Notes de voyage de Laurent Jouannaud: « Le sang noir  » de Louis Guilloux (1899-1980), un bon roman d’avant-guerre.

Gallimard vient d’éditer la correspondance d’Albert Camus (1913-1960) et de Louis Guilloux (1899-1980), écrite entre 1945 et 1959. J’ai lu cette soixantaine de lettres car ce qui touche Camus m’intéresse. Louis Guilloux m’intéressait moins. J’ai plusieurs fois feuilleté son grand roman, Le Sang noir (1935), sans me décider à le lire. Je ne savais pas qu’il avait été l’ami d’Albert, et com
Publié dans Les ensablés, littérature 1914-1970, Notes de voyage de Laurent Jouannaud | Marqué avec , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Raymond Guérin (1905-1955), le malchanceux: article publié en Roumanie dans « Conversations littéraires »

Raymond Guérin (1905-1955) Chers lecteurs de Roumanie, Aujourd’hui j’aimerais vous parler Raymond Guérin. J’ignore si son nom est même arrivé aux confins de la France. Alors je doute qu’en Roumanie vous le connaissiez. Mon but, aujourd’hui, est de vous le faire aimer. Il a créé une œuvre importante publiée chez Gallimard. De temps en temps on parle de lui puis on l’oublie. Certes
Publié dans Actualités, Les ensablés, littérature 1914-1970 | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , | Un commentaire

Mes espoirs de retour par HJ Coudy: « La Terre et le Sang » de Mouloud Feraoun (1913-1962), écrivain assassiné.

Nous avons un souvenir très présent de la nouvelle de l’assassinat de Mouloud Feraoun au mois de mars 1962 alors que la guerre d’Algérie connaissait, dans sa dernière année, à un peu moins de quatre mois de l’indépendance, son paroxysme dans l’affrontement triangulaire du FLN, de l’armée française et de l’OAS. Mouloud Feraoun, écrivain déjà connu, ancien instituteur, né en Kabylie en 1913,
Publié dans Les ensablés, littérature 1914-1970, Mes espoirs de retour par H.J Coudy | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

A ne pas manquer: colloque Jean Prévost le 6 décembre au Lycée Henri IV

Chers lecteurs passionnés de littérature, en particulier de littérature ensablée, je vous signale un événement à ne pas manquer: un colloque sur Jean Prévost qui se déroulera le  6 décembre 2014 au Lycée Henri IV. Ce sera l’occasion d’entendre de grands spécialistes de France et du Canada sur cet auteur injustement oublié, mais aussi de nous rencontrer lors des pauses. Alors réservez votr
Publié dans Actualités, Les ensablés | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Chroniques du Lac: « Le Cercle de famille » d’André Maurois (1885-1967), par E. Guichard-Roche

Il y a 3 ans, Hervé Bel avait rédigé un article sur « les roses de Septembre » d’André Maurois. Je vous propose aujourd’hui de partager la lecture d’un autre roman de cet auteur injustement tombé dans un certain oubli : « le cercle de famille », publié en 1932. Imaginez une famille bourgeoise et provinciale au début du 19ème siècle. M. Hermin e
Publié dans Chroniques du lac, Les ensablés, littérature 1914-1970 | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , | Un commentaire

« Mon journal pendant l’occupation » de Jean Galtier-Boissière (1891-1966): une immersion à ne pas manquer

J’ignore, chers lecteurs, si ce blogue vous est de quelque utilité. Il l’est en tout cas pour moi. J’avais lu avec attention l’article de Carl Aderhold sur le roman « La fleur au fusil » de Jean Galtier-Boissière. Sans cette lecture, le nom de cet homme étonnant me serait resté inconnu encore longtemps, peut-être toujours. Lorsque, pendant les vacances, je me suis
Publié dans Les ensablés, littérature 1914-1970 | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , | 5 commentaires

Notes de voyage de Laurent Jouannaud: « Les liaisons dangereuses » de Choderlos de Laclos (1741-1803) ou les basses oeuvres du plaisir

Je feuilletais Les Liaisons dangereuses (1782) pour retrouver le passage où Merteuil et Valmont se brouillent et provoquent leur perte mutuelle. C’est dans la lettre 153 : « Eh bien ! La guerre ! », décide la Merteuil. Pris par le texte, j’ai relu le chef d’œuvre de Choderlos de Laclos, avec la même fascination et le même malaise qu’à chaque fois. Ce sujet qui fascine, c’est le plaisir sexuel
Publié dans Notes de voyage de Laurent Jouannaud | Marqué avec , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

« Charlot s’amuse » de Paul Bonnetain (1858-1899): une curiosité naturaliste.

Le roman de Paul Bonnetain est une « curiosité », terme qui convient parfaitement, car ce n’est pas un chef-d’œuvre oublié, mais un livre étonnant par son contenu et la façon dont il est traité. Il s’agit de « Charlot s’amuse » (1883), édité chez Kistmaeckers à Bruxelles, et réédité en 2000 par Flammarion dans sa collection «&nb
Publié dans Les ensablés, Littérature jusqu'en 14 | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

(Bonne) humeur: un deuxième prix Nobel pour la littérature française en moins de six ans!

Chers lecteurs, à l’occasion de ce prix Nobel en faveur de Patrick Modiano, nous rééditons l’article de Laurent Jouannaud paru en février 2012 sur son œuvre. Bonne lecture! Mon cher Hervé, Vous avez entendu parler, vous aussi, de Modiano, n’est-ce pas? Patrick Modiano publie « La place de l’étoile » en 1968: il  a 23 ans et obtient le prix Nimier. En 1972, on lu
Publié dans Actualités | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

La logique du grain de sable: Mac Orlan ou l’aventure de l’écriture, par Carl Aderhold

On conserve aujourd’hui de Pierre Mac Orlan, de son vrai nom Pierre Dumarchey, le souvenir d’un écrivain des bas-fonds, du Paris populaire, auteur de Quai des Brumes adapté au cinéma par Prévert et Carné. Pourtant en découvrant Sous la Lumière froide, on s’aperçoit d’une ambition beaucoup plus vaste, ou plutôt d’une réflexion plus large que le simple portrait d’un monde interlope. Ce recueil r
Publié dans La logique du grain de sable, Les ensablés, littérature 1914-1970 | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires