Un convoi pour Juan-les-Pins, Olivia Elkaim


 

Des Editions du Moteur, je suis une fidèle – et de la première heure (j’ai même participé à leur premier ouvrage collectif !).

Et quant à ceux de leurs petits livres dont le bandeau « pellicule de cinéma » est vert – pour comédies – Un convoi pour Juan-les-Pins est le troisième, après Bernard de David Foenkinos et La Battle de Valérie Tong Cuong.

Autant dire que j’ai plongé dans cette histoire courte avec appétit.

.

Quatrième de couverture :

Souvenez-vous, l’Eyjafjöll avait recouvert l’Europe d’un énorme nuage de cendres, plus aucun avion ne pouvait décoller, toute la France était paralysée.
Mais nous, il fallait bien qu’on trouve une solution pour ramener le corps de mémé dans le Midi…



Concours cinéma


Gagnez 2×2 places pour le film adapté du roman « Un jour » de David Nicholls

 

Il se dit que les plus belles histoires d’amour appartiennent aux classiques de la littérature.

.

A l’occasion de l’adaptation cinématographique du roman « Un jour » de David Nicholls, scénarisé par l’auteur en personne, et dont j’ai vu hier la projection [mais chuuut pour l’instant], voici un petit concours pour tenter de gagner deux fois deux places pour le film, qui sort dans les salles françaises le 24 août prochain.

.

Pour participer, il vous suffit de me dire quel livre est pour vous la plus belle histoire d’amour de la littérature contemporaine – française ou étrangère -, et pourquoi.

Le tout est à poster en commentaire de mon billet sur cet époustouflant roman qu’est « Un jour », c’est-à-dire .



Et surtout, ne cherchez pas à me joindre !, Heleen van Royen


 

Quatrième de couverture :

Agée de trente-six ans, Juliette a tout pour être comblée. Un mari, deux enfants, une belle maison. Mais Juliette est malheureuse. Elle s’ennuie. Elle veut fuir. Etre, pour une fois dans sa vie, une mauvaise mère, une mauvaise épouse, une mauvaise fille. Etouffée par la routine, elle décide un beau matin de laisser sa famille derrière elle. De se la jouer Thelma et Louise, mais en solo. Direction, le soleil.

Sur un coup de tête, elle choisit de s’envoler vers le Portugal. Là-bas, Juliette fera ce que beaucoup rêvent de faire sans jamais l’oser : donner libre cours à ses désirs, à ses fantasmes. Au risque parfois de se perdre. Mais n’est-ce pas le prix de sa liberté nouvellement acquise ?



Un été à La Défense, Zoé Azar & Alice Blue


Vous bossez pendant que les autres sont à la plage ? Vous n’êtes pas les seuls. Ce petit livre (« carnet de bord illustré » proposé par Zinc éditions, une maison qui fait des livres et des objets souvent curieux mais toujours réussis) ne vous apportera ni solution miracle ni billet pour les Seychelles, mais il vous permettra de dédramatiser.

.

Car Zoé Azar a subi cette situation avant vous – et rien qu’en lisant la quatrième de couverture, vous vous sentirez moins seul.

.

« L’existence est riche en retournements improbables. C’est ainsi que moi, qui passe d’ordinaire l’été à l’ombre d’un figuier, à méditer sur l’avenir de l’art, de l’humanité en général, et sur le mien en particulier, je me retrouve cette année sur l’esplanade de la Défense, œuvrant au service Marketing & Communication d’une entreprise dynamique et conquérante (…).



Sélection été 2011


 

Ils sont sortis entre la rentrée littéraire de septembre 2010 et aujourd’hui, et vous n’avez pas eu le temps de les lire ?

Vous les avez loupés, parce qu’on ne peut jamais tout lire ?

.

C’est précisément à cela que servent les vacances – entre autres -, c’est exactement ce que permet l’été.

.

Voici donc ma sélection de livres à glisser dans vos bagages, pour passer un bel été avant la déferlante de la rentrée littéraire prochaine.

(cliquez donc sur les titres pour en savoir plus)



Mook Gares !


Cet été, y aura-t-il une gare sur votre route ?

.

Les Editions Autrement, à l’origine des « mook » (mi magazine, mi livre [book]) voient ce lieu comme un catalyseur d’émotions. « La gare est à elle seule un condensé de vie urbaine, le reflet d’une ville ou d’un territoire » selon Sophie Boissard, directrice générale de Gares & Connexions, qui signe l’édito.

Alors, ce mook de la série « Villes, régions, territoires » est sous-titré « fabriques d’émotions ».

.

De grand format, cet objet à couverture souple et papier mat contient des textes divers, réflexions, développements, interviews, tranches de vie chacun assorti d’un résumé en français, ainsi qu’une nouvelle de Philippe Routier ; il est illustré de dessins et de photographies variés.