Bonjour, Anne, Pierrette Fleutiaux


 

« Entre les années 1974 et 1990, j’ai été très proche d’Anne Philipe.

Elle était la femme qui avait vécu aux côtés d’un acteur célébrissime, dans une aura étincelante de succès, d’engagement intellectuel et politique, d’amour et de tragédie. C’était aussi l’écrivain dont le livre Le Temps d’un soupir avait bouleversé des centaines de milliers de gens de par le monde. Elle était ethnologue, romancière, éditrice, grande voyageuse et reporter. Ce livre raconte comment ma vie s’est tressée avec la sienne, dans un de ces compagnonnages secrets qui nous font devenir ce que nous sommes.

Il n’est pas commémoration mais intimité intérieure avec une présence. Il s’agit de faire droit à cette dette fondamentale que nous avons envers ceux qui ont laissé empreinte en nous, et qui est liée à la valeur de l’existence. Anne Philipe avait une vingtaine d’années de plus que moi. Elle a changé ma perception de la vie.

J’ai voulu la retrouver vivante, à partir du terrain de nos années communes, où elle fut mon éditrice et amie.

J’ai voulu retrouver Anne-la-mienne et transmettre ce qu’elle a été : un jalon capital dans mon histoire personnelle, un trait à marquer dans l’histoire des femmes, et aussi une trace lumineuse que ne doit pas oublier la littérature. Les femmes de ma génération ont connu beaucoup d’avancées. Nous n’en voyons que mieux les reculs qui guettent, et les étapes à parcourir. Nous ne sommes pas tranquillisées. Nous sommes les femmes du milieu du chemin. »

.

Bonjour, Anne est une quête d’un être aimé, admiré, et perdu. Bonjour, Anne est un hommage en forme d’aveu – ou l’inverse -, mâtiné d’« amer regret », à une personne qui aura été essentielle pour l’auteur.

Anne, pour Pierrette Fleutiaux, aura peut-être été la rencontre.

.

« Je suis en quête d’un personnage, d’une personne, d’un être aimé, Anne, bien sûr. Je cherche un chemin vers elle. Tout livre qui semble pourvoir m’aider dans mon entreprise, je le lis. Tout autre, je l’écarte. Ou, si j’y suis obligée, le lis avec impatience. » (page 83)

.

« Sautant de pierre en pierre dans mon chemin de Petit Poucet, je croise des sentiers à demi effacés où vous apparaissez, Anne.

Et je suis heureuse d’éprouver cette discrète, étrange continuation de votre présence. » (page 119)

.

« Ce que j’aimerais, c’est vous retrouver aujourd’hui, […] et vous parler comme je n’ai jamais pu vraiment le faire. » (page 209)

.

Seul le temps a permis de coucher ces sentiments confus, différents de la simple amitié, du simple amour, de la simple admiration ou encore de la simple reconnaissance, des sentiments faits d’un peu de tout cela, et de faire un livre dédié à celle qui a rendu les autres possibles.

On ne doute pas qu’il y ait Anne Philipe dans chaque ouvrage de Pierrette Fleutiaux, tant il y a forcément Anne Philipe en Pierrette Fleutiaux.

.

« Anne pour moi : l’apprentissage d’une autre façon d’être au monde. » (page 219)

.

« Amitié, amour, littérature planaient en une trinité bienveillante au-dessus de nous. » (page 195)

.

« Et je suis surprise, dans cette quête que je fais d’Anne, de me rencontrer moi. » (page 219)

.

Chacun ne peut ambitionner mieux pour soi qu’une rencontre similaire, une rencontre qui donne l’irréversible impulsion.

Parce qu’il s’agisse d’une amie, d’une éditrice ou de n’importe qui d’autre – pensée pour le dédicataire de Je vous emmène au bout de la ligne - , il est des rencontres qui peuvent changer la face du monde de chacun.

Qui peuvent tout changer.

.

Merci, Pierrette Fleutiaux, d’en avoir témoigné ainsi, par ce biais très personnel mais paradoxalement très facile à s’approprier.

.

« Une petite fille en moi semble toujours en attente, prête à pointer son nez à la première occasion. Elle bouscule dans ces colloques l’écrivaine sérieuse que je m’efforce de paraître, elle se fiche de ma réputation, […] elle tire sur ma jupe pour que je la laisse cabrioler,  »J’ai envie de jouer, moi » » (page 98)

.

« Aimer, être aimé, cela, le sens de la littérature ? » (page 98)


One comment on “Bonjour, Anne, Pierrette Fleutiaux

  1. Pingback: Bonjour Anne de P ierrette Fleutiaux/ « Je Lis, Tu Lis, Il Lit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>