Les livres de George en six billets


Tout au long de l’été, et comme en 2010 déjà, le blog s’ouvre à d’autres bloggeurs. Chaque vendredi, l’un(e) d’eux présente son blog au travers de quelques billets emblématiques.

Après Lili Galipette, Hélène et Liliba, cette semaine George nous invite à découvrir en six billets son blog, Les livres de George.

 

 

1. Ton premier billet ?

Mon premier billet, oh la la il faut que je regarde dans mes archives… ah oui, c’était un billet sur le court roman de Jane Austen : LadySusan, le 17 avril 2009. Mes premiers billets parus sur mon blog sont en fait des rapatriés de mon premier blog généraliste. C’est par lassitude de mon blog généraliste que j’ai décidé d’ouvrir un blog exclusivement consacré à mes lectures et aux livres. J’avais découvert la blogo littéraire, sa richesse et les nombreux échanges qui y avaient lieu et j’ai eu envie de créer le mien. Je voulais surtout garder une trace de mes lectures mais aussi créer des liens avec des personnes qui avaient la même passion que moi. Mes premiers billets sont donc, dans la forme assez calqués sur la forme des billets que j’avais pu lire sur d’autres blogs, ensuite, j’ai supprimé le découpage un peu scolaire :1. l’histoire, 2. mon avis et la note finale a également disparu avec le temps.

 

2. Le billet dont tu es le plus satisfaite ?

En fait je me rends compte que les billets dont je suis le plus satisfaite ne sont pas forcément ceux qui m’ont amené le plus de visiteurs. Sans doute mon billet sur le roman d’Isabelle Monnin,  Les Vies extraordinaires dEugène fait partie de ceux-là, parce que ce roman m’avait beaucoup plu pour des raisons très personnelles, et aussi parce qu’il avait permis un échange très intéressant avec l’auteur. Ce livre a également permis plusieurs échanges de mails avec des personnes qui avaient été touchées par le billet et qui ont voulu me faire part de leur expérience. Ce billet a donc dépassé le cadre du blog et cette expérience fut assez magique.

 

3. Le billet dont tu es le plus fière ?

Là j’aurais tendance à mettre billet au pluriel. Je crois que ce dont je suis le plus fière c’est d’avoir fait mieux connaître George Sand à travers plusieurs billets sur ses romans ou sur sa vie. Je pense que mon intérêt pour George Sand donne une certaine identité à mon blog, et savoir que j’ai pu,  à mon échelle, contribuer à faire lire Sand me fait plaisir.

 

4. Le billet qui t’a le plus coûté ?

Alors là sans hésitation mon billet sur Ces auteurs qui me hérissent le poil. Au départ c’était un peu une boutade mais cela a déclenché une vague de commentaires. Je me souviens qu’à peine posté, j’avais déjà 10 commentaires, et là j’ai senti que j’avais touché un point sensible. On me reparle encore de ce billet qui date pourtant d’avril 2011. Je sais que j’en ai choqué beaucoup, et que j’ai perdu des lecteurs, mais ça ne me dérange pas. Je ne fais pas forcément un blog pour être aimée, ou pour plaire. Je dis ce que je pense sur les livres qu’ils m’aient plu ou non, mais je ne cherche pas non plus la polémique à tout prix, je trouve seulement que la blogo est parfois un peu trop consensuelle, et j’ai aussi envie d’ouvrir mon blog à des discussions autour des livres et de la littérature. Même si je ne regrette pas ce billet, sans doute aujourd’hui serais-je plus attentive à la façon de formuler mes idées.

 

5. Le billet qui est le plus toi ?

Le billet qui reflète le plus ma personnalité est sans doute celui concernant la nouvelle de Mme de Genlis,  La Femme auteur, et cela pour plusieurs raisons. Tout d’abord d’un point de vue littéraire, Mme de Genlis était une auteure du XIXème connue essentiellement pour ses contes, mais qui a écrit des ouvrages très engagés sur la place de la femme dans la société et notamment dans le milieu intellectuel. Ensuite donc pour cet engagement dont il est question dans cette nouvelle. C’est un thème qui me touche beaucoup, et j’aime la force de ces femmes auteures qui ont écrit malgré tous les préjugés d’une société trop masculine, j’ai souvent envie de parler de ces femmes qui sont souvent négligées dans les histoires littéraires. J’aime ce billet car il m’avait aussi permis de faire un lien avec George Sand.

 

 

6. Ton dernier billet ?

Le dernier billet au jour où je t’envoie ce questionnaire, est un billet sur un swap échangé avec une amie blogueuse, Sabbio. C’est donc finalement un billet important puisqu’il montre les liens qui peuvent se créer entre les blogueurs, des liens amicaux souvent sincères.

Je n’envisage pas de fermer mon blog, il m’apporte tellement de bonheur que ce serait comme me couper un bras. Mon blog est ma chambre à moi, pour plagier Virginia Woolf, j’y parle de ce qui me passionne : les livres et la littérature, il m’a permis de m’épanouir, de retrouver une activité intellectuelle, de renouer avec l’écriture journalière. Car pour moi, le blog est autant synonyme de lecture que d’écriture, il me permet d’allier mes deux passions. Et puis grâce au blog j’ai aussi renoué avec une vie sociale après un déménagement en banlieue parisienne et deux congés parentaux qui m’avaient un peu esseulée. Lors de polémiques un peu destabilisantes pour moi, l’idée m’a traversé l’esprit de mettre fin à mon blog, j’avais l’impression d’être jugée et mal jugée par certains, je ne voulais pas faire un blog pour être agressée. Ensuite j’ai réfléchi, beaucoup de blogueuses m’ont soutenue et m’ont vraiment aidée, j’ai alors décidé de faire le tri dans mes contacts, de ne plus faire attention à ce que l’on pouvait dire de mon blog et de continuer sur ma voie. Aujourd’hui, j’essaie de m’éloigner des polémiques qui nuisent et qui finalement sont stériles, je me concentre sur le plus important et laisse dire. Mais je peux comprendre que certains préfèrent arrêter car certaines attaques sont parfois très violentes, et il faut être fort pour y faire face. Finalement je me rends compte que ces polémiques que j’ai essuyées m’ont rendu plus forte, et je suis beaucoup plus détachée, moins sensible aux critiques, et surtout j’essaie de rester fidèle à ma ligne, c’est-à-dire éviter les critiques complaisantes, assumer mes billets négatifs sur un roman que je n’ai pas aimé, me faire plaisir en partageant mes lectures ou mes réflexions. Au-delà d’un simple compte-rendu de lecture, mon blog est aussi un moyen pour moi je réfléchir autour de la littérature et des livres, je le vis comme une sorte d’engagement et aime les débats d’idées que l’on peut y avoir même si cela ne plaît pas à tout le monde. Donc, tu l’auras compris, ce blog n’est pas prêt de fermer ses portes.

 

http://leslivresdegeorgesandetmoi.wordpress.com/ 

 


9 comments on “Les livres de George en six billets

  1. George dans toute sa splendeur !! :) Érudite, sensée, intelligente et passionnée !
    Bravo pour cette interview Sophie : avec les mêmes questions que celles auxquelles j’ai répondues, George a su présenter l’âme de son blog.
    Si je ne connaissais pas son blog, j’y foncerais !! :D
    Bonne journée !

  2. J’ai envie de dire en lisant les dernières phrases : c’est une bonne nouvelle !! :D
    Que serait la blogo littéraire sans George ?

  3. Tout à fait George, dont on ne pourrait se passer, je suis bien d’accord !

  4. Déjà j’aimais cette rubrique mais si en plus on y retrouve George, c’est le bonheur!!
    Je suis évidemment fan de la réponse à la dernière question et totalement d’accord avec George!!!
    et surtout George, garde ta liberté!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>