#Auteurs

#MeToo dans l'édition : “Nous avons pris la parole, pour celles qui ne le peuvent pas

En avril dernier, une enquête de Mediapart faisait état de nombreux témoignages de femmes, qui dénonçaient un comportement « déplacé » de Stéphane Marsan, directeur du groupe Bragelonne. Depuis, cette dernière société n'a pas réagi publiquement, et aucune mesure ne semble avoir suivi les révélations. Huit autrices de livres publiés par les éditions Bragelonne demandent des mesures immédiates, sous peine d'entamer une procédure pour récupérer leurs droits.

Le 28/05/2021 à 11:01 par Antoine Oury

13 Réactions | 521 Partages

Publié le :

28/05/2021 à 11:01

Antoine Oury

13

Commentaires

521

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

La publication d'une enquête de Mediapart, en avril dernier, a déclenché un nouvel épisode #MeToo dans l'édition, cette fois directement tourné vers un éditeur. Le directeur du groupe Bragelonne, Stéphane Marsan, a ainsi été cité par de nombreuses femmes, autrices, collaboratrices ou anciennes employées, qui ont dénoncé un comportement « déplacé ».

Depuis ces témoignages, Stéphane Marsan a réagi par l'intermédiaire d'un droit de réponse, mais la société Bragelonne, de son côté, n'a pas communiqué publiquement sur le sujet. Ce mutisme a poussé plusieurs autrices à réagir publiquement, « pour mettre un peu de pression sur Bragelonne », nous explique l'une d'entre elles, Betty Piccioli.

Autrices d'un livre ou plus, publiés par les éditions Bragelonne ou une autre maison du groupe, elles demandent, dans une lettre ouverte aux administrateurs de la société, l'ouverture d'une enquête interne sur les comportements attribués à Stéphane Marsan.

« La lettre envoyée à Bragelonne souligne sans équivoque le fait que, à l’heure actuelle, une enquête sur les faits allégués devrait déjà avoir été entamée, en sollicitant à tout le moins les instances représentatives compétentes, à savoir l’inspection du travail et la médecine du travail. L'absence complète de réaction de la société Bragelonne laisse à penser que cette dernière cautionne les agissements de son président dans un cadre professionnel », indiquent les autrices, commentant un courrier accessible à cette adresse.

« Nous trouvons cela fou et symptomatique qu'aucune communication ne soit mise en œuvre de la part de Bragelonne, si ce n'est un mutisme révélateur », souligne Betty Piccioli. « À notre connaissance, Stéphane Marsan travaille toujours, il gère encore des projets d'édition. »

Droit moral et obligation de sécurité

« En tant qu'autrices, notre pouvoir réside dans une possible récupération de nos droits », nous explique Betty Piccioli. Rappelons que, dans le cadre d'un contrat d'édition, l'auteur cède les droits d'exploitation de son œuvre à l'éditeur jusqu'à 70 ans après sa mort : récupérer ses droits est une opération délicate, qui n'est normalement possible qu'en cas d'indisponibilité et de défaut d'exploitation d'un livre par son éditeur.

« Chacune des autrices a des contrats différents, selon les ouvrages, avec des clauses différentes selon les dates de signature. Nous nous sommes donc orientées vers le droit moral et l'obligation de sécurité qui incombe à l'éditeur » détaille Betty Piccioli. Arguant que cette obligation de sécurité concerne autant les autrices que les employées de la maison d'édition, la procédure entend pousser l'éditeur à une enquête interne.

#METOO: quelles obligations pour le groupe Bragelonne ?

Plusieurs juristes ont conseillé les autrices au préalable, mais les démarches de récupération des droits, si l'enquête n'est pas ouverte, s'annoncent délicates. « Toutefois, nous pourrons compter sur le soutien d'organisations et de syndicats d'auteurs prêts à nous aider, à nous accompagner juridiquement et peut-être financièrement. »

Betty Piccioli, comme Samantha Bailly, avait témoigné à visage découvert dans l'article de Mediapart : « Je suis personnellement proche de Samantha Bailly et Cécile Duquenne, je connaissais de nom d'autres autrices concernées, et nous nous sommes concertées longuement avant d'aboutir à cette démarche. » Mel Andoryss, Sabrina Calvo, Mélanie Fazi, Véronique Roméo et Marie Valente se sont aussi associées à cette dernière.

« Certaines de ces autrices n’ont jamais eu de problème avec Marsan, mais elles ont été gênées, elles n’ont plus voulu avoir quelque chose à voir avec lui ou avec Bragelonne », indique Betty Piccioli. « Nous avons aussi pris la parole pour celles qui ne le peuvent pas, ou ne peuvent pas se le permettre », précise l'autrice, qui compte plusieurs livres publiés par d'autres éditeurs dans sa bibliographie, et dispose déjà d'une renommée suffisante pour ne pas craindre de représailles professionnelles.

À ce titre, les autrices se félicitent d'un soutien affiché de certains éditeurs du milieu de la science-fiction/fantasy, « comme Actusf, qui a tout de suite pris notre parti », souligne Betty Piccioli.

La question en suspens reste bien sûr celle de la plainte devant la justice, « mais, dans les faits, peu de choses sont pénalement répréhensibles », estime Betty Piccioli. « Pour celles qui le sont, les personnes ne souhaitent pas forcément se lancer dans des démarches, et certains faits sont aussi prescrits. Pour ma part, je sais qu'une action en justice n'aboutirait pas, si je portais plainte pour une réflexion sur mon décolleté. »

Photographie : Journée Internationale des Droits des Femmes, Lausanne, 8 mars 2020 (Gustave Deghilage, CC BY-NC-ND 2.0)

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

13 Commentaires

 

Dura Lex Sed Lex.e

28/05/2021 à 13:21

Sur l'article de Mediapart, Betty Piccioli citée ici, disait que Stéphane Marsan lui avait dit « Comment aurais-je pu publier vos yeux ? » et qu'ensuite, elle avait mis ses lunettes de soleil, elle continue : « À ce moment-là, il fixe mon décolleté » et ne mentionne absolument aucune phrase déplacée.

Aujourd'hui, sur votre article, la même personne dit « je sais qu'une action en justice n'aboutirait pas, si je portais plainte pour une réflexion sur mon décolleté. »
Du coup, regard déplacé ? Réflexion ?
Pourquoi ce changement de version ?

De même, si peu de choses sont pénalement répréhensibles, où sommes-nous là et de quoi parle-t-on ? De faits moraux ? Du fait que, peut-être que Stéphane Marsan s'est comporté en connard ? Du coup, doit-on jeter en prison ou mettre à mort socialement tous les connards qui ne respectent pas la morale ? Morale qui, par essence, semble changeante selon la personne à qui l'on parle. C'est pour cela qu'on a inventé la loi d'ailleurs.
Et qui va définir cette morale ? La place publique comment Médiapart le fait régulièrement ?
La justice devient populaire ? On confie le soin de déterminer la véracité des faits à un tribunal populaire dicté par l'émotion sur des témoignages qui ne pointent, de l'aveu des propres plaignantes, sur « peu de choses pénalement répréhensibles » ?

On s'agite pour parler ensuite d'éduquer, de rééduquer, de dresser des codes de conduites moraux, de jeter l'opprobre sur ceux qui ne veulent pas parler pour se substituer à la justice en les listant comme des complices tacites ?
À quel moment prenons-nous conscience de la gravité de telles dérives au nom d'une morale et d'une vertu dites « populaire » ?
Quels sont, dans l'histoire, les régimes et partis qui ont appelé à « rééduquer » une partie de leur population ?

Et demain comment se propose-t-on de déterminer/définir l'agression ? Regarder un décolleté ? Dire à la personne qu'elle a de beaux yeux ? Et que sur quoi va-t-on s'appuyer ? Sur un témoignage invérifié ? Et que fera-t-on pour ça ?
Une enquête est nécessaire, une action en justice s'il y a matière à justice, sinon cela relève de la morale de chacun, imposer une morale collective revient à imposer un système d'autorité, une dystopie. Le reste, c'est du déballage en place publique, de la mise au bûcher sur jugement du peuple.

CP

28/05/2021 à 17:40

C’est ce que demandent les autrices : l’ouverture d’une enquête à Bragelonne, comme elle aurait dû avoir lieu dans n’importe quelle boîte à la suite d’un article comme celui de Médiapart. Donc, en fait, elles demandent simplement à ce que la loi soit respectée.

Alice

28/05/2021 à 19:56

La morale et les codes sociaux sont par essence collectif, culturel, et ancré dans une époque.
Vous ne pouvez pas acheter d'être humais, vous auriez pu le faire dans la Rome antique. Vous pouvez pas vous mettre à poil dans un parc parisien, mais dans un berlinois, oui, vous pouviez dans les années 198p contraindre votre epouse à un acte sexuel, et aujourd'hui non.
Vous ne voyez pas le problème à faire une remarque sur les yeux ou le décoletté d'une femme dans un cadre professionnel ? Ça en dit beaucoup sur vous, mais ça ne fait de celles qui osent aujourd'hui dire haut et fort qu'elles trouvent ça insupportable, humiliant et inquiétant, de nouvelles inquisitrices.
La question ici n'est pas juridique. Quasi aucun des faits reprochés ne tombent sous le coup de la loi. La question est que les femmes en ony plein les bottes de naviguer dans des eaux professionnelles où on les renvoie à leur attraction sexuelle.
Oui, on veut changer les moeurs et les habitudes, pour pouvoir évoluer dans un monde qui ne nous serait plus inconfortable et flippant.
Et vu la rareté des réactions rances comme la vôtre... on est en train, pas à pas, d'y arriver.

Thierry Reboud

28/05/2021 à 23:41

Vous écrivez que "la question ici n'est pas juridique", mais les auteures citées dans l'article considèrent qu'une "enquête sur les faits allégués devrait déjà avoir été entamée, en sollicitant à tout le moins les instances représentatives compétentes, à savoir l’inspection du travail et la médecine du travail" : autrement dit, il y a bel et bien une demande d'ordre juridique.
Il me semble que la question qui va se poser sera la suivante : quels sont les faits allégués ? Des regards ? Piccioli elle-même comprend que c'est à peu près voué à l'échec. Des attitudes qui mettent certaines mal à l'aise ? Mais quand ces mêmes attitudes ne gênent pas d'autres, qu'est-ce qu'il faut en déduire, que ce sont les attitudes qui sont problématiques ou la perception qu'en ont certaines et pas d'autres ? Franchement, vous voulez enquêter sur quoi ? L'article de Mediapart était creux, il n'y avait rien de consistant dans les "accusations" à l'encontre de Marsan.
Le seul truc qu'on puisse véritablement lui reprocher, c'est de s'être planté en envoyant un SMS : vous voulez vraiment déranger l'inspection du travail et la médecine du travail pour ça ? Sans rire ? Sans compter le fait que, dans cet épisode, c'est quand même lui qui a eu l'air le plus con, ça va être un peu compliqué de le guillotiner en place publique pour ça.
Après, je regarde la liste des auteures et j'ai un peu tendance à croire que Bragelonne devrait survivre à leur migration de masse (à supposer qu'elle soit possible) : la seule qui tienne la route (et pas qu'un peu), c'est Fazi... mais ça fait quand même un bail qu'elle n'y a rien publié. Calvo, je ne sais pas trop ce qu'on lui trouve mais bon, il en faut pour tout le monde et ça se vendouille, admettons. Il a publié un roman chez Bragelonne il y a 20 ans, elle veut le récupérer aujourd'hui : ça ne fait pas franchement de quoi en faire un fromage non plus.
Bref, la lettre des auteures qu'on nous présente comme une sorte de bombe atomique balancée sur Bragelonne m'a plutôt l'air d'un pétard mouillé.

L R

29/05/2021 à 12:37

Il y a au moins 1 témoignage relatant un attouchement non consenti sur les fesses, soit une agression sexuelle, selon la loi.
Par ailleurs, je lisais sur Le Monde.fr que selon la jurisprudence, la multiplication de remarques sexuelles dans le cadre du travail était qualifiable en harcèlement sexuel, pour peu que les plaignant(e)s prouvent que ces remarques créaient un environnement dégradant.
Cette jurisprudence pourrait tout à fait s'appliquer au cas qui nous occupe, me semble-t-il.
Cela peut vous déplaire, mais c'est la loi.
Bref, une demande d'enquête interne ne semble pas démesurée.

Enfin, pour que vous ne relativisiez pas outre mesure : sachez que le droit de repentir ici brandi par les autrices n'est, en pratique, jamais utilisé. Ses conséquences sont lourdes pour l'auteur et pour le livre (condamné, dans la pratique, à ne plus rencontrer de lecteurs).

Ces personnes sont prêtes à recourir à une mesure exceptionnelle, à leurs risques et périls, pour faire cesser une situation qu'elles jugent dangereuse. Si Bragelonne peut encaisser la perte économique, peut-elle supporter la perte en termes d'image ? Veut-elle vraiment devenir la maison dont les auteurs préfèrent tuer leurs livres plutôt que de subir le patron ?

Je livre ces éléments à votre réflexion et vous souhaite une bonne journée...

Marco

29/05/2021 à 14:42

Excellent commentaire, juste, mesuré et clair.

Thierry Reboud

30/05/2021 à 22:33

Merci pour votre réponse qui m'apporte effectivement d'autres éléments de réflexion. Quant à cette histoire, il n'y a rien dedans qui me plaise ou me déplaise, je trouve que (pour le moment) elle est surtout remarquablement vide, à vos nuances près.
Votre remarque finale sur le coût en terme d'image pour Bragelonne est également très juste. Reste à déterminer jusqu'à quel point ce qui est une coup de vent dans un verre d'eau (c'est l'édition qui est le verre d'eau en l'occurrence) peut porter jusqu'au lectorat, sachant que Bragelonne a toujours privilégié l'accès au marché de masse : jusqu'à quel point le lectorat de masse (ou quelle fraction) est tout simplement au courant, rien qu'au courant, de cette histoire ?
En fait, je m'étais fait la réflexion (après coup, c'est-à-dire après avoir posté mon commentaire) que c'était peut-être sur le marché des achats de droits étasuniens que cette histoire pouvait peut-être le plus porter préjudice à la maison, et votre réponse donne une certaine consistance à cette hypothèse. Il est possible qu'en effet ce genre de manifestation des auteures ait des conséquences de ce type.

Marco

28/05/2021 à 18:29

Bravo, bravo, bravo pour cette très courageuse démarche et cette réaction pleine de bon sens. En effet, une enquête interne devrait déjà être en cours pour faire preuve d'intérêt, de réactivité et de respect devant ce genre de situation. Bravo, bravo, bravo.

Joe

28/05/2021 à 20:03

Porter plainte pour une réflexion sur son décolleté!
Non mais t'es sérieuse, là?!?

Marco

05/06/2021 à 22:48

Ce commentaire illustre assez bien la nécessité de ces articles... CQFD.

Joe

07/06/2021 à 18:51

Vous avez raison: tant qu'il y aura encore un seul commentaire de bon sens, il faudra augmenter le nombre des articles allant à l'encontre du bon sens!
Orwell et le meilleur des mondes !

Marco

07/06/2021 à 21:47

Ces réactions et colères gauloises sont tout de même un peu étranges. Rien de plus n'est demandé que des attitudes professionnelles dans un contexte professionnel, sans considération de genre. C'est heureusement ainsi que nos échanges professionnels se déroulent la plupart du temps, comme une norme logique et admise par le plus grand nombre. Alors, pointer les dérapages, réfléchir et agir pour faire changer les comportements, améliorer finalement notre profession, c'est du bénéfice pour nous tous... sauf pour ceux peut-être qui y voient une critique de leurs propres pratiques ?

Joe

08/06/2021 à 20:42

Et allez, le procès d'intention, maintenant. Encore une pratique totalitaire, ça.
Je défends le bon sens uniquement. Et ce sont d'autant moins mes pratiques que je n'ai jamais été ce qu'on appelle un dragueur. D'ailleurs j'apprends à mes filles (j'en ai deux) à se défendre non seulement des agressions physiques (il y a des coups très simples et très efficaces à porter), mais aussi contre toutes les petites attitudes désagréables qui suscitent cette tempête dans un verre d'eau.
Un geste, des mots déplacés? Une gifle, immédiatement. Ou un coup de genou dans les génitoires. Je vous assure que ça calme n'importe quel lourdingue. Au travail ou dans la rue, ce n'est pas la question, car ce n'est pas l'environnement qui fait le désagrément.
Encore faut-il que la demoiselle soit bien claire dans sa tête, et qu'elle réagisse tout de suite (cela n'est pas inné, les pères sont là pour l'apprendre à leurs filles).
Et j'apprends à mes garçons (j'en ai deux aussi) le respect qu'ils doivent par nature aux dames.
Mais dans le cas qui nous occupe, nous avons affaire à des petites fanatiques mysandres qui n'ont pas réagi sur le coup parce qu'elles estimaient pouvoir tirer quelques avantages de la situation, et qui maintenant se vengent. Ce n'est même plus du néoféminisme, c'est du femellisme. Détestable.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Avengers : Marvel en justice pour ne pas partager ses milliards

Iron Man, Spider-Man, entre autres, placés au cœur d’un procès que Marvel intente pour conserver les droits sur les personnages de Avengers. La saga ne fait que commencer, cette fois, loin des cinémas : pour la filiale de Disney, l’enjeu réside dans le contrôle des droits sur les super héros – ajoutons donc Dr Strange, Hulk, Ant-Man, Hawkeye, Black Widow, Falcon, Thor…

25/09/2021, 11:45

ActuaLitté

La tablette de Gilgamesh volée enfin rendue à l'Irak

L'épopée de Gilgamesh semble enfin prendre fin... La tablette vieille de 3600 ans avait été retrouvée entre les mains d’une enseigne de loisirs créatifs américaine. Saisie par le ministère de la Justice américaine en 2019, elle sera bien restituée à l’Irak, dont le territoire recouvre l’ancienne Babylone d’où est originaire la tablette millénaire. Le tout, garanti par la Convention de 1970 de l’Unesco.

22/09/2021, 17:27

ActuaLitté

Une conspiration d'éditeurs pour rendre Amazon plus puissant : “illogique”

Les poursuites lancées contre Amazon et les cinq plus grands groupes éditoriaux américains exaspèrent : le tribunal fédéral de New York qui doit trancher, acceptera-t-il de rejeter le recours collectif ? Ce dernier accuse les parties de fixer secrètement un prix aux livres numériques, au détriment des consommateurs. Retour dans un mauvais rêve pour HarperCollins Publishers, Hachette Book Group, Penguin Random House, Simon & Schuster et Macmillan.

21/09/2021, 10:22

ActuaLitté

Un éditeur d'Ariège accusé de liens avec le djihadisme : Darmanin intervient

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a lancé la procédure de dissolution de « Nawa », une maison d’édition basée en Ariège. Motif : la diffusion de « plusieurs ouvrages légitimant le djihad ». « Sa ligne éditoriale est clairement anti-universaliste et en contestation directe des valeurs occidentales. Elle a diffusé plusieurs ouvrages légitimant le jihad », précise l’AFP qui a interrogé l’entourage du ministre.

17/09/2021, 16:06

ActuaLitté

Frais de port : les librairies appelées en renfort contre le lobbying d'Amazon

Déposée le 15 juin à l’Assemblée nationale et renvoyée à la Commission des Affaires culturelles et de l’Éducation, la proposition de loi adoptée au Sénat concernant les frais de port — entre autres — est portée par Aurore Bergé. Les premiers échanges interviendront à la Chambre d'ici une dizaine de jours. Or, ce texte, 4253, qui vise « à améliorer l’économie du livre et à renforcer l’équité et la confiance entre ses acteurs », fait l’objet de vives négociations en coulisses.

17/09/2021, 10:14

ActuaLitté

Manuels scolaires : une entreprise “massive et stupéfiante” de contrefaçon

Ô cruelle virevolte du sort taquin : en mars 2017, plusieurs gros éditeurs scolaires d’Amérique décidaient d’une union sacrée avec les distributeurs, pour lutter contre le piratage et la contrefaçon. Parmi ces acteurs, Pearson, côté édition, Chegg, côté distribution. Quatre ans plus tard, l’éditeur se retourne contre le distributeur, accusé de violation « massive » du droit d’auteur. Vous avez dit ironie ? 

15/09/2021, 10:53

ActuaLitté

L'écrivain Édouard Limonov vengé par la Cour européenne des Droits de l'Homme 

Edouard Limonov, de son véritable nom Edouard Veniaminovitch Savenko, était un auteur russe, et membre fondateur du Parti national bolchevik. Dirigeant d’une coalition faîtière rassemblant l’opposition, il est décédé en mars 2020. La Cour européenne des Droits de l’Homme vient de lui rendre justice, en condamnant la Russie. En 2005, le pays avait décidé de dissoudre l’organisation de Savenko, et de faire taire l’opposition par conséquent…

14/09/2021, 16:15

ActuaLitté

Une correctrice aux Prud'Hommes pour obtenir la requalification de son emploi

Ce 16 septembre, le Conseil des Prud’Hommes devra trancher dans une affaire qui oppose les éditions Robert Laffont à une correctrice. Selon les informations communiquées par la CGT Livre, cette dernière aurait travaillé de nombreuses années sous le statut d’autoentrepreneur. Or, la convention collective dans sa célèbre Annexe IV impose un salariat.

14/09/2021, 14:45

ActuaLitté

Roselyne Bachelot : le syndicalisme à géométrie variable 

« Ça ne compte pas, pour les artistes, les syndicats. » Cette sortie de piste option dérapage incontrôlé de la ministre de la Culture n’était pas passée inaperçue. À l’antenne de France Culture, Roselyne Bachelot indiquait passer son « temps à recevoir des gens ». Des gens. Pas des syndicats, parce que… probablement qu’elle préférerait des voyages en mer de Chine ?

13/09/2021, 15:07

ActuaLitté

Hergé : pour les Casterman, l'affaire Lotus bleu est “pliée”

Depuis l’annonce de la mise aux enchères, la couverture du Lotus bleu, deuxième album d’Hergé chez Casterman, a provoqué colères et débats. D’un côté, les ayants droit – Nick Rodwell, le bien connu – en revendiquent la propriété, de l’autre, les héritiers de Jean-Paul Casterman, fils de Louis l’éditeur, se voient accusés de vol. Entre déclaration de guerre et prise d’otage, ces derniers tentent d’apporter leur vérité à l’affaire.

10/09/2021, 14:26

ActuaLitté

Les éditeurs chercheraient à consolider le monopole d'Amazon ? Délirant...

Ironie du sort : la France célèbre les 40 ans de la loi Lang qui autorise les éditeurs à fixer un prix unique pour la vente de livres. Mais l’idée de cette mesure de protectionnisme commercial reste toujours en travers de la gorge du législateur américain. Preuve, les éditeurs et Amazon sont au cœur d’une procédure les accusant d’entente…

10/09/2021, 12:36

ActuaLitté

Sergio Ramirez, lauréat du prix Cervantes, accusé de complot contre l’État

La vague de répression contre les opposants au régime du président du Nicaragua Daniel Ortega continue. Le parquet nicaraguayen a lancé un mandat d'arrêt contre l'écrivain et ancien compagnon de lutte de l’actuel président Ortega, Sergio Ramírez. À l’étranger, le lauréat du prestigieux prix Cervantes en 2017 ne compte pas retourner dans son pays.

 

09/09/2021, 15:25

ActuaLitté

Fraude fiscale aggravée pour Jacques Glénat : 9,9 millions € dissimulés au fisc

Il avait juré n’être en rien lié à des procédures d’évasion fiscale, quand en avril 2016 était sortie l’affaire des Panama Papers. Pourtant, Jacques Glénat vient d’écoper de 200.000 € d’amende. Le verdict du Tribunal correctionnel de Paris ajoute d’ailleurs 18 mois de prison avec sursis pour l’éditeur de la maison éponyme.

07/09/2021, 16:03

ActuaLitté

Lettre au père : une collaboration littéraire franco-allemande

Depuis 2020, le Réseau des Autrices et Other Writers Need to Concentrate éveillent l’attention des internautes sur les difficultés liées au genre et à la parentalité. À présent, ces deux initiatives d’autrices et d’auteurs francophones et germanophones se rencontrent pour une collaboration littéraire autour d’un thème riche en sens : une lettre au père.  

07/09/2021, 14:48

ActuaLitté

Le combat d'une autrice contre l'homophobie examiné par la justice européenne

Autrice du livre Gintarine Sirdis (Cœur d'ambre, en lituanien), Neringa Dangvydė avait vu la diffusion de son ouvrage, en Lituanie, perturbée par l'intervention de l'inspection de la déontologie journalistique. Cette dernière avait effectué un rappel à la loi, considérant que des récits de Gintarine Sirdis évoquaient des relations homosexuelles, et nécessitaient un avertissement. Dangvydė avait alors saisi la justice européenne, considérant que cette obligation était homophobe.

07/09/2021, 14:43

ActuaLitté

The Ghostwriter, ou l'étrange contrat d'édition de François Fillon

Succès non négligeable pour un livre politique, Faire, signé François Fillon, s'est vendu à près de 122.300 exemplaires (données Edistat). À 20 € pièce, le chiffre d’affaires représentait plus de 2,4 millions € pour l'éditeur. Sorti en septembre 2015, le document allait préfigurer la campagne présidentielle du candidat, vainqueur de la primaire de droite. L'auteur est revenu sous le feu des projecteurs judiciaires, avec des hoquets quant au contrat de l'ouvrage.

04/09/2021, 12:55

ActuaLitté

François Fillon a-t-il détourné des fonds pour la plume de l'écrivain Maël Renouard ?

D'autres soupçons de détournement de fonds publics pèsent sur François Fillon, et ils ne sont pas nouveaux. Le parquet national financier aurait en effet ouvert une enquête préliminaire en 2017 à propos de l'emploi de Maël Renouard, recruté entre novembre 2013 et septembre 2015 comme assistant parlementaire et plume de l'homme politique pour son livre Faire (Albin Michel).

03/09/2021, 10:54

ActuaLitté

Un jeune sympathisant nazi condamné à lire Austen, Shakespeare et Dickens

Un jeune sympathisant nazi de 21 ans a échappé de peu à un séjour en prison, à Leicester, en Angleterre. Reconnu coupable de possession de documentation terroriste, il s'est finalement vu ordonner par le juge la lecture de plusieurs classiques de la littérature britannique, signés par Jane Austen, William Shakespeare ou encore Charles Dickens.

01/09/2021, 10:39

ActuaLitté

États-Unis : un ancien libraire en procès contre l’université qui l’employait

Andre Brady a perdu son emploi en tant que directeur des ventes à la librairie de l'Université d'État de Youngstown en 2016. À l’époque, plusieurs universités publiques subissaient des pressions de la part du gouverneur républicain, John Kasich, pour réduire leurs coûts. Depuis cinq ans maintenant, Brady se bat dans l’espoir d’obtenir une réponse : son emploi a-t-il été supprimé pour des « raisons d'économie » ? Depuis mercredi, l’affaire se poursuit. 

23/08/2021, 17:00

ActuaLitté

56 ans plus tard, Bob Dylan ciblé par une plainte pour agression sexuelle

Les faits incriminés remonteraient à l’année 1965, durant six semaines entre avril et mai. Un dépôt de plainte pour agression sexuelle accuse ainsi Bob Dylan, alias Robert Zimmerman, d’abus sexuels sur une mineure de 12 ans, alors qu’il vivait dans un appartement au sein du fameux Chelsea Hotel, à New York. Pour le Prix Nobel de littérature 2016, voici un retour, quelque 56 années auparavant…

17/08/2021, 12:08

ActuaLitté

Procès Internet Archive : les éditeurs refusent de fournir des données

Quelques jours après la demande de la plateforme Internet Archive, qui réclamait un accès à des données de vente de livres des éditeurs pour assurer sa défense, la réponse des intéressés est franche : pas question. Les plaignants estiment que fournir ces données représenterait une charge massive et, qui plus est, qu'elles ne prouveraient rien du tout.

13/08/2021, 16:20

ActuaLitté

Rentrée littéraire 2021 : la justice française interdit la vente d'un roman

EXCLUSIF – La rentrée littéraire s’ouvrira donc sous des auspices judiciaires : selon les informations de ActuaLitté, le roman de Pascal Herlem, Fatum (Ed. Bouquins), vient d’être interdit à la vente. Une ordonnance du tribunal, du 9 août, contraint la maison à suspendre la mise en vente, et bien plus encore. Coup dur pour un ouvrage de fiction, qui aurait été le sixième de l’auteur.

13/08/2021, 13:14

ActuaLitté

Inde : appel à la libération du poète Varavara Rao

Le 28 août 2018 aura été un jour sombre pour l’Inde, où la répression et les arrestations ont ciblé de nombreux militants pour les droits humains. Parmi eux, Varavara Rao, poète, militant et enseignant, a été arrêté subitement, tandis que des perquisitions approfondies ont été menées à son domicile. Il semblerait que, depuis son arrestation, Rao ait été détenu dans des conditions catastrophiques. Incarcéré dans la prison centrale de Taloja, son âge et sa santé fragile ne sont pas prises en considération. 

13/08/2021, 09:02

ActuaLitté

La justice indienne ouvre grand les portes du pays à Amazon

Les obstacles qui empêchaient Amazon de s’étendre en Inde viennent de fondre : la plus haute juridiction de New Delhi a statué en faveur de l’entreprise américaine. L’enjeu était le rachat de Future Retail, revendeur local, que convoitait une société indienne, Reliance. Le conglomérat que possède Mukesh Ambani, puissant homme d’affaires asiatique, essuie là un sérieux revers.

09/08/2021, 11:59

ActuaLitté

Travailleurs étrangers exploités : un imprimeur italien gravement mis en cause

Grafica Veneta, dont le siège se trouve à Trebaseleghe (Padoue), est la première entreprise d’impression de livres en Italie. Vers la fin du mois de juillet, elle fait l’objet d’une enquête sur l’exploitation de travailleurs étrangers. Deux dirigeants ont été placés en résidence surveillée. 

09/08/2021, 11:14

ActuaLitté

Bookcrossing : en Italie, le partage de livres passible d'une amende

Après avoir banni du centre historique de la ville les immenses paquebots, Venise prend de nouvelles mesures… difficiles à comprendre. En effet, une boîte à livres, encourageant à prendre et à déposer en échange des ouvrages, relèverait d’une pratique illégale. Un kiosque vient ainsi de prendre une amende, et son propriétaire n’en revient toujours pas. 

05/08/2021, 12:15

ActuaLitté

Toujours aucune confirmation officielle de la mort de l'éditeur Michel Brûlé

Le 31 mai dernier, l’éditeur québécois Michel Brûlé, créateur de la maison Les Intouchables, trouvait la mort tragiquement des suites d’un accident de vélo, à Buenos Aires. Cependant, les documents officiels qui doivent attester son décès peinent à revenir aux mains du gouvernement canadien.

05/08/2021, 09:29

ActuaLitté

À Marseille, l'immeuble pas très stable de Jean-Paul Capitani (Actes Sud)

Les opérations immobilières du couple formé par Françoise Nyssen et Jean-Paul Capitani, derrière le groupe d'édition Actes Sud, sont désormais largement connues. À Paris, la gestion des locaux historiques de la maison avait été visée par la justice, quand à Arles, fief de la maison d'édition, cette dernière achète son siège au couple... À Marseille, une SCI de Jean-Paul Capitani est à présent mise en demeure pour la réalisation de travaux sur un immeuble sujet aux « mouvements structurels »...

04/08/2021, 16:09

ActuaLitté

Amazon accusé d'actes antisyndicaux

En avril dernier, Amazon remportait — définitivement ? — les 1798 voix de ses salariés contre la création d’un syndicat en Alabama. Seulement 738 travailleurs avaient voté pour, mais justement à quel prix ? Le National Labor Relations Board (NLRB) se range aujourd’hui du côté du Syndicat de la vente au détail, de la vente en gros et des grands magasins (RWDSU) pour déplorer la violation des lois du travail américaines.

03/08/2021, 12:48

ActuaLitté

Bahreïn : vague de soutien à un universitaire détenu

Depuis le 8 juillet 2021, le Dr Abduljalil AlSingace, militant de l’opposition et défenseur des droits humains emprisonné, est en grève de la faim. Cet universitaire bahreïni proteste contre ses mauvais traitements persistants aux mains des autorités pénitentiaires de Jau, la principale prison du pays, et demande la restitution d’un livre écrit en prison, qui lui a été confisqué par les gardiens le 9 avril 2021. Quatorze grands groupes de défense des droits humains, dont Amnesty International, ont publié une déclaration appelant à sa libération.

03/08/2021, 08:55

ActuaLitté

Justice : pas touche au droit d'auteur, surtout en université

Cinq années de procédure viennent de prendre fin avec le jugement de la Cour suprême du Canada. Dans l’affaire qui opposait la société de gestion Access Copyright à l’université York, le verdict s’inscrit dans ceux déjà prononcés depuis celui de la cour fédérale en juillet 2017 : une fois de plus, le Fair Use ne saurait être invoqué s’il permet de spolier les auteurs et créateurs.

02/08/2021, 09:33

ActuaLitté

Fnac-Darty : chiffre d’affaires en hausse sur fraude

Malgré un contexte de restrictions sanitaires qui met de sacrés bâtons dans les roues de l’économie française, le groupe Fnac-Darty dévoile une forte croissance de son activité, en ce premier semestre de 2021. Avec un chiffre d’affaires à 3,465 milliards d’euros, en hausse de +21,3 % en données comparables, le Groupe envisage une révision à la hausse de ses perspectives 2021… tandis qu’en parallèle, des magasins Darty se voient soupçonnés de blanchiment d'argent.

31/07/2021, 08:30

ActuaLitté

Un procès en diffamation pour avoir été qualifié d’"idiot" par Emmanuel Macron

Les propriétaires du café Les Sports, au Touquet, n’ont pas apprécié de voir leur nom apparaître dans Les Macron du Touquet Elysée-Plage, petit livre des éditions du Seuil dans lequel cette ville balnéaire devient le « décor privilégié du storytelling présidentiel ». Des faits de diffamation et d’injure ont été reprochés aux auteurs et à l'éditeur devant le tribunal judiciaire d’Amiens…

29/07/2021, 14:47

ActuaLitté

Directive droits d'auteur : Bruxelles tire l'oreille de 22 États

Vingt-deux États membres, dans le viseur des cow-boys de Bruxelles, voilà qui a des airs de fin de congés anticipée pour les juristes. La Commission européenne vient de déclencher une procédure contre les pays qui n’ont pas respecté le processus législatif européen. Ce dernier implique une transposition dans le droit national des directives : en l’occurrence, il s’agit de celle très contestée sur le droit d’auteur.

27/07/2021, 18:21

ActuaLitté

Auto-censure au salon du livre de Hong Kong

Alors que l’évènement avait été mis en suspens et reporté à deux reprises l’année dernière à cause de la pandémie, le salon du livre de Hong Kong a rouvert ses portes... Mais à quel prix ? Il attire, en temps normal, une foule de visiteurs avides de trouver de nouvelles lectures à se mettre sous la dent. Or cette année, le choix a été bien plus dérisoire qu’à l’accoutumée. Pour cause, la “Loi sur la sécurité nationale”, qui a poussé les éditeurs à la censure de leur catalogue.

21/07/2021, 11:26

ActuaLitté

Émergence numérique : repenser le cadre du droit d'auteur 

Progressivement, l’Intelligence artificelle (IA) et l’Internet des obets (IdO), qui assure la connexion en réseau de certains appareils, se déploient dans les foyers et les entreprises. Dotés de nombreuses capacités, y compris artistiques, il est nécessaire de se projeter dans les questions juridiques qui entourent leurs créations. Le gouvernement canadien commence à repenser le cadre légal du droit d’auteur.

19/07/2021, 11:58

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Les librairies de la région PACA accueillent les jeunes lecteurs

Jeunes en Librairie est un dispositif d’éducation artistique et culturelle alliant médiations et visites en librairies. Étendu sur le territoire national dans le cadre du Plan de relance économique et en soutien à la filière livre, il concernera à la rentrée prochaine les élèves des collèges et lycées de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. 

25/09/2021, 15:23

ActuaLitté

GAFAM : une histoire américaine

Les GAFAM dominent la nouvelle économie mondiale du numérique. Ces firmes se complètent plus qu'elles ne sont en concurrence entre elles. Possédant un pouvoir économique et financier considérable, parfois supérieur à celui des Etats, elles sont régulièrement la cible de critiques et de procédures judiciaires en raison de leur position monopolistique, de l'utilisation qu'elles font des données personnelles ou de l'optimisation fiscale qu'elles pratiquent à grande échelle.

25/09/2021, 09:49

ActuaLitté

N'espérez pas que se développent des lecteurs, quand ferme une librairie

En 2019, le bilan faisait état de 99 fermetures de librairies pour 74 créations : une France déficitaire en établissement, pour une multitude de raisons. Mais entre 2017 et 2019, la tendance s’inversait : 1,6 ouverture, pour 1 fermeture. En 2020, ces commerces désormais officiellement essentiels ont sauvé les meubles malgré une perte de chiffre d’affaires de 3,3 % sur l’ensemble du territoire. Oui, donc ?

24/09/2021, 16:10

ActuaLitté

Pour connecter familles, enseignants et futurs lecteurs : Livríssimo

Au-delà du débat linguistique visant à savoir s’il faut privilégier la forme libérrimo ou livríssimo en portugais, les éditeurs brésiliens ont tranché : leur portail de littérature s’appellera Livríssimo. Qu’on traduira par Extrêmement libre ou Extrêmement livre. Joli pirouette.

24/09/2021, 15:15

ActuaLitté

La Bretagne, terre de livres

Depuis 2019, Livre et lecture en Bretagne, observatoire régional pour la filière du livre, publie chaque année les chiffres clés du livre et de la lecture en Bretagne administrative (auteurs, manifestations littéraires, édition, librairies, bibliothèques et espaces "Facile à lire"). Les Chiffres clés 2021 viennent de paraître.

24/09/2021, 13:53

ActuaLitté

Accessibilité : “Pour que tous les enfants puissent accéder facilement à la lecture”

Le programme Édition Jeunesse Accessible (EJA) a été fondé pour faciliter l’accès à la lecture aux enfants de 3 à 12 ans ayant des difficultés de lecture en raison d’un handicap cognitif, sensoriel, intellectuel, comportemental ou neurodéveloppemental. Avec les livres en braille, les textes syllabiques, les ouvrages en langue des signes.. La maison entend jouer donc un rôle pour leur permettre de lire.

24/09/2021, 13:14

ActuaLitté

Workman Publishing devient propriété de Hachette pour 240 millions $

L’un des plus importants éditeurs indépendants américains vient définitivement de passer dans le giron de hachette Book Group. Workman Publishing a été acquis pour 240 millions $, suite à l’obtention des approbations réglementaires. Une « opportunité extrêmement bénéfique pour les deux entreprises », souligne Michael Pietsch, PDG de la filiale américaine de Hachette Livre. 

24/09/2021, 09:15

ActuaLitté

Des romans adaptés pour adultes dyslexiques lancés en Angleterre

Des livres adaptés à la dyslexie, ça existe. C’est en tout cas ce que prouve Alistair Sims, fondateur de BOTH Press, basée à Somerset, au sud de l'Angleterre, qui vient de publier huit livres adaptés à la dyslexie. Pour ce faire, il a lancé une campagne Kickstarter où il a réussi à récolter 6300 £ plus tôt en 2021. Ces premières adaptations, désormais disponibles, incluent notamment des œuvres de l’auteur de fantasy/science-fiction, Adrian Tchaikovsky, ou une offre classique, L’homme qui voulut être roi, de Rudyard Kipling.

24/09/2021, 07:55

ActuaLitté

Julien Peyrafitte devient directeur commercial France de Fnac Darty

Le groupe Fnac Darty annonce la nomination de Julien Peyrafitte au poste de Directeur commercial France. Il a pris ses nouvelles fonctions le 23 août 2021 et a intégré le comité exécutif de Fnac Darty. Il succède ainsi à Benoit Jaubert. 

23/09/2021, 16:34

ActuaLitté

Une Bibliothèque Haruki Murakami inaugurée à Tokyo

Les lecteurs japonais fidèles du plus célèbre des écrivains japonais contemporains, Haruki Murakami, l'attendaient avec impatience : une bibliothèque entièrement consacrée à l’œuvre de l’auteur de Kafka sur le rivage (trad. Corinne Atlan) ouvrira ses portes au public ce 1er octobre. Les aficionados de l’écrivain, comme les passionnés de littérature, pourront notamment y découvrir les archives littéraires de l’auteur, comme une réplique du bureau de l’écrivain, ou encore un studio de radio.

 

23/09/2021, 15:49

ActuaLitté

De l’intime à l'extime : Henri-Frédéric Amiel, défricheur de l'inconscient

Dès lundi 27 septembre, 200 ans jour pour jour après la naissance d’Henri-Frédéric Amiel (1821-1881), la Bibliothèque de Genève publie un podcast exclusif et raconte l’histoire du journal intime. Une histoire en 5 épisodes consacrée à cette figure genevoise, professeur de littérature et de philosophie, pionnier de l’écriture intime et l’un des premiers à utiliser la notion d’inconscient. Un podcast à savourer chaque mois jusqu’en décembre 2021.

23/09/2021, 15:47

ActuaLitté

Bolloré : garder le meilleur d'Editis et Hachette pour créer un nouveau groupe ?

L’annonce d’une OPA de Vivendi sur Lagardère a déchaîné un vent de folie : le démantèlement du groupe d’Arnaud, déjà dénoncé par Arnaud Nourry, la fin de l’identité Hachette, la concentration… Et les analyses dans la presse se suivent, toujours avec des perspectives alarmistes. Mais si, hypothèse de travail, Vincent Bolloré n’avait pas en tête de faire engloutir Hachette par Editis ? Mais au contraire, de produire une entité tierce ?

23/09/2021, 14:52

ActuaLitté

Panisperna 200 : une nouvelle librairie indépendante à Rome

Une nouvelle librairie indépendante ouvre ses portes dans la Via Panisperna à Rome, dans le quartier Monti. À cette occasion, le groupe Librerie scatenate a été créé, comprenant sept entreprises à Milan, Rome, Gênes, Procida, Camogli et Ventotene.

23/09/2021, 11:56

ActuaLitté

Pour que savoir lire rime avec aimer lire: Tilt !, une nouvelle collection chez Milan

À 8 ans, les fondamentaux de l’apprentissage de la lecture sont acquis mais « savoir lire » ne rime pas toujours avec « aimer lire », relève la maison d'édition. En effet, c’est à cet âge que se produit le déclic de la lecture, celui qui amène le plaisir de lire... pour toute la vie ! La nouvelle collection Tilt ! ambitionne d’alimenter l’amour de la lecture grâce à de nouveaux romans.

23/09/2021, 11:13

ActuaLitté

Pour une littérature belge à dimension internationale

Du 1er novembre au 6 décembre 2021, la diversité du livre francophone de Belgique sera célébrée à travers une grande opération de promotion intitulée « Lisez-vous le belge ? ». L’objectif ? Faire (re)découvrir au grand public, toute génération confondue, un panel varié de genres littéraires : du roman à la poésie, de l’essai à la bande dessinée, des albums jeunesse au théâtre.

23/09/2021, 08:49

ActuaLitté

Du nouveau pour la rentrée chez Tohu Bohu

TohuBohu éditions qui était diffusé par Médias-Diffusion et distribué par MDS depuis 2016 sera diffusé et distribué par Harmonia Mundi Livres à compter du 1er janvier 2022.

23/09/2021, 08:07

ActuaLitté

Sirotez du vin en lisant un livre : un bar-librairie unique

Les visiteurs du Leopold's Books Bar Caffè peuvent se demander s’ils sont entrés dans une librairie ou un bar. Pas besoin de se poser la question, les deux mon capitaine. Ce concept hybride, créé récemment et situé près de l’Université du Wisconsin-Madison aux États-Unis, est un lieu idéal pour ceux qui aiment s’installer pour lire une fiction servie avec un verre. Une boutique concept, mi-librairie-mi bar, pour passer un moment gai, et socialiser autour d’une passion commune : la littérature.

23/09/2021, 07:39

ActuaLitté

2022 : le budget de la Culture a fixé à 4,083 milliards €, “effort historique"

Dans un communiqué de presse, Roselyne Bachelot indique que l’année 2022 sera faste pour son ministère : après les 3,805 milliards € de 2021, une hausse est prévue, traduisant « un effort historique de l’État en faveur des politiques culturelles ». Avec 40,83 milliards € (hors audiovisuel public), cette hausse de 15 % représente 507 millions € de mieux qu’au début du quinquennat d’Emmanuel Macron.

22/09/2021, 17:51

ActuaLitté

Wolverine, Star-Lord et Veuve noire ont leur podcast chez Apple

DC Comics avait choisi Spotify, logiquement Marvel a opté pour Apple : dans la guerre des podcasts qui se déroule dans nos oreilles ébahies, la Maison des Idées avance ses pions. Le service Apple Podcast diffuse, sur abonnement, une série d’émissions originales, scénarisées ou non, puisant dans la liste des personnages de Marvel. 

22/09/2021, 12:58

ActuaLitté

Littérature jeunesse : des oeuvres à “prendre au sérieux”

La créatrice de Charlie et Lola, Lauren Child, appelle à un changement d’attitude envers les livres pour enfants. Et pour ce faire, l’ancienne lauréate des enfants lancera ce soir son manifeste. Le message principal : non, la création à destination des enfants n’est pas de moindre importance par rapport à la littérature dite « adulte ». Les livres pour enfants doivent être pris au sérieux, et ceux qui les lisent tout autant.

 

22/09/2021, 12:01

ActuaLitté

Feltrinelli : promouvoir la petite édition en librairie

20 petits et moyens éditeurs seront mis en avant dans les librairies LaFeltrinelli pendant plus d'un mois afin de promouvoir la bibliodiversité. Une initiative intéressante, en faveur de la diversité éditoriale et de la « pluralité des voix et des histoires ».

22/09/2021, 11:42

ActuaLitté

Le label Print Ethic poursuit son essor dans les industries graphiques

Initié à l’automne 2018 par l’Union Nationale des Industries de l’Impression et de la Communication (UNIIC), et géré par Institut de Développement et d’Expertise du Plurimédia (l’IDEP), le label Print Ethic est le label RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) de la branche des industries graphiques. Aujourd’hui, l’IDEP affirme que 16 entreprises ont été labellisées, dont 5 en 2021. 40 imprimeries se sont déjà engagées dans le processus de labellisation, toujours selon l’institut. Une volonté affichée des entreprises de la branche à s’engager dans une démarche responsable et éthique.

22/09/2021, 11:24

ActuaLitté

Marie-Madeleine Rigopoulos, directrice artistique du Festival du Livre du SNE

Secret de polichinelle depuis quelques jours, la direction artistique du nouvel événement qu'organisera le SNE a été confiée à Marie-Madeleine Rigopoulos. Elle quitte donc Nancy et Le livre sur la place, qu'elle dirigeait depuis trois ans, pour une nouvelle aventure parisienne. 

22/09/2021, 10:00

ActuaLitté

Le Centre national du livre vise la Diffusion avec Marie Ameller

La présidente du CNL l’avait assuré à plusieurs reprises : le secteur de la Diffusion, qui échappait quelque peu à l’établissement, fera l’objet d’une attention toute particulière. La première étape fut le lancement d’une étude portant sur la situation des acteurs indépendants du marché, et leurs besoins. Nouvelle marche : la nomination de Marie Ameller, qui prend le poste de cheffe de la diffusion au Centre. 

22/09/2021, 09:52

ActuaLitté

Zep s'intéresse à Jesus, sa vie, son oeuvre en 20 épisodes...

Depuis quelques jours, la RTS, Radio Télévision Suisse, propose une série, également diffusée sur Couleur 3, réalisée par le dessinateur Zep et le réalisateur Gary Grenier. La vie de J.C. est une série plutôt dans la veine de ce que les Monty Python avaient produit avec La vie de Brian. Des aventures farfelues, à l’image de la lecture qu’on pourrait avoir de la Bible, avec un petit prisme amusé…

 

22/09/2021, 09:34

ActuaLitté

L’Atteinte rejoint le distributeur Serendip et Paon Diffusion

La maison d’édition L’Atteinte rejoint le distributeur Serendip et Paon Diffusion à compter du 1er octobre 2021, apprend-on de l'éditeur. Créée en 2017, la structure cherche à défendre une création littéraire contemporaine au style affirmé. 

22/09/2021, 07:59

ActuaLitté

Clément Ribes quitte Christian Bourgois éditeur

Dans un communiqué, Christian Bourgois éditeur annonce le prochain départ de Clément Ribes après un peu plus de deux années de collaboration. 

21/09/2021, 18:03

ActuaLitté

Le rapprochement Editis/ Hachette Livre préoccupe les libraires

Voilà une petite semaine, le groupe Vivendi annonçait une OPA sur le groupe Lagardère, en officialisation le rachat des parts d’Ambert Capital. Pour l’industrie du livre, le cœur de ce rapprochement capitalistique se concentre sur Editis et Hachette Livre. La prise de contrôle, espérée, fait réagir le Syndicat de la librairie française — alors qu’étonnamment, le Syndicat national de l’édition est resté silencieux…

21/09/2021, 17:52

ActuaLitté

La librairie Stendhal de Rome ouvre la cage aux oiseaux

Les oiseaux encagés ne peuvent que nous attrister, mais quand il s’agit de beaux dessins pleins de poésie, on ne peut qu’en profiter. Les artistes illustrateurs Caroline Chaix et Régis Lejonc ont exposé, trois jours durant, à la Librairie française de Rome, leurs oiseaux déssinés et découpés. Un travail, fruit de leur résidence à la Villa Médicis qui dura deux semaines, pour le plus grand plaisir des habitués de la Librairie Stendhal, mais également des curieux.  

21/09/2021, 15:46

ActuaLitté

Ventes : démarrage colossal du livre de Zemmour avec plus de 80.000 exemplaires

INFO ACTUALITTÉ - Depuis sa mise en vente le 15 septembre, dans des conditions plus que rocambolesques, le livre d’Éric Zemmour fait jaser — qu’il s’agisse de petites coquilles ou de citations introuvables. Mais toute l’édition redoutait le coup de bambou de la première semaine de commercialisation. 200.000 exemplaires imprimés, 150.000 mis en place… Le lancement  était explosif pour La France n'a pas dit son dernier mot.

21/09/2021, 15:00

ActuaLitté

Une librairie japonaise lutte contre les discriminations sociales

Dans un pays très normé et « socialement correct » comme le Japon, une librairie prend position contre les a priori sociaux. Une librairie de Kyoto a en effet décidé de mettre en place un coin de titres sur l’eugénisme et l’histoire du bien-être social. La raison : un célèbre youtubeur japonais, DaiGo, s’est permis de dénigrer la vie des sans-abri et d'autres personnes bénéficiant d'une assistance sociale sur la célèbre plateforme américaine.

21/09/2021, 11:38

ActuaLitté

Brésil : le réseau de lecteurs Skoob racheté par Americanas

Le plus grand réseau de lecteurs du Brésil vient de passer dans les mains de la société de distribution Americanas. Disposant de chaînes de magasins à travers tout le territoire, créée en 1929, la société a plus que pignon sur rue. Et désormais, dispose d’un outil de vente de livres colossal : 8 millions d’utilisateurs.

21/09/2021, 11:07

ActuaLitté

Petits arrangements du jury dans la sélection du Prix Goncourt 2021

Ce 7 septembre, l’Académie Goncourt levait le voile sur les ouvrages retenus pour l’édition 2021 de son prix. Considérant que le dernier lauréat, Hervé Le Tellier a vendu plus d’un million d’exemplaires de son livre lauréat de 2020, les attentes sont grandes. Mais la présence de François Noudelmann dans la sélection, pour son premier roman, pose quelques épineux problèmes éthiques. Voire moraux ?

21/09/2021, 09:24

ActuaLitté

TikTok fait vendre des livres 

Entre le marketing et la communication, quel espace reste-t-il pour les livres ? Une conférence organisée par le Bookseller laisse entendre que les ventes de ces derniers mois en jeunesse ont été largement dans le vert. Une croissance de 11 %, tirée par les albums, la non fiction… Et dans le même temps, le segment Young Adult explose avec 61 % de mieux… grâce à TikTok ?

20/09/2021, 18:00

ActuaLitté

Livre : la Région Île-de-France débloque 260.000 € de subventions

Ce 22 septembre, 7 rapports du secteur culture (FoRTE, cinéma, éducation artistique et culturelle, livre, arts plastiques, patrimoine, etc.) seront soumis au vote de la Commission permanente de la Région Île-de-France, présidée par Valérie Pécresse. Parmi ces documents, le secteur du livre devrait bénéficier de 261.866 € d’aides, sous la forme de subventions.

20/09/2021, 16:48

ActuaLitté

L'introuvable citation qu'Éric Zemmour prête à Huntington dans son livre

Selon les premières données, qui restent à confirmer, on approcherait des 60.000 ventes pour le dernier livre d’Éric Zemmour. Épinglé pour une faute d’orthographe dès la première ligne, l’auteur se fait également rattraper pour une citation qui pose quelques interrogations. Le professeur de science politique Samuel P. Huntington, se retrouve en effet dans La France n’a pas dit son dernier mot. Mais nul ne retrouve l’existence de ce passage.  

20/09/2021, 16:43