type.

Marco

28/05/2021 à 18:29

Bravo, bravo, bravo pour cette très courageuse démarche et cette réaction pleine de bon sens. En effet, une enquête interne devrait déjà être en cours pour faire preuve d'intérêt, de réactivité et de respect devant ce genre de situation. Bravo, bravo, bravo.

Joe

28/05/2021 à 20:03

Porter plainte pour une réflexion sur son décolleté!
Non mais t'es sérieuse, là?!?

Marco

05/06/2021 à 22:48

Ce commentaire illustre assez bien la nécessité de ces articles... CQFD.

Joe

07/06/2021 à 18:51

Vous avez raison: tant qu'il y aura encore un seul commentaire de bon sens, il faudra augmenter le nombre des articles allant à l'encontre du bon sens!
Orwell et le meilleur des mondes !

Marco

07/06/2021 à 21:47

Ces réactions et colères gauloises sont tout de même un peu étranges. Rien de plus n'est demandé que des attitudes professionnelles dans un contexte professionnel, sans considération de genre. C'est heureusement ainsi que nos échanges professionnels se déroulent la plupart du temps, comme une norme logique et admise par le plus grand nombre. Alors, pointer les dérapages, réfléchir et agir pour faire changer les comportements, améliorer finalement notre profession, c'est du bénéfice pour nous tous... sauf pour ceux peut-être qui y voient une critique de leurs propres pratiques ?

Joe

08/06/2021 à 20:42

Et allez, le procès d'intention, maintenant. Encore une pratique totalitaire, ça.
Je défends le bon sens uniquement. Et ce sont d'autant moins mes pratiques que je n'ai jamais été ce qu'on appelle un dragueur. D'ailleurs j'apprends à mes filles (j'en ai deux) à se défendre non seulement des agressions physiques (il y a des coups très simples et très efficaces à porter), mais aussi contre toutes les petites attitudes désagréables qui suscitent cette tempête dans un verre d'eau.
Un geste, des mots déplacés? Une gifle, immédiatement. Ou un coup de genou dans les génitoires. Je vous assure que ça calme n'importe quel lourdingue. Au travail ou dans la rue, ce n'est pas la question, car ce n'est pas l'environnement qui fait le désagrément.
Encore faut-il que la demoiselle soit bien claire dans sa tête, et qu'elle réagisse tout de suite (cela n'est pas inné, les pères sont là pour l'apprendre à leurs filles).
Et j'apprends à mes garçons (j'en ai deux aussi) le respect qu'ils doivent par nature aux dames.
Mais dans le cas qui nous occupe, nous avons affaire à des petites fanatiques mysandres qui n'ont pas réagi sur le coup parce qu'elles estimaient pouvoir tirer quelques avantages de la situation, et qui maintenant se vengent. Ce n'est même plus du néoféminisme, c'est du femellisme. Détestable.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Le Japon condamne le pirate ennemi public n°1 des éditeurs de mangas

Pour avoir irrité durant des années les éditeurs japonais de mangas, en animant un site de piratage, Romi Hoshino a été reconnu coupable de contrefaçon. Le tribunal du district de Fukuoka l’a chargé avec une amende de 10 millions de yens (74.700 €), agrémentée d’une peine de prison de trois ans. On ne joue pas avec One Piece et les succès de l’industrie japonaise sans prendre des risques.

03/06/2021, 09:52

ActuaLitté

#MeToo : “Ni cautionner ni admettre”, une autrice brandit le droit moral en protestation

Ce 2 juin doit ressortir chez Bragelonne le livre Wonderful pour les 20 ans de la maison : initialement signé David Calvo, l’autrice a entamé depuis quelque temps un processus de republication avec son véritable prénom, Sabrina Calvo. Une réédition prévue d’assez longue date, que perturbe désormais la récente parution d’un article dans Médiapart, mettant en cause le directeur éditorial de la maison, Stephane Marsan. « Difficile de ne pas y voir un souci majeur », nous explique-t-elle.

01/06/2021, 16:34

ActuaLitté

Juan Branco en garde à vue, entendu dans une enquête pour viol 

Un mois s’est écoulé depuis l’ouverture d’une enquête préliminaire pour viol, dont Juan Branco, essayiste et avocat, est accusé. Ce 1er juin, à 9h40, l’intéressé indiquait avoir été arrêté — de fait, convoqué par la police —, puis placé en garde à vue. Son avocat, Me Yassine Bouzrou, confirme d’ailleurs l’information.

01/06/2021, 14:59

ActuaLitté

Mettre fin au contrôle d'Amazon sur le commerce en ligne

Un juriste collectionneur trouverait là une belle occasion de passer le temps : les procédures contre Amazon et les accusations de manipuler le marché se multiplient. Une fois encore, un procès antitrust est déclenché outre-Atlantique dénonçant les dispositions contractuelles entre la firme et les revendeurs de sa marketplace…

26/05/2021, 13:02

ActuaLitté

Macron : éliminer la concurrence en ligne entre libraires et Amazon

Derrière les mystérieuses annonces d’Emmanuel Macron en faveur du commerce de livres, ne se cachaient pas de grandes révélations. Mais plutôt l’engagement du gouvernement aux côtés de la sénatrice de l’Essonne, Laure Darcos. En effet, la parlementaire avait déposé un projet de proposition de loi en décembre 2020, pour lequel une procédure accélérée a été engagée ce 7 mai. 

25/05/2021, 15:08

ActuaLitté

Pédophilie : Matzneff échappe au procès. “L'affaire ne fait que commencer”

« Nous ne cherchions pas à envoyer Gabriel Matzneff en prison, mais à obtenir sa condamnation. Parce qu’il fait l’apologie de la pédocriminalité auprès de pédophiles passifs ou actifs. Et cette décision de justice met en danger bien plus de personnes qu’on ne l’imagine. » Latifa Bennari, présidente de l’association L’Ange bleu, répondant depuis l’Algérie à ActuaLitté, contient mal colère et ressentiment après le marasme judiciaire qui a vu l'écrivain échapper aux accusations.

22/05/2021, 10:43

ActuaLitté

Macron annonce un projet parlementaire pour “un prix unique de tous les livres”

En cette année de célébration des 40 ans du prix unique du livre, instauré par Jack Lang et Jérôme Lindon, le ministère de la Culture nous avait donné le sentiment d’avoir oublié la fête. Parce que l’Élysée se réservait la primeur des annonces. Emmanuel Macron, en déplacement à Nevers, a ainsi annoncé sa volonté de renforcer l’actuelle législation. 

 

21/05/2021, 17:56

ActuaLitté

Matzneff échappe à l'accusation d'“apologie de crime pédophile”

La 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris a rejeté la citation à comparaître de l'association L'Ange bleu, adressée à l'écrivain Gabriel Matzneff, pour « apologie de crime pédophile ». Une erreur de procédure serait à l'origine de cette décision, « un mauvais signal envoyé aux victimes de pédophiles » selon l'avocat de l'association.

21/05/2021, 17:23

ActuaLitté

France : 2 à 10 mois de prison avec sursis pour des pirates de livres numériques

Le tribunal de Nanterre rendait aujourd’hui son verdict dans l’affaire opposant plusieurs groupes d’édition à la Team Alexandriz. Ces personnes ont été reconnues coupables d’avoir réalisé, entre 2011 et 2013, des versions numériques de livres, sans autorisation. Et par la suite, de les avoir publiées sur internet. Autrement dit, un exercice de contrefaçon en bande non pas dessinée, mais organisée…

14/05/2021, 16:38

ActuaLitté

L'optimisation fiscale d'Amazon en Europe, indéboulonnable

Au Luxembourg, le service juridique d’Amazon doit se baigner dans une piscine de champagne. La Commission européenne vient de se faire renvoyer par la Cour de justice de l’Union : le tribunal a considéré que les preuves apportées par la CE ne suffisaient pas pour confondre la filiale américaine. De la sorte, elle n’a pas démontré suffisamment « qu’il y a eu une réduction indue de la charge fiscale d’une filiale européenne du groupe Amazon ». CHAM-PAGNE !, on les entend d'ici...

13/05/2021, 08:57

ActuaLitté

Procès de la Team Alexandriz : un poème, ultime pied de nez à l'édition

L’audience qui conclura le procès intenté par l’édition française à la Team Alexandriz se tiendra ce 14 mai. L’équipe accusée de piratages (ou partages ?) de livres numériques n’a pas manqué la date : c’est assez logiquement avec un dernier tweet qu’Androgyn3, qui se présente comme « accessoirement fondateur », s’adresse à l’industrie du livre. Mais pas n’importe comment : un poème, érudit, construit, référencé... démontrant que derrière ceux qu’on accuse de contrefaçon, se cachent des lecteurs.

11/05/2021, 13:36

ActuaLitté

Un Tintin érotisé relève bien de la parodie, affirme la justice

Toute la question se tenait en quelques mots : Tintin est-il à ce point sacralisé par le droit d’auteur, que défend si farouchement Moulinsart, société ayant droit, que l’on ne puisse toucher une mèche de la houppette du reporter ? Le tribunal responsable de régler cette épineuse problématique a tranché : non. Fort heureusement pour Xavier Marabout, artiste breton, mis en cause pour un montant de 10 à 15.000 €.

10/05/2021, 19:47

ActuaLitté

L'avantage d'Amazon sur la concurrence découle d'aides illégales ?

Implantée au Luxembourg, pour simplifier la vie de ses comptables, Amazon répondra cependant de son usage des aides reçues par le Grand-duché. Un arrêt sera rendu ce 12 mai, dans des affaires conjointes, portant sur la notion d’aides d’État. Elles opposent d’un côté le Luxembourg et la Commission européenne, mais également Amazon EU et Amazon.com, toujours à la Commission. Toute la question est de savoir quelles sont les répercussions des preuves apportées par cette dernière.

08/05/2021, 09:09

ActuaLitté

Roselyne Bachelot, ouvrière de la culture bien mal outillée

Les réunions de concertation entre le ministère de la Culture et les représentants des artistes-auteurs vont bon train. Le 30 avril dernier, ces derniers ont eu le plaisir d’apprendre que Pierre Sirinelli, auteur d’un mémorable rapport sur le contrat de commande, serait mandaté pour accompagner « les négociations professionnelles sui generis sur l’équilibre de la relation contractuelle ». Pour certains, la pilule, même en latin, passe mal.

06/05/2021, 16:50

ActuaLitté

L'avocat Juan Branco visé par une enquête pour viol

Une main courante déposée dans un commissariat du XIVe arrondissement de Paris, contre l’avocat Juan Branco, a conduit à l’ouverture d’une enquête, indique Le Parisien. La police judiciaire parisienne doit désormais confirmer ou infirmer des allégations de viol qu’une jeune femme porte contre l’essayiste. 

01/05/2021, 10:49

ActuaLitté

“Malaisant”, “lourd”... Des témoignages dénoncent le comportement d'Éric Zemmour

Le polémiste Éric Zemmour, auteur de plusieurs livres publiés chez Grasset ou Albin Michel, fait l'objet de plusieurs accusations de femmes, rapportant des agressions et des comportements déplacés, dans un contexte le plus souvent professionnel.

30/04/2021, 15:43

ActuaLitté

MeToo : autrices, salariées... Affaire Marsan, l'édition face à ses responsabilités

ENQUÊTE – Au terme d’une année d’enquête, la journaliste de Mediapart Ellen Salvi a publié un faisceau de témoignages sidérants. Des autrices, des attachées de presse, d’anciennes stagiaires et salariées y dénoncent le comportement du directeur éditorial de la maison Bragelonne. #MeToo n’avait pas encore frappé dans l’édition française, et Stéphane Marsan se retrouve confronté à de nombreuses allégations. (Propos recueillis par Antoine Oury & Nicolas Gary)

29/04/2021, 18:00

ActuaLitté

Thèse plagiée : Arash Derambarsh fait appel de sa radiation du barreau

L'Ordre des avocats de Paris a annoncé, ce 27 avril, la radiation du barreau de l'avocat Arash Derambarsh, par ailleurs conseiller municipal de Courbevoie. La thèse signée par Derambarsh en 2015 motiverait cette décision : la Sorbonne, qui l'avait validée, estimait finalement en 2020 qu'elle constituait « un assemblage de textes, produits dans un contexte académique ou publiés par d’autres auteurs que lui-même ».

28/04/2021, 12:12

ActuaLitté

“Pornographie juvénile“, la justice protège la fiction

En mars 2019, l’auteur Yvan Godbout et son éditeur, AdA se retrouvaient confrontés à des accusations de « pornographie juvénile ». En cause, un ouvrage, Hansel et Gretel, accumulait les plaintes et doléances depuis 2018, et l’arrestation de l’écrivain avec son éditeur, ce 14 mars, provoquait un véritable séisme. Cependant, la valse des procédures juridiques vient de prendre définitivement fin, comme l’indique la Cour suprême du Canada.

24/04/2021, 10:24

ActuaLitté

Réponse de Stéphane Marsan à l'article de Médiapart

ActuaLitté vient de recevoir une communication émanant de Me. Marie Pétrement du cabinet Pierrat. « Monsieur Stéphane Marsan, dont je suis le conseil, étant expressément désigné dans cet article, adresse une réponse à la suite des propos contestables tenus à son encontre. » Nous reproduisons ici son texte, dans son intégralité.

22/04/2021, 16:20

ActuaLitté

#MeToo : l'éditeur Stéphane Marsan visé par de nombreux témoignages

Une enquête publiée par Mediapart fait état de nombreux témoignages d'autrices, d'auteurs et d'anciennes salariées de la maison d'édition Bragelonne, pointant un comportement « déplacé » de la part du directeur de la maison, Stéphane Marsan.

22/04/2021, 11:15

ActuaLitté

Team AlexandriZ : la décision rendue le 14 mai prochain

Le tribunal correctionnel de Nanterre a donné suite à la plainte déposée par six éditeurs et le Syndicat national de l’édition contre le site Team AlexandriZ. 12 membres de l'équipe étaient sur le banc des accusés, parmi la trentaine qu'aurait compté le réseau. Le verdict sera connu le 14 mai prochain.

16/04/2021, 13:04

ActuaLitté

Olivier Duhamel reconnaît des faits d’inceste sur son beau-fils

C’est l’ancienne belle-fille du politologue, Camille Kouchner, qui avait levé le tabou de l’inceste dans son ouvrage, La Familia Grande, paru au Seuil ce 7 janvier. Une enquête pour « viols et agressions sexuelles par personne ayant autorité sur mineur de 15 ans »  avait ensuite été ouverte. 3 mois après le lancement de la procédure, Olivier Duhamel vient d’admettre les faits, évoquant « une grosse bêtise impardonnable ».

 

15/04/2021, 12:59

ActuaLitté

Turquie : Ahmet Altan sorti de prison, toutes charges abandonnées

L’écrivain et journaliste Ahmet Altan a finalement obtenu gain de cause : un haut tribunal turc vient de mettre un terme à son emprisonnement, récemment qualifié d’abusif par la Cour européenne des Droits de l’Homme. Difficile de ne pas opérer une corrélation immédiate, mais pour l’heure, place aux réjouissances.

14/04/2021, 21:35

ActuaLitté

Un sculpteur poursuivi par la société Moulinsart pour ses bustes de Tintin

Installé à Aix-en-Provence, Christophe Tixier, alias Peppone, est un sculpteur spécialisé dans la représentation de personnage de la Pop culture. Parmi sa galerie de création, on trouve notamment près d’une centaine de bustes de Tintin. L’artiste s’est attiré les foudres de la société Moulinsart, garant des ayants droit d’Hergé, qui demande 200.000 euros de dommages et intérêts et la restitution de ses sculptures.

 

14/04/2021, 17:12

ActuaLitté

La Team AlexandriZ, célèbre pirate de livres numériques, devant la justice

En 2012, ActuaLitté apprenait par mégarde la plainte déposée par six éditeurs et le Syndicat national de l’édition contre le site Team Alexandriz. Cette équipe de contrefacteurs de livres s’était fait connaître pour la qualité de ses relectures d’ouvrages, et la large diffusion de versions numériques. C’est à Nanterre, devant le tribunal correctionnel, que l’affaire est portée, ce 14 avril.

14/04/2021, 15:05

ActuaLitté

Une immense avancée dans le prêt numérique pour les bibliothèques

Voici une première dans l’histoire des établissements de prêts aux États-Unis. Le gouverneur du Maryland, Larry Hogan, s’apprête à signer un texte de loi inédit. Il garantirait aux bibliothèques de pouvoir concéder des licences pour du contenu numérique, à destination des usagers. Et donc, simplifier la question du prêt d’ebooks ou d’audiolivres.

14/04/2021, 09:45

ActuaLitté

CEDH : la Turquie coupable de “violation des droits” d'Ahmet Altan

Accusé d’avoir tenté de renverser le gouvernement turc lors du putsch de 2016, Ahmet Altan comptait parmi les victimes du pouvoir. Incarcéré, il avait été condamné en novembre 2019 à plus de dix années de prison, en tant que complice de groupe terroriste. Presque une manne, alors qu’en septembre 2016, il se voyait condamné à perpétuité. Mais la Turquie est lourdement pointée du doigt par la Cour européenne des Droits de l’Homme.

13/04/2021, 12:47

ActuaLitté

Amazon reconnu coupable de licenciement illégal

Il ne suffisait pas d’avoir quelques problèmes de toilettes avec ses employés : encore faut-il les renvoyer dès lors qu’ils expriment des positions que la firme réprouve. Les autorités du travail aux États-Unis accusent Amazon d’avoir renvoyé illégalement deux salariés. Ces derniers critiquaient ouvertement les positions sur le climat et les pratiques managériales d’Amazon.

06/04/2021, 17:26

ActuaLitté

Droit d'auteur : la justice condamne la diffusion de spoilers de mangas

Après les résultats de 2020, l’industrie japonaise du manga va assurément resserrer la corde pour tout ce qui touche aux diffusions numériques. En effet, le volet digital a amplement dépassé les revenus du segment imprimé l’an passé. De quoi inciter les éditeurs à se montrer plus sévères encore contre tout ce qui ressemble à une éventuelle perte de chiffre d’affaires. D’ailleurs, la maison Shogakukan ouvre le bal, avec une victoire devant les tribunaux.

03/04/2021, 12:29

ActuaLitté

La mort en prison de l'écrivain Mushtaq Ahmed toujours sans réponse

Il aura passé près de 10 mois emprisonné. Mushtaq Ahmed, décédé ce 25 févier, venait d’être transféré à l’hôpital universitaire Shaheed Tajuddin de Gazipur. Coupable, aux yeux de la justice bangladaise, d’avoir « diffusé de fausses informations », il aura payé, à 53 ans, de sa vie, ce qui ressemblait en réalité à l’exercice de la liberté d’expression. Et depuis sa mort, les appels à une enquête se multiplient.

02/04/2021, 16:03

ActuaLitté

“Dénonciation calomnieuse” : PPDA riposte aux accusations d'agression sexuelle

L’ex-présentateur vedette de TF1 n’avait pas encore officialisé sa réponse : son avocat annonce avoir saisi le parquet de Nanterre avec une plainte contre Florence Porcel. L’autrice, qui avait déclenché le scandale, se voit à son tour accusée de « dénonciation calomnieuse ». Me Philippe Naepels a informé l’AFP, qui fait état de cette procédure.

01/04/2021, 12:07

ActuaLitté

La fin des livres vendus illégalement ? Un effort pour sécuriser les auteurs

Pour les auteurs ayant retrouvé les droits de leurs ouvrages, mais dont la commercialisation serait toujours effective, la situation était délicate. S’appuyant sur les dispositions du code de la propriété intellectuelle, plusieurs organisations professionnelles du livre ont décidé de travailler à la sécurisation des droits. Une convention entérine désormais la procédure permettant de faire cesser toute exploitation illégale.

29/03/2021, 11:39

ActuaLitté

La possibilité d'un prix unique du livre revient en Suisse

Mathias Reynard, conseiller national socialiste, vient d’être élu au Conseil d’État du Valais : à 34 ans, l’homme fort du canton frappe immédiatement et très fort. Dans son programme culturel, le livre avait déjà une place spécifique : soutenir la librairie dans son rôle de médiateur culturel. Et encourager la présence d’un auteur romand dans les classes, une fois par an. Maintenant, c’est au prix du livre que le conseiller s’attaque. 

28/03/2021, 17:53

ActuaLitté

Italie : les propositions des éditeurs pour une loi de système sur l’industrie du livre

Ricardo Franco Levi, président de l’AIE, a présenté aux institutions ses propositions : lutter contre la pauvreté éducative, soutenir la demande et stimuler la lecture, ainsi qu’agir pour une industrie du livre plus durable, verte et internationale. 

26/03/2021, 11:15

ActuaLitté

Nouvelle tentative de la France insoumise pour taxer le Domaine public

Depuis quelques années, l’idée de prélever une partie des sommes générées par l’exploitation marchande des œuvres du domaine public revient. Serpent de mer aux vertèbres bien souples, il doit servir, selon les cas, à payer la retraite des auteurs, par une nouvelle source de financement. Et régulièrement, Victor Hugo revient en argument d’autorité pour justifier la prise de position. 

24/03/2021, 13:55

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Bambi : au-delà du faon, un créateur répudié par l'Allemagne nazie

L’évocation de Bambi renvoie automatiquement à la scène déchirante où sa mère est tuée par des chasseurs, dans l’adaptation réalisée par les studios Disney en 1942. Pourtant, avant de devenir ce mythique personnage de cinéma, Bambi était le héros de la nouvelle Bambi, l’histoire d’une vie dans les bois, écrite par Felix Salten, en 1923. 

12/06/2021, 09:43

ActuaLitté

Lutte de pouvoirs, magie, féminisme : Leha, un souffle épique de Fantasy

Arrivées dans l’Imaginaire en 2017, les éditions Leha frappaient fort, avec la retraduction de l’épopée signée Steven Erikson, Malazan Book of the Fallen. Devenu Le livre des Martyrs, à travers les traductions d’Emmanuel Chastellière et Nicolas Merrien, les six premiers volumes ont dépassé les 50.000 exemplaires — et quatre autres restent à venir, dont le septième tome, ce 25 juin. Mais la maison a décidé de passer un cap, comme l’indique Jean-Philippe Mocci, son fondateur.

11/06/2021, 18:30

ActuaLitté

Delcourt et Kennes Éditions : un partenariat renforcé

Voilà trois ans que Kennes avait rejoint la diffusion DelSol, propriété du groupe Delcourt. Cette année, ce sont une vision similaire du monde de la bande dessinée et un souhait de la faire partager aux gens de tous âges qui mènent ces deux acteurs de l’édition de la BD francophone à s’associer.

11/06/2021, 16:45

ActuaLitté

États-Unis : pour son prochain roman, Dave Eggers boycotte Amazon

Dave Eggers, auteur du roman Le Cercle, qui explorait la dérive des réseaux sociaux et entreprises du numérique, n'aime pas les « racketteurs ». Raison pour laquelle il réservera la vente de son prochain roman, The Every, aux librairies indépendantes, en excluant volontairement Amazon. Dans un premier temps, du moins.

11/06/2021, 16:26

ActuaLitté

À Lorient, la librairie À la ligne, hommage au roman de Joseph Ponthus

Le centre-ville de Lorient compte un nouveau commerce depuis le mois de mai dernier, et pas n'importe lequel. La librairie indépendante et généraliste À la ligne accueille des lecteurs ravis sur 85 m2. Dominique Bernardé, son fondateur, y propose 9000 références, avec une dominante qui tire sur la littérature et les sciences humaines. Derrière le nom de sa librairie, un hommage à l'œuvre et un lien particulier avec l'auteur Joseph Ponthus...

11/06/2021, 16:15

ActuaLitté

Festivals littéraires au Royaume-Uni : lorsque la TVA blesse  

Les directeurs de différents festivals littéraires britanniques se sont adressés au Trésor de Sa Majesté (HM Treasury) via une lettre ouverte. Ils sont frappés de plein fouet par un taux de TVA à 20 % sur les ventes de billetterie de leurs événements préenregistrés – au lieu de se voir facturer un taux inférieur de 5 % annoncé pendant la pandémie. Conclusion, ils s’indignent, et le signent.

11/06/2021, 12:20

ActuaLitté

Ouverture d'un portail européen des oeuvres indisponibles

L'Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO, European Union Intellectual Property Office) a inauguré son nouveau portail dédié aux œuvres indisponibles. Son rôle est d'informer les ayants droit sur la numérisation et l'éventuelle mise en ligne d'œuvres indisponibles dans le commerce, pour améliorer l'accès au patrimoine culturel européen.

11/06/2021, 12:04

ActuaLitté

L'Assemblée nationale valide la copie privée différenciée pour les appareils reconditionnés

Dans le cadre de l'étude de la proposition de loi visant à réduire l'empreinte environnementale du numérique en France, examinée en première séance à l'Assemblée nationale, les députés devaient trancher sur l'application de la rémunération au titre de la copie privée sur les appareils reconditionnés.

11/06/2021, 11:38

ActuaLitté

Librairie : frais de port minimum pour les livres, la fin d'une “distorsion de concurrence”

Préserver l’écosystème de la librairie, et lui offrir une opportunité de développer la vente à distance : le Sénat vient d’adopter un projet de proposition de loi allant en ce sens. Laure Darcos, ayant reçu le soutien inattendu d’Emmanuel Macron dans sa démarche, portait un texte complet pour l’écosystème du livre. Mais avant tout, salué par les libraires.

10/06/2021, 17:03

ActuaLitté

Édition : création d'un certificat de spécialisation en révision et correction

Le groupement d'établissements (GRETA) de la Création, du Design et Métiers d’Art propose une nouvelle formation professionnelle, débouchant sur l'obtention d'un Certificat de spécialisation en révision et correction de textes multi-supports. Ce dernier permettra de certifier des compétences adaptées aux nouvelles spécificités du métier.

10/06/2021, 16:49

ActuaLitté

Le crowdfunding à la carte pour les projets de bande dessinée : Zoop

Devenu un outil de création et de production pleinement reconnu, le financement participatif renoue avec les systèmes de souscription d’une autre époque. Seul l’avènement d’internet permet de mobiliser plus d’utilisateurs, en élargissant le cercle des contributeurs — et par conséquent, de l’ampleur des projets. Mais jusqu’à présent, l’organisation d’une campagne nécessitait des mois de préparation… 

10/06/2021, 16:32

ActuaLitté

Venezuela : l'écrivain Rafael Rattia maintenu sous surveillance

Au Venezuela, l'écrivain et historien Rafael Rattia a été arrêté le 3 juin dernier, et son domicile perquisitionné par la police, qui y a confisqué une soixantaine de livres, un ordinateur et deux téléphones. Jugé coupable d'incitation à la haine ce samedi 5 juin, il est désormais interdit de sortie du territoire et surveillé par les autorités.

10/06/2021, 16:08

ActuaLitté

Maïa Bensimon élue vice-présidente du Conseil des écrivains européens

Le Conseil des écrivains européens annonce avoir procédé à l'élection de son bureau, de manière dématérialisée, au cours de son assemblée générale annuelle, le 7 juin dernier. Maïa Bensimon, responsable juridique de la Société des Gens de Lettres (SGDL) a été élue vice-présidente de l'organisation. L'autrice allemande Nina George reste présidente.

10/06/2021, 15:20

ActuaLitté

Faire la paix de Michel Rocard, symbole d'entente entre Métropole et Nouvelle-Calédonie 

Faire la paix de Michel Rocard a été récemment publié par les éditions Double Ponctuation. Son éditeur, Etienne Galliand, vient d'apprendre que le texte a été symboliquement utilisé durant une rencontre à la Maison de la Nouvelle-Calédonie. Cette dernière a permis à la jeunesse calédonienne de s'exprimer sur son avenir auprès des délégations présentes à Paris. 

10/06/2021, 12:53

ActuaLitté

L'édition britannique inquiète des effets du Brexit sur le droit d'auteur

L'association des éditeurs britanniques, la Publishers Association, espère mobiliser des forces pour protester contre une modification du copyright. Cette dernière ouvrirait la voie à une nouvelle application de la notion d'« épuisement des droits », conformément aux dispositions du Brexit. L'édition britannique affirme que cela déboucherait sur une perte financière importante pour les auteurs.

10/06/2021, 11:15

ActuaLitté

Sénégal : Guillaume Nail parrain de l'ONG Janghi, oeuvrant pour les enfants déscolarisés

Auteur jeunesse et scénariste, Guillaume Nail devient parrain de la bibliothèque de l’ONG Janghi. Implantée au Sénégal, Janghi œuvre depuis près d’une dizaine d’années en faveur des enfants déscolarisés. Accès à l’éducation, à la santé et protection des droits de l’enfance : les actions de Janghi couvrent plusieurs champs d’intervention, du financement des frais de scolarité, à la surveillance et la prévention en cas d’exploitation ou d’abus. 

10/06/2021, 09:38

ActuaLitté

Le Sénat approuve la première loi sur les bibliothèques 

Après une séance paisible autour de l'économie du livre et la concurrence entre librairies et Amazon, autour de la vente à distance et les frais de port, retour du livre au Sénat. En effet, le texte que porte Sylvie Robert était discuté en séance publique, Proposition de loi Bibliothèques et développement de la lecture publique. Et sans trop d'hésitation, orateurs et oratrices n'ont pas manqué de louer le service rendu par le troisième lieu. 

09/06/2021, 18:20

ActuaLitté

Demon Slayer dépasse Dragon Ball dans le classement des ventes

C’est une consécration particulièrement symbolique pour Demon Slayer. Ce petit nouveau dans la cour des shonen populaires vient de passer devant l’historique manga d’Akira Toriyama dans le classement du nombre d’exemplaires vendus par volume.

 

09/06/2021, 15:52

ActuaLitté

Nicolas Dupont-Aignan : “On a assez de médiathèques”, et trop de fonctionnaires

L’actualité politique s’est réchauffée, alors que la météo faisait de même : les scrutins des élections régionales 2021 prévues pour les 20 et 27 juin entraînent candidats et porte-parole à travers le territoire. Nicolas Dupont-Aignan, qui a viré sa cuti, délaissant Marine Le Pen pour Les Républicains, vise pour sa part la Bourgogne-Franche-Comté. Avant tout pour « virer la gauche », assure le député, mais le responsable de Debout la France a plus d’une saillie dans sa besace.

09/06/2021, 14:51

ActuaLitté

Scénaristes et compositeurs : le Festival de Valence annonce sa 24e édition

En 1997, Isabelle Massot, consultante et enseignante de l’écriture de scénario, crée le Festival International des scénaristes. Depuis 2012, le Festival se tient à Valence, généralement la première semaine d’avril. Pour cette 24e édition, il se déroulera du 8 au 12 juin 2021. 

09/06/2021, 11:09

ActuaLitté

Le Label 619 et Rue de Sèvres entament une “collaboration”

Les éditions Rue de Sèvres (L'école des loisirs) annoncent un partenariat avec le Label 619, autour d'une « vision commune du métier de l'éditeur engagé auprès des auteurs ». Cette collaboration laissera une entière liberté éditoriale au Label 619, tout en mettant à disposition « les forces vives de L'école des loisirs ».

09/06/2021, 10:09

ActuaLitté

Le Sénat vote une loi pour l'économie du livre et contre Amazon

Mardi 8 juin 2021 dans l'après-midi, les sénateurs ont adopté la proposition de loi visant « à conforter l'économie du livre et à renforcer l'équité et la confiance entre ses acteurs » à la demande du groupe Les Républicains. Porté par la sénatrice Laure Darcos, ce texte avait soudainement trouvé grâce aux yeux d'Emmanuel Macron, qui décidait ce 21 mai dernier d’apporter le soutien du gouvernement, d’une part et de l’autre, d’engager pour le faire adopter une procédure accélérée.

09/06/2021, 09:38

ActuaLitté

Métal hurlant de retour sous la forme d'un mook trimestriel

Annoncé il y a un an déjà par Les Humanoïdes associés, le retour de la revue culte Métal hurlant se précise. Le magazine sera disponible le 29 septembre prochain, et se présentera comme un mook trimestriel, qui rassemblera l’œuvre de cinquante auteurs et rédacteurs, lesquels donneront chacun leur vision du futur.

09/06/2021, 09:23

ActuaLitté

En 2021, “le livre imprimé gagne”, selon le PDG de Penguin Random House

Le 25 mai était lancé le U.S. Book Show, salon professionnel organisé par la revue Publishers Weekly. Avec, en guise d'inauguration, une conversation entre Markus Dohle, PDG de PRH, et Adam Grant, psychologue et auteur. Cet échange a donné lieu à des affirmations très marquées de la part de Dohle...

09/06/2021, 08:33

ActuaLitté

Lauren Remark devient relation libraires pour les éditions Leha

En ce début de juin, les Editions Leha ont recruté Lauren Remark en tant que chargée de promotion. Elle aura plus particulièrement à prendre en charge le développement des relations avec les libraires.

08/06/2021, 17:09

ActuaLitté

L'achat local, un geste politique dont la vague ne “s’éteindra pas du jour au lendemain”

L’année 2020 fut celle du livre numérique, l’élément est incontestable une fois de plus : le Québec enregistre ainsi une hausse de 123 % des ventes d’ebooks (ou livrels, là-bas) entre 2019 et 2020. Une hausse qualifiée d’« inégalée » par l’Institut de la Statistique du Québec. De fait, on passe de 400.600 exemplaires, à 894.500 ouvrages numériques achetés…

08/06/2021, 16:40

ActuaLitté

L’Asiathèque : la nouvelle manière de voyager en 2021 

Fondée dans les années 1970, l’Asiathèque est une maison d’édition indépendante, spécialiste des cultures et des langues du monde.  Sa librairie, située au 1 rue Deguerry dans le XIe arrondissement de Paris, inaugure la première édition des Journées du livre de voyage les samedi 26 et dimanche 27 juin 2021.

08/06/2021, 13:40

ActuaLitté

Giorgia Meloni, leader d’extrême droite “pendue” en librairie ? Le scandale...

Simon Levis Sullam, chercheur d’histoire contemporaine à l’Université Ca’ Foscari de Venise, a publié sur les réseaux sociaux une photo d’une étagère de la librairie Feltrinelli dans laquelle le volume est exposé à l’envers. La leader du parti d’extrême-droite Fratelli d’Italia apparaît donc tête en bas, ce qui pourrait être une allusion à la pendaison de Benito Mussolini et d'autres représentants du fascisme, Piazzale Loreto (à Milan) où ils furent exposés tête en bas. L’indignation éclate à droite… 

08/06/2021, 13:07

ActuaLitté

Brésil : Bertelsmann investit dans Afya, spécialisée dans la formation médicale

Le groupe d'édition Bertelsmann annonce la prise de participation au capital social de la société brésilienne Afya, spécialisée dans la formation médicale. Avec 25 % du capital et 46 % des droits de vote, Bertelsmann s'assure ainsi une présence renforcée dans le secteur, en Amérique du Sud.

08/06/2021, 12:45

ActuaLitté

Librairies : trop de pandémie nuit aux revendications sociales 

En février, Powell’s Books faisait parler d’eux grâce à la création d’un parfum des plus insolites. Aujourd’hui, les agissements de la direction sont bien loin de sentir la rose… Après un licenciement de masse, le manque d’effectif pousse Powell à embaucher – sans pour autant garantir un travail aux personnes qui avaient été licenciées en 2020. Comme dit le dicton : qui se fourre entre l'oignon et son enveloppe n'en sortira pas sans odeur.

08/06/2021, 12:07

ActuaLitté

De rares éditions de Jane Austen rejoignent la bibliothèque de l’Université de Washington

La Washington State University abrite désormais les premières éditions des romans Emma, Mansfield Park, Northanger Abbey, et Persuasion. Ces précieux ouvrages de l’écrivaine Jane Austen ont été offerts à l’université par une ancienne élève récemment décédée.

 

 

08/06/2021, 11:34

ActuaLitté

Canada : pour les librairies Indigo, 2020 a soufflé le chaud et le froid

127 % de croissance sur les ventes en ligne, voici de quoi éviter la catastrophe économique. Pour le groupe canadien Indigo Books & Music, l’année 2020, dont l’exercice s’est clos ce 3 avril, la pandémie a rimé avec ascenseur émotionnel. Entre les 7,1 % de baisse de chiffre d’affaires et la hausse des ventes internet, fallait-il s’accrocher…

08/06/2021, 09:43

ActuaLitté

Librairies, bande dessinée et accessibilité : Mondadori, la valse à 3 temps

Mondadori ouvrira 10 nouvelles librairies à l'été 2021, réparties dans tout le pays. Certaines d’entre elles accueilleront un espace spécial dédié à la bande dessinée, Just comics. De plus, la première collection de livres pour les publics présentant des difficultés de lecture a été lancée.  

07/06/2021, 16:58

ActuaLitté

La mémoire du vent, premier projet éditorial récompensé par la bourse d'Arcane

La bourse Arcane récompense le projet d’un artiste des arts visuels, membre de la  Société des auteurs dans les arts graphiques et plastiques, et d’un auteur, membre de la Société des Gens de Lettres, auxquels peut s'adjoindre un éditeur qui s'engage à réaliser l'ouvrage. Bernard Moninot, Renaud Ego et les éditions de la Canopée sont  lauréats de cette première édition pour leur projet La mémoire du vent

07/06/2021, 16:31

ActuaLitté

Angoulême : le FIBD veut privilégier “le dialogue au rapport de force”

Interpelé à plusieurs reprises par le collectif Autrices Auteurs en Action (AAA) à propos des votes du Grand Prix et du nombre de voix obtenues par Bruno Racine, suite à un vote protestataire, le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême répond par l'intermédiaire d'un courrier de Franck Bondoux, délégué général du FIBD. Il y assure que le FIBD souhaite rester « un espace d'échanges entre les acteurs de l'écosystème de la bande dessinée et entre eux et les pouvoirs publics ».

07/06/2021, 15:09

ActuaLitté

Une tapisserie géante pour magnifier l’œuvre de George Sand

En partenariat avec le Ministère de la Culture, la Cité internationale de la tapisserie à Aubusson souhaite développer un hommage filé à George Sand. Un appel à candidatures est lancé pour la réalisation d’une tapisserie géante, avec une rémunération pour l’artiste lauréat et son équipe de 100.000 € à la clef.

07/06/2021, 12:26