Un monde sans fin – Ken Follett

J’ai lu il y a quelques mois de cela, Les Piliers de la Terre de Ken Follett et j’avais adoré ! J’ai donc souhaité partir à la découverte des autres romans de l’auteur. Et malgré les mises en garde de Lili, j’ai craqué sur Un monde sans fin, présentée comme la suite des Piliers.

En vérité ce n’est pas vraiment la suite. Le seul point commun est que les héros sont les descendants de Jack le bâtisseur et d’Aliena et ceux de leurs ennemis. Mais les descendants lointains puisque l’histoire se situe deux siècles plus tard. L’intrigue est à peu près la même que pour les Piliers : le destin croisé de quatre jeunes gens, de leur enfance à leur vie d’adulte. Les gentils luttent contre les méchants, les petites gens contre la bourgeoisie et ce n’est pas toujours ceux qu’on voudrait qui gagnent à la fin !

Je ne suis pas persuadée que Ken Follett ait eu une bonne idée en écrivant ce tome et surtout en essayant de le faire aussi long que le premier. En effet, l’histoire traîne en longueur et est répétitive. Quand je lis un livre, je n’aime pas spécialement que l’auteur me rappelle que Machin est le fils de Bidule ou que Chose fait tel métier. Et là c’est ce que fait Ken Follett, à de multiples reprises… cela à fini par m’agacer !

Ce que j’avais apprécié dans les Piliers, c’est le mélange de la grande Histoire avec la vie des héros. Or ici, pas de combat et de lutte pour le trône d’Angleterre si ce n’est un roi qui guerroie en France durant de nombreux mois. Dans le reste du roman, c’est surtout les luttes pour les pouvoirs locaux : succession de chevalier, direction du prieuré, élection du prévôt de la guilde des marchands…

Il faut dire la vérité, j’ai été au bout mais j’ai fait l’impasse sur pas mal de pages ! Ken Follett aurait pu faire un excellent roman de 500 pages… C’est dommage de vouloir faire longue quantité et de faire tourner l’histoire en rond !

Bref, vous l’aurez compris, bien que les personnages soient attachants et que l’on se désole des mésaventures de Merthin, Caris ou Gwenda, le roman ne vaut pas le détour ! Contentez vous donc des Piliers de la Terre qui est bien bien meilleur!

5 thoughts on “Un monde sans fin – Ken Follett

  1. « Les piliers de la terre » reste bien meilleur, je suis d’accord. Cela dit, comme je l’ai lu 10 ans avant le monde sans fin, j’étais ravie de retrouver cet univers et je ne me suis pas ennuyée ! La construction du roman est quasiment identique et on arrive du coup à anticiper un peu ce qui va se passer… Mais bon, ce fut une bonne lecture quand même, à ne pas lire juste à la suite ;-) !

  2. Ce n’est pas la première fois que j’entends cette critique de ce livre. je crois que je vais définitivement m’abstenir de cette lecture. Je veux garder un bon souvenir des piliers! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>