Pluie de corps – Pauline Doudelet

Aujourd’hui, je vous reparle de Pauline Doudelet ! Cette fois vous n’avez plus d’excuse pour ne pas la connaitre. D’une part parce que ses articles font régulièrement des incursions dans la revue du web, d’autre part parce que je vous en avais déjà parlé ici et , et enfin parce que d’après les statistiques du blog vous venez régulièrement me visiter après une visite sur son site !

Vous le savez, j’avais adoré Petits meurtres à Paris, dont j’attends avec impatience la suite ! Par conséquent quand j’ai appris la sortie d’un nouveau polar, je l’ai acheté avec plaisir ! D’autant que c’était l’occasion pour moi de découvrir Noir c’est Noir, la collection polar de Numeriklivres, dirigée par Jean-Basile Boutak. Oui, chez Numeriklivres, car le temps d’un ouvrage Pauline a renoncé à l’auto édition. Si vous vous demander pourquoi, aller donc faire un tour ici.

Bref, passons à l’ouvrage ! Pluie de corps n’est pas un polar comme les autres. Ou plutôt, ce n’est pas juste un polar. C’est un mélange audacieux d’humour, de noirceur, d’amour, de suicides collectifs et de réunions dans des lieux plus étranges les uns que les autres.

Henri Lefèvre est inspecteur à Lille et mène l’enquête sur une série de suicides un peu étranges : des habitants, de plus en plus nombreux, se jettent du haut des toits en criant des absurdités. Pour cela il est accompagné par un « bleu » (un peu) lourdaud qui enchainent les idioties. Tout cela sous le commandement d’un commissaire dont les accointances font que les pistes de Lefèvre ne doivent pas aboutir. Ajouter à cela des rencontres sur internet, des boites de nuits peu fréquentables, des visites de musées improbables et beaucoup d’humour et vous obtiendrez le mélange explosif qu’est pluie de corps.

J’ai trouvé assez sympathiques les incursions des messageries de rencontres sur internet sous la forme de bulles et nous sous la forme de dialogues traditionnels. Et il est vrai que dans ce roman les rebondissements sont multiples tant sur les évènements au premier plan de l’enquête que sur des personnages plus secondaires.

Pour en savoir plus pour tous les étranges personnages de cette histoire (dites, ils ne sont pas tous comme ça à Lille hein ? ;)) il vous suffit de vous rendre ici !

C’était une chronique en numérique !

3 thoughts on “Pluie de corps – Pauline Doudelet

  1. Bonjour Pauline, (excusez moi de vous dérangez sur votre blog mais je ne savais pas comment vous contacter autrement !) je suis actuellement en khâgne au lycée Pasteur de Besançon, où nous comptons relancer l’association « Eurêkhagne », dont vous êtes apparemment la dernière présidente. Nous avons cependant besoin pour cela de votre accord pour que la succession se fasse en règle… Pourriez vous me contacter à cette adresse : thomas.martin98@free.fr (ou au 0669243919) pour régler cette formalité ? Merci d’avance, Thomas.

  2. Pingback: Pluie de corps – Pauline Doudelet « Le club des lecteurs numériques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>