Elle et Lui – Marc Levy

téléchargement

Il faut bien que je vous l’avoue : j’ai lu tous les romans de Marc Levy, a l’exception des 2 précédant Elle et Lui , ceci s’expliquant en grande partie par le fait que je n’ai pas lu grand chose en 2013 et 2014. Contrairement à ce que pourrait laisser penser cette phrase d’accroche, je n’en ai pas honte ! Et je suis de celles qui pensent que si des auteurs comme Levy ou Musso permettent à certaines personnes de prendre du plaisir à lire un ou deux romans par an, et bien tant mieux !
Ainsi, lorsque l’on m’a offert celui-ci, j’ai sauté sur l’occasion pour me replonger dans l’univers de l’auteur.
Elle, Mia, est une actrice bien connue en Angleterre et malheureuse avec son acteur de mari. Un beau jour, après avoir attendu son mari durant de longues heures, elle décide de tout quitter tout et part se ressourcer a Paris, chez une amie restauratrice.
Lui, Paul, est le meilleur ami de Lauren et Arthur, les 2 héros de Et si c’était vrai et Vous revoir. C’est un écrivain américain qui s’est exilé à Paris après le succès de son premier livre. Lui aussi à tout quitté, et notamment son cabinet d’architecte et ses amis. Le hasard ne faisant pas forcément bien les choses, ce n’est pas lui qui mènent ses 2 âmes en peine à se rencontrer.

Les quelques allusions aux précédents ouvrages dont Paul était un personnage central ne gênent pas la lecture et je pense que le fait de ne pas les avoir lu n’est pas gênant. J’ai apprécié le fait qu’il se passe beaucoup de chose autour de la non-histoire des 2 personnages centraux. L’intrigue ne tourne pas en rond mais au contraire voyage beaucoup ! Il ne s’agit pas seulement de l’histoire de Mia et Paul. En fait il s’agit de l’histoire de Mia et de celle de Paul, 2 personnages qui, certes, sont amis mais qui ont aussi beaucoup de choses à gérer par ailleurs dans leur vie : Mia avec son mari, Paul avec sa peur de l’avion et de faire le grand saut pour rejoindre sa traductrice en Corée.

C’est un roman que j’ai trouvé drôle et attendrissant et j’ai beaucoup aimé la façon dont Marc Levy répond aux nombreuses critiques qui se répètent année après année lors de la sortie de ses romans comme le montre les citation ci-dessous.

« – Vous pourriez me commander les autres
– Oui, bien sûr. Mais j’ai aussi d’autres écrivains à vous proposer si vous aimez lire.

- Pourquoi, cet auteur n’est pas pour les gens qui aiment lire ?
- Si, mais disons qu’il y a plus littéraire.
- Vous avez déjà lu un de ses romans ? 
- Hélas, je ne peux pas tout lire, dit le libraire.
- Comment pouvez-vous donc juger son écriture ?
Le libraire la toisa et retourna derrière son comptoir. 
- Vous voulez que je vous en commande d’autres ? enchaîna-t-il en encaissant l’ouvrage qu’elle emportait
- Non, répondit Mia, je vais commencer par celui-ci et commandes les autres dans une librairie moins littéraire. » Chapitre 9

«  – Vous trouvez qu’il n’y a pas assez de drames dans la vraie vie, que les gens ne sont pas suffisamment accablés de malheurs, de mensonges, de lâchetés et de mesquineries, vous voulez en rajouter ? Perdre leur temps à leur raconter des histoires qui finissent mal ?
- Les romans se doivent de coller à une certaine réalité, au risque de paraître fleur bleue.
- Mais on leur dit merde, à ceux qui n’aiment pas les histoires heureuses, qu’ils aillent patauger dans leur sinistrose, ils nous font déjà assez suer comme ça, on ne va pas en plus leur laisser le mot de la fin. » Chapitre 8

Ou encore

« - Quelle décision ?
- De partager avec d’autres ce que tu as écrit. Tu n’es pas Hemingway, mais ton histoire peut apporter un peu de bonheur aux gens qui la liront. Par les temps qui courent, ce n’est déjà pas mal. » Chapitre 3

C’est exactement ce que je recherche dans un livre, en tout cas en ce moment, ce sera peut être différent dans quelques années même si je comprends que ce ne soit pas forcément le cas pour tout le monde.

Bref un livre recommandé si vous souhaitez passer un bon moment avec des personnages attachants et sans vous prendre la tête.

La Colline aux esclaves – Kathleen Grissom

100003569

La famille de Lavania a voulu immigrer d’Irlande jusqu’en Amérique mais ses 2 parents sont morts dans la traversée. Orpheline, elle est recueillie par le capitaine du bateau qui l’envoie comme esclave dans sa plantation. C’est Belle, une jeune femme au passé douloureux et Mama Mae qui la prennent sous leur aile. Mais Lavinia est blanche dans un milieu noir et en grandissant elle peine a trouver sa place entre les deux communautés. La Colline aux esclaves est le récit croisé de Belle et surtout de Lavinia a travers une sorte de journal qu’elles tiennent.

Il m’a fallut plusieurs tentatives pour entrer dans ce roman. A la première, je n’ai lu que le prologue. J’ai vu qu’il se déroulait 20 ans après le chapitre 1, ça m’a dérouté, j’ai refermé ! (oui, il m’en faut peu !). A la deuxième tentative, j’ai attaqué directement pas le premier chapitre et me suis dit qu’il y avait trop de personnage, que je ne comprenais pas qui était qui,… j’ai refermé ! (hum…) La troisième fut la bonne ! J’avais enfin plus de temps à accorder à ce roman et ait pu m’y plonger plus de 5 minutes (ça aide) ! Ce qui a du bon avec les vacances à la neige où il ne fait que neiger, c’est que tu as plein de temps pour lire blottie sous la couette devant la cheminée avec un bon chocolat chaud maison ! J’ai donc finalement adopter les personnages, compris, non sans difficultés, qui étaient les enfants, les parents, les gentils et les méchants, les habitants de la dépendance et ceux de la grande maison. (Note à l’éditeur, un arbre généalogique ne serait pas du luxe ;))

Par la suite, j’ai eu du mal à… poser le livre ! Le rythme de l’histoire est rapidement avec des chapitres courts et une alternance entre les récits de Belle et Lavinia très rapide. L’alternance des chapitres est bien régulière, sans faux pas. On ne se pose donc jamais la question de qui est le personnage qui raconte, d’autant qu’elles ont un style d’écriture très différente l’une de l’autre. Cependant, dans la seconde partie, Belle n’a plus vraiment sa place et n’est plus évoquée que peu souvent ce que j’ai trouvé dommage. J’aurai bien aimé que sa vision des choses soit plus développée.

Cette histoire est probablement très proche d’une cruauté des blancs envers les noirs qui étaient loin d’être extraordinaire à cette époque dans cette région. Beaucoup de faits de maltraitance ne sont que suggérés mais la cruauté et le pouvoir des blancs sur les noirs sont très présents et pesants.
Si certains passages narrent des moments heureux dans la vie de nos héros, le malheur les rattrape bien trop souvent et régulièrement. Toujours au détriment des noirs et au profit des blancs.

Finalement, cette histoire m’a vraiment touchée (j’ai eu les larmes aux yeux à de nombreuses reprises).Je me suis tellement plongé dans l’histoire qu’elle m’a empêché de dormir et que j’ai écrit pratiquement l’intégralité  de cette chronique,à 23h30 le jour où je l’ai fini, sur mon téléphone et cachée sous ma couette pour ne pas réveiller mon mari qui dormait !

Merci à Elise et aux Editions Charleston pour l’envoi du livre et félicitations à elles qui ont dépassé les 100 000 exemplaires vendus avec cet ouvrage !

Dangerous perfection – Abbi Glines

En janvier, les éditions Jean-Claude Lattes ont lancé une nouvelle collection qui porte le nom d’&moi, des livres 100% romance, 100% plaisir et qui promet un nouveau livre par mois.

9782709647069-G

Le premier titre de cette collection Dangerous Perfection d’Abbi Glines. Un roman de la série Rosemary Beach dont les droits français ont été acquis par plusieurs éditeurs différents mais qui est composée de plusieurs mini-séries. Un peu compliqué tout ça mais en bref, vous pouvez lire sans souci Dangerous Perfection et le tome 2 qui sont les seuls à traiter de Della et Woods.

Della est une jeune fille ayant vécu une enfance particulièrement difficile qui provoque chez elle des cauchemars quasi-quotidiens. Pour tenter de se sortir de cela, et sur les conseils de sa meilleure amie, elle entreprend un voyage initiatique sous forme de road trip à travers les Etats-Unis. Alors qu’elle n’est partie que depuis quelques heures, elle se retrouve désemparée devant une pompe à essence, incapable de faire le plein.

Woods, qui tente de trouver sa place dans l’entreprise familiale,  lui propose de faire le plein, et plus si affinités…

Dans cette histoire d’amour qui tente de trouver sa place malgré les obstacles surgissant du passé et devant faire face à des personnes pas toujours bien intentionnées. L’histoire entre Della et Woods est passionnée et ponctuée par des passages torrides qui mettent en émoi. La collection porte bien son nom ! Ce livre reste tout de même une romance avec quelques passages érotiques. Rien à voir avec (a priori puisque je ne les ai pas lu) avec Cinquante Nuances de Grey édité lui aussi par JC Lattes.

J’ai trouvé ce roman très agréable à lire malgré les noms un peu spéciaux des personnages ! Par ailleurs, je trouve un peu dommage de mettre un titre en Anglais mais qui n’est pas le titre original (Twisted Perfection)… Cette erreur est « réparée » avec le tome 2 de la série qui porte même titre en français et en anglais : Simple Perfection.

AMBbQSxk_400x400

Concernant la collection &moi, le programme prévu pour les prochains mois est le suivant (on est plutôt sur de la littérature Young Adult) : 2 autres romans d’Abbi Glines (mini série Chance, toujours dans la série Rosemary Beach), la série Stage Dive de Kylie Scott (4 romans) ou encore Virgin & Bitch de Radhika Shanghani. Et tout cela, au prix de 12,50 €.

Je vous laisse, je vais lire la suite devant la cheminée, en attendant que la neige cesse enfin de tomber ! ;)

PS : ces romans seront à gagner prochainement chez Vendredilecture !