Interview vidéo chez Les Nouveaux Talents


Ma première interview vidéo en solo est sur la plateforme Les Nouveaux Talents… Ca valait bien un petit billet !

 

L’équipe de cette plateforme, qui accompagne les écrivains de demain, m’a interrogée sur mon blog, sur Internet et sur l’écriture, ce que j’ai fait bien volontiers car j’aime beaucoup leur démarche (j’avais d’ailleurs déjà parlé de cette initiative à son lancement il y a près d’un an).

 

Bonus ? « Sophie sera désormais une invitée régulière de notre site. A partir de mercredi 1er février, vous pourrez retrouver tous les 15 jours ses interviews d’auteurs. »

 

Pour visionner l’interview, cliquer ici ou sur l’image.



Quai d’Orsay – Chroniques diplomatiques tome 2, Christophe Blain et Abel Lanzac


 

« Vlon ! Vlon ! »

Ceux qui ont lu le tome 1 de ces Chroniques diplomatiques savent que cette onomatopée est annonciatrice de l’arrivée dans une pièce d’Alexandre Taillard de Worms, ministre des Affaires étrangères.

 

Toujours à sa merci, le jeune Arthur Vlaminck, en charge de la rédaction de ses discours (ses « langages ») se trouve trimballé, ainsi que l’ensemble des conseillers concernés, du siège de l’Organisation des Nations Unies en Russie.



Le retour à la terre, Ferri & Larcenet


Lassés de la ville, Manu et Mariette quittent Juvisy pour un charmant coin de campagne. Mais il n’est pas si facile de se désintoxiquer de l’environnement urbain…

 

Dans le tome 1, « La vraie vie », Manu et Mariette s’adaptent avec plus ou moins de difficultés à leur nouvel environnement. Il faut dire que Manu



Claire Bretécher, dessins et peintures


Paul, Michel Rabagliati


Cette série constitue sans doute mon plus gros coup de cœur de ces dernières années au rayon bandes dessinées.

Paul, c’est Monsieur tout le monde.

Ces albums, ce sont des tranches de son existence.

De son adolescence à l’âge adulte, en passant par son enfance que l’on retrouve au gré des retours en arrière, il grandit sous nos yeux, mûrit, acquiert peu à peu chacune des responsabilités qui font la vie.

Des études, une petite amie, l’achat d’un appartement, un enfant… Et en parallèle, petits et grands drames du quotidien.



En route pour le Goncourt, Kierzkowski & Ephrem


En route pour Angoulême !

Demain s’ouvre le 39ème festival international de la bande dessinée.

Souvenez-vous, en 2011, notre envoyé très spécial YoYo l’Angoumoisin nous en faisait un compte-rendu au jour le jour, en direct live, tandis que janvier était consacré mois de la BD sur le blog, et que Mademoiselle Caroline nous faisait les honneurs d’une interview 100% illustrée de dessins 100% inédits.



La vie secrète de Benjamin Moucheboeuf, Krystel Jacob


 

Rien ne va plus chez les Moucheboeuf : alors que Noël se profile, la famille est menacée d’expulsion.

Passer un Noël sans toit, ce serait aussi, et surtout, passer un Noël sans cadeaux.

Et ça, pour Benjamin, c’est inacceptable.

Alors, avec l’aide de sa grande sœur Sarah et la complicité de sa petite sœur Lulubelle, qui croit encore au Père Noël, ainsi que de son amoureuse Clara, il décide de sauver la situation.

Pour cela, il part à la rencontre d’un riche comte, Emile de Fargabosse, aussi mystérieux qu’effrayant…



Tu écris toujours ?, Christian Cottet-Emard


« N’avez-vous pas honte d’émerger aussi tard dans une France profonde qui se lève tôt même si c’est du pied gauche ? » (page 74)

.

Ce « manuel de survie à l’usage de l’auteur et de son entourage » est composé de billets d’humeur et d’humour sur la condition d’auteur/ écrivain/ plumitif parus pour la plupart dans le Magazine des livres.

Mieux vaut baigner dans le milieu littéraire, ou tout du moins aimer le verbe, pour apprécier ces chroniques. Car de conseils, on ne trouvera point dans ces pages – mais des réalités mises en lumière avec causticité qui démystifient un statut envié autant que critiqué et, parmi eux, quelques passages d’anthologie.

.

« Quant à savoir si on est écrivain parce qu’on est inadapté ou inadapté parce qu’on est écrivain, cela revient à se poser la lassante question de l’œuf et de la poule



Bordel Made in China


Lundi prochain (23 janvier) démarre le Nouvel an chinois. L’année du dragon succède à l’année du lièvre.

 

Pour l’occasion, Stéphane Million consacre le nouveau numéro de Bordel, la revue qu’il a créée en 2003 avec Frédéric Beigbeder, à la Chine.

33 textes « d’auteurs confirmés et de nouvelles voix à découvrir » pour un recueil très… chinois. J’y signe une nouvelle intitulée « Jour de chance », qui met en scène un jeune homme dont c’est la première danse du lion en public.



Un homme jetable, Aude Walker


Jules a vingt ans, le diable au corps et une envie pressante de quitter le nid où sa mère change d’homme comme de robe. Il veut trouver un boulot, n’importe quoi qui l’emmène loin et lui fasse gagner un peu d’argent à envoyer à sa petite sœur – n’importe quoi, quitte à se bruler les ailes ; n’importe quoi, et c’est encore mieux si cela lui brûle les ailes. Jules est en quête d’adrénaline, et c’est en se faisant embaucher en intérim dans les centrales nucléaires qu’il va en trouver, en approchant du plus près qu’il peut « la radioactivité, ce mal invisible, inodore, inconnu » (page 49).

 

C’est un univers que découvre Jules, et le lecteur avec lui :