Archives de l’auteur : lesensables

Chroniques du Lac: « L’innocent » de Philippe Heriat (1908-1971), par Elisabeth Guichard-Roche

A l’occasion de l’article « Siegfried et le Limousin », je vous avais expliqué la genèse des « chroniques du Lac » et mentionné le passé littéraire de Nohant en Gracay, où Zulma Carraud, notre bonne dame de Nohant s’installa en 1850. C’est naturellement … Continuer la lecture

Publié dans Les ensablés, littérature 1914-1970 | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Mes espoirs de retour: « Nicolo-Peccavi ou l’affaire Dreyfus » à Carpentras d’Armand Lunel (1892-1977), par JH Coudy

Le prix Renaudot fut attribué pour la première fois en 1926, nouvelle « Belle Époque » avant la crise des années trente, où la France goûtait les charmes du dernier gouvernement Poincaré et du Franc-Or. Ce fut le roman d’Armand Lunel «  … Continuer la lecture

Publié dans Les ensablés, littérature 1914-1970, Mes espoirs de retour par H.J Coudy | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

« L’affaire Berthet » de Jean Prévost (1901-1944): l’inconscient du Rouge et le Noir

Dominique Fernandez considère Jean Prévost comme l’un des meilleurs stendhaliens du XXème siècle. Prévost est, comme l’indique Philippe Berthier dans sa préface à « l’Affaire Berthet », l’auteur d’une thèse magistrale, incisive et dégraissée, qui fait encore référence, la Création chez Stendhal.

Publié dans Actualités, Les ensablés, littérature 1914-1970 | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , | Un commentaire

Notes de voyage de Laurent Jouannaud: Jean Racine (1639-1699) est moderne, mais pas cool!

Mon cher Hervé, j’ai relu trois pièces de Jean Racine (1639-1699): Britannicus (1669), Bérénice (1670) et Phèdre (1677). Chaque pièce ne dure qu’une cinquantaine de pages : c’est bref. Les personnages sont des rois, des reines, des princes, des princesses, et … Continuer la lecture

Publié dans Notes de voyage de Laurent Jouannaud | Marqué avec , , , , , , | 2 commentaires

Chronique de Denis Gombert : « Un jeune couple » de Jean-Louis Curtis (1917-1995), réactif plus que réactionnaire.

Cette chronique répond au beau papier (cliquer ici) qu’Hervé a consacré à Jean-Louis Curtis et son roman Un jeune couple. Hervé avait lu ce roman à Belle-Ile en été sous la pluie ; me  voici le découvrant en Auvergne en hiver, … Continuer la lecture

Publié dans Chroniques de Denis Gombert, Les ensablés | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Notre ami Albert Vidalie (1913-1971)

Je vous parlerai aujourd’hui d’un auteur remarquable, auvergnat d’origine, né en 1913 dans la banlieue de Paris, mort en 1971 après neuf romans, des pièces de théâtre, des scénarios (dont « Le capitaine Fracasse » avec Jean Marais). Il s’appelait Albert Vidalie. … Continuer la lecture

Publié dans Les ensablés, littérature 1914-1970 | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 commentaires

Chronique du Lac: « L’asphyxie » de Violette Leduc (1907-1972), par Elisabeth Guichard-Roche

Par un triste dimanche d’hiver, ma fille m’avait préparé une surprise. Nous enfourchâmes nos vélos direction Bastille. Je devinais en arrivant devant le cinéma: nous allions voir « Violette ». Ce film, réalisé par Martin Provost, retrace une partie de la vie … Continuer la lecture

Publié dans Chroniques du lac, littérature 1914-1970 | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Un commentaire

« Le testament d’un cancre » de Bernard Gheur, récit d’une adolescence.

Au marché des livres, à Brancion, j’ai pu encore découvrir, tout à fait par hasard, un livre délicieux, drôle et tragique. Il était au dessus d’une pile. « Le testament d’un cancre » de Bernard Gheur. Pour être tout à fait honnête, … Continuer la lecture

Publié dans Les ensablés, littérature 1914-1970 | Marqué avec , , , , , , , | 2 commentaires

Notes de voyage de Laurent Jouannaud: Pour ou contre la cousine Bette?

Mon cher Hervé, puisque je me suis chargé de donner un coup de plumeau aux classiques, les classiques étant poussiéreux mais pas ensablés, je me propose de lire La cousine Bette, le roman de Balzac. Pourquoi ce titre-là ? Parce que … Continuer la lecture

Publié dans Notes de voyage de Laurent Jouannaud | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

« L’homme qui s’est retrouvé », de Henri Duvernois, conte drôlatique et philosophique

Récemment, je vous ai parlé de ma lecture enthousiaste d’un roman intitulé « Edgar » d’Henri Duvernois, auteur remarqué par André Gide en son temps et oublié depuis. Oublié? pas tout à fait, car une maison d’édition, l’Arbre vengeur, a eu le … Continuer la lecture

Publié dans Les ensablés, littérature 1914-1970 | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire