« Mon journal pendant l’occupation » de Jean Galtier-Boissière (1891-1966): une immersion à ne pas manquer

J’ignore, chers lecteurs, si ce blogue vous est de quelque utilité. Il l’est en tout cas pour moi. J’avais lu avec attention l’article de Carl Aderhold sur le roman « La fleur au fusil » de Jean Galtier-Boissière. Sans cette lecture, le nom de cet homme étonnant me serait resté inconnu encore longtemps, peut-être toujours. Lorsque, pendant les vacances, je me suis
Publié dans Les ensablés, littérature 1914-1970 | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Notes de voyage de Laurent Jouannaud: « Les liaisons dangereuses » de Choderlos de Laclos (1741-1803) ou les basses oeuvres du plaisir

Je feuilletais Les Liaisons dangereuses (1782) pour retrouver le passage où Merteuil et Valmont se brouillent et provoquent leur perte mutuelle. C’est dans la lettre 153 : « Eh bien ! La guerre ! », décide la Merteuil. Pris par le texte, j’ai relu le chef d’œuvre de Choderlos de Laclos, avec la même fascination et le même malaise qu’à chaque fois. Ce sujet qui fascine, c’est le plaisir sexuel
Publié dans Notes de voyage de Laurent Jouannaud | Marqué avec , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

« Charlot s’amuse » de Paul Bonnetain (1858-1899): une curiosité naturaliste.

Le roman de Paul Bonnetain est une « curiosité », terme qui convient parfaitement, car ce n’est pas un chef-d’œuvre oublié, mais un livre étonnant par son contenu et la façon dont il est traité. Il s’agit de « Charlot s’amuse » (1883), édité chez Kistmaeckers à Bruxelles, et réédité en 2000 par Flammarion dans sa collection «&nb
Publié dans Les ensablés, Littérature jusqu'en 14 | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

(Bonne) humeur: un deuxième prix Nobel pour la littérature française en moins de six ans!

Chers lecteurs, à l’occasion de ce prix Nobel en faveur de Patrick Modiano, nous rééditons l’article de Laurent Jouannaud paru en février 2012 sur son œuvre. Bonne lecture! Mon cher Hervé, Vous avez entendu parler, vous aussi, de Modiano, n’est-ce pas? Patrick Modiano publie « La place de l’étoile » en 1968: il  a 23 ans et obtient le prix Nimier. En 1972, on lu
Publié dans Actualités | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

La logique du grain de sable: Mac Orlan ou l’aventure de l’écriture, par Carl Aderhold

On conserve aujourd’hui de Pierre Mac Orlan, de son vrai nom Pierre Dumarchey, le souvenir d’un écrivain des bas-fonds, du Paris populaire, auteur de Quai des Brumes adapté au cinéma par Prévert et Carné. Pourtant en découvrant Sous la Lumière froide, on s’aperçoit d’une ambition beaucoup plus vaste, ou plutôt d’une réflexion plus large que le simple portrait d’un monde interlope. Ce recueil r
Publié dans La logique du grain de sable, Les ensablés, littérature 1914-1970 | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Humeurs: il faut s’aimer, il faut aimer son entreprise

Chers lecteurs, Les Parisiens n’auront pas manqué de voir dans le métropolitain de grandes affiches : un garçon mal rasé (forcément, il est « cool »), en cravate (rappel de la rigueur), mais chemise blanche débraillée (il est toujours « cool »), hurle dans un haut parleur. Autour de lui, des flonflons (mais pas de musettes, c’est ringard). C’est l
Publié dans Humeurs | 2 commentaires

Mes espoirs de retour: « L’hydre » de Guillaume Loubet (?-?), par Henri-Jean Coudy

« L’Hydre » de Guillaume Loubet ( 1959 ) au Seuil: entre Jarry et Beckett Nous avions dit, dans un article précédent, être sur la piste d’un auteur à l’unique ouvrage dont Eric Dussert a, dans son recensement des écrivains oubliés, signalé l’énigmatique passage sur terre. Nous avons retrouvé sa trace, son unique trace, le seul livre qu’il ait écrit puisque personne ne sait
Publié dans Les ensablés, littérature 1914-1970, Mes espoirs de retour par H.J Coudy | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Notes de voyage de Laurent Jouannaud: « Candide ou l’optimisme » de Voltaire (1694-1778)n’est pas ma tasse de thé

Cher Hervé, je suis heureux de retrouver votre blog et de partager avec nos lecteurs mes impressions de lecture. Après un été consacré aux romans policiers, à des curiosités, à trois ensablés (Kléber Haedens, Henri Duvernois, Georges Blond), j’ai voulu revoir un grand classique. Je viens de relire Candide ou l’optimisme, de Voltaire. C’est un monument quasiment sacré dont on vante le fond et la for
Publié dans Notes de voyage de Laurent Jouannaud | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Humeurs: Alerte! Chaque jour un peu moins… Pauvre librairie!

Librairie Delamain, il y a 100 ans Chers lecteurs, on ne peut fréquenter toutes les librairies de Paris. Je ne connais que de loin la fameuse librairie Delamain. Elle est nichée entre le Louvre et la Comédie Française, face à une station de métro. Je ne m’y suis arrêté qu’une fois, et j’avais apprécié son choix de livres et son odeur. Et aussi le fait de savoir que tant d’hommes d
Publié dans Humeurs | Marqué avec , , , , , , | 2 commentaires

Chroniques du Lac: « Bouquet de Bohème » de Roland Dorgelès (1885-1973), par Elisabeth Guichard-Roche

Difficile d’échapper au centenaire de la guerre de 14: numéros spéciaux édités par de nombreux magazines, stand au salon du livre: « le Feu », « Carnet de guerre », « à l’Ouest rien de nouveau », « Les croix de bois », « Le réveil des morts »… En voyant ces deux derniers titres , m
Publié dans Chroniques du lac, Les ensablés, littérature 1914-1970 | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Un commentaire