« Les Ensablés, survivre en littérature », bilan annuel

Chers lecteurs,

Depuis un an, je tiens ce blog sur « les Ensablés », et je voulais profiter de cet anniversaire pour vous en dire quelques mots.

C’est un travail important, lourd parfois, mais qui me donne beaucoup de satisfaction. Peu à peu, au fil des mois, mon lectorat grossit, mes écrivains oubliés existent de plus en plus. Certains lecteurs m’envoient leur conseil, me remercient, m’encouragent. Nous avons pu ainsi parler de Guérin, Calet, Forton, Enard, Etiemble, et tant d’autres injustement négligés par la postérité. D’autres suivront.

En un an, le blog a recueilli 14000 visiteurs, ce qui n’est pas rien. L’objectif est bien entendu de poursuivre sur cette lancée.

Le blog « les ensablés » a trouvé son rythme de croisière, ses thèmes aussi. A côté de ce qui constitue sa raison d’être (la redécouverte de romans oubliés du XXème siècle), je me permets parfois d’ajouter des bulletins d’humeurs, des propos plus personnels, et ne manque jamais de vous informer de la parution d’ouvrages sur Napoléon qui me paraissent mériter une mention, ainsi, dernièrement, l’ouvrage de Martineau sur Sainte-Hélène.

Par ailleurs, « les ensablés » accueillent chaque mois une chronique de Laurent Jouannaud dont l’intérêt est d’avoir pris le contrepied de ma démarche. Lui s’attache aux monuments littéraires qu’il « revisite » avec originalité. Sa dernière note de voyage lui a valu en peu de jours la visite de plus de 150 personnes. Ceux qui ont lu ses livres, notamment « Toxiques » et « La condition sexuelle » (chez PUF)  savent quel honneur il me fait en publiant ici sa prose critique.

J’aborde aussi régulièrement le thème du « totalitarisme » moderne qui était celui de mon roman « La Nuit du Vojd », en espérant que mes quelques articles auront conduit certains d’entre vous à le lire.

Mon deuxième roman sortira à la rentrée littéraire de septembre 2012 et s’intitulera « Une vie pour rien », chez Lattès. Je l’ai achevé il y a quelque temps déjà, mais les corrections, les ajouts (et les retraits aussi) m’ont occupé encore tout récemment. Je rédige actuellement un troisième texte, en attendant le jour où, peut-être, les romans que j’avais écrits avant la publication de « La nuit du Vojd » seront publiés à leur tour.

Grâce aux Ensablés, je peux faire entendre ma voix, aider à la résurrection des auteurs morts, mais aussi à faire grandir l’audience de mes propres romans.

Mon activité littéraire est donc totale: d’un côté, le blog, la lecture assidue, régulière, indispensable à l’écrivain, de romans; de l’autre une production romanesque régulière. Ainsi puis-je vraiment, enfin, vivre pleinement la littérature.

J’ai pu constater l’intérêt que suscite ce blog, et j’ai eu une idée. Pourquoi ne pas partager ensemble nos lectures? Pourquoi, si vous connaissez un ouvrage (pour autant qu’il appartienne à la littérature française du XXème siècle), ne pas nous en parler? J’attends vos suggestions.

Je ne pouvais pas finir ce petit mot sans vous remercier encore de me lire, remercier aussi la personne sans qui ce blog n’aurait pas été possible: Nicolas Gary, patron d’Actualitté.com qui m’a laissé ma chance.

Je rappelle à ce sujet qu’il vous est possible d’accéder directement à son site si riche en informations littéraires en cliquant à droite de ce texte sur « ActuaLitté ».

A tous, Fraternité littéraire.

Hervé BEL.

 

 

Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à « Les Ensablés, survivre en littérature », bilan annuel

  1. Philippe dit :

    Merci Hervé pour cet effort remarquable. Nous faire découvrir régulièrement des ouvrages oubliés est d’une infinie richesse pour pouvoir naviguer dans ce monde merveilleux de la littérature. Nous attendons ton deuxième roman avec impatience.

    Fraternité littéraire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>